AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350874111
544 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (14/09/2017)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 20 notes)
Résumé :
1858. A vingt ans, l'audacieux Thomas Glover décide de quitter son Ecosse natale pour un Japon encore médiéval et hostile à l'occident. Le jeune courtier maritime se lance, au risque de sa vie, dans le commerce de la soie, du riz, des armes, de l'opium et des navires. Jusqu'à connaître une réussite industrielle et financière époustouflante, et contribuer grandement à la modernisation de l'Empire sous l'ère Meiji. Aventurier visionnaire, il épouse les moeurs japonais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Didili
  18 octobre 2017
En premier lieu je tiens à remercier sincèrement Babelio et les Éditions Héloïse d'Ormesson pour m'avoir offert ce livre lors de l'avant dernière masse critique.
J'ai choisi ce livre pour sa magnifique couverture et pour les éditions Héloïse d'Ormesson. le Japon est un pays qui me fascine et m'attire, même si je sais que je ne le visiterais surement pas...
Pour Tom Glover le Japon n'était qu'une opportunité de travail au départ. Il se lance dans cette aventure avec toute la fougue de sa jeunesse et le souhait de construire sa vie et tenter sa chance loin de chez lui.
Il fallait être un brin aventurier pour réaliser un tel voyage à l'époque. Découvrir l'orient et le Japon en plein 19ème siècle devait être un choc.
Cet homme a réellement existé (je ne l'ai su qu'à la fin de ma lecture, le résumé ne l'indique pas), Alan Spence a, avec ce livre mis en avant la vie de cet homme.
On peut trouver des informations sur lui : ICI
C'est drôle mais je n'avais pas du tout en tête ce type de personnage avec les descriptions physique de l'auteur. Je m'étais mis en tête un homme beaucoup plus sexy ... Comme quoi l'imaginaire et puis je ne savais pas qu'il existait en vrai !
Dans ce livre tout comme Thomas Glover nous sommes très vite et presque essentiellement plongés dans le Japon Médiéval.
Glover va s'intégrer dans ce monde bien différent de ce qu'il a pu connaitre. Les us et coutumes sont bien surprenants voir même obscurs pour un occidental. Il deviendra d'ailleurs plus japonais qu'écossais.
Nous sommes en pleine époque Edo. Bon oki, j'avoue, je me suis un peu documentée sur l'histoire du Japon, car Alan Spence a piqué ma curiosité.
Au départ de ma lecture je ne savais pas que Thomas Blake Glover existait réellement alors quand j'ai su à la fin de ma lecture j'ai cherché des informations sur le Japon et son histoire et sur ce personnage.
Les relations politico-économiques sont au coeur de cette histoire entre le Japon et l'Angleterre et je dois dire qu'à un moment de la lecture ça m'a un peu lassée...
Les européens nous sont décrits comme porteurs de progrès pour le Japon... J'ai aimé davantage quand le Japon nous était décrit dans ses traditions et ses moeurs.
J'ai aimé quand Glover ne se posait pas en conquérant moralisateur et profiteur mais plus quand il s'intégrait et essayait de comprendre les coutumes et traditions.
Les relations masculines de travail et de conquêtes sont très présentes et de belles amitiés naissent sur l'archipel.
Les femmes elles, prennent une place dans ce livre mais de façon très floue et tardive dans le livre. Un peu trop selon moi, car mon intérêt a grandi quand elles avaient un rôle plus important et quand elles permettaient en fin de compte de rendre Glover plus japonais et humain...
J'ai aimé cet homme quand il était plus pacifiste que conquérant, quand il était partie intégrante de ce pays et non pas un conquérant envahisseur profiteur.
J'ai aimé les descriptions des traditions japonaises et notamment celles des samouraïs et de leur code d'honneur impitoyable !
J'ai pleuré sur l'histoire de ces femmes qui s'effacent devant les hommes au Japon et ailleurs.
J'ai aimé ce petit garçon mélange du Japon et de l'Ecosse :
Shinsaburo - Tomisaburo, le fils de Maki une geisha et Thomas - Guraba San.
J'ai aimé la ville de Nagasaki, ville où s'installe Thomas Glover, ville faisant le lien entre les différentes époques du livre. On commence en effet l'histoire tout de suite après l'explosion de la bombe en 1945 dans la villa de Thomas Glover où son fils vit encore après lui.
Un lien comme un rappel de ce que les hommes peuvent faire de pire aux hommes ...
J'ai moins aimé toutes les guerres et la violence des relations, ces trafics d'armes et d'opiums ...
Une lecture qui a enrichi ma culture japonaise
Une lecture en demi teinte néanmoins car je l'aurais souhaitée plus romantique.
Une lecture que je vous conseille pour ce monde flottant qui attire et intrigue et pour cet homme qui aura tendu un lien en occident et orient.
Un lecture de plus de 500 pages pour le challenge Pavé de chez Babelio !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
phildec
  03 janvier 2013
L'histoire passionnante de Thomas Glover, un écossais qui part au Japon, à Nagasaki, au milieu du XIXème siècle, travailler pour une compagnie commerciale. Il fonde rapidement sa propre compagnie et s'installe définitivement sur place. A cette époque, le Japon est sommé par les Etats-Unis d'ouvrir ses ports au commerce international. Glover va en profiter pour faire fortune, notamment par le commerce des armes et de bateaux de guerre.
Tom Glover - Guraba-san pour les japonais - va être un acteur important de la transformation politique du pays en armant les clans rebelles qui renverseront le régime shogounal de Tokugawa et placeront l'Empereur Meiji au pouvoir. Il participera aussi activement à la modernisation du pays en y faisant installer la première mine de charbon, en construisant la première voie de chemin de fer et en participant à la création de la compagnie de construction navale "Mitsubishi" (sans parler de son implication dans la création de la brasserie qui prendra le nom de Kirin ...).
Le roman débute avec un style assez neutre. Alan Spence décrit de manière factuelle les évènements importants des aventures politico-commerciales de Tom Glover. Puis à mesure que le récit se développe, le ton devient plus romancé et la psychologie du personnage gagne en profondeur. L'auteur s'intéresse alors à la vie sentimentale de l'expatrié écossais et à la dimension plus humaniste, moins commerciale, de son engagement au Japon. Alan Spence nous gratifie de quelques poèmes et de descriptions sensibles et justes de ce Japon qui ne cesse de "[...] surprendre par son mélange de raffinement et de barbarie, de délicatesse et de brutalité".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Seijoliver
  03 octobre 2018
Bof Bof Bof
Petit jeu.
1 - est-ce une onomatopée japonaise ?
2- est-ce mon appréciation mitigée sur ce roman ?
Réponse : sans surprise 2.
J'ai trouvé ce livre assez maladroit, bien qu'il se lise pourtant facilement, courts paragraphes et nombreux dialogues.
Alan Spence connait bien son sujet, et c'est là en partie le problème : on voit tellement les coutures, que parfois, les hommages ou les citations de la culture japonaise, l'étalage de ses connaissances frôlent à mes yeux le ridicule. Ainsi le héros se rend à cheval vers Tokyo, aperçoit le mont Fuji, et on se retrouve dans une estampe de Hokusai. Procédé un peu lourd. Il y en a d'autres...
Surtout Alan Spence manque à mon sens de distance par rapport à son personnage qui n'est plus ni moins qu'un représentant de l'impérialisme et du colonialisme anglais du XIX° siècle, prêt à mettre en coupes réglées le Japon dont on a forcé les portes. Soit un capitaliste faisant commerce de tout et de n'importe quoi.
Commenter  J’apprécie          30
Rattus
  21 octobre 2017
Je remercie Babelio et les éditions Héloise d'Ormesson pour m'avoir fait découvrir le livre que je souhaitais le plus dans la sélection de Masse Critique. Un roman d'une quête initiatique avec un héros qui abandonne tout pour se retrouver dans un Japon quasi féodal, cela ne pouvait que me plaire.
Malheureusement il y a plusieurs points à soulever en négatif pour commencer : le style est très simpliste ce qui lui donne un manque de profondeur non-négligeable, et certains clichés passent mal, on se demande régulièrement comment est-ce possible que le héros subisse toutes ces péripéties, c'est à la limite de l'illogisme parfois. Je regretterais personnellement que toute l'intrigue soit dirigée vers les femmes, les femmes, les femmes (mais où sont les femmes ?). Par moment, il ressemble plus à un livre de romance qu'à une histoire de vie, d'aventure, de voyage.
Je lui ai mis 3 étoiles et demie car le thème abordé me plait tout particulièrement et qu'il y a quelques informations qui semblent ici d'une véritable recherche (notamment sur la caste des samouraïs, sur Hiroshima...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chixoo
  11 août 2019
2 ans sans attribuer 4 étoiles ! Bien sûr je suis globalement assez exigeant mais là n'est pas le sujet: je veux surtout souligner le fait que cet ouvrage constitue une belle lecture d'été que je recommande à plusieurs titres.
(À propos de titre, je ne suis pas sûr que la traduction du mot 'ukiyo-e' ait été un bon choix car le récit romancé de la vie de Tom Glover, s'il se situe à cette époque, est assez éloigné du mouvement artistique mais bon...)
Pour autant, et en jugeant le roman -et non les actions du sieur Glover, cette biographie romancée est :
- facile et agréable à lire, elle devrait vous enchanter;
- on y apprend vraiment plein de choses sur le Japon à l'aube de l'industrialisation et ça c'est passionnant;
- Alan Spencer maîtrise véritablement son sujet;
- les artifices romanesques ne sont pas trop gnangnans!
Je conclus: ceci est une invitation à aller l'acheter :-)
ii desu ne!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DidiliDidili   18 octobre 2017
J'ai marché sur le terrain. Tant de morts et de mourants. Hommes et chevaux. Certains corps dépecés, sans bras ni jambes, ou seulement bras et jambes, ou la tête détachée avec le visage encore féroce. Une mort noble. Une mort de Samouraï.
Ito s'interrompit, pour la première fois depuis le début de son récit. Il paraissait plus sombre que jamais.
- Sakamato-san est tombé aussi, mort dans la bataille.
- C'est une grande perte, déclara Glover en se rappelant la présence tranquille de Sakamoto, son insistance à prôner l'union des clans.
- Mais une bonne mort, observa Ito.
- Oui dit Glover. Bien sur.
- je me suis incliné pour tous les guerriers sur le champs de bataille, reprit Ito. J'ai fait un poème tanka.

Les braves guerriers gisent morts -
Choshu, Tosa, Togugawa -
Pour l'amour du Japon.
La fumée de la bataille se dissipe.
Au -dessus le soleil rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
DidiliDidili   18 octobre 2017
Il traversa les deux ponts, Hésitation et décision, pénétra dans le quartier des plaisirs et se rendit droit au Sakura. L'endroit paraissait différent dans la journée, plus petit et miteux, sans rien d'engageant. La nuit, il avait toujours eu le charme un peu magique du fait de la lueur dorée des lanternes, des ombres jouant sur les shogi, de l'odeur suave de l'encens. La lumière du jour était trop brutale pour lui et le rendait banal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
phildecphildec   03 janvier 2013
Une nouvelle fois, Glover était pris au dépourvu par ce pays qui ne cessait de le surprendre par son mélange de raffinement et de barbarie, de délicatesse et de brutalité. (p359)
Commenter  J’apprécie          40
RattusRattus   07 octobre 2017
"Je n'aurais jamais cru que la mort avait détruit tant d'hommes."
Il avait lu ce vers voilà bien longtemps, dans une autre vie. L'Enfer de Dante.
Commenter  J’apprécie          00
RattusRattus   07 octobre 2017
Le verset disait : Shiki soku ze ku.
La forme est vacuité.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alan Spence (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alan Spence
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'apporche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
COFFRET DE NOEL
Coffret Polar poche
Le syndrome de Croyde de Marc Welinski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/77357-divers-litterature-le-syndrome-de-croyde.html
La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/78126-poche-la-nuit-n-est-jamais-complete.html
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/89329-divers-polar-l-affaire-leon-sadorski.html
Coffret détente poche
Lettres à Stella de Iona Grey et Alice Delabre aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/81414-divers-litterature-lettres-a-stella.html
La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott et Lorraine Cocquelin aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=91491&id_rubrique=338
Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/88187-divers-litterature-nora-webster.html
Coffret littérature poche
Magic Time Magic Time de Doug Marlette et Karine Lalechere aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/76601-divers-polar-magic-time.html
Le chagrin des vivants de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/87463-divers-litterature-le-chagrin-des-vivants.html
Churchill m'a menti de Caroline Grimm aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/63342-romans-churchill-m-a-menti.html
Coffret Histoire
Speer de Martin Kitchen et Martine Devillers-Argouarc'h aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/94858-encyclopedie-speer--l-architecte-d-hitler.html Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89143-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
Coffret histoire poche
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette aux éditions de Borée https://www.lagriffenoire.com/86135-romans-le-secret-du-docteur-barry.html
L'impératrice cixi de jung chang aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/82501-poche-l-imperatrice-cixi-la-concubine-qui-fit-entrer-la-chine-dans-la-modernite.html
L'Aviatrice de Paula McLain aux éditions Livre de Poche
https://www.lagriffenoire.com/76336-divers-li
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2160 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre