AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Robert Pignarre (Traducteur)
EAN : 9782080700186
371 pages
Éditeur : Flammarion (07/01/1993)
4.29/5   150 notes
Résumé :
Quatrième de couverture : "Sophocle, un homme comme nous, s'est éteint dans sa quatre-vingt-onzième année, voilà deux mille trois cent quarante-sept ans. Son oeuvre et notamment son legs suprême, Oedipe à Colone, est toute palpitante des pensées dont nous sommes aujourd'hui tourmentés.". Robert Kemp
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
colimasson
  25 octobre 2013
Les Limiers -

La pièce des Limiers propose moins qu'elle ne laisse à imaginer. Sophocle l'a écrite puis abandonnée à son sort. Quelques millénaires plus tard, en 1912, quelques fragments sont retrouvés en Egypte. Un début bref nous présente la situation, quelques moments d'amnésie, une amorce d'action et il ne reste plus rien… une aubaine pour les créatifs ? On dirait un exercice scolaire : lisez le début de ce texte et imaginez la suite…

Les Limiers reprend le sujet de l'Hymne homérique à Hermès –texte parodique qui s'amusait à vanter les aventures d'Hermès lorsqu'il était encore enfant, alors qu'il détrousse Apollon de ses boeufs. Ce dernier s'entoure de Silène et de ses satyres pour retrouver le voleur. Ils finissent par arriver devant la caverne d'Hermès, de laquelle se fait entendre une musique étrange et inconnue. A l'intérieur de sa cachette, Hermès joue de la lyre –cet instrument qu'il a inventé en associant une carapace de tortue, un roseau et une peau de boeuf.

Questions pour stimuler l'imagination : Hélios va-t-il reconnaître l'utilité du sacrifice de ses bêtes ? L'art est-il plus fort que l'animosité ? Hermès va-t-il devenir le plus grand musicien de tous les temps ? Est-il possible de regretter une pièce qui n'a pas été écrite ?

A bientôt Sophocle, on se retrouvera dans l'imaginaire.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Cronos
  26 novembre 2021
Le théâtre c'est dur à lire, c'est plus quelque chose qui se vit, j'ai passé outre cette règle pour sortir mon livre de ma pile à lire, 5 ans c'est long. Pour un antique auteur comme celui-ci je m'attendais à lire des textes très chiadé, et je n'en suis pas déçu, ils sont aussi modernes dans leurs visions et façons d'aborder l'Homme. En parcourant la mythologie, Sophocle nous offre des textes classiques, dont certains que j'avais déjà lu mais j'ai été content de le redécouvrir comme le fameux Oedipe Roi. Antigone fût pour moi LA découverte de ce recueil, par la philosophie qu'il y a dedans et reste tout à fait accessible, j'aurais apprécié l'étudier et le voir sur scène pour encore plus l'adorer. Il y a beaucoup de psychologie chez les personnages des pièces, elles sont complexes, passionnées, changeantes, tout ce qui rend crédible et rapproche de la perfection ces textes.
C'est à lire, encore aujourd'hui, Sophocle a su traverser les siècles pour donner le meilleur et le pire de l'âme humaine dans ses drames.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
audreylectures
  21 septembre 2020
Il ne nous reste que sept pièces de Sophocle, ce grand dramaturge athénien. Suite au challenge lancé par @antastesialit, #littéraventures , j'ai lu 5 de ces pièces antiques et me suis retrouvée transportée dans ce passé lointain, cette contrée de mythes et de héros.

Des cinq pièces lues ( Les Trachiniennenes, Antigone, Ajax, Oedipe Roi, Electre ), les plus marquantes pour moi ont été Antigone, Oedipe roi et Electre, bien que chacune offre son cocktail d'émotions fortes et soit empreinte d'un immense lyrisme.
Les personnages sont cultes, les dieux omniprésents. Les sentiments humains et la destinée, au coeur du théâtre tragique, font de ces oeuvres des messages de sagesse universels.

Malgré cela, les rites et les croyances, les us et coutumes des grecs de l'Antiquité, permettent aux lecteurs de découvrir un monde très éloigné du nôtre. Aux valeurs et à la conception de la vie très différentes.
Ainsi le suicide est très présent et souvent représenté comme un acte de bravoure alors que dans nos sociétés occidentales modernes, il est souvent jugé égoïste et lâche.
Le recours aux oracles est également la règle tout comme les sacrifices.

Une lecture stimulante, qui me donne envie de lire plus de théâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Softymel
  30 août 2012
Ces tragédies ont beau être antique, elles n'en ont pour autant pas mal vieilli!
Ce n'est pas le cas de tous les auteurs antiques, mais les pièces de Sophocle sont des lectures très agréables, et très facile d'accès. On y retrouve ses personnages de mythologie dont on a tous entendu parler, sans toujours se souvenir de ce qu'ils ont fait. C'est donc une bonne façon de se remémorer ses faits mythologiques qui font parti de notre patrimoine culturelle, tout en passant un agréable moment de lecture. Un vrai délice !
Commenter  J’apprécie          50
lehibook
  30 octobre 2021
8 sur 123 , voilà ce que l'usure du temps a laissé subsister de l'oeuvre monumentale de Sophocle la qualité de ces vestiges attise le regret de la perte subie.La puissance de ces textes fait ressortir l'aspect superficiel et bavard de leurs avatars modernes ( Antigone, Electre...) signés Anouilh ou Sartre . Seul à mon goût Pasolini au cinéma restitue cette grandeur.
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   17 septembre 2012
Entre tant de merveilles du monde, la grande merveille, c'est l'homme.
Il parcourt la mer qui moutonne quand la tempête souffle du sud,
il passe au creux des houles mugissantes,
et la mère des dieux, la Terre souveraine,
l'immortelle, l'inépuisable,
une année après l'autre
il la travaille, il la retourne,
alignant les sillons au pas lent de ses mules.
Le peuple oiseau, race légère
et les fauves des bois et la faune marine,
il les capture au creux mouvant de ses filets,
cet inventeur de stratagème !
Il attire dans ses pièges
le gros gibier des plateaux,
il courbe sous le collier le col crépu du cheval,
ou le taureau des monts dans le plein de sa force.
Et le langage et la pensée agile et les lois et les moeurs,
il s'est tout enseigné sans maître,
comme à s'abriter des grands froids
et des traits perçants de la pluie.
Génie universel et que rien ne peut prendre
au dépourvu, du seul Hadès
il n'élude point l'échéance,
bien qu'à des cas désespérés, parfois, il ait trouvé remède.
Riche d'une intelligence incroyablement féconde,
du mal comme du bien il subit l'attirance,
et sur la justice éternelle
il greffe les lois de la terre.
Mais le plus haut dans la cité se met au ban de la cité
Si, dans sa criminelle audace, il s'insurge contre la loi.
A mon foyer ni dans mon coeur
Le révolté n'aura jamais sa place.

546 - [Garnier-Flammarion n°18, p. 77] Antigone, [premier épisode, vers 333-383]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Arno1975Arno1975   03 juin 2017
Οἰδίπους

τέκνον τυφλοῦ γέροντος Ἀντιγόνη, τίνας
χώρους ἀφίγμεθ᾽ ἢ τίνων ἀνδρῶν πόλιν;
τίς τὸν πλανήτην Οἰδίπουν καθ᾽ ἡμέραν
τὴν νῦν σπανιστοῖς δέξεται δωρήμασιν;
σμικρὸν μὲν ἐξαιτοῦντα, τοῦ σμικροῦ δ᾽ ἔτι
μεῖον φέροντα, καὶ τόδ᾽ ἐξαρκοῦν ἐμοί:
στέργειν γὰρ αἱ πάθαι με χὠ χρόνος ξυνὼν
μακρὸς διδάσκει καὶ τὸ γενναῖον τρίτον.
ἀλλ᾽, ὦ τέκνον, θάκησιν εἴ τινα βλέπεις
ἢ πρὸς βεβήλοις ἢ πρὸς ἄλσεσιν θεῶν,
στῆσόν με κἀξίδρυσον, ὡς πυθώμεθα
ὅπου ποτ᾽ ἐσμέν: μανθάνειν γὰρ ἥκομεν
ξένοι πρὸς ἀστῶν, ἃν δ᾽ ἀκούσωμεν τελεῖν.

Ἀντιγόνη

πάτερ ταλαίπωρ᾽ Οἰδίπους, πύργοι μέν, οἳ
πόλιν στέγουσιν, ὡς ἀπ᾽ ὀμμάτων, πρόσω:
χῶρος δ᾽ ὅδ᾽ ἱερός, ὡς ἀπεικάσαι, βρύων
δάφνης, ἐλαίας, ἀμπέλου: πυκνόπτεροι δ᾽
εἴσω κατ᾽ αὐτὸν εὐστομοῦσ᾽ ἀηδόνες:
οὗ κῶλα κάμψον τοῦδ᾽ ἐπ᾽ ἀξέστου πέτρου:
μακρὰν γὰρ ὡς γέροντι προὐστάλης ὁδόν.

Œdipe à Colone, vers 1-20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   30 octobre 2021
O Mort ! ô Mort ! viens, jette sur moi tes regards ; bientôt j’habiterai avec toi dans les sombres demeures. Et toi, brillante clarté du jour, Soleil radieux, je te parle pour la dernière fois. O lumière, ô sol sacré de Salamine, ma patrie, foyers de mes ancêtres, glorieuse Athènes, amis élevés avec moi, fontaines, fleuves, campagnes de Troie, je vous salue ! Adieu, ô vous qui m’avez nourri ! Ce sont les dernières paroles qu’Ajax vous adresse ; je dirai le reste aux enfers.

(Il se jette sur son épée).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
colimassoncolimasson   25 octobre 2013
SILENE. – Un bruit ! Un bruit vous affole et vous épouvante, corps impurs, pétris de cire molle, bêtes couardes entre toutes les bêtes ; une ombre vous fait fuir, vous avez peur de tout. Serviteurs fainéants, brouillons, cœurs esclaves, dénués d’esprit, dispos seulement de la langue et de la braguette. Lorsqu’on demande votre aide, vous promettez tout ce que l’on veut ; mais au moment d’agir, plus personne !

-Les Limiers-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   18 novembre 2013
Il appartenait à Sophocle de précipiter l’évolution de la pompe tragique vers l’action. Quelques années de pratique lui ont suffi pour concevoir son système : il abandonne la trilogie liée, introduit un troisième acteur, invente le décor peint et porte à quinze le nombre des choreutes. Ces réformes vont toutes dans le même sens : c’est par elles que la tragédie achève de se constituer en imitation d’êtres agissants. Avec ses organes de plus en plus différenciés, le débat prenant le pas sur le chant, on peut bien dire qu’elle est descendue du ciel sur la terre, encore qu’elle conserve aux faits et gestes humains les proportions de l’épopée. Cette évolution était dans la nature des choses : la psychologie gagne en complexité à mesure que s’émancipe l’individu et que la liberté entre dans les mœurs.

-Introduction-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sophocle (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Sophocle
Au sommaire de la Critique, deux spectacles :
"Illusions perdues" par Pauline Bayle (d'après Balzac) Après "Iliade et Odyssée", adaptation des poèmes d'Homère, Pauline Bayle poursuit sa quête d'un théâtre littéraire. Pierre angulaire de "La Comédie humaine", "Illusions perdues" De Balzac suit les pas de Lucien Chardon, un jeune poète idéaliste qui quitte son Angoulême natal pour tenter sa chance à Paris. Nous sommes dans les années 1820, en pleine Restauration monarchique, et la société française en est aux prémices de la révolution industrielle. Préfigurant le capitalisme moderne, le pouvoir se déplace vers une nouvelle bourgeoisie triomphante et l'argent devient le véritable roi.
"Oedipe" de Georges Enesco par Wajdi Mouawad à l'Opéra de Paris - Palais Garnier En 1909, en sortant d'une représentation d'"Oedipe" roi à la ComédieFrançaise, Georges Enesco s'empresse de transcrire les premières mesures de son futur et unique opéra. La pièce de Sophocle a l'effet d'un électrochoc sur le compositeur roumain qui dès lors, et avant même d'avoir un livret, travaille à sa partition, créée en 1936 à l'Opéra de Paris. L'influence de Fauré, son maître, de Stravinsky, de Debussy et d'ancestrales traditions musicales de Roumanie nourrissent une écriture orchestrale et vocale à l'originalité sans pareil. Malgré un accueil triomphal dès les premières représentations et des salutations unanimes face à ce – déjà – classique du répertoire, l'opéra fait étonnement figure de rareté sur les scènes au cours du XXe siècle. L'oeuvre est seulement redonnée au Palais Garnier en mai 1963 par la troupe de l'Opéra de Bucarest en version roumaine.
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature hellénique. Littérature grecque>Littérature grecque : drames (40)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
828 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre