AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de piccolanina


piccolanina
  14 septembre 2021
Bâti comme une forteresse , il n'en ressent pas moins de la passion pour sa dulcinée qui l'a quitté , et , vers l'inconnu , cet au-delà , s'en est allée .
Terrassé , il laisse sa guitare pour nous retracer les moments intenses de sa destinée .

" Et Sophie se bidonne de la première à la dernière minute de mon passage sur scène (...) Lui , je l'épouse ! "

Bob part dans ses délires ; il semble dialoguer avec lui-même , sans retenue , sans amour-propre . Il veut que l'on en prenne de la graine , que sa misère soit la nôtre qu'afin l'on sache réagir si un jour , la poisse s'invite à notre table et nous confronte à l'horreur de la mort .
Il est conscient de sa décrépitude .

"Sophie n'est plus là pour voir quoi que ce soit , point final , alors fichez-moi la paix ! "

Lui qui se battait pour s'en sortir , le voilà de nouveau plongé dans l'incertitude : le covid a amené ses valises pleines de bactéries et l'éloigne encore une fois dans ses pensées morbides , dans ce noir où les nuits sont si blanches !

A-t-il mérité son sort ? A-t-il ménagé la santé de Sophie " petit phare infatigable " qui a parcouru tant de villes , et , souvent s'est démenée pour faire bouillir la marmite quand ses propres contrats laissaient à désirer ? Est-il vraiment cet humoriste plein de talent qu'elle se plaisait à lui rappeler ? Lui a-t-il dit assez qu'il l'aimait ? Peut-il exister encore dans ce monde torve , peuplé d'automates , qui ne vivent que pour la frivolité , le propre bien-être et l'égoïsme ?

Et pourtant des amis l'entourent ; il leur doit un retour : continuer à vivre car on ne revient pas en arrière , ni sur la Terre , et , sa Sophie jamais ne sera égalée et puis personne ne remplace personne bien que demain soit une énigme .
Piano piano il retravaille ses chansons qu'ils avaient pris plaisir à composer ensemble .
Heureusement , Néo leur chien , oblige à se secouer ce grand enfant si malheureux , désorienté , détruit .

" Si je n'avais pas Néo , je ne prendrais même plus la peine de m'habiller et de sortir . "

Bob se répète ; nous plonge dans un chapelet de regrets , de volupté ,d'euphorie où tout se mêle et s'enfuit avec sa belle .

Trop de poses , trop de larmes à la lecture de ce drame , surtout après la perte de deux femmes essentielles dans un clan de joyeux drilles en très peu de temps . Seuls les veufs anéantis restent . Notre couple les accueille du mieux qu'il peut , Henri avec son éternel humour qui me fait rire tous les jours depuis 47 ans et moi avec ma cuisine italienne qui plaît tant . Car ce sont les petites joies et les grands coeurs qui aident dans des moments pareils . Qui sera le suivant ou la suivante ?

Bob m'a étourdie dans son manque de sa Sophie , et en même temps m'a confortée dans la force de l'amour qu'ils ont eu la chance de vivre réciproquement comme peu d'élus ont la fortune d'éprouver .
Il nous oblige à réfléchir sur le verbe "parler " , parler encore et encore pour extérioriser ses démons et ses chagrins , grâce à son grand talent rempli d'émotion , d'amour et d'admiration qui donne à son récit cette immense ferveur .

" Peut-on jouer éternellement avec la vie sans reconnaissance ni amour pour elle ; car elle est un cadeau , et , on ne crache pas sur un cadeau quel qu'il soit ! "

Je remercie cecille et les Editions du Yeti , à travers pierricktillet pour cet aimable envoi numérique afin que je partage avec l'auteur ses tourments dans cette période bien sombre et triste de notre existence : un deuil impensable , un cauchemar !



Commenter  J’apprécie          458



Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (44)voir plus