AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Garance Solveg (Autre)
EAN : 9791038800526
Ex Aequo (10/03/2021)
4.57/5   14 notes
Résumé :
Sept ans ont passé depuis le lynchage des femmes de Staven.

Salomé n’a rien oublié, rien pardonné.

Épaulée par Sorani et Shayn, ses avocats, elle s’est juré d’obtenir la condamnation de ses agresseurs. Elle s’apprête à témoigner contre eux. Seule.

Les autres femmes ont renoncé, rejetées par leurs propres familles, terrorisées par les menaces de représailles. Alma elle-même a tourné le dos à un passé innommable et ne vit p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,57

sur 14 notes
5
10 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Leslecturesdemamannature
  29 septembre 2021
Nous avions laissé nos héroïnes, Salomé, Alma... après un drame innommable, nous les retrouvons sept ans après et Salomé a soif de justice, de reconnaissance. Sept ans pour tenter de se reconstruire mais chaque jour elle ne peut que revivre ce drame et sans un procès digne de ce nom, elle ne pourra passer à autre chose d'autant que cette fois elle a des avocats prestigieux prêts à se battre pour elle, la difficulté réside en l'absence d'autres témoins. Les autres ont tourné la page, peur surtout des représailles et du déshonneur mais l'espoir va venir d'Alma croisée au hasard, seulement cette dernière ne souhaite pas se rappeler l'horreur. Les choses paraissent donc mal engagées pourtant les avocats ne vont rien lâcher pour soutenir cette femme. 
La femme est encore une nouvelle fois au coeur de l'histoire, forte, entière, résiliente. le drame vécu mais aussi l'injustice qui en a découlé est révoltante. Lors de la première partie, nous retrouvons donc les protagonistes précédents et nous découvrons les avocats de Salomé et surtout l'enquête qu'ils vont mener afin d'aider leur cliente pour le futur procès qui nous sera conté en seconde partie. Partie que j'ai lu en apnée, on est totalement habité par le combat de Salomé, nous avons soif de justice, la tension est à son comble lors des interrogatoires! Jusqu'à la fin l'autrice nous tient en haleine et nous surprend car en effet ce final est de haut vol! 
L'autrice nous offre donc une histoire universelle sans frontières, nous rappelle que le combat des femmes en matière d'égalité et de reconnaissance est encore loin d'être gagné. Un roman engagé flirtant avec certains codes du polar porté par une plume fluide qui m'a totalement embarqué. Je remercie vivement l'autrice pour m'avoir permis de découvrir cette histoire, une lecture forte et intense qui m'a vraiment séduite. le tome 1 et 2 forment un seul roman, même si l'autrice fait une présentation succincte des personnages en début du second opus, il est d'après moi nécessaire de lire le premier. 
Lien : https://leslecturesdemamanna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
soniaboulimiquedeslivres
  20 juin 2021
Attention, ce roman fait suite à « Cheveux aux vents – Les échappées », qu'il est impératif de lire pour la bonne compréhension de ce tome 2. Garance a judicieusement intégré en début d'ouvrage une liste des personnages et des lieux, ce qui permet au lecteur de se ré-immerger dans l'histoire.
Nous avions laissé nos héroïnes en bien mauvaise posture à la fin du premier volume. Une fin choc, qui nous pousse à ouvrir ce second opus au plus vite.
Sept ans ont passé après cette terrible nuit de violence et de barbarie. Nous retrouvons Salomé, qui tente de se reconstruire. Elle est la maman d'une petite Mouny, mais on ne peut pas dire qu'elle ait l'instinct maternelle et Mouny grandit sans recevoir ni amour ni attention. Alma, quant à elle, est mariée depuis deux ans à Ruben ; ce dernier ignore tout du passé de son épouse, et pour cause : Alma a érigé des murs solides autour de sa mémoire, elle a tout oublié.
Un premier procès où aucun prévenu n'a été condamné, ni pour viol, ni pour meurtre, a ravivé les douleurs et surtout la peur. Un procès en appel va avoir lieu, nous allons le suivre de près. Salomé se bat comme une lionne pour que justice soit enfin rendue. Elle sera accompagnée de deux avocats, Sorani et Shayn. La difficulté étant de trouver des femmes présentes lors de la tuerie et qui seraient d'accord pour témoigner.
Ce roman est très différent du premier. Il est axé sur la résilience mais surtout sur le parcours judiciaire. Les chapitres développant le travail colossal des avocats en amont, ainsi que ceux consacrés au procès à proprement parlé n'ont absolument rien à envier aux auteurs de thrillers juridiques. L'accent est également mis, comme dans le premier tome, sur la place des femmes dans la société. Nous sommes ici dans un lieu totalement imaginaire, mais les corrélations avec notre société sont, elles, bien réelles. Et c'est effrayant.
Peu à peu, les langues vont se délier, les souvenirs refaire surface, les conséquences sur certains personnages seront irréversibles, la vérité et la justice ont un prix, c'est indéniable. En souvenir de leurs soeurs, amies, de ces femmes sacrifiées sur l'autel du patriarcat, celles qui ont eu la chance (vécue trop souvent comme une malchance) de survivre vont se battre pour que les coupables soient punis à la juste valeur de leurs crimes.
Un roman violent, qui bouscule. J'ai retrouvé avec beaucoup de joie certains personnages des Échappées, j'ai pleuré ceux qui ont été massacrés. Quel plaisir également de retrouver la plume de Garance, toujours aussi magique. La construction du roman est rigoureuse, le chapitre d'accroche nous dépeint des personnages qui ne sont pas nommés, qui sont-ils ? On tente de deviner et on est pris dans l'engrenage ! J'ai eu un peu de mal au début, notamment car il m'a fallu me familiariser avec notre duo d'avocats, les chapitres les concernant étant vécu (pour moi) comme une cassure dans le récit. Mais une fois ces deux « pièces rapportées » acceptées, les pages ont défilé à une vitesse folle.
Je me suis révoltée face au comportement de Salomé vis-à-vis de Mouny. Comment une mère peut-elle réagir comme cela ? Et ne pas donner d'amour à l'enfant qu'elle a porté ? Et puis, lorsque l'explication m'a sautée aux yeux, j'ai compris l'inconcevable. Salomé est une femme forte, que justice soit faite sera son combat, peu importe les conséquences.
« Salomé jaugea les deux avocats.
— J'irai jusqu'au bout. Ces types ont bousillé ma vie. Je veux qu'ils payent. Et ils payeront.
La haine suintait des jolies lèvres de la femme. Elle se servait de sa langue comme d'une machette, tranchant les mots, se frayant un passage à travers eux comme dans une jungle hostile. »
Je vous conseille ces deux romans, prévoyez du temps devant vous, et allez-y, faites connaissance avec ces femmes au destin hors du commun.
Je remercie Garance pour cette lecture.
#cheveuxauxvents #GaranceSolveg #ExAequo
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yael81
  16 août 2021
Garance Solveg, nous prouve ,dans se second tome, son potentiel d'auteure, j' en espérant la relire dans un avenir proche.
Nous avions terminé, le premier tome, sur une vraie tragédie, une véritable barbarie, à l'encontre de nombreuses femmes , rêvant d'émancipation.
Nous retrouvons , dans le second tome, Salomé et Alma, survivantes de ce drame, sept ans après.
Salomé, n'arrive pas à se reconstruire physiquement psychologiquement, et renie sa fille , issue de ce viol.
Elle a soif de vengeance , et se bat pour la réouverture du procès, pour que ces tortionnaires soient condamnés à des peines lourdes, justice pour elle, et toutes amies disparues.
Alma a refait sa vie, en cachant à son mari ce qu'elle a subit, elle serait considérée comme femme impure, , considérée comme prostituées.
Le procès ravive les douleurs.
Vengeance pour Thais , Maidann,.
Vengeance pour les battues violées tuées.
Ce deuxième tome est beaucoup, plus prenant, bouleversant, captivant .
Garance travaille en profondeur la psychologie des personnages.
Un roman féministe
Une histoire ou la justice prédomine.
Une justice , donnant le droit aux femmes de s'exprimer d'une façon libre , de revendiquer leurs souffrances sans tabou, dans un pays ou les femmes doivent être soumises, des femmes objets .
Une histoire tragique.
Une histoire de violence .
Une histoire bouleversante.
Comment peut-on se reconstruire après une telle barbarie.
Une écriture fluide.
Une lecture addictive.
Une descriptions violentes des sévices, certains passages peuvent nous mettre mal alaise.
Une bataille au quotidien pour l'émancipation , pour revendiquer les droit des femmes.
Cette histoire est une fiction , mais malheureusement , réaliste, encore au 21 éme siecle.
Nombreuses sont encore ces femmes qui subissent des violences , qui meurent chaque jour, des femmes humiliées, des femmes soumises.
Une empathie pour les personnages
Une histoire mouvementée, qui nous tient en haleine.
Une lueur d'espoir sur l'émancipation .
Un sujet dure.
Garance nous raconte avec brio , ce dramatique sujet sur la violence .
Une écriture plus mature, plus maitrisée .
Un livre qui se dévore.
Une vraie réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ThecosmicSam
  22 juin 2021
Dans ce second tome, nous retrouvons Salomé et Alma sept ans après la tragédie dont elles ont été les victimes à Staven men Haagert. Cet évènement les a, naturellement, brisées et a complètement changé leur vie. Toutes deux ont, toutefois, pris des chemins radicalement différents.
Salomé est habitée par un sentiment de rage et de vengeance qui la pousse à obtenir justice pour Maïdann et Thaïs, mais également pour elle et – indirectement – pour sa fille. Elle engage donc une avocate réputée de Wilmin City, Maître Aken, pour faire appel du premier jugement qui a condamné quelques uns des hommes responsables du lynchage à des peines risibles. Salomé espère que ce second procès ne sera pas un bis repetita et que les femmes pourront enfin faire entendre leurs voix et leur histoire.
Le problème c'est que seule Salomé semble avoir la force de revivre ce procès et de témoigner. Les autres ne veulent plus remettre les pieds dans un tribunal, leur première expérience ayant été ressentie comme un piètre simulacre de justice.
Salomé tente alors de reprendre contact avec Alma et de la convaincre de l'aider. Mais Alma s'est prétendument reconstruite dans une toute autre vie. Mariée à un brillant universitaire, elle se complait dans une vie tranquille de femme au foyer et a barricadé cette partie de sa mémoire. Elle refoule ce trauma dont elle ne veut parler à personne. Elle finira toutefois par se demander si la véritable reconstruction ne nécessite pas rouvrir les plaies encore à vifs pour leur laisser enfin une chance de cicatriser. Ce procès pourrait être une bonne occasion…
En parallèle, on suit les investigations de Maître Aken, l'avocate principale en charge des intérêts des parties civiles, et de son collaborateur. Seul homme de ce côté du prétoire, ce dernier va d'ailleurs avoir du mal à se sentir légitime et il va devoir gagner sa place aux côtés de ces femmes qui ont tant souffert entre les mains des hommes. Son évolution est d'ailleurs intéressante…
J'ai bien accroché avec cette seconde partie de l'histoire de ces femmes courageuses. La psychologie des personnages et plus travaillée et j'ai donc trouvé plus facile de m'y attacher. Il était également agréable de trouver plus de nuances chez quelques uns des personnages masculins et, pour les autres, je dois avouer qu'il était particulièrement jouissif de les voir enfin un peu payer pour leurs abominations.
Encore une fois, on trouve ce contraste entre ce pays fictionnel, situé au coeur d'une situation géopolitique connue, et les autres pays qui existent bel et bien, mais cela m'a beaucoup moins dérangé que lors de ma découverte du premier tome (soit, je suis passée outre en raison de l'histoire plus nuancée, soit je me suis habituée…)
De manière générale, j'ai trouvé ce deuxième tome bien écrit et plus «mature». Je prenais, chaque soir, beaucoup de plaisir à le retrouver (même si certaines scènes du procès se sont avérées éprouvantes tant ce que ces femmes ont vécu est épouvantable : ces dernières sont considérées comme des moins que rien en raison de leur genre, ce qui ne peut que me révolter).
En bref : J'ai passé un très bon moment grâce à Garance Solveg et son histoire, à la fois cruelle, belle et nécessaire. Elle nous rappelle que la lutte pour l'égalité et les droits des femmes est loin d'être terminée. C'est un combat de chaque instant qui coûte la vie à de nombreuses personnes de part le monde et qui reste fondamental. Une histoire que je recommande donc à ceux qui veulent et/ou doivent s'indigner !
Lien : https://thecosmicsam.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
louiserldt
  27 mars 2022
C'est avec plaisir que je retrouve « Les indomptées ». La fin du premier tome m'ayant complètement surprise, j'avais hâte de connaître le destin des personnages. Je n'ai pas été déçue. Je l'ai même préféré au premier. Effectivement, il est si bien écrit et d'une belle justesse. Il est parfois difficile d'écrire sur la condition des femmes, mais ce tome nous rend convenablement honneur. L'écriture est le point fort de ce livre ! Les protagonistes m'ont parfois surprise par leur développement, j'apprécie celui d'Alma qu'on n'aurait su deviner, et cette seconde partie m'a réconciliée avec Salomé, dont le courage et la force de caractère n'ont pas de limites. J'ai aussi beaucoup apprécié Sorani et Shayn. Un personnage réussi pour moi est aussi signe d'imperfection et chacun des personnages ont leur propres failles. Cela m'a énormément plu.
Le livre m'a tenue en haleine du début à la fin, avide de connaître le verdict. le déroulement et les découvertes faites au fur et à mesure de notre lecture sont très bien amenés, nous incitant à tourner les pages. Les personnages sont bien travaillés, et leur différence font la force de ce roman. Je le relirai avec plaisir !
Je salue à nouveau le travail de l'autrice, visible dans l'écriture. le tout est réalisé d'une justesse qui touche le coeur. Roman engagé pour la cause des femmes, il est important d'avoir des livres tels que celui-ci sur la table de chevet. C'est une cause qui, je l'espère, obtiendra justice comme il se doit et chacun a ses armes afin de lutter pour l'égalité et stopper les violences faites aux femmes. L'arme de l'autrice sont ces livres aux personnages féminins forts, qui ne lâcheront rien pour survivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
garancesolveggarancesolveg   31 mai 2021
Il n’y a pas de mots pour ce qu’elle a à dire, pas de mots pour l’indicible, mais il y en a qui s’en approchent. Elle les laisse couler en dehors d’elle. Les mots tombent dans la nuit, comme des perles s’échappant d’un collier brisé. L’horreur de sa confession la saisit. Elle voudrait boucher ses propres oreilles pour ne pas s’entendre, mais elle continue, entraînée par un flux irrépressible. Elle dit tout. La fuite du village natal, Staven, les compagnies, la danse, la nuit monstrueuse d’il y a sept ans, Thaïs et Maïdann, Salomé et le procès. Chaque parole lui retire une parcelle d’énergie et lorsqu’elle achève sa confession elle est exsangue, vidée de toute force.
Ruben ne dit rien, mais elle sent ses muscles se raidir. Elle se serre contre lui, avide de chaleur, assoiffée d’un geste tendre, mais il la repousse d’une main glacée. Elle relève craintivement la tête. L’expression qu’elle découvre sur son visage la fige. Ses traits sont ceux d’un étranger. Aigus, avec des yeux qui la fuient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
garancesolveggarancesolveg   31 mai 2021
Aller au parc ? Avec Salomé ? Cette sorcière qui lui avait pris Maïdann avant même que la mort ne les séparât et qui, en ouvrant sa stupide bouche, venait de les séparer de nouveau ? Alma acquiesça pourtant d’une voix blanche. Peut-être à cause de l’enfant qui se tenait derrière Salomé. De ses oreilles délicates, pareilles à des coquillages. De ses cheveux, trop lourds pour sa nuque fragile. De la tension qu’elle lut sur le petit visage, qui s’apaisa quand elle accepta. Une lueur de triomphe éclaira la figure de Salomé.
— Au parc Varas, vers quinze heures.
Elle s’éloigna sans rien ajouter, fendant l’air comme un guerrier solitaire. Elle remontait la ruelle à grandes enjambées, sans se retourner. Son pas sembla cruel à Alma, comme si elle essayait de semer la petite qui trottinait sur ses talons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
garancesolveggarancesolveg   31 mai 2021
Salomé jaugea les deux avocats.
— J’irai jusqu’au bout. Ces types ont bousillé ma vie. Je veux qu’ils payent. Et ils payeront.
La haine suintait des jolies lèvres de la femme. Elle se servait de sa langue comme d’une machette, tranchant les mots, se frayant un passage à travers eux comme dans une jungle hostile. Quels territoires boueux avait-elle traversés, sa rage en bandoulière ? À présent, l’enfant donnait carrément des coups de poing à la table. Ils se répercutaient, implacables, sur le pauvre crâne de Shayn. S’attirant une gifle de sa mère, la gamine battit en retraite d’un air boudeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ThecosmicSamThecosmicSam   29 juin 2021
D’abord, elle prend la forme d’un frémissement, un chatouillis à peine perceptible sous la plante des pieds. Elle remonte le long des jambes et des bras, se fraie un chemin à travers les muscles assoupis. Elle libère le rythme tatoué sous la peau, exhume le savoir enfoui sous les tendons. Elle enfle. Enfle et gonfle. Enfle et gonfle et cogne dans les veines, cogne, cogne et cogne jusqu’à la déflagration finale. Elle. La merveilleuse envie de danser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ThecosmicSamThecosmicSam   29 juin 2021
La haine suintait des jolies lèvres de la femme. Elle se servait de sa langue comme d’une machette, tranchant les mots, se frayant un passage à travers eux comme dans une jungle hostile. Quels territoires boueux avait-elle traversés, sa rage en bandoulière ?
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les mots de passe dans Harry Potter

Le mot de passe permettant d'entrer dans la salle commune de Gryffondor le jour de la rentré de Harry en première année ?

Pou du lard
Courage et loyauté
Caput Draconis
Choixpeau

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 7 : Harry Potter et les reliques de la mort de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre