AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Clio Mavroeidakos (Traducteur)Michel Volkovitch (Traducteur)
EAN : 9782862311814
182 pages
Éditeur : Maurice Nadeau (26/03/2003)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Un été en Grèce de nos jours. Deux lieux : Athènes, un village en bord de mer. Cinq personnages principaux : une femme gravement malade à l'hôpital ; son frère, un jeune oisif ; un infirmier mal dans sa peau ; une très jeune fille révoltée ; un oiseau qui parle. L'action les rapproche peu à peu, passant de l'un à l'autre en zigzag, toute en détours imprévus, changements de rythme et con... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Impression-de-lecteur
  19 avril 2015
Un été en Grèce ; Il fait chaud. Nous suivons des jeunes gens à travers leurs relations. Il y d'abord Lia elle est hospitalisée, bien qu'elle ne soit pas atteinte d'une maladie elle fabrique des anticorps. Il y a son frère Isodoros alias Sid qui est pour elle un personnage de fiction qu'elle emploie selon son imagination. Il endossera ainsi le rôle d'un ancien camarade de classe de l‘infirmier Sotiris que Lia appelle aussi le bon élève avec qui elle est en conflit. Ensuite il y Julia qui aura dans un premier temps une relation punk attitude avec Sid. Ensuite elle tombera amoureuse de Sotiris . La famille de Sotiris habite à la campagne. Deux jeunes filles, Zoé et Nina, travaillent pendant l'été dans le bar de leur tante Léla. Dans le village l'attraction est le mont Atros qui domine. Nina prépubère rêve passionnément de Stéphanos. Elle surprendra Sotiris en train de se masturber, il lui donnera un billet de mille froissé pour qu'elle se taise. Les choses sont comme fixées, il n'y a pas d'héro, ni d'aventure, no future !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jprathle
  17 juillet 2019
L'écriture de Zigzags dans les orangers a de quoi déboussoler un lecteur inattentif. le roman prend son temps pour installer ses personnages, et, à l'image de son titre, navigue entre eux de façon désordonnée. Petit à petit nous découvrons de façon plus précise celui qui apparaît comme le héros principal, Sid. Il partage sa vie entre son studio désordonné et les visites à l'hôpital où il va voir sa soeur Lia. Celle-ci se réfugie régulièrement dans son imaginaire pour fuir un quotidien trop pénible, tout en jetant son dévolu sur son bouc émissaire, l'infirmier Sotiris. Lui, il est clairement mal dans sa peau et esseulé, jusqu'à ce qu'il rencontre le mystérieux Thanassis, un ancien camarade de classe dont il ne se souvient pas et qui débarque soudainement dans sa vie, prenant la place vacante de son meilleur ami.
Tout ce beau monde dresse la narration décousue de Zigzags dans les orangers, sans compter le personnage de Nina, une jeune fille qui s'ennuie en vacances, et dont le récit et le plus faible du roman. Mais qu'importe, le lecteur est ballotté plus ou moins tranquillement entre Athènes et ce petit village grec, découvrant au fur et à mesure les pensées parfois noires des protagonistes. Car que l'on ne s'y trompe pas : le tragique n'est pas loin, et même s'il pointe le bout de son nez de façon comique, les situations qui en découlent ne s'en trouvent pas moins tristes. C'est tout le talent de l'auteur, que de ne pas s'appesantir sur le malheur tout en nous faisant clairement comprendre combien l'existence de ses cinq personnes (car on n'oublie pas la mainate, qui elle aussi aura son heure de gloire) leur pèse. Mais la vie continue : « the show must go on », comme on dit.
Lien : http://lecinedeneil.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Impression-de-lecteurImpression-de-lecteur   19 avril 2015
Je peux aller où je veux. Je garde un équilibre fantastique et j'avance. Le car glisse dans la brillante avenue. Il part de biais. S'arrête. Redémarre. tourne brusquement. Freine. Le car roule sur le bitume argenté, il roule et disparaît. Je m'en fiche. Je garde l'équilibre avec ma tête. Le mont Atros n'est plus là. Je peux écrire tout ce qui me plaît.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Ersi Sotiropoulos (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ersi Sotiropoulos
Ersi Sotiropoulos - Eva .Ersi Sotiropoulos vous présente son ouvrage "Eva" aux éditions Stock. Rentrée littéraire 2015. Traduit du grec par Marie-Madeleine Rigopoulos. http://www.mollat.com/livres/sotiropoulos-ersi-eva-9782234076198.html Notes de Musique : ?Athena feat. André Coelho & DJ X-Acto? (by M-PeX). Free Music Archive.
autres livres classés : littérature grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox