AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749931339
Éditeur : Michel Lafon (01/06/2017)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
À trente-deux ans, Russel Green a une vie de rêve : une carrière brillante dans la publicité, une maison sublime à Charlotte en Caroline du Nord, une adorable petite fille de six ans et surtout une femme exceptionnelle, Vivianne, qui est le centre de son monde. Mais cette merveilleuse façade se craquèle le jour où Vivianne part soudainement et qu'il perd son travail. Désarmé, Russel doit apprendre à composer avec sa nouvelle existence et à élever seul sa fille, deve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Valmyvoyou
  01 août 2017
Je viens de terminer ce livre et pendant que j'écris ma critique, mes larmes coulent toujours. Je dis toujours qu'un livre réussi pour moi est un livre dans lequel je m'attache aux personnages que je n'ai pas envie de quitter. le type de livres qui fait que je ne sais pas quoi lire ensuite. Avec Tous les deux, je suis vraiment dans ce cas de figure.
Chaque chapitre commence par un passage en italique. Il s'agit d'un souvenir que se remémore Russel Green. Ensuite, le reste du chapitre reprend l'ordre chronologique de l'histoire.
On assiste à la chute de cet homme, au niveau de sa vie professionnelle et maritale. Oh, que je l'ai aimé cet homme, dans sa quête du bonheur pour sa fille London de 5 ans. Et cette petite fille qui me fait tant penser à la mienne, je l'ai adorée aussi. Russ n'a pas conscience d'être un homme bien mais c'en est un.
D'autres personnages très attachants gravitent autour de ce petit monde. Mais je vous laisse les découvrir.
Je ne veux pas en dire trop mais je précise juste que la personne pour qui j'ai le plus pleuré, je ne l'évoque pas dans ma critique, afin de laisser le mystère.
J'avais acheté ce livre lors de sa sortie et je me l'étais gardé comme un cadeau pour les vacances. Comme j'ai bien fait! du grand Nicholas Sparks, un vrai bonheur. Ce livre est beaucoup plus profond qu'il en a l'air. C'est un coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Elyza
  17 août 2017
C'est l'année dernière que j'ai découvert la plume de Nicholas Sparks avec Si tu me voyais comme je te vois que j'avais beaucoup apprécié. Ma lecture m'avait d'ailleurs donné envie de récidiver, raison pour laquelle j'ai souhaité lire son nouveau roman: Tous les deux. Un grand merci à la maison d'édition Michel Lafon pour l'envoi de ce livre. 
Russel, la petite trentaine, est à un tournant de sa vie. Il a décidé de prendre sa carrière dans la publicité en main en se mettant à son compte mais être auto-entrepreneur ne s'improvise pas et les affaires vont mal. En parallèle, son couple avec Vivian bat de l'aile et il sent que sa femme se détache de lui, mettant en péril la famille qu'ils composent avec leur petite fille London.
Je suis assez fâchée contre le résumé au dos du livre que je qualifierai de trompeur. En lisant ce résumé, on comprend que Vivian quitte son mari qui se retrouve tout seul pour élever leur fille. En débutant cette histoire, je m'attendais donc à ce que Vivian soit déjà partie ou du moins à ce qu'elle s'apprête à le faire et en réalité, pas du tout puisque tout va bien. Arrivée à la moitié du livre, certes ça va mal mais Vivian et Russel sont toujours ensemble. J'ai horreur quand les résumés des livres nous font interpréter l'histoire d'une certaine manière alors que le contenu est différent. C'est tellement frustrant!
Bon, que je vous rassure, ce n'est pas le résumé qui est venu ternir mon impression générale. J'ai en réalité bien aimé cette histoire, j'ai trouvé qu'elle sonnait juste et elle m'a paru émouvante. Je pensais en lisant le résumé (oui, encore lui) que le fond du problème allait tourner autour de la garde de London mais en réalité l'histoire évoque surtout la séparation entre deux personnes qui sont restées ensemble pendant des années et qui se sépare. Je suis bien contente de ne pas avoir lu ce livre en début d'année, au moment de ma propre séparation parce que je ne suis pas sûre que j'aurai pu rester aussi stoique que je l'ai été en cours de lecture. Ces moments ne sont simples à vivre pour personne et lorsqu'un enfant est en jeu, c'est pire que tout. 
Russel est un homme attachant mais assez solitaire parce qu'il a consacré toute sa vie à son travail et à sa famille proche. Il y a les gens gentils et ceux qui le sont un peu trop, à l'image de Russel qui a gentiment laissé passer tous les caprices de sa femme sans se rendre compte une seule seconde qu'elle était malheureuse en restant avec lui. Chaque début de chapitre marque l'occasion de découvrir une anecdote concernant le passé de Russel et si au début ce choix narratif m'a amusé, il m'a lassé au fil du temps. Mine de rien, ce livre est une grosse briquette de plus de 500 pages et j'ai trouvé que ces passages n'apportaient rien de plus si ce n'est d'instaurer une certaine longueur et rupture rythmique au texte. 
Les passages que j'ai préféré ce sont les moments un peu privilégiés que Russel passe en compagnie de sa petite fille London. Agée de 5 puis 6 ans, London est une petite fille gaie et pimpante, beaucoup plus habituée à la compagnie de sa maman qu'à celle de son papa. Russel va donc apprivoiser sa propre fille et le lien qui va se tisser entre eux m'a beaucoup émue. En parlant d'émotions, j'ai énormément aimé la famille de Russel. Que ce soit ses parents tolérants et aimants ou que ce soit sa grande soeur délurée mais pourtant si sage, ils m'ont chacun fait verser des larmes pour des raisons différentes au fil de ma lecture. Pour tout vous dire, j'ai terminé en pleurs les 60 dernières pages de ce livre et je l'ai refermé en étant dans tous mes états, complètement agitée. 
En résumé, cette histoire souffre de longueurs, sachez-le. Mais si vous réussissez à passer outre, vous vivrez de grandes émotions en compagnie de Russel, partageant avec lui, ses joies, ses peines, ses espoirs, sa douleur. Cette histoire n'est pas seulement une histoire de rupture. Cette histoire, c'est une histoire de famille, une histoire de vie. C'est l'histoire de Russel mais ça pourrait également être la mienne ou la votre, celle de tout un chacun.
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
x-livres-passion-x
  18 août 2017
A chaque sortie d'un livre de Nicholas Sparks, je suis au rendez-vous, j'adore son style d'écriture et ses histoires qui me transportent au fil des pages. Quand j'ai appris la sortie de Tous les deux, je n'ai pas pu m'empêcher de le lire.
Russel vit avec Vivian sa femme et sa petite fille, London, il a tout pour être heureux : une belle maison, une petite fille adorable, une belle carrière. Mais tout n'est pas parfait, il a besoin de changement, et du jour au lendemain, sa vie change complètement.
J'ai trouvé dommage que la quatrième de couverture en dise autant sur l'histoire, j'ai eu l'impression de lire le tiers du livre avant d'arriver aux événements cités dans celle-ci. J'ai même trouvé (pour la première fois dans tous les livres que j'ai pu lire de cet auteur) le début un peu long. Mais fort heureusement, ce sentiment a vite passé, et pour finir, je ne voulais absolument pas refermer ce roman, j'avais envie de continuer à lire l'histoire de Russel, ce papa débordé, de continuer à le suivre dans son quotidien.
Cet auteur arrive toujours à m'entraîner, à me déconnecter de mon train-train quotidien pour vivre ses histoires à 200%. J'avoue avoir eu un pincement au coeur et les larmes aux yeux en refermant ce livre. Il m'a vraiment touché et on ressent les émotions de Russel, son amour, mais aussi sa tristesse m'ont touché. Une fois de plus, j'ai adoré ce qu'à écrit Nicholas Sparks, et j'attends son prochain livre avec impatience.
Lien : http://romansurcanape.fr/tou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sorcika01
  07 juin 2017
J'avais déjà lu un livre de Nicolas Sparks et j'en garde un bon souvenir ("Comme avant")... c'est malheureusement le seul point positif que je pourrais donner à ma critique... que de longueurs... que d'inaction... quelle mièvrerie... quel personnage mou et pâlichon... J'ai détesté de bout en bout. Cette jeune maman castratrice et désagréable qui abandonne son mari gentil et doux et leur si jolie petite fille bla-bla-bla : beurk ! Va-t-il remonter la pente ? Va-t-il reprendre les rennes de sa vie ? Roulement de tambour : je vous laisse le lire et le découvrir (si vous avez du temps à perdre)
Commenter  J’apprécie          10
calypso
  24 septembre 2017
C'est un roman interminable. Mais vraiment. 541 pages. Une traversée du désert pour moi, les dunes et le vent chaud en moins. Tout n'est pas à jeter, mais qu'est-ce que j'ai pu m'ennuyer !
C'est l'histoire de Russel, un père de famille qui aime sa fille et sa femme au point de se laisser complètement dominer par cette dernière. Insupportable. Lui, et elle aussi d'ailleurs. La garce. Elle dépense l'argent du couple en vêtements luxueux mais le gentil mari ne dit rien et baisse la tête. Mais secouez-le, bon sang ! En plus, elle ne travaille pas mais va devoir s'y mettre, salve de reproches, tensions, jusqu'au coup de grâce : Vivianne veut divorcer. Bon, pas de surprise, c'est clairement annoncé. le roman devient un peu plus intéressant par la suite : le combat de Russel pour la garde de sa fille et sa relation fusionnelle avec elle… Une rencontre… Et le dernier tiers est émouvant, même si je m'interroge sur son utilité… L'auteur n'a-t-il pas voulu faire pleurer dans les chaumières ? Peut-être aurait-il fallu se contenter de l'histoire entre Russel et sa fille ?
C'est mon deuxième roman de Nicholas Sparks et c'est une nouvelle déception.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

Les critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   29 mai 2017
Nicholas Sparks décrit très bien la lente décrépitude d’un couple qui se dirige lentement mais sûrement vers l’échec.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2017
On doit garder de ce jour-là un souvenir bien précis… et pas les vagues réminiscences qui sont les miennes. Si je m’en souviens, c’est surtout grâce à Vivian. Chaque détail semblait gravé dans sa mémoire, mais c’était elle qui allait accoucher, et la douleur n’a pas son pareil pour vous affûter l’esprit, parfois. C’est ce qu’on prétend, du moins.
Ce que je sais en revanche, c’est qu’en nous remémorant les événements de ce jour-là, nos opinions respectives diffèrent légèrement. Par exemple, je considérais mes actes tout à fait compréhensibles compte tenu des circonstances, alors que Vivian me jugeait soit égoïste, soit carrément abruti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2017
On dit qu’à la naissance les bébés ressemblent soit à Winston Churchill, soit au Mahatma Gandhi ; mais comme ma fille avait le teint un peu grisâtre en raison de son anémie, j’ai tout de suite pensé qu’elle ressemblait à Yoda, sans les oreilles, bien sûr. Une Yoda ravissante, cela dit, une Yoda époustouflante, une Yoda si prodigieuse que lorsqu’elle a agrippé mon doigt, mon cœur a failli exploser.
Commenter  J’apprécie          20
ManonCCManonCC   02 janvier 2017
It's hard for me to imagine my mom without an apron. She seemed convinced that aprons were as essential as a bra and panties when it came to women's wear, at least when she was at home.
Commenter  J’apprécie          30
PepparshoesPepparshoes   29 mai 2017
- Pas du tout. C'est très important que tu sois honnête vis-à-vis de moi, Russ. Je pense que c'est ce que je préfère chez toi. Tu n'as pas peur de me dire certaines choses : que tu es blessé, que tu as peur de l'échec, que tu n'est pas prêt pour une relation. Tu ne mesures pas combien il est difficile pour les gens d'avouer tout ça.
Commenter  J’apprécie          10
ValmyvoyouValmyvoyou   31 juillet 2017
En dévisageant ma fille, j'ai soudain compris tout ce qui avait changé entre London et moi. Comme j'étais maintenant à l'aise dans mon rôle de principal responsable de son bien-être, London était plus à l'aise avec moi. Et tout à coup, à l'idée d'être séparé d'elle pendant plusieurs heures d'affilé dès la rentrée, je sentis un pincement au cœur inattendu. Mon amour envers London n'avait jamais été remis en question, mais je comprenais à présent que je ne l'aimais pas seulement comme mon enfant, mais aussi comme la fillette que j'avais appris à connaître depuis peu de temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nicholas Sparks (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicholas Sparks
Chemins croisés (The Longest Ride, 2015), film américain réalisé par George Tillman Jr., scénario : Craig Bolotin, d’après l’œuvre de Nicholas Sparks. Bande annonce.
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Chemins croisés de Nicholas Sparks

Comment s'appelle le vieil homme dans l'histoire ?

David
Luke
Ira
Frank

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Chemins croisés de Nicholas SparksCréer un quiz sur ce livre