AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809469561
96 pages
Panini France (07/03/2018)
4.75/5   2 notes
Résumé :
A peine revenu du futur, Logan va voir celle qui deviendra un jour sa femme. Mais elle est en danger, Logan pourrait donc perdre une deuxième fois celle qu'il aime.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  10 mars 2018
Ce tome fait suite à Old man Logan All-new All-different T01 (épisodes 1 à 4, et numéro Wolverine: Old man Logan giant size special) qu'il vaut mieux avoir lu avant pour comprendre d'où sort ce vieux Logan et qu'elle est sa situation. Il comprend les épisodes 5 à 8, initialement parus en 2016, écrits par Jeff Lemire, dessinés et encrés par Andrea Sorrentino, avec une mise en couleurs de Marcelo Maiolo.
À X-Haven (la nouvelle demeure des X-Men), Logan a une discussion assez franche ave Ororo Munroe, pour lui expliquer qu'il doit quitter les X-Men pour quelque temps, mais qu'il reste à leur disposition si le besoin s'en fait sentir. Ororo n'a d'autre choix que d'acquiescer à sa demande, mais elle lui remet une balise de détresse lui permettant de les appeler, et leur permettant de l'appeler. Il décide de voyager en moto (sans casque et avec un petit logo X) pour se rendre dans le grand nord canadien à Killhorn Falls. Il songe à quel point il prend plaisir à se trouver dans un monde qui n'a pas été détruit.
Logan souhaite accomplir une visite dans cette ville septentrionale du Canada, dont la route qui y mène n'est viable que 3 mois par an. le reste du temps, elle est prise dans la glace. Chemin faisant, il se souvient qu'après le massacre des X-Men dans le futur de sa ligne temporelle (celle de la Terre 807128), il a tenté de se suicider, en vain. Puis il est retourné sur le site du projet Arme X, où il a découvert un groupe d'individus qui ne l'ont pas accueilli à bras ouvert. Malgré tout, Maureen, la responsable du site a accepté qu'il réside dans le complexe. Arrivé à Killhorn Falls, Logan découvre une petite ville sans prétention, avec des habitants au mode de vie rude et vrai. Il s'y sent comme chez lui, mais des individus l'ont suivi.
Au cours du tome précédent, Andrea Sorrentino avait prouvé qu'il sait en mettre plein la vue, avec une narration visuelle tantôt sèche, tantôt spectaculaire. Jeff Lemire avait limité la casse, avec une histoire qui reprenait les intrigues secondaires laissées en suspens par Brian Michael Bendis : Logan avait une liste d'individus à abattre pour éviter que ne survienne son futur. Plutôt mis en confiance, le lecteur revient pour un deuxième chapitre, à nouveau assez court (4 épisodes), à nouveau complété par un ancien épisode. À nouveau, le scénariste fait le nécessaire pour structurer la situation de Logan : il est disponible pour les X-Men et le dit à Storm, mais il a sa propre vie à mener et il lui explique. Ainsi le personnage dispose de la latitude nécessaire pour avoir sa propre série, sans être obligé de prendre en remorque une palanquée de mutants. La scène suivante rassérène le lecteur puisqu'il découvre que Lemire prend en compte les conséquences du passé de Logan sur son état d'esprit du moment.
La scène d'après constitue un retour dans le passé (807128) de Logan, et un futur qui n'arrivera jamais pour la Terre principale. Jeff Lemire a donc décidé de poursuivre l'exploration de l'histoire personnelle de son personnage, après l'attaque des supercriminels qui a provoqué l'effondrement de la civilisation et qui a conduit aux événements de Wolverine: Old Man Logan (2008/2009) de Mark Millar & Steve McNiven. Il montre comment Logan, écoeuré par le rôle d'instrument de mort qu'il a été contraint de jouer, avait décidé d'en finir avec la vie. C'est à la fois cohérent avec l'histoire de Millar & McNiven, et à la fois nécessaire pour comprendre les états d'âme du personnage. Loin de donner l'impression de juste rabâcher l'oeuvre originale, Lemire sait lui donner du sens dans le cadre du traumatisme vécu par Logan, et dans le cadre de l'instant présent. En particulier, le lecteur ressent toute la frustration, mais aussi toute la résignation (voire la capitulation du personnage) quand il préfère se faire tabasser dans le complexe de l'Arme X, plutôt que de sortir ses griffes et de risquer un nouveau carnage.
Ayant ainsi établi que cette évocation du passé/futur dystopique ne sert pas à juste fournir le quota de destruction massive pour l'épisode en cours, Jeff Lemire peut le réemployer par la suite, tout en conservant le capital confiance du lecteur. Il ne s'en prive pas dans l'épisode 8, avec des séquences de mise à mort des superhéros lors de l'attaque initiale des supercriminels sur New York. Grâce à ces retours dans le passé/futur, le scénariste montre des événements traumatisants qui ont laissé leur marque sur ce vieux Logan, le faisant évoluer au-delà de ce que pouvait être l'original. Mine de rien, Jeff Lemire a réussi la gageure d'insuffler du neuf dans ce personnage. Il éprouve quand même encore quelques difficultés à respecter le fait que le pouvoir auto-guérisseur de Logan est censé être moins rapide.
Le lecteur redécouvre donc des saveurs inattendues dans le personnage principal, alors qu'il était devenu au fil des années quelque peu figé dans ses caractéristiques. En particulier, il s'agit d'un individu un peu plus sage, capable de réfléchir avant de foncer dans le tas tête baissée. Lemire réussit un très bon passage dans lequel Logan se dit en son for intérieur qu'il sait déjà ce qu'il va dire, avant même que les mots ne soient sortis de sa bouche, face à son ennemi du moment. Lorsque le lecteur découvre la raison pour laquelle Logan s'est rendu à Killhorn Falls, il se dit qu'il aurait dû y penser plutôt tellement c'est logique, et qu'en plus les motivations de Logan ne sont pas si stéréotypées que ça. En outre, le décalage temporel entre ce qu'il a vécu et l'état du présent place son ancienne relation dans une configuration d'une rare cruauté. L'épisode 8 revient ensuite sur l'angoisse de Logan de voir ce monde basculer du jour au lendemain dans le chaos, sous l'effet de l'attaque combinée de supercriminels, ce qu'il a déjà vécu, et ce qu'il tient pour inéluctable. le scénariste réussit à sauter l'obstacle avec élégance parce que cet épisode revient sur le principe que Logan est maintenant prêt à accepter l'aide et le soutien d'autres personnes.
Au fil de ces 4 épisodes, Jeff Lemire redonne une personnalité plus développée à Logan. Il le fait interagir avec de nouveaux personnages, et des anciens sans jamais oublier qu'il est plus vieux et qu'il a vécu des événements que les autres n'ont pas connus et ne connaîtront jamais. Il met en scène l'une des caractéristiques de Logan : prendre en tutorat de jeunes demoiselles, comme il l'a déjà fait pour Kitty Pryde, pour Jubilee, ou pour Katie Power (voir l'épisode de fin de recueil). Bien sûr, comme il s'agit d'un comics de superhéros, il doit y avoir des supercriminels et des affrontements physiques, c'est une obligation du cahier des charges de ce genre. Lemire ramène donc des ennemis emblématiques de Wolverine : les Reavers (ici composés de Bonebreaker, Muzzle, Skullbuster, Pretty Boy) et leur cheffe. Ils attaquent Logan pour se venger, sans disposer de beaucoup de personnalité, même à eux 4 réunis, même en rajoutant leur cheffe, mais les combats sont mis en images par Andrea Sorrentino.
L'artiste avait fait une forte impression sur la série Green Arrow (également écrite Lemire) et il ne démérite pas ici. Aussi ridicule que puisse être Bonebreaker (un cyborg avec un tank à la place du bassin et des membres inférieurs), Sorrentino fait ressortir sa force de frappe, sa sauvagerie et les trajectoires de balle, face à l'avancée inéluctable de Logan qui a trop à perdre. Il utilise des zones noires aux formes effilées et déchiquetées pour rendre compte de la violence des chocs, et des lacérations par les griffes ou par les balles. Il travaille en synergie avec Marcelo Maiolo pour des cases où ne subsistent que les traits de contour et un contraste maximal entre le blanc de la page et le rouge soutenu symbolisant la dimension sanglante et l'affrontement de manière expressionniste. le metteur en couleurs appose des couleurs qui semblent par moment maculées de saleté, comme si l'environnement lui-même était souillé.
Les histoires de Jeff Lemire comprennent souvent des moments forts, reposant sur une bonne connaissance des personnages, mais elles ont du mal à supporter une mise en images tiède. Par exemple, l'épisode 8 raconte une histoire dont la fin est déjà connue puisqu'elle a été révélée dans le récit de Millar & McNiven. Si elle avait été illustrée comme une histoire de superhéros de manière traditionnelle, les grosses ficelles seraient passées au premier plan et le lecteur aurait soupiré devant un affrontement convenu de plus. Les dessins de Sorrentino apportent la gravité nécessaire, parce qu'il prend cette histoire au sérieux. Il décrit des individus adultes pris dans des conflits qui les dépassent et soumis à une mort arbitraire et idiote. Il décrit d'autres adultes accablés par le poids de ces souvenirs. du coup quand Giant Man est abattu par une méthode primaire mais efficace, le lecteur voit effectivement un géant s'effondrer, un moment mythique qui se déroule sous ses yeux, la chute d'un titan abattu de manière pitoyable.
Ainsi, tout au long de ces 4 épisodes, le lecteur découvre des images dantesques ou époustouflantes, ainsi que des séquences inoubliables. Logan chevauchant une moto sur une highway n'est pas très original, mais Sorrentino le représente sans casque, le visage fermé, avec le paysage qui défile derrière lui d'une manière originale pour montrer les lieux traversés. La scène du suicide raté de Logan après la mort des X-Men est bien pensée quant à la méthode, très impressionnante quant à l'impact sur le corps de Logan. Dans l'épisode 7, Logan prend conscience qu'où il aille, le chaos le rattrapera toujours. Pour mettre ce choc psychologique en images, Andrea Sorrentino utilise un dessin en double page sur la base du squelette de Logan, contenant les crânes de tous ses proches, tous ceux susceptibles de rester sur le carreau parce qu'ils l'ont connu. L'image se tient à la frontière du figuratif et du conceptuel, portant toute la force de l'horreur de cette responsabilité et de ces conséquences. le lecteur ressent la force de cette émotion grâce à l'empathie dégagée par le dessin. de la même manière, les pages obligatoires de combat physique ne donnent pas une impression de mécanique bien huilée, mais de moments spécifiques au personnage, avec le poids de cette fatalité, et la volonté de ne pas se laisser faire, de refuser la position de victime. le lecteur se rend compte que ces nuances auraient été perdues dans une représentation figurative traditionnelle, que l'impact du récit en aurait été amoindri et que le scénario serait apparu plus conventionnel.
Dans ce deuxième tome, l'équipe créatrice franchit un palier qualitatif en réussissant à faire vivre Logan devant les yeux du lecteur, en lui faisant dépasser les clichés inhérents au personnage pour redonner du sens à ce qu'il vit, à la fois en le mettant en perspective par rapport à son histoire personnelle, à la fois en montrant son implication dans les épreuves qu'il traverse, leurs conséquences sur lui et sur ceux qui l'entourent. Andrea Sorrentino et Jeff Lemire dépassent la narration mécanique pour mettre en scène un individu qui a vécu la défaite, qui porte la cicatrice correspondante et qui essaye de faire face tant bien que mal. Ils font vivre un individu qui se connaît assez pour identifier les schémas dans lesquels il retombe inéluctablement, tout en essayant de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Ils vont même jusqu'à montrer un individu qui a accepté le fait qu'il a besoin du réconfort des autres pour supporter la réalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


Lire un extrait
Videos de Andrea Sorrentino (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea Sorrentino
🔥👨‍🚒 La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Vos libraires Jean-Edgar Casel et Thomas Raymond vous présentent leurs dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! 👨‍🚒🔥
📚 Les chefs d'oeuvre de Lovecraft - L'Appel de Cthulhu de Howard Phillips Lovecraft, Gou Tanabe aux éditions Ki-oon 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053642... • 📚 Batman - Curse of the White knight de Sean Murphy, Matt Hollingsworth aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055569... • 📚 Les nouvelles aventures de Barbe-Rouge - tome 1 - Pendu haut et court de Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050850... • 📚 Francis de Loputyn aux éditions Shockdom 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054629... • 📚 Gideon Falls T1 : La grange noire de Andrea Sorrentino , Dave Stewart aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/131117-... • 📚 Gideon Falls T4 : Le Pentoculus de Andrea Sorrentino, Dave Stewart aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053881... • 📚 Ellis Island de Miras et Philippe Charlot aux éditions Bamboo 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055073... • 📚 Les Frères Rubinstein T1 : Shabbat Shalom de Loïc Chevallier, Luc Brunschwig aux éditions Delcourt 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050630... • 📚 Le Bel Âge - intégrale de Merwan aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1052776... • 📚 Kariba de Daniel Clarke et James Clarke aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1044795... • 📚 Blue au pays des songes T2 : Bienvenue à Sad City de Davide Tosello aux éditions Vents d'Ouest 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1052628... • 📚 Le Banquier du Reich T1 de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1034688... • 📚 Le Banquier du Reich T2 - de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054342... • 📚 Renaissance T1 - Les déracinés de Frédéric Blanchard, Fred Duval aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/127329-... • 📚 Renaissance T2 - Renaissance de Fred Duval, Frédéric Blanchard aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1016785... • 📚 Renaissance T3 - Permafrost de Duval Fred, Blanchard Frédéric aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054552... • 📚 Sa Majesté des Ours T1 : Les Colonnes de Garuda de Olivier Vatine, Dobbs aux éditions Comix Buro 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055175... • 📚 Carbone & Silicium de Alain Damasio et Mathieu Bablet aux éditions Ankama 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1051044... • 📚Shangri-la de Mathieu Bablet aux éditions Ankama 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/51565-a... • 📚 Don Vega de Pierre Alary aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055404... • 📚 RIP T3 : Ahmed : Au bon endroit au mauvais moment de Julien Monier et Gaet's aux éditions Petit à petit 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050858... • 📚 La Chanson de Renart (T1 - Le Seigneur des entourloupes) de Joann Sfar aux éditions Gallimard Jeunesse 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053269... • 📚 Le Chat du Rabbin T1 : La Bar-Mitsva de Joann Sfar aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/13905-a... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv
+ Lire la suite
autres livres classés : grand nordVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
526 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre