AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782888904908
48 pages
Paquet (31/10/2012)
3.93/5   28 notes
Résumé :
Automne 1942. Incorporé au sein de l'armée du grand Reich, Ernst Kessler, jeune homme de 19 ans rêvant d'aventure, désire par dessus tout prouver à ses frères d'armes qu'il est digne de porter l'uniforme de la Wehrmacht comme tant d'autres avant lui. La propagande ayant bien fait son travail, lui et ses camarades ne rêvent que d'une chose : se couvrir d'honneurs et de gloire à l'image de ces "héros" du front de l'est. Encouragé par les victoires successives allemand... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 28 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Diabolau
  04 août 2020
Ce n'est pas commun dans la BD francophone d'aborder le point de vue de l'ennemi et c'est peut-être plus vrai encore pour la deuxième guerre mondiale où l'ennemi s'est doublé de l'occupant et s'est triplé du génocidaire (et l'on sait maintenant depuis un moment que, contrairement à ce qui a été longtemps dit, la Wehrmacht a directement participé au massacre qui n'est pas que le fait de la SS et de ses supplétifs).
Ce n'est pas commun, et pourtant les éditions Paquet l'ont osé avec cette tétralogie d'Olivier Speltens, ce qui n'est pas étonnant puisqu'ils ont aussi osé aborder la très délicate question du contingent français engagé dans la SS (avec "Berlin sera notre tombeau", un tome paru à ce jour.)
Et c'est bien d'oser ce genre de chose et de sortir des sentiers battus, tant il est vrai qu'on peut parfois avoir l'impression que tout a été fait en BD sur la deuxième guerre mondiale.
Ils peuvent d'autant mieux se le permettre qu'ils le font très bien : pas d'équivoque ni de compromission, pas l'ombre d'une tentative de révisionnisme. Comme vingt-cinq ans plus tôt, on a affaire à des pauvres types, très jeunes, qui espèrent que la guerre sera courte et victorieuse, et qui ne peuvent que mesurer les dégâts une fois sur place : un interminable cauchemar, meurtrier et déshumanisant.
Et voici que nos quelques recrues, sévèrement rossées par le général Hiver Russe (comme une certaine Grande Armée 130 ans plus tôt), arrivent au front déjà plus mortes que vives, quasi sans avoir encore vu un seul "Ivan" (gageons que cela viendra !), après un voyage plutôt givrant.
Rendons grâce ici au trait et aux couleurs choisies, dans les tons bleus et crépusculaires, qui expriment terriblement bien le calvaire de l'urine qui gèle à l'intérieur même de votre vessie, les nuits sans dormir pour ne pas se transformer en bloc de glace, le désespoir qui se fraie un chemin insidieux dans votre esprit.
Sans doute n'y a-t-il pas de meilleure manière d'exprimer la folie hitlérienne que de mettre en scène ces gamins martyrisés par les éléments, comme l'exprime d'ailleurs fort bien ce soldat qui se met à hurler lorsqu'il apprend la chute de Stalingrad et la mort probable de son fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougat
  09 août 2017
1942, Ernst Kessler vint de terminer son entraînement et d'intégrer la Wehrmacht. Il est affecter au front Russe, à Stalingrad.Pour lui la guerre est déjà gagnée, l'armée allemande est la plus forte. Hélas il va vite déchanter.
Cette histoire commence donc en pleine seconde guerre mondiale, en plein hiver. Les jeunes soldats tout juste sortis de l'école militaire perdent rapidement leurs illusions face à la rudesse du climat.
Nous suivons les pas du jeune allemand Ernst Kessler tout plein d'enthousiaste qui va faire ses premières armes dans la douleur et la peur des premiers combats. Alors qu'il s'agit uniquement du trajet vers le front, c'est déjà une terrible épreuve pour nombre d'allemands mal préparés et engourdis par la propagande.
Le récit est très touchant, très humain. Très réaliste aussi, comme le dessin qui rend magnifiquement bien les ambiances froides de cet hiver Russe si terrible.
Commenter  J’apprécie          140
Bubu-le-bourguignon
  14 novembre 2012
Ernst kessler est un jeune homme de 19 ans et il vient de s'engager dans la Wermarcht. La seconde guerre mondiale bat son plein et l'opération Barbarossa a été déclenché, depuis maintenant 2 ans.
Kessler a été affecté dans une unité qui part pour le front russe, plus précisément celui de Stalingrad. Si aujourd'hui, on connait l'ampleur de la bataille, la propagande allemande de l'époque enjolive grandement les choses... et l'hiver russe n'arrange rien.
Cette nouvelle série (en 4 tomes) sur la seconde guerre mondiale est plutôt bien construite car elle se projette par la vision d'un soldat. Une sorte de journal d'un simple soldat de la Wermacht sur l'un des fronts les plus meurtriers.
Speltens nous avait habitué à la science fiction et au fantastique. Là, il a changé de registre pour s'essayer à L Histoire. Personnellement, ce premier tome est prometteur, il m'a accroché. le héros nous montre sa hâte de servir le corps d'armée dans lequel il est incorporé, sa fierté d'y être, mais aussi ses peurs, son premier mort... et la mort de ses frères d'armes et amis.
Les dessins sont sombres et nous rappellent bien que le sujet principal est la guerre avec toutes ses horreurs, ses peines mais aussi quelques joies.
Il est vrai que je suis passionné par le conflit de la 2ème guerre et par l'histoire en générale, mais j'aimerais voir si Speltens réussira à nous captiver jusqu'au bout.
A suivre donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MarquePage
  22 septembre 2017
Une nouvelle série sur la seconde guerre mondiale. Mais chose assez rare, on ne parle de de l'occupation allemande en France, ni de la résistance, pas non plus des américains ou des anglais. Non ici on suit les allemands contre les russes.
L'auteur réussit son pari. Déjà on ressent bien l'ambiance du grand froid, les tensions et la pénibilité. Et on se prend vite dans l'histoire oubliant un peu L Histoire. On s'attache à nos allemands, on se surprend à les soutenir, à vouloir qu'ils gagnent et surtout qu'ils ne meurent pas.
Avec ce point de vue, l'auteur les démystifie, il en fait des hommes comme les autres. Kessler est un jeune soldat encore naïf qui va sur le front pour la première fois. Et au delà de toutes les batailles, ralliements et difficultés racontés, c'est ce personnage qui rend la BD très intéressante. Car on voit l'évolution, l'état d'esprit, la vision sur cette guerre, de ce jeune soldat. Malgré qu'on a envie de secouer les trois amis parfois qui se plaignent en leur disant "oh les gars c'est la guerre ! ", on s'attache à eux.
Les dessins sont efficaces et agréables sans être d'une grande beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Vexiana
  31 octobre 2018
L'histoire est écrite par les vainqueurs, c'est bien connu, et nous avons l'habitude de récits sur la seconde guerre mondiale nous relatant l'histoire des alliés. Les BD consacrées à des membres des armées de l'axe sont plus rares et pourtant il y a beaucoup à raconter...le terrible front de l'Est et l'hiver russe en sont une page importante et terrifiante.
Dieu, que j'ai eu froid en lisant ce premier tome!
Nous suivons un jeune homme, pas franchement nazi juste porté par une propagande efficace, dans les steppes glaciales où il va être confronté aux rigueurs du climat et subir une terrible désillusion quant à la guerre et à la toute puissance de son armée.
Un premier tome d'introduction efficace, bien mené et donnant juste l'envie d'en savoir plus.
Le dessin n'est pas mauvais mais manque un peu de personnalité.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (3)
Sceneario   06 décembre 2017
Un premier tome très prometteur qui donne envie de prolonger la lecture et de découvrir ce qui attend Kessler et ses camarades.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   10 décembre 2012
Dans un style réaliste, aux couleurs très soignées cherchant à se rapprocher du style à l'aquarelle de Philippe Jarbinet dans Airborne 44 (Casterman), l'auteur rend attachants ses héros presque anonymes, semblables à tous ces jeunes qu'on envoie au combat.
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre   28 novembre 2012
Ce premier opus rassure […] par sa qualité, tant au niveau graphique que scénaristique.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 août 2017
-Moi je dis que les russes, on ferait mieux de les laisser se débrouiller entre eux, les communistes ne seront pas toujours au pouvoir. Au fond, ce n'est pas nos affaires.
-Et laisser les bolchéviques envahir Berlin? Si nous les avons attaqués, c'est pour nous protéger du communisme, tout le monde sait ça!!
-Tu sais, tu ne dois pas croire tout ce que racontent les officiers, tu... Ah mais tu es trop jeune pour tout ça!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bubu-le-bourguignonBubu-le-bourguignon   14 novembre 2012
Aucun d'entre nous n'a le droit de douter de notre courage. Le soldat allemand est le meilleur du monde ! Faites honneur à l'uniforme que vous portez !
Commenter  J’apprécie          60
Bubu-le-bourguignonBubu-le-bourguignon   14 novembre 2012
Dévouement, sacrifice et courage : c'est avec succès que votre feldwebel Hartmann vous a inculqué ces notions fondamentales !
Commenter  J’apprécie          30
Radwan74Radwan74   04 janvier 2021
Tu dois passer me voir plus souvent si tu tiens à conserver tes doigts, soldat.
Et ne pisse pas sur tes mains pour les réchauffer comme tous ces idiots, tu aggraverais tes engelures. Des mains mouillées par ce froid...
L’urine n’a pas le temps de sécher. Elle se transforme immédiatement en glace.
Commenter  J’apprécie          00
Radwan74Radwan74   04 janvier 2021
- qu’est-ce que j’ai mal aux yeux ! J’ai l’impression qu’ils sont en feu !
- c’est parce que le liquide contenu dans tes yeux gèle...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Olivier Speltens (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Speltens
Olivier Speltens en interview pour planetebd.com .Depuis les maquettes d?avion qu?il réalisait étant enfant, Olivier Speltens est passionné par la Seconde Guerre Mondiale. Devenu auteur BD, il s?est logiquement lancé dans l?écriture d?une série très documentée sur cette période, "L?armée de l?ombre", éditée chez l?éditeur suisse Paquet. Quatre tomes sont au programme, pour une immersion ultra réaliste et donc totale aux côtés des soldats? allemands ! Car oui, une fois n?est pas coutume, l'auteur a pris le prisme d?une plongée au sein de l?armée du Reich, mais sur le front de l?Est (russe). Nous l?avons rencontré sur le front angoumoisin, bombardé par les attaques sonores incessantes d?une machine à café?
+ Lire la suite
autres livres classés : stalingradVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1018 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre