AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090171161
Éditeur : ATLANTIC COMICS EDITIONS (05/10/2012)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La Morning Glory Academy est aux pensionnats ce que la prison est aux maisons de correction : un hors d’oeuvre ! Entre machiavélisme, satanisme, manipulations et phénomènes étranges, les six héros hors du commun vont de surprise en surprise dans leur école. Dire qu’ils croyaient s’y forger un meilleur avenir !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  24 avril 2016
Ce tome fait suite à Morning glory academy saison 1 (épisodes 1 à 6) ; il contient les épisodes 7 à 12 parus en 2011. Il faut absolument avoir lu le premier tome avant. Chaque épisode s'attache aux faits set gestes d'un des élèves : Casey, Zoe, Ike, Hunter, Jun et Jay.
Épisode 7 - Zoe, il s'agit de la grande brune. L'histoire commence quand l'institut de Morning Glories vient la recruter à Mumbai en Inde. de nos jours estimant qu'elle est tombée dans une chambrée de jeunes filles peu intéressantes, elle cherche un défouloir et décide de s'inscrire au club des cheerleaders de l'institut. Mais lors de la séance d'initiation, elle doit répondre à des questions qui la ramènent à un moment particulièrement angoissant de sa vie. La nature de son pouvoir reste peu claire.
Épisode 8 - Là aussi le lecteur voyage dans le temps pour constater les effets du pouvoir de Hunter (le roux), au Canada. Puis de nos jours il obtient un rencard avec Casey, mais son pouvoir lui joue des tours. le graffiti "All will be free" apparaît sur un sol.
Épisode 9 -Miss Daramount et Mister Gribbs voyagent au Japon pour recruter Jun et Hisao. Une difficulté inattendue surgit lors de l'entretien avec la mère des enfants. le lecteur assiste à la première apparition d'Abraham. de nos jours la position de Jun devient un peu compliquée au sein de l'établissement.
Épisode 10 - Cette fois-ci la narration s'attache à Jade et à ses périodes de rêves très troublants. Elle recroise Megan, la jeune fille chauve. Elle croise Ike qui déménage pour des appartements plus spacieux. Elle bénéficie de la protection quasi-maternelle de Casey. Elle assiste également à un cours sur la façon de bien réussir son suicide par pendaison. le lecteur observe à nouveau les graffitis "The hour of our release draws near" et "For a better future".
Épisode 11 - C'est au tour d'Ike d'occuper le centre de la scène et de mettre en avant son caractère détestable que ce soit avec les filles (une chaude soirée avec Chelsea, Rachel et Paige), ou avec ses anciens collègues. À l'évidence l'institution Morning Glories souhaite obtenir quelque chose d'Ike.
Épisode 12 - Cet épisode commence à l'extérieur avec Miss Lara Hodge qui se rend à Morning Glories en Jeep où elle occupe les fonctions de conseillère d'orientation. Elle va recevoir chacun des membres de la nouvelle promotion, à l'exception d'Ike. Il semblerait qu'elle ne s'entende pas bien avec Nurse Nine.
Ça part dans tous les sens. Ce n'est pas vraiment désagréable, chaque histoire apporte une pièce de puzzle, ou plusieurs, sans qu'il soit possible au lecteur de faire le tri entre celles qui importent vraiment et les autres. Les 5 premiers épisodes permettent de disposer d'un ou deux éléments clefs sur l'histoire personnelle des personnages correspondants. Toutes ces histoires ont en commun que l'adolescent mis en scène intègre au final Morning Glories. Il est facile de repérer Georgina Daramount et Mister Gribbs en personnages récurrents, et il faut ajouter Abraham à la liste. À chaque épisode, le lecteur tombe sur une scène choquante de type crime ou meurtre. Mais il faut attendre le dernier épisode pour avoir l'impression de reprendre le cours de l'histoire principale avec Lara Hodge qui ajoute un nouveau degré de perversité dans le mode de fonctionnement de Morning Glories. C'est d'autant plus frustrant comme mode de narration que des éléments qui semblaient de première importance dans le tome 1 (la toupie géante en lévitation, ou la scène en 1490) n'ont aucune suite.
Les illustrations sont toujours effectuées par Joe Eisma. Son style n'a pas beaucoup évolué depuis le tome précédent. Il présente toujours la même forme de naïveté qui dépare un peu de la tonalité globale du récit. le lecteur retrouve donc cette manière de définir chaque surface, chaque forme par un contour au trait fin, sans presqu'aucune variation d'épaisseur de trait. Il y a donc toujours cette impression de manque de substance, malgré le travail complémentaire effectué par Alex Sollazzo, le metteur en couleurs. Eisma continue d'éprouver quelques difficultés avec la silhouette humaine, en particulier en termes de morphologie (taille de guêpe et hanches impressionnantes pour Zoe, par exemple). Il commence aussi à s'exonérer de quelques décors par ci, par là pour aller plus vite. Et une expression du visage sur deux sonne fausse et artificielle. Les décors semblent parfois en carton du fait de leur simplicité apparente. Par contre, il a choisi un style graphique complètement déconnecté de celui des comics de superhéros. du coup le lecteur a plus l'impression de se trouver en face d'individus normaux (ou presque), de jeunes gens crédibles. Les situations macabres ressortent également avec plus de force.
Ce deuxième tome continue de titiller l'attention du lecteur en proposant de nombreux éléments supplémentaires dans l'intrigue, mais en perdant un peu de vue l'histoire principale de cette nouvelle promotion. le dessinateur a du mal à s'améliorer sur ses faiblesses graphiques, ce qui donne une impression d'artificialité à certaines scènes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ghiblitotoro
  03 janvier 2013
Il est difficile de résumer ce nouveau tome de Morning Glory Academy, d'abord parce que l'intrigue est toujours aussi complexe et ensuite parce qu'elle est particulièrement fragmentée, à la façon d'un puzzle. Ce qu'on peut en dire, c'est qu'on y retrouve les six nouveaux étudiants de l'inquiétante Morning Glory Academy, Casey, Zoé, Jade, Jun, Hunter et Ike. L'intrigue qui occupait principalement la première saison - à savoir le mystère entourant cette école régie par des adultes poussés vers un but aussi précis que mystérieux et capables d'un sadisme hors-norme - passe ici au second plan pour laisser la place à un travail d'approfondissement sur les personnages.
Chacun des 5 premiers épisodes de ce volume nous ouvre une fenêtre sur le passé plus ou moins ancien de l'un des personnages. La première saison m'avait semblé mettre l'accent sur Casey, personnage au passé assez lisse (famille unie, univers équilibré) mais dont la personnalité était forte et la plaçait déjà en position de leader. Dans cette seconde saison, les autres personnages arrivent sur le devant de la scène et la part de mystère, que l'épisode qui leur est dédié leur apporte et qui explique peut-être leur présence à l'Academy, éclipse en partie le personnage de Casey. Que penser en effet de Zoé, découverte en Inde, petite fille parlant instinctivement une langue inconnue et délivrant un message à la manière d'un messie ? Que penser de ses liens avec l'homme aux contours flous, qui occupe la cave de l'école et qui n'hésite pas à tuer des gens en les traversant de ses mains ? Que penser de Jun et de son double ? Qui est le vrai Jun ? Qu'est-il arrivé à son jumeau ? de quel côté est Jade ? Quel savoir étrange la pousse à agir de manière aussi inattendue ? D'où lui viennent ses rêves ? Et que cache Ike ? Est-il aussi pervers qu'il prétend l'être ou a-t-il été en réalité manipulé ? Beaucoup de questions naissent de ces épisodes, elles démultiplient l'intrigue d'une manière assez habile et imposent les personnages dans l'imaginaire du lecteur. Mais pas de réponse, pas encore, pas plus que dans le précédent volume.
C'est avec le tout dernier épisode que nous renouons avec l'intrigue principale, par l'arrivée d'un nouveau personnage : Mme Hodge. Et le mystère s'épaissit encore, car loin de nous apporter des explications, ce personnage prend sa place dans l'école, comme si elle en avait toujours fait partie. Elle semble offrir une alternative positive à la vicieuse Mlle Daramount : elle est proche des élèves et semble vouloir aider les six nouveaux arrivants, mais la position d'autorité qu'elle obtient d'en haut (qui la place d'entrée de jeu d'égale à égale avec Mlle Daramount) laisse douter que le personnage n'est pas aussi lisse que ça et qu'il nous réserve quelques surprises.
Ce second tome est d'une qualité égale au premier, qu'il poursuit d'une manière logique mais efficace : après un développement horizontal avec le déroulement d'une intrigue principale liée au mystère d'un lieu, le scénario passe à un développement vertical avec la narration des histoires secondaires des différents personnages. le scénariste fait preuve d'une grande maîtrise des différents dispositifs permettant de créer du suspense et le démontre encore une fois ici avec une imbrication d'intrigues secondaires dans l'intrigue principale.
Quoiqu'admirative du travail scénaristique, je conserve la crainte que j'avais ressentie en lisant le premier volume : sachant que le travail en feuilleton exige cascades de rebondissements et mystères à la chaîne, l'intrigue est-elle conçue jusqu'au bout ? Y a-t-il des explications prévues à tous ces mystères ou le feuilleton finira-t-il par s'essouffler ? Je me suis parfois sentie prise au piège de ces pages qui nous promettent des réponses et ne nous apportent que de nouvelles questions.
Concernant le travail de l'éditeur, que je tiens à remercier de m'avoir envoyé ce second tome de MGA, j'ai apprécié l'effort de présentation de ce second volume : la reproduction des pages de couvertures originales au début de chaque épisode permet de mieux identifier les différents feuilletons, ce qui avait un peu manqué dans le précédent volume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Emisa
  12 janvier 2013
Alors tout d'abord, un grand merci à Babelio et aux éditions Atlantic BD pour m'avoir permis de découvrir cette BD dans le cadre de la Masse Critique !!
J'avoue m'être assez mal débrouillée en postulant pour cette BD. J'ai vu qu'il s'agissait d'un second tome et j'ai cru que c'était la suite de celui que je possédais déjà... Erreur !! Je possède le premier épisode et celui-ci rassemble les épisodes 7 à 12. J'ai donc eu un petit soucis mais bon, je ne pense pas que cela ai altéré ma compréhension de l'histoire.
Chaque épisode se consacre au passé d'un des personnages, Zoé, Hunter, Jun et Ike. On ne voit pas celui de Casey mais dans le tout premier épisode on en apprenait déjà beaucoup sur elle donc ça ne m'a pas posé de problèmes. Et pour Jade, il se concentre sur son comportement étrange et sur ses cauchemars. Mais tout ne m'a pas paru très clair pour elle.. On s'aperçoit quand même grâce à ces rétrospectives qu'ils ont tous un passé assez noir, ou en tout cas, hors du commun, ce qui peux expliquer leur présence dans cette école, qui n'a, au final, rien d'une école.
En effet, cette académie n'a rien avoir avec ce que nous connaissons. Les méthodes d'enseignement sont terribles mais d'ailleurs, tout ce qui est enseigné, est horrible !! Les élèves apprennent par exemple à réaliser des noeuds de potence, et les essayent bien sûr...
Le scénario est donc vraiment très très étrange... Mais en même temps, ce n'est pas gênant car il est très bien mené. On ne se perd pas d'un épisode à l'autre, il y a même des parallèles qui établissent des liens entre eux, même si le personnage principal de chaque diffère. Par contre, des questions naissent à profusion de ces épisodes et à aucuns moments elles ne sont résolues. Pas dans cette saison en tout cas. Mais du coup, toutes les réponses se trouveront-elles à la toute fin du feuilleton ? Il risque d'y en avoir énormément si c'est le cas !! ^^
Les dessins quant à eux sont absolument sublimes !! Originaux, aussi, mais ils collent très bien avec l'ambiance qui ressort de cette BD. Et j'ai aussi beaucoup aimé avoir la couverture de chaque épisode au début de celui-ci. Tout d'abord, cela permettais de comprendre dès le début de qui nous parlions (ce qui n'est pas toujours évident) puis de voir de nouveaux dessins puisque les graphismes et les couvertures ne sont pas l'oeuvre des d'une seule et même personne !
En bref, j'ai passé un agréable moment de découverte avec cette BD et je vais maintenant tenter de me procurer l'intégralité de la saison 1, histoire de me remettre à jour !! ;)
Lien : http://emis.eklablog.com/mor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnyoneAndNobody
  06 janvier 2013
En postulant pour certains mangas et certaines BD de la Masse Critique, j'ai bien fais attention à ce que soit des premiers tomes à moins d'avoir déjà lu le premier volume du manga/BD en question, mais quelle n'a pas été ma surprise en constatant (avec incrédulité) que Morning Glory Academy avait échappé à mon attention minutieuse. J'ai été tellement frappé par la superbe couverture et le synopsis très alléchant que je n'ai pas dû faire très attention aux détails, autant pour moi.
Cependant cette intégrale aurait très bien pu être un tome de présentation (après quelques ajustements) alors je n'ai eu aucun mal à entrer dans l'univers particulier crée pour cette bande dessinée. Je dit cela parceque l'on découvre une parcelle du passé de cinq des six personnages principaux, nous n'avons pas de flash-back sur Casey. Des passés plutôt chargés pour certains. Il est pas mal question de capacités étranges et de meurtres.
L'école en elle-même est sacrément flippante, je n'aimerais pas du tout m'y retrouver. Coup bas, professeurs totalement psycho qui enseignent la mort plutôt que la littérature (dans cette saison tout du moins), élèves manipulables qui feraient n'importe quoi pour se retrouver dans les "bonnes" grâces du corps enseignant. Cet univers est totalement décalé, dingue et malsain. Mais c'est ce qui fait que la sauce à bien prise avec moi, cette BD réunis les ingrédients indispensables qui font que l'on a envie de découvrir la suite, d'avoir plus de détails sur cette école qui à l'air d'être isolée du monde, d'être en marge. Cette école où le pire est permis.
Du coup je vais lire la première intégrale malgré les avis peu élogieux et attendre la suite pour me jeter dessus quand elle sortira.
Bilan : J'ai beaucoup apprécié, que ce soit le graphisme où le scénario. Ca a été une bonne lecture que je ne regrette pas. Je déplore seulement de n'avoir pas lu l'intégrale 1 avant celle-ci. Puisque si tel avait été le cas, j'aurais pu écrire une chronique plus détaillée avec une connaissance de l'univers bien plus importante. Mais ce qui est fait et fait et si cette chronique peut tout de même inciter certaines personnes à se lancer j'en serai contente.

Lien : http://anyoneandnobody.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Nick Spencer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nick Spencer
Interview de Nick Spencer (en anglais)
autres livres classés : suspenseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1561 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre