AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Étienne Galle (Traducteur)
ISBN : 2253062634
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1993)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Aké — nom des lieux où il a vécu son enfance — c'est le regard que porte le grand écrivain nigérian, prix Nobel de littérature en 1986, sur l'Afrique de ses onze pre¬mières années. Une terre où le dieu des missionnaires fait face aux masques des danses rituelles, et où surgissent des figures inou¬bliables : Bukola l'enfant aux
compagnons invisibles, Pa-Adatan le matamore hérissé de gris-gris, et surtout « Chrétienne Sauvage », la mère de Soyinka, véritable dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ATOS
  27 avril 2017
Whole Soyinka est né en 1934 à Abeokuta au Nigeria.
Que sait on de ces années là en ce là-bas ?
On réduit trop souvent la taille du monde à la sphère de notre histoire.
Si la planète est une sphère sa matière est une ronde.
On se tient trop à ce que l'on sait, on devrait toujours tendre à ce qui nous reste toujours à découvrir. C'est peut être la meilleure façon d'abattre une grille.
Bonheur de découvrir Whole Soyinka. le regard de son enfance.
Le monde est un géant lorsqu'on a dix ans.
Où que l'on naisse quelque soit l'heure...
Mais aux pays des hommes il est des matins qui plantent profondément dans la chair les épines de leurs chemins.
On regarde le monde et peu à peu on en devine le langage.
Puzzle d'émotions, de joies, de peurs. de révolte, de combat, déjà.
Les yeux d'un enfant sont des mains de géant.
Comprendre ceux qui nous entourent , y trouver sa place, traverser les douleurs, faire partager nos espoirs.
Comprendre ce qui comprime la diamètre de notre cercle, ce qui le forge, ce qui le fragilise, ce qui lui donne sa force. Et dans ses mains porter la poésie des hommes.
Tenter d'ouvrir le cercle, ouvrir une porte. recevoir la parole confiée d'un grand-père, entendre en soi-même croire le devenir de son être, voir la force nécessaire des femmes percuter l'éternité stupide des hommes. Donner au mots la rapidité d'une griffe. Ouvrir une porte comme on arrache les barreaux d'une cage.
Ce mettre en mouvement en comprenant la dynamique du monde. Quitter l'immobilisme, et devenir un autre possible. Faire de tout ce qui entoure une nourriture, et faire entendre les rugissements qu'elle nous inspire. Aké, les années d'enfance, c'est entendre dans le regard d'un enfant la beauté naissante d'un tigre.
Wole Soyinka a reçu le prix Nobel de littérature, en 1986.
Aux pays des hommes il est des matins où certains jours tardent à venir.
Astrid Shriqui Garain

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
5Arabella
  26 juillet 2016
Il s'agit du premier tome des mémoires de l'auteur, consacré à son enfance, avant qu'il ne parte pour le lycée des Blancs. Il évoque avec tendresse ses plus jeunes années, entre son père, surnomé Essay, directeur d'école, et passionné de livres, et sa mère, Chrétienne Sauvage, marchande, et forte personnalité. Il y a ses frères et soeurs, ses camarades d'écoles, tous les adultes, qui fréquentent la maison de ce notable qui est son père. Il y a la mission catholique dans l'ombre de laquelle il grandit, l'école de son père. le jardin et ses rosiers, auquel Essay tient plus que tout et que son fils prend soin d'entretenir. Les jeux, les bêtises des enfants, les fruits du verger, et parfois les punitions, et aussi les grands chagrins, comme la mort d'une petite soeur le jour de son premier anniversaire.
Entre les traditions africaines, dont les garants sont les grands-parents, et aussi les esprits, bons et mauvais, qui hantent toujours les lieux, et la foi chrétienne de sa mère, et les livres de son père, Wolé Soyinka évoque une enfance très heureuse et très riche, même si comme tous les enfants, il a eu envie de s'enfuir de la maison à certains moments.
La fin de ce premier tome annonce les autres à venir, le départ pour le lycée, et aussi les changements en Afrique, avec par exemple la formation du Groupe des Femmes, que sa mère anime, qui commence à réclamer la suppression de l'impôt. Mais ce n'est que la dernière partie du livre, la plus grande partie évoque l'univers de l'enfance.
Un très beau livre, qui rend merveilleusement bien les interrogations, les joies et les peines d'un enfant, écrit dans une langue superbe et fine. Cela me donne envie de découvrir d'autres livres de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
crapahutevidacrapahutevida   04 juin 2017
Je ne savais pas encore grimper à l'échelle tout seul, mais je savais déjà où elle se trouvait. Rien qu'à entendre le mouvement des pas précipités, je savais où aller à chaque fois que le bruit d'un événement parvenait jusque dans la maison d'Aké.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Wole Soyinka (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wole Soyinka
Interview de Wole Soyinka à propos de sa relation avec l'Italie et la tradition italienne de la commedia dell'arte (2018).
autres livres classés : nigeriaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr