AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Roslend, tome 1 (11)

Mikasabouquine
Mikasabouquine   22 avril 2017
- Les bêtes ne sont pas des hommes, même s'il y a des hommes qui sont bien bêtes.
- Tu penses à quelqu'un en particulier?
- Mois? Jamais de la vie!
- Tant mieux. J'ai horreur de ne pas tout saisir.
- On s'éloigne du sujet.
- Exact. Revenons à nos ouzgouchs.
Commenter  J’apprécie          82
ReveursEtMangeursDePapier
ReveursEtMangeursDePapier   29 mars 2017
Un deuxième battement permis de conserver l'altitude zéro. L'oiseau semblait courir sur les vagues, l'extrémité de ses ailes effleurant les grains dorés avant de les soulever en gerbes scintillantes.

- Plus vite ! Plus vite ! exhorta le garçon.

L'ouzgouch répondit à l'invective du rigmuffin. La fréquence de ses battements s'accéléra lentement mais surement. Et enfin, ils s'élevèrent avec puissance vers l'azur parfait du ciel de Roslend. Pendant les premières secondes, Lucan cessa de respirer. Après la terreur qu'il venait de vivre, des émotions incroyables, provoquées par le vol puissant de l'ouzgouch, le submergeaient. Il aurait bien été en peine de décrire ce qu'il ressentait à cet instant. Il n'était plus un homme, il n'était plus de ce monde, ni d'aucun autre. Il était la flèche qui fendait l'air, l'éclair qui zébrait les cieux... le maître de l'Univers !
Commenter  J’apprécie          60
PegLutine
PegLutine   15 juillet 2018
Ce que je trouve drôle aussi, en dehors du fait que tu t'es retrouvé tout nu sur une estrade face à une foule (...), c'est que ton histoire tient vraiment bien la route. Moi, quand je rêve, je suis en train d'attraper des sauterelles géantes au milieu d'une salle de cinéma et l'instant d'après je suis en plein match de hurling, sauf que je n'ai pas de crosse et que ma mère me court après pour que j'aille repriser des chaussettes! Bref, des trucs sans queue ni tête!
Commenter  J’apprécie          30
Mikasabouquine
Mikasabouquine   21 avril 2017
Une part de lui-même venait de disparaître à jamais.
La meilleure.
Commenter  J’apprécie          30
Mikasabouquine
Mikasabouquine   18 avril 2017
1,2,3...1,2,3... la mort faucherait aujourd'hui sur un rythme de valse.
Commenter  J’apprécie          30
bouma
bouma   18 décembre 2017
En pleine Seconde Guerre mondiale, deux adolescents, Lucan et Catriona, se retrouvent au cœur d’un secret d’état. Le dossier Roslend est classé confidentiel : compréhensible quand on sait qu’il s’agit d’un univers parallèle et fantastique, dont le destin est étroitement lié à celui de Londres. Le sort des deux mondes repose désormais entre les mains de Lucan et de son amie.
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94
Virginie94   08 mai 2017
Saisissant les deux pans de sa tunique, l’Immuable retrouva la posture digne que l’on attendait de lui. Un sourire moqueur flottait cependant sur ses lèvres quand il déclara :
– Va donc te décrotter à la cascade avant de te rendre aux thermes : tu es si sale que tu effraierais une baignoire !
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94
Virginie94   08 mai 2017
Depuis cette nuit fatidique, aucun enfant aux yeux vairons n’avait été repéré. Dix ans que le signe des Khaz ne s’était manifesté. Jamais il n’avait autant tardé. Dans le passé, quand un Arkhaz mourait sans descendance, un enfant ayant des yeux de couleur différente naissait dans l’année.
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94
Virginie94   08 mai 2017
Ce soir-là, l’alerte dura moins longtemps que d’habitude. Lucan aurait aimé y voir un signe d’épuisement de la force aérienne allemande, mais il ne se faisait pas d’illusion. Lors de son discours à la Chambre des communes le 13 mai dernier, Churchill, le Premier Ministre britannique, avait déclaré ne pouvoir offrir à son propre peuple que « du sang, de la peine, des larmes et de la sueur ». Puis il avait prédit de « nombreux et longs mois de combat et de souffrance ».
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94
Virginie94   08 mai 2017
Petit à petit, la population sortit des caches et des caves. Un rire retentit, puis un autre. Malgré la peur et les blessures, le soulagement dominait. On pleurerait plus tard les victimes. Pour l’heure, les citoyens de Roslend goûtaient la saveur incomparable de la vie lorsque la mort vient de frapper.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox