AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782953421729
362 pages
Éditeur : E. Guillot (15/03/2010)
3.44/5   8 notes
Résumé :
Ebook sans DRM (verrou numérique). 

Pelmen doit beaucoup à la famille Boisencroix. Jusqu'à sa rencontre avec Teleg, le fils, il avait pour seule perspective la découpe de peaux de bêtes à l'aide d'un silex à la tannerie nauséabonde de son village. C'est ce nouvel ami qui lui a fait découvrir le travail du bois. Mieux encore, Galn, le père de Teleg, l'a initié au tir à l'arc, et Pelmen s'est révélé tellement doué pour cet art qu'il a réussi à infléchir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Erine6
  30 décembre 2016
C'est le genre de cet ouvrage soit la fantasy qui m'a incité à accepter la proposition d'Alan Spade pour découvrir son livre. J'avais quand même quelques appréhensions à savoir de lire un énième roman d'héroic fantasy où le héros se découvre des dons inattendus et les maitrise à toute vitesse.
Dans le Souffle d'Aoles, nous découvrons, Pelmen Arimal, un jeune hevelen issu d'une famille de tanneur. Il végète dans cet univers où le métier lui plait peu. Il préfère passer du temps avec son ami Teleg et le père de ce dernier pour tirer à l'arc. Pourtant, ils ne sont pas du même milieu puisque le jeune Pelmen est un déshérité alors que Galn, le père de Teleg est un menuisier renommé bien plus riche que la famille Arimal. Malgré tout, il se sent bien parmi eux et surtout il se sent accepté. En pleine quête d'identité, notre jeune héros va faire des choix décisifs et quitter son village natal. Il s'éloignera du bon chemin quelques temps pour se reprendre bien vite et se placer sous la protection de son oncle. Les deux hommes partiront ainsi en quête de Teleg qui est parti sans rien dire mais surtout dans le but de comprendre l'origine mystérieuse des disparitions de plusieurs jeunes gens…
J'ai beaucoup aimé cet univers totalement imagé par Alan Spade. Il n'y a aucun humain présent dans ce monde, plusieurs espèces sont créées de toutes pièces représentant 3 peuples différents : les Krongos, les Malians et les Helevens. Chaque population a des caractéristiques particulières, son histoire entre alliances et mésalliances…Cette histoire a de ce fait, un lexique très particulier et spécifique. de nombreux termes ne sont pas explicités et il faut plutôt faire marcher régulièrement son imagination ou aller de déduction en déduction pour appréhender les termes inconnus qui apparaissent au fil des pages. de temps en temps, il aurait été appréciable d'avoir des explications un peu plus poussées et des descriptions plus élaborées.
Pour autant, la plume d'Alan Spade est un vrai plaisir à la lecture. Les pages défilent toutes seules et on se fait vite emporter dans une intrigue riche en rebondissements. L'auteur est synthétique dans les explications qu'il peut donner, le déroulement de l'action est clair. Pour un monde totalement imaginaire et original, je trouve que l'auteur a très bien géré et travaillé son récit. Bon malheureusement, Pelmen se découvre rapidement des facilités même si Alan Spade essaye régulièrement de nous prouver que l'acquisition de ses capacités n'est pas si simple. J'ai beaucoup aimé son oncle, un homme simple, dévoué qui sait prendre soin de son neveu un peu durement par moment mais avec une sagesse incroyable. J'espère qu'avec le soutien de cet homme, Pelmen continuera à être un jeune garçon sage et fort à la fois.
En conclusion, malgré une histoire qui manque de descriptions sur cet univers étrange et inconnu du lecteur, le Souffle d'Aoles se démarque par la plume fluide et les explications claires et concises de son auteur tout comme par l'action qui promet aux lecteurs de ne pas s'ennuyer une seconde. Je suis bien curieuse de lire la suite notamment pour découvrir plus en détails les différents peuples rassemblés dans le Cycle d'Ardalia.
Lien : https://inspireretpartager.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dorisfac
  24 juillet 2012
Premier opus d'un cycle de trois tomes, « le Souffle d'Aoles » est un livre que l'on pourrait qualifier de « space opéra » de la Fantasy. Il s'agit d'un monde, Ardalia, créé de toute pièce avec ses propres races humanoïdes mais également une faune et une flore très bien décrites et développées. Les descriptifs et mises en situation ne trainent pas en longueur malgré tout, et c'est tant mieux. La magie a évidemment une place de choix dans ce cycle mais on regrettera peut-être le côté « facile » de la lier aux quatre éléments. Toute l'histoire est basée dessus mais c'est finement amené et les mystères de ce monde nous obligent à tourner les pages, encore et encore.
Les premiers chapitres nous plongent déjà au coeur de l'intrigue. On ne s'ennuie pas. Dommage par contre que Pelmen, le personnage principal, soit aussi prévisible. Il est si facile de s'identifier à lui, à son caractère d'adolescent qui rêve d'évasion et d'indépendance, que l'on peut aisément deviner quelles seront ses décisions. Toutefois, les rebondissements sont bien placés. Ce qui ravive le suspense juste quand on en a besoin !
Le vocabulaire est riche et varié sans toutefois tomber dans la lourdeur et être obligé d'ouvrir un dictionnaire toutes les deux pages. le style reste donc accessible à une large majorité d'individu, comme l'a voulu l'auteur.
Critique complète sur le site de la Magie des Mots
Lien : http://lamagiedesmots.be/cyc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virginy
  09 janvier 2017
Il y a des récits qui présentent des univers dans lesquels je m'immerge totalement, dès le début, et qui me donnent envie de poursuivre les aventures du héros sans m'arrêter. le Souffle d'Aoles en fait partie. Je me suis laissée emporter dans cette histoire dont le héros est une créature inattendue, un hevelen, dotée de trois narines. Répondant aux standards de la Fantasy, avec sa quête et son apprentissage, le Souffle d'Aoles est un roman prenant, où l'on suit l'évolution de Pelmen, un personnage très attachant, découvrant avec lui la complexité de l'univers dans lequel il vit, avec sa magie, ses créatures surprenantes. J'ai suivi l'avancée de l'intrigue avec autant de détermination que Pelmen mettait dans l'accomplissement de sa quête.
J'ai particulièrement apprécié le fait qu'ici, l'auteur n'ait pas cherché à imiter le style de grands noms de la Fantasy comme Tolkien ou Robin Hobb. Ce monde et les êtres qui y vivent créent un décor inédit, qui aident à renouveler le genre. La plume est simple, agréable, très visuelle, et on imagine aisément les différents paysages et personnages présentés par l'auteur. Je me suis même surprise à flairer en même temps que Pelmen à un moment de l'aventure, tant j'étais plongée dans le récit!
Ce premier volet est prenant et à la dernière page, on n'a qu'une hâte, découvrir la suite, preuve que l'histoire est une réussite.
Lien : https://deslivresdesfilsetun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MichaelMoslonka
  03 septembre 2010
Ma lecture du Souffle d'Aoles a rimé avec plaisir. Plaisir de suivre la vie et l'histoire du jeune héros Pelmen, plaisir de plonger dans l'univers de l'auteur et de découvrir les peuples nés de son imagination, plaisir de voir se former dans ma tête, à chaque ligne, des images. J'attends la suite avec impatience !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
alanspadealanspade   01 septembre 2010
La journée avait été éprouvante et Pelmen n'avait qu'une hâte, contenter son estomac pour s'étendre de tout son long le plus tôt possible. Lorsqu'au terme du repas Laneth lui fit un discret signe de tête, il fit celui qui n'avait rien remarqué et gagna en grimaçant l'endroit où il avait posé ses affaires – ses membres étaient si courbatus que le simple fait de les remuer exigeait des efforts considérables. Il se laissa tomber comme une masse. Paradoxalement, le sommeil tarda à venir, ce qui eut le don de l'agacer. N'avait-il pas mérité le repos après une telle journée ? Quand enfin il parvint à oublier ses douleurs et glissa dans l'abandon, quelqu'un s'évertua à lui secouer l'épaule.
« Hé ! » fit-il en clignant des yeux.
Les étoiles brillaient dans le firmament ténébreux – plusieurs heures devaient s'être écoulées – environnant la figure d'une jeune fille. Bien qu'encore désorienté, il reconnut Laneth.
« Que fais-tu ici ?
– Comment ça ? Je viens te chercher bien sûr ! C'est ce qui était convenu, non ? »
Pelmen produisit un son qui tenait à la fois du bâillement et du gémissement. « Je ne me rappelle pas t'avoir demandé de me réveiller au beau milieu de la nuit.
– Ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Je devais t'apprendre l'art de la lutte, tu te souviens?
– Maintenant ?
– Le plus tôt sera le mieux pour toi. Le trajet ne sera pas si long.
– C'est Xuven qui t'envoie ? grommela-t-il.
– Non. »
Pelmen l'examina en ayant conscience que non loin, Ielun venait de remuer dans son sommeil. Il poussa un soupir et se leva, davantage parce qu'il ne souhaitait pas réveiller ses compagnons que pour toute autre raison.
Elle le conduisit à une centaine de coudées de là, à proximité de plantes odoriférantes. « Comment allons-nous faire ? marmonna-t-il en réfrénant un nouveau bâillement. C'est à peine si je t'aperçois.
– Justement, l'exercice est excellent. Tu vas devoir te fier à tes sensations. Laisse ton corps trouver ses points d'équilibre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Video de Alan Spade (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alan Spade
Vidéo de Alan Spade
autres livres classés : science-fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'antiquité et la fantasy

Dans quelle célèbre ville mésopotamienne se déroule l'action de « Car je suis légion » de Xavier Mauméjean?

Uruk
Babylone
Ninive
Ur

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , histoire , antiquitéCréer un quiz sur ce livre