AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782092558676
336 pages
Éditeur : Nathan (10/09/2015)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Jesse, jeune homme cynique, est coupé de ses propres sentiments depuis le suicide de sa mère. Au lycée, ses combines et son tempérament de manipulateur sont bien connus de ses camarades et du personnel. Un jour, Ken lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une certaine Bridget. Mais lorsque Jesse rencontre la jeune fille, sa carapace se fragilise.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  03 février 2016
Un ENORME COUP DE COEUR pour ce roman , son histoire, son auteur et son personnage principal vraiment original .
Le Roi de pique , c'est Jesse, 17 ans , le roi du lycée , le roi de la magouille et de la manipulation.
Une dissert à rendre : pas de problème, il se trouve quelqu'un pour la faire à sa place .
Du shit : pareil, il a son réseau .
Une fille t'a tapé dans l'oeil : "no problémo", il va t'aider à la "pé-cho".
Même le proviseur fait appel à ses services , c'est vous dire comme il est populaire....
Mais un jour , le petit coeur de Jesse ,qui avait cessé de battre bien avant la mort de sa mère , va repartir et "tachycarder " pour Bridget . Laquelle est LA fille dont Ken ( beau-gosse, footballeur du lycée ), est tombé amoureux et il aimerait bien que Jesse lui "arrange le coup" . Mais notre Roi de pique , à force d'observer la jeune fille pour renseigner Ken , va tomber sur son exacte opposée . Elle est belle, ET elle est gentille et généreuse . En se rapprochant d'elle , il va aussi se rapprocher de son frère , qui est légèrement handicapé , et toutes les certitudes ,les manipulations ,les défenses que Jesse avait érigées entre le monde et lui , vont tomber une à une , et ...c'est juste magique et jubilatoire .

C'est une très jolie histoire d'amour qui est , par certains cotés , une sorte de réécriture de Cyrano de Bergerac ... Mais "autres temps , autres lieux" , et surtout autre ton ! La plume de Kat Spears est caustique, brillante et drôle . Elle est cash aussi parfois , et surtout merveilleusement rock ! Roi de Pique, ce n'est pas pour les mauviettes ... ça parle de shit , de "cassage de gueule " ,de références culturelles branchées . On y croise Bowie, des séries télé qui cartonnent comme Sons of Anarchy . Ce en quoi , cette histoire d'amour pourrait même séduire aussi les adolescents dont ce n'est d'habitude , pas le genre préféré ...
Les filles "adoreront aimer détester" Jesse qui est loin des clichés lycéen habituels . Son charisme s'échappe même des pages de ce roman ; roman dont on tourne les pages sans même s'en rendre compte .
[ J'ai essayé d'imaginer , quel serait l'acteur qui aurait la carrure pour endosser le rôle au cinéma , (rôle qui offrirait de multiples facettes), je cherche encore ... ] .
C'est un premier roman extrêmement séduisant , percutant et vif d'esprit , et je vous le dis : Kat Spears : auteur à suivre parce qu'elle a la "rock' n'roll attitude" ,et que c'est tellement rafraîchissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
argali
  15 septembre 2015
Encore un roman jeunesse traduit de l'anglais, encore un roman mettant en scène des adolescents, encore une ambiance lycéenne glauque aux excès de toutes sortes, encore un récit qui fait la part belle aux côtés négatifs de la vie de lycéens... (à croire qu'aux USA, tout le système est pourri) Bref, un roman de plus, sur les mêmes thèmes que sont l'adolescence, le mal être, l'amitié, l'envie de tester les limites... Et dans ce foisonnement de récits semblables, tous ne sortent pas du lot.

J'ai trouvé plusieurs défauts à ce livre et le premier est la superficialité des personnages. Aucun n'est vraiment abouti, on reste à la surface de leur personnalité sans vraiment faire connaissance. Les personnages secondaires sont des faire valoir et les principaux gardent leur part d'ombre.
le ton est jeune, le langage aussi et l'humour se veut corrosif mais cela ne sonne pas vraiment juste. Derrière les apparences, ces ados frimeurs et superficiels sont fragiles. A peine l'auteur y fait-elle allusion que déjà elle passe à autre chose et on reste sur sa faim. Et près de trois cents pages à suivre le business et les pérégrinations de Jesse, dit Sway, qui s'enrichit grâce à des ados ne pensant qu'à sortir, s'amuser, coucher... c'est long. Et quand enfin l'une d'entre eux est différente, elle est de suite too much. A contre courant, Bridget est une bombe, populaire qui s'occupe de sa grand'mère placée en institution, fait du bénévolat auprès de personnes handicapées, veille sur son frère IMC et attend le garçon idéal pour avoir un petit ami. Et bien sûr, le mauvais garçon sans coeur et l'ange sans défauts vont être attirés l'un par l'autre. C'est tellement évident que tout le plaisir de lire est déjà fortement écorné.
Un roman vite lu, un texte sans fioriture ni attrait, une histoire comme beaucoup d'autres et pourtant qui m'a plus dérangée que d'autres. Les sarcasmes dont Jesse use si souvent ? L'amoncellement de clichés ? Ou la lassitude face aux histoires d'ados américains tellement superficiels ? Je pense que l'ensemble m'a déplu. Je ne suis pas entrée dans l'histoire, n'y ai pris aucun plaisir et n'ai même pas goûté l'évolution de Jesse tant le reste m'a exaspérée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
HanaPouletta
  14 septembre 2015
Lorsque j'ai lu le communiqué de presse de Roi de Pique, la simple mention de Maybe I'm Amazed de Paul McCartney dans un extrait du roman m'a convaincue qu'il me fallait le lire.
Je ne laisserai pas le suspense durer plus longtemps : la chanson est citée (je ne plaisante pas) à la dernière page. Et nulle part ailleurs.
Soit ! Je lirai des livres sur Paul McCartney si j'ai envie d'entendre parler de lui. :-) Ce livre parle très peu de musique, juste de celle qui rythme la vie mouvementée de Jesse.
Jesse est au lycée et arrive à s'y maintenir à flot grâce à sa petite entreprise de services rendus. de la drogue aux rendez-vous arrangés en passant par l'alcool et les motifs de renvois d'élèves, il se fait respecter de tout le monde, même du proviseur.
J'ai aimé ses opinions très tranchées et son fort caractère. J'ai davantage aimé le personnage de M. Dunkelman, le faux grand-père de Jesse qui est très intelligent et cynique. Et j'ai vraiment, vraiment regretté la réalisation incomplète des personnages féminins. Joey et Bridget notamment ont énormément de potentiel, je les ai adorées. Mais dans ce roman, l'auteur laisse peu de place aux femmes et elle ne donne même pas la capacité à ses héroïnes de donner leur avis et de changer les choses. Jesse et ses manigances objectivent les femmes et cela ne m'étonne pas (même si ça me révolte), mais justement alors, s'il vous plaît Kat Spears, laissez d'autres personnages (qu'ils soient féminins ou masculins) chambouler ça ! le regard de Jesse sur les femmes m'a mise mal à l'aise et j'ai trouvé ça incompatible avec son intérêt pour Bridget et son envie de la « sauver » de Ken (autre point de vue machiste qui me dérange en fait). Bridget le fait un peu changer, il est vrai, mais ce n'est qu'un embryon et j'en voulais plus. Parce que Kat Spears donne beaucoup de détails en peu de mots sur ses personnages pour nous permettre de les cerner et ce talent doit être mis à profit.
Si on passe ce livre à la passoire pour en retirer toutes ces allusions désagréables, il en reste une comédie prévisible mais piquante. Je ne pense même pas que l'auteur ait voulu faire passer des messages négatifs, je pense juste que son roman n'a pas su résister à la discrimination ambiante. Kat Spears peut faire de grandes choses avec ce style de héros grande gueule mais pas sans failles et son style impertinent et non-conventionnel. Loin de moi l'envie d'accabler ce livre qui par ailleurs contient des passages plus engagés, ou tout simplement hilarants, mais il faut toujours rester méfiant(e) par rapport aux mots utilisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AliceNeverland
  03 septembre 2015
J'ai été très agréablement surprise par cette histoire, dans le sens où elle nous emporte nullement dans les schémas traditionnels. Ici, la romance n'est pas la trame principale de l'histoire, mais cela n'a pas empêché l'auteur de nous servir un récit intrigant avec des personnages époustouflants…
On suit avec délice les pérégrinations de Jesse, et on se régale de sa vision bien trop réaliste sur le monde qui l'entoure. Jesse est très terre-à-terre ; pour lui la condition humaine ne vend pas forcément du rêve, il n'attend pas grand chose des autres et se contente de les fréquenter sans ne laisser qui que ce soit l'approcher véritablement… Pourtant, tout doucement, on se rend bien compte que certaines personnes qui gravitent autour de lui ne le font plus vraiment par intérêt, mais bien parce qu'elles apprécient la personne qu'il est réellement. Mais est-ce que Jesse s'en rend vraiment compte ? Pas vraiment.
Il faut le comprendre : il n'a pas vraiment eu une enfance des plus facile. Il a grandi avec cette vision que rien ne s'obtient gratuitement, mais que l'on peut tout avoir si on y met le prix. Jesse est donc devenu Sway, celui qui peut fournir de l'alcool à des mineurs, la plus belle fille du lycée à un nerd ou encore des dissertations de qualités à l'équipe de foot du lycée. Il est la personne la plus cool, celle que tout le monde veut avoir dans sa poche, jusqu'au proviseur même de l'établissement. Et puis il va rencontrer Bridget, et va ainsi découvrir qu'il existe parfois des choses que l'on ne peut acheter…
Kat Spears jette ici la moralité aux oubliettes. Elle ne nous montre pas l'univers tout beau tout rose du lycée, avec des pom-pom girls bien sous tout rapport & Cie.. Elle a décidé au contraire de nous montrer l'envers du décors et nous régale d'une vision empreinte d'un cynisme des plus réalistes. Cynisme que l'on retrouvera également dans la bouche de Jesse, et qui fera mouche sur bien des points…
J'ai parfois été justement perturbée par les réflexions de Jesse, qui sont bien loin de celles que l'on retrouve dans ce genre de roman, ou que l'on s'attend à découvrir de la part d'un jeune de dix-sept ans. Mais d'un autre côté, c'est ce qui lui permet de s'en distinguer. J'ai adoré les personnages, principaux comme secondaires, avec un gros, gros coup de coeur pour Mister D., le « grand-père » de Jesse. J'ai ri, j'ai soupiré, je me suis délicieusement régalée !
Mais à côté de cela, ce qui m'a profondément marquée, c'est tout le fond du récit. Kat Spears aborde des thèmes qui nous font énormément réfléchir : l'homosexualité, la mort, la démence, le handicap, le suicide… Elle réussit à intégrer tous ces sujets sans trop en faire. Résultat : l'histoire possède une fluidité sans égale, avec un humour corrosif et une thématique des plus réussie. Bref, un véritable sans faute pour ce roman !
En définitive, Nathan nous propose avec Roi de Pique un roman idéal pour la rentrée. Mais, surtout, une histoire qui se démarque des autres par bien des points. Vous adorerez découvrir Jesse et son petit côté manipulateur qui fait tout son charme…! Une très belle découverte que je ne peux que vous conseiller fortement.
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Analire
  05 août 2015
En débutant ce roman, je n'avais pas d'à-priori particuliers concernant ce roman. Néanmoins, je m'attendais à une lecture légère et sympathique, propice à lire l'été. Pour être honnête, même si je n'ai pas particulièrement aimé ce livre, j'ai passé un agréable moment de lecture.
Jesse est un jeune lycéen pas comme les autres : c'est un bussinessman, manipulateur, calculateur et bluffeur. Mais derrière sa façade frigide se cache un jeune homme meurtri par les années de souffrance vécues. En effet, sa mère s'est suicidée quelques années auparavant, tandis que son père a sombré dans l'alcoolisme. Dépourvu de sentiments, Jesse s'est bâti un caractère de dur à cuire, n'hésitant pas à se faire de l'argent sur le dos des gens. Mais un beau jour, lorsque Ken, le beau goss de l'école lui confie la mission de se renseigner sur Bridget, l'une des plus jolies filles du lycée, Jesse découvre des choses sur lui qu'il ne soupçonnait pas. Comme le fait de tomber amoureux d'une fille.
Jesse vit dans un monde particulier. Rempli de ruses, d'argent et de drogues. de mystères, de non-dits et de manipulations. Son côté bad boy et machiavélique fait tout le charme du personnage. Il a un côté cynique, moqueur, avec beaucoup de répartie. Jesse sait jouer de sa personnalité et de son physique pour séduire les filles et arriver à ses fins. Néanmoins, - il le fait comprendre très nettement dans l'histoire - il n'a pas de véritable amis. Joey est une acolyte à la compagnie agréable, une "collègue de travail" en qui avoir totalement confiance. Mais ce n'est pas une amie à proprement parler. Sa vie est vide d'affection.
L'entrée de Bridget dans le quotidien de Jesse va chambouler sa vie. Cette jeune fille plutôt discrète, naturelle et généreuse au plus haut point a une personnalité très attachante. Elle est la soeur de Pete, jeune homme handicapé, isolé et solitaire, qui va rapidement se lier à Jesse. le frère et la soeur vont très vite prendre une place très importante dans la vie du héros.
Bien que l'histoire soit assez touchante à découvrir - un jeune homme qui découvre l'amour aux côtés d'une adolescente exceptionnelle et qui redécouvre dans un même temps le goût de la vie -, les thèmes abordés sont peu approfondis. Roi de pique a beau être le premier roman de Kat Spears, l'auteure aurait pu développer un tout petit peu plus les sujets dont elle souhaitait parler. L'histoire ainsi que le caractère de chaque personnages partent un peu dans tous les sens ; ce qui fait que le lecteur n'arrive pas vraiment à trouver d'attaches dans ce roman.
Une lecture sympathique, aux thèmes peu approfondis. Il faut néanmoins être un minimum indulgent, car Roi de pique est le premier roman de Kat Spears. S'il y en a un second, il sera encore mieux, j'en suis certaine ! Une petite déception tout de même...
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
Ricochet   11 janvier 2016
Avec le Roi de pique on sait où on va, tout est prévisible, et pourtant ce n'est pas ça l'important. Ce livre a un quelque chose de dangereux mais de rassurant en même temps, un peu comme un James Bond qu'on verrait pour la xième fois : ce sont les ficelles qui en font sa force.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   28 septembre 2017
Il y avait bien une issue à tout ça ; une fin dans le style "ils vécurent heureux " n'était pas encore totalement exclue . Quand le martélement dans ma tête se serait calmé , je pourrais réfléchir posément , trouver un moyen pour que ça marche . Avoir la fille , éliminer le méchant , tuer le dragon , trouver le trésor . C'était à ma portée .
Commenter  J’apprécie          160
AnalireAnalire   03 août 2015
Ce que je veux dire, c'est que les filles sont biologiquement prédisposées à être attirées par un certain archétype masculin : le mec aux traits réguliers, grand mais pas trop, musclé, largé d'épaules. Si on se place strictement du point de vue de l'évolution, ça se tient. Quelle femme voudrait se maquer avec un type malingre et chétif, pour se retrouver avec des enfants malingres et chétifs ?
Commenter  J’apprécie          100
nightsreadingsnightsreadings   15 novembre 2015
« - Je voudrais que tu me trouves une fille

- A vrai dire, ce n’est pas trop mon rayon. C’est pas que ça me pose problème sur le plan moral ou légal, ai-je précisé en écartant les mains dans un geste défensif. Mais je ne tiens pas à avoir des histoires avec des prostituées.

- Je ne parle pas de ça. Juste une fille normale, a-t-il rectifié. Il avait l’air un peu vexé à l’idée que je puisse penser qu’il en était réduit à payer pour ça.

- Et tu veux que je fasse quoi ? Que je la kidnappe ?

- T’es un comique, toi.
J’ai remarqué qu’il rougissait un peu. Tiens, intéressant.

- C’est bien ta spécialité, de dégoter des trucs aux gens, non ? Et moi, ce que je veux, c’est une fille précise

- Je préfère être clair : ce ne sera pas donné

- Pas de problème. Ton prix sera le mien.
J’ai réprimé un soupir

- Vas-y, je t’écoute
Il a jeté un nouveau coup d’œil derrière lui, à gauche, à droite, partout.

- Elle s’appelle Bridget Smalley, je veux sortir avec elle »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   01 août 2015
Le lycée a beaucoup de points communs avec la prison : bouffe immangeable, douches collectives, et toujours quelqu'un qui prend son pied à donner des ordres. Ils nous disent quand manger, quand aller aux toilettes, quand parler et quand nous taire. Ils sont aussi très forts pour nous rappeler tout ce qu'on n'a pas le droit d'avoir. Or plus on répète aux gens qu'ils ne peuvent pas avoir quelque chose, plus ça leur donne envie de l'avoir. C'est une loi naturelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   02 août 2015
Si je pouvais recommencer à zéro, je pourrais faire mieux. Être quelqu'un de meilleur. Une fois qu'on a des enfants, on voit ça comme une chance de faire les choses mieux à travers eux, de leur confier tous les secrets qu'on aurait voulu connaître à leur âge. Mais ça ne marche pas comme ça.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : cynismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4023 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre