AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B003X83GPC
Éditeur : EDITONS MARABOUT COLLECTION BIBLIOTHEQUE N°483 (01/01/1974)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Un savant - plutôt fantasque - découvre le moyen de dilater ou de comprimer les atomes - ce qui lui permet de faire varier les dimensions des organismes vivants et, en particulier, des hommes.
Ses premières expériences, il les réalise sur des nains...et avec succès !
Aussi, le jour où éclate une guerre européenne, la défense nationale se tourne-t-elle naturellement vers lui. Afin qu'il réduise 7000 hommes à cinq centimètres de hauteur...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gill
  10 décembre 2012
Le professeur Flohr est un savant de premier ordre mais il n'aime pas le genre humain. L'humanité, pour lui, n'est qu'une bande "d'enfant terribles" dont l'agitation empêche tout progrès. Même sa fille Ethel ne trouve pas grâce à ses yeux et n'est, au fond, qu'un obstacle à ses recherches.
Le savant écrit, jour après jour, un journal et c'est celui-ci que Jacques Spitz nous propose de découvrir.
Jacques Spitz est un des précurseurs de la science-fiction moderne française, mais c'est, ici, plus une oeuvre d'anticipation qu'il nous offre avec "l'homme élastique".
Le professeur a découvert une technique pour étirer ou ramasser sur lui même l'atome qui compose toute matière. Mais il manque de sujets d'expérimentation car Atlas, le nain sur la taille duquel il travaillait, a disparu.
Heureusement, la guerre s'annonce comme un coup de tonnerre. Dans les villages l'ordre de mobilisation est placardé et le tocsin sonne annonçant le conflit qui s'avance.
Le professeur s'adresse, alors, à l'armée qui lui fournit, dans un premier temps, Lagrue, un criminel condamné à mort puis, devant le succès de l'expérimentation, amorce la miniaturisation de plusieurs divisions de combattants d'élite....
Là où s'arrête le journal du savant, débute celui de sa fille.
Publié en 1938, ce petit livre, assez réussi, est écrit sur un ton ironique mais au final désabusé.
L'auteur fustige son époque. Il en profite pour y afficher un certain pacifisme et son dédain, entre autres, pour la bêtise de certains militaire, pour le parlementarisme vain et pour les églises s'opposant au progrès du monde .
Mais le propos principal est la question que pose l'éthique et la vraie place de la science dans la société.
Et Jacques Spitz réussit, là où il a échoué dans certains autres livres, nous offrir un récit de SF intéressant et intelligent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
TmbM
  09 mars 2017
Un livre de genre, court et direct, plutôt bien écrit, le bon portrait d'un personnage blasé et une vision un peu désenchantée des sujets abordés. Une lecture très plaisante.
Le billet complet sur mon blog.
Lien : http://touchezmonblog.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JoualvertJoualvert   23 mai 2018
S'il fallait perdre son temps à se préoccuper de toutes les folies des hommes, on ne ferait jamais rien.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2954 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre