AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,38

sur 21 notes
5
11 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
coquinnette1974
  30 avril 2020
Je remercie chaleureusement les éditions Noir d'Absinthe pour l'envoi, en service presse, du roman La Fille qui Danse de Lisa Soto.
Quand Asa part en quête de ses origines, le bleu à l'âme sur les sentiers irlandais, elle ne s'attendait pas à rencontrer un homme tel que Marec.
Elle est une enfant du monde, Lui, des montagnes.
Dans des contrées proches ou lointaines, entre deux pas de danse, Asa et Marec se croisent et s'éloignent, s'interrogent sur la vie, son sens et leur amour, seule constante dans cette valse des sentiments.
La fille qui danse est un très joli roman, nous avons là une romance comme je les aime... mais je m'en doutais un peu que cet ouvrage me charmerait :)
Quand les éditions Noir d'Absinthe m'ont proposé ce service presse j'ai accepté sans aucune hésitation car je connais l'autrice Lisa Soto. Je me souviens avoir adoré sa série en deux volume : Open Minded et ce fût un réel plaisir pour moi de retrouver sa plume.
Cet ouvrage n'est pas du tout une suite à ses deux autres romans toutefois j'ai apprécié le clin d'oeil car on retrouve le groupe Open Minded au début. On a quelques nouvelles ici et là, c'est très sympathique.
Les personnages sont assez fouillés, aussi bien Asa que Marec.
Je me suis sentie assez proche de Asa. C'est une jeune femme très touchante, avec quelques faiblesses. Comme elle j'adore lire, je lis beaucoup et vite. J'ai la capacité de m'immerger dans le livre que je dévore en oubliant tout ce qui se déroule autour de moi. D'ailleurs, j'ai eu énormément de mal à lâcher La fille qui danse pour me préparer car je devais aller travailler ! Mon mari a presque du se fâcher pour que je lâche mon livre lol
Asa m'a énormément plu, je ne l'oublierais pas avant un petit moment. Elle est attachante, elle a un secret que j'avais deviné assez rapidement, bien avant qu'elle ne se confie. En fait, vu sa culture, sa façon d'être, son secret me paraissait évident. Il faut dire que je lis énormément, et que ça me paraissait logique. Il y avait bien une autre possibilité toutefois sont comportement ne correspondait pas, j'avais bien deviné. Honnêtement, le fait d'avoir deviné le secret de la jeune femme bien avant qu'il ne soit dévoilé ne m'a pas dérangé. Je l'ai trouvé de plus en plus touchante et attachante au fur et à mesure que je tournais les pages.
Quand à Marec, lui aussi m'a beaucoup plu. J'ai aimé sa personnalité, son comportement et ses fêlures. Il aime la montagne, très importante pour lui. Et comme Asa, il cache des choses.
Ils sont faits l'un pour l'autre, ce que nous comprenons bien vite... bien avant eux... Ils sont complémentaires... mais eux, vont t-ils accepter leurs différences, leurs passé ??
Je ne vous le dirais pas évidemment, à vous de lire ce très bon roman :)
Tout m'a plu, que ce soit les personnages, le fait que l'on voyage énormément avec ses deux personnages, l'histoire, et même la fin. Même si je ne m'attendais pas à ça, pas du tout même. Ni à l'épilogue, mais il est cohérent. L'ensemble est très bien trouvé, très bien ficelé et j'ai adoré :)
Je l'ai lu en deux jours, mais si j'avais pu je l'aurais lu d'une traite tellement je n'avais pas envie des quitter sans connaître le fin mot de cette histoire.
Quand à l'écriture de Lisa Soto, je l'ai apprécié comme c'était déjà le cas avec ses deux premiers romans :) Et c'est une autrice que je relirais sans aucune hésitation.
Vous l'aurez compris, La fille qui danse est un joli roman, une romance qui m'a donné le sourire aux lèvres et c'est tout naturellement que je mets cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
zoelucaccini
  15 mars 2021
Reçu dans le cadre d'une opération masse critique Babelio, La fille qui danse est une romance contemporaine de Lisa Soto, publiée aux éditions Noir d'Absinthe en 2020. Magnifiquement illustré par Emilie Léger, c'est un très beau pavé de plus de 400 pages, qui se lit avec facilité. Je remercie chaleureusement les éditions Noir d'Absinthe et Babelio pour l'envoi de ce très beau roman. Je l'ai lu d'une traite, avec entrain, et déconnectée du monde réel. le retour sur Terre a été un peu compliqué ensuite, tout de même.

La fille qui danse porte bien son titre… Asa, le personnage principal, a le rythme dans la peau. Elle va entamer avec Marec le Tourbillon de la vie : ils vont se connaître, se reconnaître, se perdre de vue, se retrouver, se reperdre de vue…
C'est un ballet qu'ils mènent, et ce ballet est magnifiquement retranscrit par une écriture rythmée, instantanée, fluide, entraînante.

J'ai beaucoup apprécié aussi le cadre réaliste de ce roman, qui se veut engagé et dans son temps, dans son monde. Asa est une fille du monde, alors on voyage avec elle. Lisa Soto délivre ses messages, avec subtilité, jamais avec force, ni polémique, ni débat politique. Elle dénonce les dérives sectaires religieuses, le traitement des femmes et jeunes filles dans des pays difficiles, parle tolérance.

En revanche, j'ai un bémol à émettre sur la romance en elle-même. J'ai dévoré ce livre et l'illusion romanesque a fonctionné à merveille une bonne partie du roman. Je me suis pleinement identifiée à Asa. Jusqu'à… un final qui à mon sens tombe dans la facilité du conte de fées moderne. Finie la vraisemblance, on est là dans quelque chose d'improbable, qui m'a laissée perplexe. Je n'ai pas aimé ce mélange des genres, qui selon moi casse l'illusion et le rythme.

A part ce point, c'est un roman d'une force lumineuse intense, que j'ai dévoré avec avidité, emportée par la fluidité de la plume. C'était une très belle lecture.


Lien : https://zoeprendlaplume.fr/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lalectriceamoureuse
  26 septembre 2020
Asa voyage seule, pour rencontrer des gens, passer de bons moments mais aussi découvrir ses origines.

Je retrouve l'écriture poétique de Lisa SOTO qui m'avait tant plu dans sa duologie Open Minded. Les mots de l'auteure ont su m'émerveiller. C'est un bonheur à lire. J'ai relevé plusieurs citations qui ont su me toucher en plein coeur.

Asa est mystérieuse et lumineuse. Elle nous invite dans son univers où la solitude l'envahit parfois et où nous pouvons tous nous reconnaitre.
Elle fait attention au monde qui l'entoure, et à chaque personne qu'elle rencontre. La nature est un élément extrêmement important à ses yeux.
« Elle danse. Elle vit. »
La danse est pour elle bien plus qu'une passion, qui lui procure une multitude d'émotions.
L'héroïne déteste qu'on lui demande d'où elle vient. Parce qu'Asa vient de nulle part et de partout à la fois. Elle vient d'ici et d'ailleurs. En quête de ses origines, elle part visiter l'Irlande. C'est là qu'elle va faire la rencontre de Marec.

Marec est attentionné. Il a 26 ans et veut devenir kiné. Il a deux frères et une soeur. Je me suis reconnue un peu en lui en tant qu'ainée et avec le brouhaha dans la maison familiale.

Quant à Sam, le meilleur ami de Marec, il est très touchant. Face à l'adversité, il parvient à garder un sens de l'humour exceptionnel (sourires garantis).

Anna est un personnage au grand coeur, elle m'a bouleversée.

Je suis tombée en amour des personnages de cette histoire. Ils sont étudiés en profondeur. Ce sont des personnages réalistes, qui n'ont pas la vie facile. Ils ont des failles, des souffrances profondes, des secrets. Ce sont des personnages qui nous ressemblent, auxquels on s'identifie, auxquels on s'attache.

D'ailleurs, je retiens de ce roman la force des personnages. Chacun fait preuve de résilience. Avec beaucoup de tendresse, l'auteure nous montre qu'on peut rebondir après des épreuves ô combien douloureuses.

Mention spéciale à Lucie et Matth, les héros d'Open Minded qu'on retrouve dans ce roman le temps d'une ou deux scènes.

Asa est une personne à part. Elle se sent différente, elle est différente. Elle m'a émue et touchée.
Je suis époustouflée par la thématique de la différence que l'auteure aborde sur plusieurs formes.

Le sentiment de culpabilité est présent dans ce texte. C'est un sujet fort et bien développé ici. le poids de la culpabilité est responsable de nombreux maux qui empêchent d'être soi-même. Dans ce récit, nos deux héros vont devoir s'en libérer afin d'avancer.

A travers le périple d'Asa, on voyage et on apprend un peu sur les cultures de différents pays.

On parle de plusieurs rencontres qui touchent et marquent nos vies.

La part de romance dans cette histoire est profondément belle, magique et puissante.

Je l'ai lu avec la plupart du temps le sourire aux lèvres et parfois les larmes aux yeux (je dois avouer que je n'ai pas pu retenir mes larmes à plusieurs reprises). Les émotions qu'on ressent en lisant ce roman sont très fortes. C'est intense et poignant jusqu'aux remerciements.

« La fille qui danse » est un roman engagé. Ainsi, l'auteure dévoile un peu (beaucoup) d'elle et nous parle avec son coeur. Elle soulève des questionnements sur plusieurs inégalités, entre les êtres humains, entre l'homme et la femme sans oublier les enfants. Tout en finesse, Lisa SOTO éveille les consciences. C'est bien amené et c'est d'autant plus fort. Un sujet m'a particulièrement ému, celui des attentats. Un autre sujet posant la question suivante : « un homme peut-il être féministe ? » m'a énormément plu. Les messages de ce roman sont efficaces et percutants.

Je pourrais vous parler encore et encore de ce beau roman d'un peu plus de 430 pages mais il faut aussi laisser un peu de surprises.

L'auteure nous offre un roman très complet sur l'amour et l'amitié. L'amour immense. L'amitié indéfectible.

Je conseille à tous cette très belle histoire remplie de courage et d'optimisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jodyane
  31 mai 2020
Je remercie les Éditions Noir D'Absinte pour l'envoi du service presse de ce livre a fille qui danse de Lisa Loto.
Une belle histoire d'amour et d'amitié et qui va nous faire voyager de l'Irlande en passant par les montagnes Françaises, l'Afrique et le Liban.
En une seule soirée, ils seront qu'ils sont faits l'un pour l'autre malgré leur différence.
Asa est Irlandaise naturelle, très sensible et très attachante.
Marck est Français il aime la montagne il est intelligent, gentil et c'est un homme très réfléchi . On va suivre cette belle romance tout en abordant des thèmes comme le droit de la femme celui des enfants des thèmes très forts au niveau des cultures ainsi sur le terrorisme .
La plume est limpide, on respire la nature et on a parfois les larmes aux yeux.
Très bon feelgood.
Commenter  J’apprécie          40
Satinesbooks
  05 mai 2020
On fait la rencontre d'Asa, une jeune femme un peu perdue, qui n'a rien des personnages principaux que l'on peut rencontrer dans ce genre. Asa pétille, marque les esprits, danse sa vie. Cependant, elle est aussi mystérieuse, un peu étrange dans ses réactions et ses interrogations. Elle n'est pas comme les autres : elle dérange, elle attire les regards, elle est perpétuellement jugée. Pourquoi ? La faute à sa peau trop blanche, à ses cheveux trop roux, à ses tatouages trop présents. En étant née au Liban… il est vrai que la différence peut être rapidement remarquable.

Marec est un homme des montagnes, un jeune homme qui écume les festivals tous les étés pour payer ses études. Marec, c'est la gentillesse incarnée. Lorsqu'il rencontre Asa, rapidement, on sent une alchimie parfaite entre ces deux êtres. Si Asa est à la recherche de ses origines, Marec, lui, vit avec des remords et des regrets. Il est aussi plein d'interrogations et part un peu à la dérive.

Entre cette fille qui vient de partout et de nulle part en même temps et cet homme qui vit dans les montagnes depuis sa naissance, une histoire va naitre et nous permettre de plonger dans une histoire pleine d'originalité, de thématiques et d'une beauté surprenante.

Cette romance nous fait voyager aux quatre coins de la planète. Nous, on ne s'envole pas pour les Etats-Unis ! Complètement surfait ! Lisa Soto nous propose une romance qui sort des sentiers battus : Asa est une jeune femme qui a un père français et une mère irlandaise. Elle est née au Liban. On voyage avec elle au gré de sa vie et de ses souvenirs : on part en Irlande, en France, dans les pays d'Afrique. On part faire la rencontre des parents d'Asa, de Marec. Les voyages pour des causes humanitaires sont aussi très présents.


Fleur D absinthe est une collection qui va retourner le monde de la romance. Ici, on ne reste pas en surface. Si la romance est présente, elle est aussi sérieuse. Lisa Soto apporte une touche féministe à ce roman. Mes aïeux, j'ai adoré cette idée ! Ainsi, on va s'attarder sur les droits de la femme (ô combien inégaux dans ce vaste monde, je ne vous apprends rien), les droits des enfants aussi. On va aussi parler de sujets forts et importants : le terrorisme, l'excision et d'autres thématiques aussi lourdes.

L'auteure est une magicienne. Cette plume, purée, elle est magnifique. Ma lecture frôle le coup de coeur. Franchement, cette lecture est formidable et je ne peux que vous la proposer si vous avez des envies d'ailleurs, d'une romance qui n'est pas seulement une histoire entre deux personnages. L'histoire est beaucoup plus vaste qu'une histoire d'amour entre Asa et Marec, c'est une histoire qui va ouvrir les yeux de nos personnages sur le monde. Asa est un véritable guide, une sagesse incroyable, un équilibre dans ce monde. Elle regarde le monde avec un profond respect pour la nature et un dégoût pour les pires défauts de l'Homme : la volonté de tout s'approprier, le manque d'équilibre entre les hommes et les femmes, l'égoïsme.

J'ai beaucoup apprécié ce rapport qu'a Asa avec la nature. Elle vit avec elle. C'est beau, fort, poétique. J'ai beaucoup aimé cette idée d'égalité entre l'homme et la femme, entre l'Homme et la nature. La vision qu'Asa a du monde est belle, forte et fragile à la fois, elle représente très bien ce personnage.


Je remercie la maison d'édition pour m'avoir fait confiance une nouvelle fois. Je suis aussi ravie d'avoir rencontré la plume de Lisa Soto : elle est magnifique. Elle raconte les histoires avec une sensibilité particulière. On a de la douceur mais aussi la violence des hommes, le tourbillon des sentiments… Bref, tout est présent pour que l'on passe un excellent moment de lecture. Merci pour toutes ces cultures, toutes ces traditions. Ma lecture a été magnifiée par cet apport de culture.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeslivresdeRose
  29 mai 2020
Merci beaucoup aux éditions Noir d'absinthe/ Fleur D absinthe pour leur confiance et pour l'envoi de ce roman via SimplementPro !
« La fille qui danse » fut une magnifique découverte. Plus qu'une « simple » romance, c'est une véritable histoire d'Amour que nous propose l'autrice, une histoire d'Amour mais aussi d'Amitié. Une tranche de vie avec ses joies et ses peines, avec ses grandes étapes et ses petits « riens » du quotidien, ses petits bonheurs simples qui deviennent à leurs tours des moments inoubliables et intemporels, de ceux qui enjolivent toute une vie.
Cette fameuse histoire d'amour c'est celle d'Asa et de Marec. Deux êtres qui se rencontrent par hasard sur un festival à Dublin. Lui est bénévole, elle une voyageuse de passage. Ils vont se croiser, se découvrir, passer la nuit ensemble et puis se séparer, deux jours après. Toutefois, ils prennent le temps d'échanger leur numéro de téléphone. Au fil de leurs pérégrinations, parfois régulièrement, parfois de loin en loin, ils maintiendront le contact. Quand ils auront besoin d'une voix amie pour briser leur solitude ou pour partager une expérience, ils s'appelleront, s'enverront des messages et des photos,…Jusqu'au jour où, peut-être, leurs routes se recroiseront à nouveau ?
Je ne suis généralement pas fan des romances qui vont « trop vite » où les héros sautent la case « faire connaissance » pour atterrir directement dans celle « passer la nuit ensemble ». Dans ce cas, pourtant, je suis rapidement passée outre ce détail. Dès le départ, bienveillance et douceur sont les maitres-mots de la relation qui unit Asa et Marec. Ils n'ont pas forcément de coup de foudre mais il y a une sorte d'évidence. Ils vont se comprendre et s'apprécier via des regards, des gestes échangés et puis par l'intermédiaire d'une danse. C'est beau et fort ! Ils auront parfois des désaccords, des disputes mais ils ne se blesseront jamais volontairement ! Tous les deux ont des fêlures qu'il leur faudra surmonter pour arriver à s'aimer pleinement mais ils ne s'en rajouteront pas entre eux ! Au contraire, ils prendront le temps de s'écouter et de se rejoindre.
Je vous ai parlé d'amitié aussi. Asa va rencontrer sur sa route de belles personnes qui vont éclairer son errance et avec qui elle nouera de solides amitiés. Toutefois, c'est celle qui unit Sam et Marec qui m'a tout particulièrement marquée ! Tous deux se connaissent depuis l'enfance et, malgré les revers de la vie, malgré que, parfois, ils n'ont pas toujours été à la hauteur l'un pour l'autre, leur amitié est demeurée indéfectible ! Leur relation, faite de répliques piquantes et de taquineries, m'a rappelée celle qui lie Christian et Éric dans la saga du Prince Éric (pour ceux qui connaissent 😊) : à se charrier gentiment, à se chercher constamment, sans jamais dépasser la limite acceptable pour l'autre, sans jamais le blesser (du moins, à nouveau, pas volontairement). Une très belle amitié qui sonnait « vrai ». J'ai adoré le personnage de Sam d'ailleurs : pour ce qu'il apporte à Marec, pour sa force et pour son humour aussi.
En parlant des personnages, j'ai bien évidemment été touchée par Asa et Marec. Asa est une jeune femme très sensible, généreuse, ouverte aux autres. Pourtant, même si elle va très facilement à la rencontre des gens, elle peut tout aussi bien se fermer ou partir si la personne n'est pas réceptive. La vie l'a rendue méfiante. Elle est à la fois pleine d'espoir en l'Humanité et pleine d'amertume envers cette même Humanité qui tue, rabaisse, pille,…Asa est une rêveuse et une idéaliste. Si Marec partage ses convictions, il est, pour sa part, plus terre à terre ; il l'aide à garder pied dans la réalité, d'une certaine manière. Pour autant, c'est également un rêveur et un bourlingueur. Et un Chamoniard, amoureux de ces montagnes qui l'ont vu naitre et grandir et aux sommets desquelles il aime s'évader. Deux personnages aux multiples facettes qui ont pris réellement vie sous mes yeux et que j'ai apprécié côtoyer. Leurs familles respectives sont belles aussi. Ça fait du bien de lire un roman dans lequel les gens s'aiment et se serrent les coudes, sans arrière-pensée.
J'ai donc presque tout aimé dans ce récit. Cependant, les derniers chapitres m'ont paru un peu trop rapide. Lisa Soto passe sur certaines choses sans vraiment s'y arrêter. Et pour l'une d'entre elles, plus particulièrement, j'aurais apprécié qu'elle s'y attarde davantage (surtout parce qu'elle me touche personnellement). Toutefois, je comprends son choix. Elle nous laisse, de cette manière, combler les trous afin que ses personnages prennent leur envol à travers notre imagination.
Ce titre propose un certain nombre de thématiques fortes et chères à l'autrice (elle le précise elle-même dans sa « note de l'autrice » en fin d'ouvrage), telles que les femmes, les enfants, la guerre, l'amitié, la Nature, l'Amour, l'Egalité,…Lisa Soto a voulu mettre toutes ses convictions (ou aur moins une bonne partie) dans ce roman, ce que je peux comprendre. Malheureusement, j'ai parfois eu l'impression que certaines de ses idées étaient un peu « plaquées » dans le texte et à peine effleurées avant de passer à autre chose. de plus, à force, j'ai eu la sensation d'un trop plein de messages. J'aurais préféré en avoir moins mais que ceux-ci soient davantage développés ! Ce sont toutes des bouteilles jetées à la mer, aux lecteurs d'en faire ce qu'il veut. Je comprends ce parti-pris, ce choix de l'autrice, même s'il ne me convient pas tout à fait. Cela ne m'a, cependant, pas empêchée d'apprécier son récit !
Je terminerai cette chronique en évoquant la plume de Lisa Soto qui m'a transportée dès les premières pages ! Elle est fluide, douce, poétique. Un plaisir à lire !
En bref, une Histoire d'Amour et d'Amitié qui m'a touchée. À force de les côtoyer, Asa, Marec et les autres sont devenus des personnes à part entière, réelles (tout comme ils le sont devenus pour l'autrice). Ce roman est une jolie claque, un hymne au partage, à la tolérance, au pardon qui aborde de nombreuses thématiques toutes porteuses de sens ! C'est un texte qui sonne juste, intelligent et rempli d'espoir….à lire absolument !!

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nathpositive
  28 août 2021
(Deuxième lecture dans le cadre du Prix des auteurs inconnus 2020, catégorie Romance) « La fille qui danse » est un roman qui mélange les genres, c'est une romance et une histoire d'amitié sur fond de danse et de musique, mais cela pourrait aussi être un récit de voyage teinté de quelques réflexions philosophiques. le résumé laisse penser qu'on passera une grande partie de la romance en Irlande. C'est bien plus que cela, plus profond, plus initiatique. J'ai apprécié l'écriture de l'autrice qui choisit de prendre son temps au début du roman. Cela semble inhabituel dans une romance mais les fondations de cette rencontre et de cette histoire entre Asa et Marec sont importantes.
L'amour est bien sûr au centre du roman, l'amitié y joue également un rôle primordial. Je dirais même que c'est le noeud central de cette histoire. Mais pas seulement… Les thèmes sont riches et profonds (je n'en dirai pas plus). Peut-être certains lecteurs pourraient-ils s'y perdre avec toutes les thématiques abordées ? Pas moi ! J'ai aimé suivre la vie de ces deux personnages à part, leurs émotions fortes et vraies m'ont emportée.
Marec et Asa sont des personnages au caractère fort. Ils sont entiers et vivent les instants de leur vie passionnément avec ce qu'elle peut apporter de meilleur ou de pire. le voyage dans lequel nous emmène Lisa Soto est beau et très humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VirginieAccroauxlivres
  01 août 2021
Commençons par la couverture de la fille qui danse. C'est une couverture vraiment très “PEPS” et qui change de ce qu'on peut voir habituellement dans de la romance. Je dois bien avouer que si je l'avais vue dans les rayons de ma librairie préférée, je ne suis pas certaine que j'aurais été attirée par elle. Par contre, j'ai beaucoup aimé la quatrième de couverture. le thème de la danse ressort vraiment et m'a donné envie d'en savoir plus.

Asa. Trois petites lettres que je ne risque pas d'oublier. Un prénom qui change beaucoup. La fille qui danse ce sont des larmes qui s'écoulent sans avoir senti quoi que ce soit arriver. Et cette impossibilité d'arrêter ma lecture. Cette impression à la fin d'avoir perdu une amie. Ce rêve d'être parfois un peu la fille qui danse.

Le début m'a semblé un peu lent. le temps de mettre en place les personnages. Certains d'entre eux font d'ailleurs partie d'autres histoires de l'auteur mais je ne les connaissais pas. J'ai vraiment eu l'impression que la plume de l'auteure se déliait à mesure que ma lecture avançait. Ou bien c'est moi qui me suis attachée aux personnages. Certainement un mélange des deux.

La fille qui danse c'est une histoire d'Amour et d'Amitié.
Une histoire d'Amour entre Asa et Marec, une histoire d'amitié entre Marec et Sam, entre Asa et Anna, entre Sam et Asa. C'est un concentré d'émotions et de thèmes très engagés distillés au cours du récit adéquatement. Même si ils ne sont parfois qu'abordés et que certains auraient pu être un peu plus approfondis. C'est une ode aux femmes mais aussi aux hommes. A ceux capables d'aimer une femme libre, de la respecter, aux hommes qui sont un peu féministes et qui n'empêchent pas leur compagne, leur femme d'être libre de leurs choix et de leur vie.

Quelques éléments m'ont un peu chagrinée. En effet, si le résumé nous parle de la quête des origines d'Asa, celle-ci n'est que peu présente dans l'histoire. J'aurais aimé en savoir plus, en découvrir plus. de même, la dernière partie du livre me semble un peu moins aboutie. On partage des moments très fort de la vie d'Asa et Marec et puis j'ai eu l'impression que le reste était survolé. Alors certes le livre n'est pas petit, 380 pages, mais j'aurais aimé un peu plus de profondeur. Je peux comprendre cependant le choix de l'auteur et je le respecte évidemment. J'aurais simplement aimé passé un peu plus de temps avec les personnages.

Pour finir, je dirais que la fille qui danse c'est bien plus qu'une romance, c'est une histoire d'amour et d'amitié. Mais ce serait trop banal de le résumer ainsi. C'est surtout un torrent d'émotions et des âmes soeurs qui se trouvent et se retrouvent avec en toile de fond la danse. C'est un voyage entre le soleil d'Asa et les sommets enneigés de Marec. Un merveilleux moment passé en leur compagnie.
Lien : https://www.accroauxlivres.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookworm84
  29 décembre 2020
Asa vient de partout et de nulle part. Son père, Français, travaille comme cuisinier en ambassade, aussi Asa a-t-elle souvent changé de pays, au gré des affectations de son père. Sa mère est irlandaise. Asa se retrouve dans un festival de musique irlandais, dans l'idée de chercher trace de sa famille maternelle. Dans l'idée, aussi, de prendre du bon temps. Elle souffre, elle fuit une blessure.

Marec travaille comme serveur sur ce festival. Dès qu'il voit Asa, dès qu'Asa le voit, quelque chose arrive. Ils passent la nuit ensemble et cela aurait pu en rester là. Car ni l'un ni l'autre ne cherchait une relation sérieuse. Mais Marec demande à Asa son numéro, Asa lui donne des nouvelles…

De fil en aiguille, de voyages en retrouvailles, une histoire se tisse.

La fille qui danse, c'est une romance contemporaine qui m'a accrochée dès le début. Je l'ai dévorée en quelques jours, incapable d'abandonner trop longtemps ses personnages. C'est, aussi, une romance qui met en avant une relation basée sur un profond respect mutuel. C'est une romance qui ne laisse pas de côté les aléas de la vie. Les blessures intimes, la peur, les incertitudes, tout ce qui peut mettre à mal une relation naissante ou même plus installée, tout est là.

C'est aussi un roman qui met en avant des thématiques féministes. Au détour de conversations, de confidences ou même de leurs expériences personnelles, les personnages présentent différentes problématiques liées à la condition des femmes, ici ou ailleurs.

J'ai lu le dernier quart du roman dans le brouillard, les yeux embués par les larmes. Pas parce que l'histoire est triste (encore que, étant réaliste, certains passages bouleversent), mais parce qu'elle est si vraie. Aussi belle soit la relation qui se construit entre Asa et Marec, Lisa Soto ne laisse pas de côté les épreuves que la vie peut mettre en travers de son chemin. Elle ne dissimule pas les horreurs qui peuvent se produire à l'autre bout du monde.

C'est pour tout cela que ce livre m'a laissée en larmes, à la fin, pour tout cela que son histoire, ses personnages me hantent encore après ma lecture.

Si vous ne deviez lire qu'une seule romance contemporaine, je vous recommande La Fille qui danse. Si vous cherchez un livre qui vous transporte, vous remue, un livre aussi humain que porteur de valeurs, je vous recommande La Fille qui danse.

J'ai beau ne l'avoir lu qu'en cette fin d'année 2020, je le classe d'emblée dans mes lectures les plus marquantes de cette année. Je ne suis pas prête d'oublier Asa et Marec, ni leur histoire.
Lien : https://lullastories.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
unlivreuneetoile
  07 octobre 2020
Ce livre de Lisa Soto a été pour moi un coup de coeur. Je n'ai presque rien à ajouter.... je dis bien presque 😊
J'ai trouvé Asa attachante, touchante, belle. Dès le départ, on sent que quelque chose ne va pas. Elle nous touche en plein coeur sans que l'on comprenne pourquoi. Marec m'a plu dès le début également. Il a l'air touchant, émouvant. Et plus j'avançais dans ma lecture, plus mes ressentis du début étaient justes.
J'ai aimé leur rencontre, leur histoire et leurs histoires. Rien n'est facile dans la vie, même quand tout semble tellement beau. On découvre petit à petit leurs secrets, ce qui fait qu'ils sont ce qu'ils sont, tels qu'ils sont. Je me suis reconnue sur certains points et j'aime m'identifier aux personnages dans un roman.
J'ai également adoré Sam (comment ne pas parler de Sam....😍), j'ai littéralement craquer sur lui.
Ce livre, en dehors de la romance, est une histoire de vie tout simplement. Je me suis laissée porter et emporter dans leurs vies et les différentes descriptions des paysages m'ont permis de voyager à leurs côtés.
Lisa Soto, que j'ai découverte grâce à son premier roman en auto-édition (open minded suivi de deep down inside que je vous conseille fortement) est une femme extraordinaire avec une plume magnifique, poétique, fluide, émouvante, belle, touchante et j'en passe.
Parlons maintenant de cette couverture! N'est-elle pas splendide? Je craque complètement dessus.
Je vous conseille également de lire les remerciements car ils sont beaux et émouvants. Ils reflètent bien les émotions que Lisa nous transmet dans ses écrits.
Bref, une petite (grande) pépite et un coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4253 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre