AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092532286
Éditeur : Nathan (18/08/2011)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 14 notes)
Résumé :

André vit au Chambon-sur-Lignon, village du Massif central où, en pleine Seconde Guerre mondiale, la population cache des réfugiés juifs. Un jour, une jeune fille à l'étincelante chevelure rousse arrive dans sa classe. Elle dit s'appeler Simone, mais André devine vite que c'est un faux prénom, qui dissimule son origine juive. Dans l'espoir de la voir plus souvent, il décide alors de devenir messager pour un che... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Youngersbooks
  13 mai 2018
le grand amour arrive toujours pendant des moments difficiles et imprévisibles. L'amour est -il plus fort que la guerre ?
L'histoire se déroule à la campagne, pendant la seconde guerre mondiale, en France dans la partie libre. le prêtre et les villageois cachent des Juifs en les faisant passer pour les membres de leur famille. L'une des familles du village, a sept enfants dont André qui est l'aîné des garçons et Pierrot son cadet de deux ans de moins. Tous les deux s'amusent à aller à la gare et à deviner les nouveaux élèves qui viendront la semaine prochaine. Sauf qu'un jour une jeune fille blonde aux yeux verts descend du train, André est troublé et espère revoir la jeune fille. le lundi à l'école, André sait que c'est la famille à Daniel son meilleur ami et voisin qui accueille la jeune fille. Daniel propose à André de faire passer des messages pour la guerre. André accepte pour pouvoir aller chez Daniel et voir Simone. André, le messager de la résistance, prend le chemin de la forêt et tombe sur Simone. Celle-ci a peur et crie un mot en Allemand sans le vouloir. André reconnait la langue allemande, mais il la rassure en disant qu'il n'allait rien dire parce que Simone était Allemande mais aussi juive. A l'école, André voit sur un mouchoir de Simone l'initiale R et se met à penser à son vrai prénom. Il l'appellerait Rebecca ce qui a une signification pour les Juifs. André trouve un plan pour revoir sa Rebecca, il lui propose d'aller voir le lever du soleil en haut de la montagne et lui apprendre à faire du vélo. André et Simone se rapprochent de jour en jour mais une personne a dénoncé les Juifs et Simone est obligée de se cacher dans la montagne avant que les gendarmes arrivent. Les gendarmes trouveront-ils Simone ? Comment André va-t-il faire pour vivre loin de Simone ?
Nathalie Sommers aborde dans son livre les thèmes de la seconde guerre mondiale, des Juifs et de l'amour. Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est que le personnage principal, André, ne sait pas comment plaire à Simone et quand ils sont tous les deux, ils sont heureux et oublient que le monde autour d'eux est en guerre. Lors de la lecture du roman, on ressent le sentiment de peur quand les Juifs sont obligés de se cacher dans la montagne parce que des personnes les ont dénoncés et que les gendarmes sont à leur recherche dans tout le village. On ressent aussi du bonheur, de la joie, quand André emmène Simone voir le lever du Soleil en haut de la montagne. Et enfin, on ressent le sentiment de la peine quand André n'a pas son examen. Malheureusement, au début de l'histoire, je ne comprenais pas qui était l'aîné des garçons entre André et Pierrot comme ils sont souvent tous les deux, sauf quand André est avec Simone. Ce que j'ai apprécié dans le livre, c'est qu'on parle de la seconde guerre mondiale parce que c'est un épisode important pour la France et le monde mais surtout on peut réviser ou améliorer ses connaissances sur cette période de l'histoire. Ce livre m'a intéressé parce qu'on parle d'amour, une histoire interdite entre deux jeunes adolescents.
Ce livre, je le conseille aux personnes qui aiment les romans de guerre sans que ce soit un soldat qui raconte mais l'histoire d'un adolescent qui profite de sa jeunesse malgré la guerre. C'est un roman que je conseille pour les personnes qui aiment lire des histoires d'amour interdit où on est obligé de se cacher et de cacher ses sentiments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lali
  24 avril 2013
C'est inspirée par ce qui s'est déroulé au Chambon-sur-Lignon, en plein Massif central, au cours de la Seconde guerre mondiale que Nathalie Somers a écrit Je me souviens, Rebecca, un roman historique et sentimental à la fois, destiné à un public jeunesse.
En 1942, alors que le village est toujours en zone libre, la population protestante accueille parmi les siens des enfants juifs que le pasteur de cette communauté en majorité protestante désigne sous le nom d' »anciens testaments » dans ses sermons colorés et convaincants. C'est ainsi qu'arrive un jour au village une jolie rousse dont André, un adolescent de quatorze ans, fait la connaissance et qui sera à jamais sa Rebecca, son premier amour.
Nathalie Somers, tout en ne négligeant aucun détail de ce qu'était la vie au Chambon-sur-Lignon, alors qu'il fallait tout de même travailler au champ et aller à l'école, nous dresse aussi un admirable portrait de ceux qui résistaient en tentant de ne pas se faire remarquer et de ceux qui tentaient de contrer leurs efforts, même si le personnage d'André demeure au coeur de chacune des actions de ce roman.
D'aucuns pourraient prétendre qu'il y a déjà suffisamment de livres sur le sujet. Je me souviens, Rebecca apporte pourtant un éclairage nouveau sur cette époque en mettant en scène une partie de la population qui a choisi de se liguer parce que ceux qui en faisaient partie savaient ce que signifient des mots comme mise et à l'écart et persécution.
Un beau roman, bien construit, solide et… émouvant. N'oublions pas qu'il s'agit aussi d'une histoire d'amour.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
argali
  03 septembre 2011
Ce très beau roman évoque simplement, sans pathos et sans mièvrerie, une belle page de l'histoire humaine écrite par des gens courageux et bons, durant la Seconde Guerre mondiale. Racontée par un vieux monsieur qui replonge en enfance le temps d'évoquer ses souvenirs, elle nous emmène au coeur d'une région rurale et d'une famille d'agriculteurs éprouvée elle-même par la mort de la mère de famille, peu avant la guerre.
Encouragé par le pasteur, ce village protestant où l'on ne parle par beaucoup, où les habitants sont aussi rudes que le climat auquel ils font face, va, malgré les difficultés, la précarité et les dangers encourus, héberger et aider des milliers de juifs, sans jamais en parler ouvertement.
Au coeur de village, André, quatorze ans, va connaitre ses premiers émois pour Simone, une jeune rescapée, hébergée dans une ferme voisine. Peu à peu, il va l'apprivoiser et découvrir son histoire, son passé et décider qu'il veillera sur elle, même au péril de sa vie.
Un roman superbe qui permettra aux enfants d'appréhender un morceau d'Histoire d'une belle manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
letteratura
  02 février 2012
Un livre que j'ai reçu des éditions Nathan que je remercie beaucoup. C'est un livre très sentimental, qui parle de l'amour pendant la seconde guerre mondiale entre un français et une allemande juive. Comment vivre son amour alors que l'ennemi cherche les juifs dans le village ?
Une histoire qui vaut vraiment la peine d'être lu, surtout pour les plus jeunes entre 10 et 14 ans qui ne savent pas encore les persécutions des juifs pourront le découvrir avec une belle histoire d'amour sans condition ni difficulté. Effectivement, la trame de cette histoire est assez simple, on assiste à l'éclosion d'un couple mais l'auteur n'en restera pas là.
En effet, l'auteur nous a préparé de petits rebondissements qui permettent de donner du gout à la lecture et de se rendre compte du danger allemand, ainsi ses actions aboutiront à des situations compliqués pour enfin découvrir la fin qui est vraiment très jolie et superbement bien construite.
J'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre, André et Simone qui sont vraiment très jeunes mais ils s'aiment très fort, on s'attache beaucoup, durant la lecture, on comprend les doutes, les angoisses des personnages, on est ému par certains, c'est donc un livre jeunesse assez sentimental, l'auteur n'a pas lésiné sur la qualité et j'admire cela.
La couverture est aussi très belle, très romantique, elle révèle superbement le livre et s'inspire même d'une scène du livre. Je trouve les couleur très douces, elle n'agresse pas l'oeil et on a envie de la regarder. Il faut savoir que j'avais d'abord choisi ce livre pour sa couverture.
Je viens tout juste de découvrir que cette histoire est vrai, je ne parle pas d'André et Simone mais du fait que ce village tout entier est aidé les juifs et je trouve cela vraiment très magnifique qu'une communauté puisse en aider une autre. Même si cette histoire est fiction, elle pourrait être vrai !
Voilà tout pour ce livre que tout les jeunes devront avoir pour comprendre la persécution des Juifs et aussi la Résistance !
Lien : http://litteraire-en-herbe.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
claire50
  11 juin 2012
Un joli roman sur les premiers sentiments amoureux mais avant tout un beau roman sur la résistance d'un village pendant la seconde guerre mondiale , un village qui cache des juifs et un adolescent qui prend petit à petit conscience que lui aussi peut faire quelque chose...
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   28 novembre 2011
Les « deux tourtereaux » prennent le temps de vivre et de s’autoriser à apprécier chaque instants de fous rires, sans culpabiliser. Garçons et filles y trouveront leurs comptes !
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   02 mai 2018
- Il me disait que tant que le soleil se lèverait sur la terre il serait avec moi.
La phrase, à peine murmurée, était quand même parvenue aux oreilles d'André. Il n'eut pas besoin de lui poser la question pour savoir qu'elle parlait de son père. Instinctivement, il prit la main délicate qui, à quelques centimètres de la sienne, se crispait sur la pierre.
- Il disait aussi que lorsqu'on voit un tel spectacle on ne peut douter que la lumière l'emporte toujours sur la nuit... Qu'il suffit d'être patient...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nathalie Somers (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Somers
Un récit original dans lequel se mêle faits historiques et fantastiques, le dernier tome de la trilogie "Roslend" de Nathalie Somers vient tout juste de paraître aux éditions Didier Jeunesse. L'occasion idéale pour l'auteure de nous livrer quelques-uns de ses secrets.
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox