AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Emilie Léger (Autre)Alexiane Thill (Autre)
EAN : 978B086KYHYX2
422 pages
Éditeur : Noir d'Absinthe (11/04/2020)
4.37/5   19 notes
Résumé :
Quand Asa part en quête de ses origines, le bleu à l’âme sur les sentiers irlandais, elle ne s’attendait pas à rencontrer un homme tel que Marec.
Elle est une enfant du monde,
Lui, des montagnes.
Dans des contrées proches ou lointaines, entre deux pas de danse, Asa et Marec se croisent et s’éloignent, s’interrogent sur la vie, son sens et leur amour, seule constante dans cette valse des sentiments.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,37

sur 19 notes
5
10 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  30 avril 2020
Je remercie chaleureusement les éditions Noir d'Absinthe pour l'envoi, en service presse, du roman La Fille qui Danse de Lisa Soto.
Quand Asa part en quête de ses origines, le bleu à l'âme sur les sentiers irlandais, elle ne s'attendait pas à rencontrer un homme tel que Marec.
Elle est une enfant du monde, Lui, des montagnes.
Dans des contrées proches ou lointaines, entre deux pas de danse, Asa et Marec se croisent et s'éloignent, s'interrogent sur la vie, son sens et leur amour, seule constante dans cette valse des sentiments.
La fille qui danse est un très joli roman, nous avons là une romance comme je les aime... mais je m'en doutais un peu que cet ouvrage me charmerait :)
Quand les éditions Noir d'Absinthe m'ont proposé ce service presse j'ai accepté sans aucune hésitation car je connais l'autrice Lisa Soto. Je me souviens avoir adoré sa série en deux volume : Open Minded et ce fût un réel plaisir pour moi de retrouver sa plume.
Cet ouvrage n'est pas du tout une suite à ses deux autres romans toutefois j'ai apprécié le clin d'oeil car on retrouve le groupe Open Minded au début. On a quelques nouvelles ici et là, c'est très sympathique.
Les personnages sont assez fouillés, aussi bien Asa que Marec.
Je me suis sentie assez proche de Asa. C'est une jeune femme très touchante, avec quelques faiblesses. Comme elle j'adore lire, je lis beaucoup et vite. J'ai la capacité de m'immerger dans le livre que je dévore en oubliant tout ce qui se déroule autour de moi. D'ailleurs, j'ai eu énormément de mal à lâcher La fille qui danse pour me préparer car je devais aller travailler ! Mon mari a presque du se fâcher pour que je lâche mon livre lol
Asa m'a énormément plu, je ne l'oublierais pas avant un petit moment. Elle est attachante, elle a un secret que j'avais deviné assez rapidement, bien avant qu'elle ne se confie. En fait, vu sa culture, sa façon d'être, son secret me paraissait évident. Il faut dire que je lis énormément, et que ça me paraissait logique. Il y avait bien une autre possibilité toutefois sont comportement ne correspondait pas, j'avais bien deviné. Honnêtement, le fait d'avoir deviné le secret de la jeune femme bien avant qu'il ne soit dévoilé ne m'a pas dérangé. Je l'ai trouvé de plus en plus touchante et attachante au fur et à mesure que je tournais les pages.
Quand à Marec, lui aussi m'a beaucoup plu. J'ai aimé sa personnalité, son comportement et ses fêlures. Il aime la montagne, très importante pour lui. Et comme Asa, il cache des choses.
Ils sont faits l'un pour l'autre, ce que nous comprenons bien vite... bien avant eux... Ils sont complémentaires... mais eux, vont t-ils accepter leurs différences, leurs passé ??
Je ne vous le dirais pas évidemment, à vous de lire ce très bon roman :)
Tout m'a plu, que ce soit les personnages, le fait que l'on voyage énormément avec ses deux personnages, l'histoire, et même la fin. Même si je ne m'attendais pas à ça, pas du tout même. Ni à l'épilogue, mais il est cohérent. L'ensemble est très bien trouvé, très bien ficelé et j'ai adoré :)
Je l'ai lu en deux jours, mais si j'avais pu je l'aurais lu d'une traite tellement je n'avais pas envie des quitter sans connaître le fin mot de cette histoire.
Quand à l'écriture de Lisa Soto, je l'ai apprécié comme c'était déjà le cas avec ses deux premiers romans :) Et c'est une autrice que je relirais sans aucune hésitation.
Vous l'aurez compris, La fille qui danse est un joli roman, une romance qui m'a donné le sourire aux lèvres et c'est tout naturellement que je mets cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
gabrielleviszs
  24 mars 2021
Je remercie la maison d'éditions Noir d'Absinthe pour l'envoi de ce livre par le biais de Babelio.
Cette histoire bouleverse tout, même mes propres convictions sur la romance contemporaine. Je ne suis pas une adepte de ce thème, pourtant lorsque cette maison d'éditions a présenter ce livre, j'ai eu l'envie de le découvrir. Un récit qui garde une certaine mélancolie du début à la fin, apportant les doutes et les espoirs des personnages. La couverture est magnifique et j'en suis tombée amoureuse, comme des personnages. Il est certain que ce livre va rejoindre ma bibliothèque spéciale, car oui j'en ai tellement que j'en fais pour les récits qui ont su me toucher.

En écrivant ses mots, j'en ai encore la gorge serrée, les larmes aux yeux. Par chance j'étais chez moi lorsque je suis arrivée au bout de cette histoire. Difficile de ne pas le dévorer et dans le même temps, difficile de ne pas allonger le délai de lecture. J'ai eu envie de garder ces personnages en moi pour tout un tas de raison, dont celle de cet apprentissage de la vie, d'une manière générale. Ce n'est pas une seule vie qui est en jeu, il s'agit de plusieurs, de différences, de secrets, de passé, de convictions. Ces dernières sont au coeur même des protagonistes qui leur tiennent à coeur. Rien n'est simple, pas même la joie de danser. Derrière chaque pas, chaque sourire il y a une âme qui vit, qui ne cherche qu'à s'épanouir sans avoir peur. Mais comment faire pour avancer dans une lumière lorsque l'on a déjà été échaudé ? La trahison a déjà fait du mal et lorsque cette dernière doublé d'un amour malsain vous force à ouvrir les yeux et à prendre des distances, c'est un long périple pour reprendre confiance en soi.

Asa a besoin de se retrouver. Elle qui n'est pas d'ici, mais de partout, de parents travaillant pour une Ambassade l'aimant plus que tout, elle ne connaît pas ses racines. La France, L'Irlande, ces pays qui font partis d'elle de part ses ascendants, elle veut découvrir ce qu'elle est. Un voyage qui l'amène à Dublin, un festival, seule et sans peur, elle se faufile, danse, rencontre des personnes, devient cette femme qui pleure et qui en un instant découvre qu'elle n'est pas seule, pas totalement. Sa peine est toujours ancrée en elle, son envie d'appartenir à une famille l'étreint si violemment qu'elle ne prête pas forcément attention à toutes ces rencontres. Jusqu'à Marec. Cet homme qui voit au-delà de son sourire, qui cherche juste une nuit, devenant une seconde nuit. Une rencontre qui n'aurait pas pu être possible si Asa n'avait pas fui sa vie, si elle n'avait pas fait ce détour pour écouter cette musique qui la prend aux tripes, s'il ne travaillait pas dans ces festivals pour économiser pour ses études.

Deux êtres souffrant de ces dernières années, ne sachant pas comment avancer. Chacun dans un sens, chacun dans une idée fixe qui n'est pas forcément la meilleure qui soit, mais qui les amène à ce point précis de rencontre. Les décisions nombreuses, les choix, le coeur a ses raisons et le voyage d'Asa qui n'est pas terminé. Cette jeune femme a besoin de découvrir ses origines et lorsqu'elle y parvient, ce n'est pas vraiment ce qu'elle pensait. Ce n'est pas une déception, juste une rencontre qu'elle ne pensait pas. Jusqu'à ce que ce voyage nous apporte bien plus que cette recherche d'identité. Asa nous montre sa vie, nous la suivons avec envie dans ces périples, sans chercher à savoir pourquoi cela serait dangereux pour une femme seule. Elle vient de pays où la femme n'a pas le droit à la parole, ou encore le droit d'user de son corps. La discrimination est forte, cette inégalité entre les femmes et les hommes la répugnent. La guerre, les pressions, les mentalités, les pages regorgent de ces instants de vie où malheureusement certains perdent la vie au nom de quoi ?

Asa a cette rage en elle qui va l'amener à s'engager sur ses voies où certains peuples ont besoin d'hommes et de femmes comme elle : prêt à tout pour aider son prochain, pour apporter un peu de lumière dans la vie des enfants blessés, meurtris. Au-delà de ces sujets qui sont bien plus nombreux que ce que je n'ai fait qu'ébaucher, il y a également la vie de famille d'une manière générale. Seul(e), en couple, marié ou non, avec enfant ou non, la famille est celle que l'on créée, celle que l'on veut. Si Asa est fille unique, ce n'est pas le cas de Marec qui a des frères et soeurs, un meilleur ami Sam qui mérite qu'on s'y attarde pour toutes les qualités et ce qui est sa vie. La famille de Marec est une véritable joie de vivre qui accepte facilement la jeune femme. Il faut dire que Asa est étrange, différente, mais si sensible, vraie, enjouée, franche, s'exprimant avec beaucoup de sincérité et de joie. La danse est son domaine, son passé nous apporte le pourquoi, ce besoin de se rapprocher de la nature.

Le coup de foudre ? Peut-être bien, peut-être pas, toujours est-il qu'il se passe quelque chose entre eux ce fameux soir au festival et que la suite ne sera pas de tout repos. Ce quelque chose qui les rend euphorique ensemble, avec juste ce besoin d'avoir l'autre à côté, sans avoir besoin de parler. La distance n'atténue en rien, bien au contraire, il agrandit le manque de l'autre. C'est surement cela qui va les décider à se revoir, à se côtoyer à tenter l'aventure. le récit est ponctué des voyages d'Asa, de sa vie, de ces choix qu'elle a dû faire avant de partir, de ce qui lui fait encore du mal, de ce besoin de se confier à Marec sans trop savoir comment. Et Marec qui lui aussi est bloqué dans ses sentiments d'impuissance vis-à-vis de Sam, sa confusion, sa douloureuse culpabilité de ne pas avoir su faire le premier pas il y a des années. Cette rencontre se fait en douceur, sur des rythmes lents, suivant les pas menés par Asa. Sa liberté est ce qui lui plait le plus, être enchaînée : jamais !

Comme je l'ai mis plus haut, je ressens cette mélancolie encore, elle ne me quitte pas malgré cette vie remplie tant en joie, qu'en dispute, qu'en espoir, qu'en vie, tout simplement. le malheur frappe toujours, la vie trouve toujours son chemin, elle ne s'arrête pas à un destin tragique d'un accident. Comment savoir si sa vie est véritablement remplie ? Comment savoir si la vie que nous menons est la bonne ? Il suffit de regarder les photos sur un mur, de regarder en arrière pour se rendre compte si les choix que nous avons fait nous ont amené au bonheur. le voyage n'est pas obligatoirement comme celui d'Asa et de Marec tout en pays comme ils ont pu vivre dans différents états, c'est ce voyage qui nous fait grandir, nous fait prendre conscience que les doutes et avoir peur oui, mais à un moment donné il faut réussir à surmonter pour justement s'approcher de ce bonheur. C'est ce que nos personnages font, ils vont devoir donner d'eux-même afin de tenter cette approche.

Les mots sont doux, prenants, forts, vivants. Je crois bien que c'est la première vraie romance contemporaine que je qualifie ainsi. Elle est vibrante comme une musique qui s'imprègne en nous. Ce même type de musique qui nous emporte dans son monde, celui du partage, du sourire, de l'amitié, de l'amour. L'amitié apporte beaucoup à Asa, que ce soit des hommes ou des femmes, elle obtient toujours un sourire. Je pense à Anna qu'elle rencontre sur une plage, au destin qui l'a met en travers d'un autre, Stéphane plus tard. Les liens fragiles se resserrent, le destin est joueur parfois. Et si le passé est souvent un frein, lorsqu'enfin la confiance se met en place, les récits s'installent avec de la patience, de la peur de perdre l'autre, de ne pas savoir avancer comme il le faut. Les thèmes sont forts, récurrent, avec parfois des répétitions. La protection de la nature est aussi importante que l'être humain qui se plonge entre ses branches. Les messages sont nombreux, avec plus ou moins de forces dans les passages. Certains sont juste effleurés, d'autres plus poussés.

J'ai adoré les tatouages, leurs significations, ce besoin de recouvrir une part de soi avec de l'encre, avec ce morceau de vie qui nous appartient. Les émotions sont toujours présentes, passant d'un sujet à l'autre avec une telle facilité que nous volons tels des papillons de fleurs en fleurs, s'attardant sur certaines pour mieux nous envoler et toucher la cime des arbres. Un récit où les relations sont importantes, les mots, les gestes le sont tout autant. le silence fait du bien, les paysages donnent envie et connaissant certains coins de France, la mer de glace est un endroit magnifique. L'histoire d'amour n'est qu'un prétexte pour nous embarquer dans cette histoire, elle est le lien qui relie les personnages principaux, mais il est tellement plus qu'une simple romance ce livre.

En conclusion, La fille qui danse est une très belle histoire qui s'ouvre sur de nombreux thèmes. C'est l'un des rares livre qui a su me faire pleurer jusqu'à me bloquer la respiration. Je ne suis pas une romantique, mais je dois admettre que c'est beau de suivre cette jeune femme aimant parler aux arbres dans son périple. Sa découverte d'elle-même et de son chez elle qui est là où son coeur l'emporte. Asa a su m'emmener dans son voyage de tolérance, de paix, de doute et de sérénité. Nul doute que ces deux-là ne vont pas me quitter de sitôt.

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalectriceamoureuse
  26 septembre 2020
Asa voyage seule, pour rencontrer des gens, passer de bons moments mais aussi découvrir ses origines.
Je retrouve l'écriture poétique de Lisa SOTO qui m'avait tant plu dans sa duologie Open Minded. Les mots de l'auteure ont su m'émerveiller. C'est un bonheur à lire. J'ai relevé plusieurs citations qui ont su me toucher en plein coeur.
Asa est mystérieuse et lumineuse. Elle nous invite dans son univers où la solitude l'envahit parfois et où nous pouvons tous nous reconnaitre.
Elle fait attention au monde qui l'entoure, et à chaque personne qu'elle rencontre. La nature est un élément extrêmement important à ses yeux.
« Elle danse. Elle vit. »
La danse est pour elle bien plus qu'une passion, qui lui procure une multitude d'émotions.
L'héroïne déteste qu'on lui demande d'où elle vient. Parce qu'Asa vient de nulle part et de partout à la fois. Elle vient d'ici et d'ailleurs. En quête de ses origines, elle part visiter l'Irlande. C'est là qu'elle va faire la rencontre de Marec.
Marec est attentionné. Il a 26 ans et veut devenir kiné. Il a deux frères et une soeur. Je me suis reconnue un peu en lui en tant qu'ainée et avec le brouhaha dans la maison familiale.
Quant à Sam, le meilleur ami de Marec, il est très touchant. Face à l'adversité, il parvient à garder un sens de l'humour exceptionnel (sourires garantis).
Anna est un personnage au grand coeur, elle m'a bouleversée.
Je suis tombée en amour des personnages de cette histoire. Ils sont étudiés en profondeur. Ce sont des personnages réalistes, qui n'ont pas la vie facile. Ils ont des failles, des souffrances profondes, des secrets. Ce sont des personnages qui nous ressemblent, auxquels on s'identifie, auxquels on s'attache.
D'ailleurs, je retiens de ce roman la force des personnages. Chacun fait preuve de résilience. Avec beaucoup de tendresse, l'auteure nous montre qu'on peut rebondir après des épreuves ô combien douloureuses.
Mention spéciale à Lucie et Matth, les héros d'Open Minded qu'on retrouve dans ce roman le temps d'une ou deux scènes.
Asa est une personne à part. Elle se sent différente, elle est différente. Elle m'a émue et touchée.
Je suis époustouflée par la thématique de la différence que l'auteure aborde sur plusieurs formes.
Le sentiment de culpabilité est présent dans ce texte. C'est un sujet fort et bien développé ici. le poids de la culpabilité est responsable de nombreux maux qui empêchent d'être soi-même. Dans ce récit, nos deux héros vont devoir s'en libérer afin d'avancer.
A travers le périple d'Asa, on voyage et on apprend un peu sur les cultures de différents pays.
On parle de plusieurs rencontres qui touchent et marquent nos vies.
La part de romance dans cette histoire est profondément belle, magique et puissante.
Je l'ai lu avec la plupart du temps le sourire aux lèvres et parfois les larmes aux yeux (je dois avouer que je n'ai pas pu retenir mes larmes à plusieurs reprises). Les émotions qu'on ressent en lisant ce roman sont très fortes. C'est intense et poignant jusqu'aux remerciements.
« La fille qui danse » est un roman engagé. Ainsi, l'auteure dévoile un peu (beaucoup) d'elle et nous parle avec son coeur. Elle soulève des questionnements sur plusieurs inégalités, entre les êtres humains, entre l'homme et la femme sans oublier les enfants. Tout en finesse, Lisa SOTO éveille les consciences. C'est bien amené et c'est d'autant plus fort. Un sujet m'a particulièrement ému, celui des attentats. Un autre sujet posant la question suivante : « un homme peut-il être féministe ? » m'a énormément plu. Les messages de ce roman sont efficaces et percutants.
Je pourrais vous parler encore et encore de ce beau roman d'un peu plus de 430 pages mais il faut aussi laisser un peu de surprises.
L'auteure nous offre un roman très complet sur l'amour et l'amitié. L'amour immense. L'amitié indéfectible.
Je conseille à tous cette très belle histoire remplie de courage et d'optimisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesLivresdeFlo
  15 mai 2020
Si on ne le sait pas on ne le sait plus : j'aime énormément les éditions Noir d'Absinthe. Leur catalogue est de qualité, et chaque livre que j'ai eu la chance de lire était une merveille. Ils sélectionnent avec soin leurs auteurs et les oeuvres qu'ils nous proposent, et c'est devenu pour moi une valeur sûre. Quand ils m'ont proposé de lire leur nouveauté La fille qui danse, j'ai accepté sans hésiter.
Je ne connaissais pas Lisa Soto, mais je peux d'ores et déjà dire que je lirai ses deux précédents romans. J'ai adoré son style. Sa plume est très jolie, très poétique et toute en douceur. On se laisse très rapidement happer par ses mots et on la rejoint dès les premières pages. Les phrases sont souvent courtes, simples et directes. Elles sont efficaces et me sont allées droit au coeur. J'ai dévoré ce roman en deux jours. Je ne pouvais pas faire autrement. J'avais besoin de lire la suite. Il fallait que je le termine. Les émotions ressenties étaient si fortes que je ne pouvais pas les laisser en suspens trop longtemps. Pendant ces deux jours ma seule activité de loisir a été ce livre. Heureusement que je suis en congés, je l'aurais mal vécu sinon xD.

Asa, l'héroïne de cette belle histoire, est un personnage merveilleux, et je l'ai aimée avant d'atteindre les 5% du livre (oui j'ai regardé u_u). C'est une très jolie personne, hypersensible, tournée vers les autres, vers la nature, gentille, compréhensive, mais aussi blessée. J'ai eu un coup de foudre pour elle, et je voulais absolument savoir ce qui allait lui arriver. Elle est solaire, combative, et on ne peut que l'aimer, elle, et son histoire avec Marec. Voilà un personnage que j'ai beaucoup aimé aussi. Je n'ai pas une grande expérience dans les romances, cela fait assez peu de temps que je me laisse séduire par ce genre et que j'essaie de faire tomber mes clichés à son sujet, mais je dois bien avouer que souvent dans mes lectures romantiques les personnages masculins sortent d'un seul et même moule. Ils sont sombres, voir carrément ténébreux, un peu rebelles ce genre de choses. Marec est très différent, et ça fait du bien. Il est calme, posé, intelligent, gentil et doux. Je l'ai tellement aimé lui aussi, dès sa rencontre avec Asa ! Ce sont deux personnages très travaillés et cohérents, attendrissants et tellement beaux. C'était une vraie bouffée d'air frais de les suivre durant toutes ces pages… Et leur histoire ! C'est l'une des plus belles histoires d'amour que j'ai pu voir, lire ou écouter. Tout comme leurs histoires d'amitié en fait. Ce livre est une pure merveille à lire. Tous les personnages sont plein de qualités, avec leurs failles et leurs défauts, ils sont juste beaux. On s'attache à tout le monde c'est magnifique à lire, sans que jamais le ton ne devienne mielleux ou naïf à souhait. C'est un livre plein d'espoir qui montre chaque personnage sous son meilleur angle, souvent à travers le filtre bienveillant d'Asa. J'ai tellement aimé ces personnages qu'à chaque chapitre une partie de moi avait peur d'y découvrir un drame qui en arracherait un définitivement à l'histoire. Et pourtant j'adore les drames… Sam est un super personnage, rempli d'amour, tourné vers les autres. Et Stéphane et Anna ! Je sais qu'ils sont secondaires mais il y a tellement de beauté également dans leur histoire… La fille qui danse est définitivement un livre doudou, un livre feel-good qui fait du bien.
La romance est le thème principal de ce livre, mais Lisa abordent bien d'autres sujets importants et actuels dans son livre. Il y a un fort message féministe, et encore une fois, il est parfaitement bien écrit, avec beaucoup de douceur. Je ressent souvent des sentiments mitigés envers les féministes actuelles. Il y a énormément de travail à faire encore, mais souvent les discours sont violents, agressifs, et leur but semble être de placer la femme au-dessus de tout. C'est du moins ce que je ressens. Or je ne suis pas du tout d'accord avec cette vision des choses. le combat féministe devrait selon moi avoir pour finalité que les femmes deviennent les égales des hommes. Sinon la situation serait juste inversée, et je ne vois pas où serait l'avancée. J'ai l'impression que c'est cette même vision qu'a eu envie de défendre l'autrice à travers son oeuvre. Il n'y a pas de combats ou de paroles violentes, juste des constats posés, des vérités révélées, et des réflexions commencées. Bien plus qu'une simple romance La fille qui danse est un constat sur la société actuelle. Lisa arrive à amener le lecteur à se questionner, sans le brusquer, toujours en douceur. Elle y parle de la nature par exemple, de la place qu'elle a, qu'elle a perdue, qu'elle devrait retrouver. Elle nous parle de ses bienfaits, de ce qu'elle peut nous apporter, de ce que nous pouvons lui rendre en échange, du respect qu'on devrait avoir pour elle. Ça aussi c'est un message très fort qui me parle, et auquel je suis sensible. J'ai aimé que l'autrice ait glissé une jolie habitude chez Aza, celle de toucher les arbres (et un peu tout ce qu'elle rencontre ^^), et de leur parler. Les arbres sont une jolie source d'énergie, et je suis contente de la place que leur a donné l'autrice dans son livre. Tous les thèmes, comme la liberté, l'amitié, la culpabilité, la tolérance et la paix, avec les autres ou intérieure, sont abordés avec délicatesse et beauté. Et plusieurs fois dans le roman j'ai eu les larmes aux yeux… Je vous mens. J'ai totalement pleuré à la fin en fait. Ce livre m'a émue aux larmes, et je ne me souviens plus de la dernière fois où c'étaitt arrivé.
Ce livre c'est l'amour et l'amitié avec un grand A. C'est la nature, la beauté, la danse. C'est une grande respiration. C'est l'air frais des montagnes, le parfum des fleurs et une nuit étoilée. C'est une parenthèse de beauté pure, du bonheur dans les mots, qui vous coupe efficacement du quotidien. Et au risque de me répéter, c'est merveilleux à lire. Il y a bien longtemps qu'un roman ne m'avait pas procuré autant d'émotions, et pour cela je ne peux que remercier Lisa, et vous inciter à lire ce concentré de liberté.
EN BREF : Ce roman est un coup de coeur, une claque que je n'ai pas vue venir. C'est l'une de plus belles histoires d'amour que j'ai lue, et j'ai été émue aux larmes, pour la première fois depuis longtemps. Mais La fille qui danse ce n'est pas que l'amour. C'est aussi un hymne à la paix, à la tolérance et à l'égalité. C'est un appel de la nature, une bouffée d'air frais qui fait du bien. Un livre magnifique.
Merci aux éditions Noir d'Absinthe de me l'avoir proposé, et de publier de telles oeuvres. Et Merci à Lisa de m'avoir rappelé ce que pouvait procurer un livre.
Lien : https://leslivresdeflo.home...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslivresdeRose
  29 mai 2020
Merci beaucoup aux éditions Noir d'absinthe/ Fleur D absinthe pour leur confiance et pour l'envoi de ce roman via SimplementPro !
« La fille qui danse » fut une magnifique découverte. Plus qu'une « simple » romance, c'est une véritable histoire d'Amour que nous propose l'autrice, une histoire d'Amour mais aussi d'Amitié. Une tranche de vie avec ses joies et ses peines, avec ses grandes étapes et ses petits « riens » du quotidien, ses petits bonheurs simples qui deviennent à leurs tours des moments inoubliables et intemporels, de ceux qui enjolivent toute une vie.
Cette fameuse histoire d'amour c'est celle d'Asa et de Marec. Deux êtres qui se rencontrent par hasard sur un festival à Dublin. Lui est bénévole, elle une voyageuse de passage. Ils vont se croiser, se découvrir, passer la nuit ensemble et puis se séparer, deux jours après. Toutefois, ils prennent le temps d'échanger leur numéro de téléphone. Au fil de leurs pérégrinations, parfois régulièrement, parfois de loin en loin, ils maintiendront le contact. Quand ils auront besoin d'une voix amie pour briser leur solitude ou pour partager une expérience, ils s'appelleront, s'enverront des messages et des photos,…Jusqu'au jour où, peut-être, leurs routes se recroiseront à nouveau ?
Je ne suis généralement pas fan des romances qui vont « trop vite » où les héros sautent la case « faire connaissance » pour atterrir directement dans celle « passer la nuit ensemble ». Dans ce cas, pourtant, je suis rapidement passée outre ce détail. Dès le départ, bienveillance et douceur sont les maitres-mots de la relation qui unit Asa et Marec. Ils n'ont pas forcément de coup de foudre mais il y a une sorte d'évidence. Ils vont se comprendre et s'apprécier via des regards, des gestes échangés et puis par l'intermédiaire d'une danse. C'est beau et fort ! Ils auront parfois des désaccords, des disputes mais ils ne se blesseront jamais volontairement ! Tous les deux ont des fêlures qu'il leur faudra surmonter pour arriver à s'aimer pleinement mais ils ne s'en rajouteront pas entre eux ! Au contraire, ils prendront le temps de s'écouter et de se rejoindre.
Je vous ai parlé d'amitié aussi. Asa va rencontrer sur sa route de belles personnes qui vont éclairer son errance et avec qui elle nouera de solides amitiés. Toutefois, c'est celle qui unit Sam et Marec qui m'a tout particulièrement marquée ! Tous deux se connaissent depuis l'enfance et, malgré les revers de la vie, malgré que, parfois, ils n'ont pas toujours été à la hauteur l'un pour l'autre, leur amitié est demeurée indéfectible ! Leur relation, faite de répliques piquantes et de taquineries, m'a rappelée celle qui lie Christian et Éric dans la saga du Prince Éric (pour ceux qui connaissent 😊) : à se charrier gentiment, à se chercher constamment, sans jamais dépasser la limite acceptable pour l'autre, sans jamais le blesser (du moins, à nouveau, pas volontairement). Une très belle amitié qui sonnait « vrai ». J'ai adoré le personnage de Sam d'ailleurs : pour ce qu'il apporte à Marec, pour sa force et pour son humour aussi.
En parlant des personnages, j'ai bien évidemment été touchée par Asa et Marec. Asa est une jeune femme très sensible, généreuse, ouverte aux autres. Pourtant, même si elle va très facilement à la rencontre des gens, elle peut tout aussi bien se fermer ou partir si la personne n'est pas réceptive. La vie l'a rendue méfiante. Elle est à la fois pleine d'espoir en l'Humanité et pleine d'amertume envers cette même Humanité qui tue, rabaisse, pille,…Asa est une rêveuse et une idéaliste. Si Marec partage ses convictions, il est, pour sa part, plus terre à terre ; il l'aide à garder pied dans la réalité, d'une certaine manière. Pour autant, c'est également un rêveur et un bourlingueur. Et un Chamoniard, amoureux de ces montagnes qui l'ont vu naitre et grandir et aux sommets desquelles il aime s'évader. Deux personnages aux multiples facettes qui ont pris réellement vie sous mes yeux et que j'ai apprécié côtoyer. Leurs familles respectives sont belles aussi. Ça fait du bien de lire un roman dans lequel les gens s'aiment et se serrent les coudes, sans arrière-pensée.
J'ai donc presque tout aimé dans ce récit. Cependant, les derniers chapitres m'ont paru un peu trop rapide. Lisa Soto passe sur certaines choses sans vraiment s'y arrêter. Et pour l'une d'entre elles, plus particulièrement, j'aurais apprécié qu'elle s'y attarde davantage (surtout parce qu'elle me touche personnellement). Toutefois, je comprends son choix. Elle nous laisse, de cette manière, combler les trous afin que ses personnages prennent leur envol à travers notre imagination.
Ce titre propose un certain nombre de thématiques fortes et chères à l'autrice (elle le précise elle-même dans sa « note de l'autrice » en fin d'ouvrage), telles que les femmes, les enfants, la guerre, l'amitié, la Nature, l'Amour, l'Egalité,…Lisa Soto a voulu mettre toutes ses convictions (ou aur moins une bonne partie) dans ce roman, ce que je peux comprendre. Malheureusement, j'ai parfois eu l'impression que certaines de ses idées étaient un peu « plaquées » dans le texte et à peine effleurées avant de passer à autre chose. de plus, à force, j'ai eu la sensation d'un trop plein de messages. J'aurais préféré en avoir moins mais que ceux-ci soient davantage développés ! Ce sont toutes des bouteilles jetées à la mer, aux lecteurs d'en faire ce qu'il veut. Je comprends ce parti-pris, ce choix de l'autrice, même s'il ne me convient pas tout à fait. Cela ne m'a, cependant, pas empêchée d'apprécier son récit !
Je terminerai cette chronique en évoquant la plume de Lisa Soto qui m'a transportée dès les premières pages ! Elle est fluide, douce, poétique. Un plaisir à lire !
En bref, une Histoire d'Amour et d'Amitié qui m'a touchée. À force de les côtoyer, Asa, Marec et les autres sont devenus des personnes à part entière, réelles (tout comme ils le sont devenus pour l'autrice). Ce roman est une jolie claque, un hymne au partage, à la tolérance, au pardon qui aborde de nombreuses thématiques toutes porteuses de sens ! C'est un texte qui sonne juste, intelligent et rempli d'espoir….à lire absolument !!

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
SatinesbooksSatinesbooks   05 mai 2020
Il la repose au sol avec douceur, des souvenirs plein la tête, comme lorsqu’elle courait dans les couloirs de l’ambassade en riant si fort que les journées rayonnaient de plus belle. Elle était leur soleil. Elle est devenue celui d’un autre
Commenter  J’apprécie          50
LisaSotoLisaSoto   28 avril 2020
Elle veut rentrer chez elle. Là où est resté son coeur. Quelque part dans des boucles brunes et des bracelets. Au milieu de draps défaits, collé à un corps tatoué de montagnes enneigées.
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   24 mars 2021
Leurs rires résonnent dans la pièce, faisant se retourner à plusieurs reprises des clients mécontents d'être dérangés. Ils devraient les observer pour comprendre que cet instant est très important. Au lieu de râler, ils pourraient au contraire les remercier d'éclairer un petit moment de leur vie monotone. Mais les gens ne sont pas comme ça. Ils ne pensent qu'à leur confort, désireux que tout se déroule comme il le souhaitent, sans que rien ne vienne perturber cette illusion de vie agréable. Mais est-ce cela, vivre ? Ne faut-il pas sortir de sa zone de confort pour se sentir vivant ? À se dévoiler petit à petit, Asa et Marec sont en train de le faire, même s'il y a encore trop de non-dits entre eux. Ils seront éclaircis, mais ni ici ni maintenant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LalectriceamoureuseLalectriceamoureuse   25 septembre 2020
On a tous des choses qui nous blessent et dont on ne veut pas parler. On a des secrets qu'on garde bien enfouis. Souvent, ils nous bouffent de l'intérieur. Il faudrait mettre des mots dessus, les expulser, les voir en face pour que ça aille mieux, pour qu'on accepte enfin. Mais ça, c'est simple pour personne.
Commenter  J’apprécie          10
Elo-DitElo-Dit   29 mai 2020
"Cet autre qu'ils reconnaissent, qu'ils n'ont pas oublié et qu'ils n'oublieront jamais. Parce qu'il est des personnes qui marquent à vie en laissant sur celle des autres une trace indélébile."
Commenter  J’apprécie          20

Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4245 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..