AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070780860
224 pages
Gallimard (05/01/2011)
3.02/5   22 notes
Résumé :

« On vit donc à Venise, Minna et moi, à l’écart. On ne sort pas, on ne voit personne, l’eau, les livres, les oiseaux, les arbres, les bateaux, les cloches, le silence, la musique, on est d’accord sur tout ça. Jamais assez de temps encore, encore. Tard dans la nuit, une grande marche vers la gare maritime, et retour, quand tout dort. Je me lève tôt, soleil sur la gauche, et voilà du temps, encore, et e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
jostein
  21 février 2011
" Trésor d'amour" est un roman différent. Comme le dit l'auteur, ce n'est pas une grande histoire écrite pour faire un film.
Dans ce roman, tout tourne autour de l'épitaphe de Stendhal, c'est à dire autour de la vie, de l'amour et de l'écriture.
Sollers évoque deux époques, la sienne et celle de Stendhal autour de points communs: l'Italie et notamment Venise, son amour pour Minna. Étrangement, Minna est une spécialiste de l'oeuvre de Stendhal, elle est d'origine italienne et peut-être une descendante de Matilde Viscontini, grand amour de l'auteur de la chartreuse de Parme.
l'Italie est une très jolie et romantique toile de fond qui permet aussi d'évoquer Sartre ou Freud, venu lui aussi en Italie en compagnie de sa belle-soeur Minna (comme c'est étrange tous ces points communs!).
Stendhal haïssait son père, sa tante et l'abbé Raillane. Il adorait sa mère, décédée alors qu'il avait 7 ans. C'est ce qui va définir le caractère de l'auteur ( haine des dévots, recherche vaine de l'amour mère "illusion maternelle poursuivie")
Philippe Sollers évoque donc au fil des citations de Stendhal sa vision du monde, de l'amour et de la création littéraire.L'Amérique y est décrite comme un pays qui ne pense qu'à l'argent.
Le style littéraire est très élaboré, avec une succession de synonymes, de références et même une pointe d'humour.
C'est un roman qui peut amener le lecteur à redécouvrir Stendhal.
Lien : http://surlaroutedejostein.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Danilo
  22 juin 2014
Trésor d'Amour
Au fond la seule vie qui s'accepte c'est la vie qui s'écrit. le texte porte son néant et sa plénitude - tout le reste est littérature. Et justement, je n'ai pas eu de sensations littéraires en lisant Trésor d'Amour mais d'une vie délivrée par le texte. C'est beaucoup plus rare et infiniment mieux.
- le roman qui n'en est pas un n'est pas exceptionnel, déjà Aragon avec le roman de Matisse...
Minna, telle quelle, n'existe pas. C'est peut-être l'ombre singulière d'une femme générique? Doucement irréelle sous l'os pariétal de l'auteur. Qui n'est lui-même qu'une dilution de sa pensée labile? Stendhal venu au secours du doute d'existence faisant écho démonstratif temporel, mais fractal.
Venise pour le vrai. Minna pour l'amour qui n'existe pas. Stendhal pour ennoblir l'écrivain qui a sa mémoire à l'encre.
Commenter  J’apprécie          00
Fantine
  11 août 2011
Il y a de fortes chances pour que Trésor d'amour soit le premier et dernier Philippe Sollers que je lise.
En effet, j'ai abandonné rapidement la lecture de cet ouvrage tellement c'est hermétique pour moi. Cela part dans tous les sens, et, j'avoue ne pas comprendre où veut en venir l'auteur.
Mais je reconnais que Philippe Sollers possède de fervents admirateurs, et, que ses ouvrages plaisent.
Commenter  J’apprécie          20
aliquis
  13 février 2012
C'est beaucoup dire que ce livre est un roman comme l'indique la couverture. Variations, détours biographiques seraient plus adéquats. Un livre qui parle de Stendhal, hier, aujourd'hui, qui décrypte sa vie, la recompose, l'actualise ... Pas vraiment réussi néanmoins, mais l'essentiel est sûrement là on a envie de redécouvrir Stendhal (mais moins de lire du Sollers ...)
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
L’amour-sirop, l’amour blabla, mérite qu’on ait dit de lui qu’il était l’infini mis à la portée des caniches. Ce qui signifie, par là même, qu’il y a de l’infini rabaissé dans cette dimension. Amour-publicité, amour-cinéma, amour-chansons, amour-télé, amour-magazines, amour-people, sous ce déferlement permanent qui peut s’intéresser encore à l’amour-goût, à l’amour-passion, c’est-à-dire à la Nature, dans sa merveilleuse et proliférante simplicité silencieuse ? Pas la « nature » falsifiée par la propagande « écologique », non, la nature de tous les jours, n’importe où, celle qui est infiniment ouverte aux cinq sens, un pin parasol, une risée sur l’eau, une rose, la peau et les joues mangeables d’une jolie jeune femme sans maquillage, en train de prendre un café, comme maintenant, à Venise, sur les Zattere.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
L’amour est une « folie très rare en France », et, de plus, l’« empire des convenances s’accroît tous les jours ». Le mot « amour » lui-même est proscrit par peur du ridicule. Désormais, seul l’argent compte, et il est très précis sur les questions d’argent. Quant aux femmes, elles ont versé dans « une affectation de tous les instants », au point qu’elles ne peuvent plus juger des sentiments vrais. Le financier finance l’affectation des sentiments. C’est déjà le cinéma, la publicité, la laideur comme produit de beauté, le mauvais goût hurlant, l’insensibilité à l’art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   20 août 2020
Le roman de la vie, c’est là où se passent des choses qui échappent à la société, et qui n’auraient pas lieu, pour Stendhal, dans l’abolition des distances. La communion distanciée intime est une ivresse, et Mozart le dit. On est loin de ce qui se passe à Paris, Bourse, élections, police et corruption à tous les étages, là où on a besoin d’hommes qui comprennent « les diverses valeurs de l’argent aux différentes heures de la journée ». Stendhal est très renseigné sur l’argent et la politique. Il a manié plus d’affaires qu’on ne croit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
Les femmes italiennes sont merveilleuses : elles se jalousent et s’espionnent, mais laissent parfois paraître leur attrait trouble les unes pour les autres. Vanina Vanini aime beaucoup un carbonaro blessé travesti en femme, la princesse Campobasso ne peut pas s’empêcher d’admirer sa rivale très différente d’elle, la comtesse Orsini, etc. De temps en temps, sans avoir l’air d’y toucher, Stendhal accélère son sujet, par exemple dans San Francesco a Ripa, grande réussite, bien supérieur à la longue et ennuyeuse Abbesse de Castro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   20 août 2020
Les héros de Stendhal ont un rapport bizarre avec la prison : Julien s’y prépare à la mort en se séparant de l’hystérie collective, Fabrice se retrouve dans un observatoire enchanté d’où il peut communiquer par signes avec Clélia dans sa volière et avec la Sanseverina qui prépare au loin son évasion. La prison, c’est la solitude et la liberté lucide, la dure désillusion mais aussi le rêve de l’illusion préservée, comme dans les livres. C’est la mort qui attend, qui rôde, mais en même temps un coffre d’amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Philippe Sollers (67) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Sollers
Philippe Sollers vous présente son ouvrage "Agent secret" aux éditions Mercure de France. Entretien avec Colette Fellous éditrice de la collection "Traits et portraits" au Mercure de France.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2502494/philippe-sollers-agent-secret
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2872 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre