AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253006645
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Claude Sauvage, étudiante en médecine de 25 ans, achève à l'hôpital de Gennevilliers, près de Paris, l'année de "stage interné" qu'elle a passée dans le service de gynécologie et à la maternité de l'hôpital.
Elle a choisi de se spécialiser en gynécologie afin de permettre aux femmes d'acquérir plus de dignité et plus d'indépendance vis-à-vis de l'homme -notamment grâce à la liberté de contraception.
Au cours de sa dernière nuit de garde, Claude reçoit ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
grasshopers
  13 octobre 2014
Voilà un ouvrage que j'ai lu lorsque j'étais jeune fille - c'est vous dire si il y a longtemps que je l'ai lu - et je me souviens encore de l'émotion qu'il m'a laissé. C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je le relis.
La première fois, quelle claque ! pour moi qui suis née avec la génération pilule, je n'aurai jamais imaginé les affres des femmes quand la contraception n'était pas maîtrisée ; que de grossesses non désirées... et d'angoisses sans compter les risques que prenaient les femmes pour avorter.
Quoiqu'on pense de ce sujet, on ne peut nier l'évidence, avec les progrès en gynécologie et la maîtrise de notre ventre, la place des enfants a changé, nous ne subissons plus et c'est en connaissance de cause que nous les mettons au monde.
Au vu de l'actualité, les acquis de nos mères sont toujours remis en question et il est bon de se souvenir à travers des ouvrages comme celui ci les conditions qu'étaient les nôtres et qui sont toujours d'actualité pour bon nombre de femmes à travers le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Wyoming
  15 juin 2018
Roman médical et aussi roman de moeurs puisqu'il met en scène le dilemme d'une jeune interne face à un avortement clandestin à la suite duquel elle s'efforce de sauver la mère abîmée par des actes inappropriés. Livre décalé aujourd'hui, plus de quarante ans après la légalisation de l'avortement qui mérite toujours d'être lu à la fois pour comprendre les conditions dures de l'époque ainsi que les sentiments de la jeune héroïne qui veut avant tout aider et sauver.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   01 mars 2012
Que peut faire le médecin de campagne, à la fois pédiatre et gynécologue, devant l’organisation de la vie rurale ? A la femme incombe les soins du ménage, des enfants, du petit bétail et d’une bonne partie des travaux des champs, le tout dans des conditions demeurées le plus souvent primitives. Devenue mère, comment allaiterait-elle à des heures fixes, alors qu’elle ne peut abandonner le travail qu’elle est en train d’accomplir au loin ? Aussi, je ne m’étonne plus des infections digestives pour lesquelles on m’appelle. Lait abandonné aux bataillons de mouches pendant des heures, biberons mal dosés, mal nettoyés, suffisent à expliquer les diarrhées graves pour lesquelles les parents, soudain affolés, me réclament avec véhémence « des piqûres » , tout en laissant l’enfant sucer une vieille tétine emmanchée sur un bouchon ou bien un bonbon enveloppé dans un bout de linge, cela afin d’empêcher leur rejeton, croient-ils, de se faire une hernie en criant.
Tout de suite promue gynécologue par la renommée, j’ai examiné chez elles ou j’ai vu venir à ma consultation des femmes qui disaient « avoir une maladie dans le ventre ». Plus encore que pour mes patientes de Gennevilliers, ce sont leurs servitudes de femelles qui les accablent, qui les rongent. Même enceintes, ces femmes ne connaissent aucun repos et ne se couchent qu’aux premières douleurs. Les relevailles sont hâtives, car le travail presse. A quarante ans, ces grandes créatures d’apparence robuste déballent, sur la table d’examen, des ventres effondrés, des décalcifications, des vergetures, des varices, des métrites, des ptoses, et toutes m’expriment le vœu de voir venir la ménopause, qui les délivrera enfin des risques venu d’un mari trop « venimeux », -- comme je ne comprenais pas le mot « venimeux », l’une m’a expliqué : « Ben quoi ! n mari trop faisseu d’nourrice. L’mien, y m’a déjà fabriqué sept enfants ».

289 - [Le Livre de poche n° 371, p. 421]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Video de André Soubiran (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Soubiran
"Le téléphone sonne", 1976 Philippe Bouvard se rend chez le docteur André Soubiran pour l'interviewer à propos de son livre "Les hommes en blancs". Il est interrompu en permanence par des appels téléphoniques. Ces "correspondants" ne sont qu'une seule et même voix qui, grâce à un "retour", écoute l'entretien en bas de l'immeuble. il intervient régulièrement pour empêcher tout échange cohérent. Un canular comme Bouvard les affectionne.
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
178 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre