AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330114152
640 pages
Actes Sud (07/11/2018)
3.45/5   38 notes
Résumé :
Nul n’a jamais su ce qui est arrivé au petit Magnus Brodin, disparu dans la forêt du Färnebofjärden en 1978, à l’âge de quatre ans. Sa mère avait affirmé qu’un géant était sorti des bois et lui avait volé son fils, mais personne n’accorde de crédit au témoignage d’une femme sous le choc. Vingt-cinq ans plus tard, une nouvelle disparition et des témoignages troublants mettent une jeune cryptozoologue sur la piste de créatures indomptables qui se cachent habilement de... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,45

sur 38 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

cascasimir
  01 mai 2022
Les "Skrymt" sont des êtres surnaturels. Mot ayant trait à la mythologie nordique: (trolldom en suédois….).
Ce sont des êtres ( polymorphes, gigantesques ou très petits, dotés d'une grande force et d'une profonde stupidité. ) capables de communiquer à distance avec d'autres êtres vivants, et notamment avec les humains...)

Le petit Magnus Brodin a disparu, enlevé par une être gigantesque, selon sa mère! Titre du quotidien "Geffe Dagblad", le 24/07/78. En Décembre 2004, Mattias, un autre petit garçon disparaît.
Seved, l'un des ravisseurs, se rend compte que lui aussi a été enlevé jadis...

Mais pourquoi alors, est-il complice?
Les "Skrymt": "ils avaient tué les chiens. 11, dont 3 chiots." du premier jusqu'au dernier. Ils en ont fait de la chair à pâté. Comme s'ils avaient voulu savoir en combien de morceaux, on peut découper un chien."

La vieille Ejvor s'en souvient.
Elle sera retrouvée morte, dans la "Bicoque", perdue au fond des bois.
Susso, jeune femme cryptozoologue, a pris des photos d'une de ces créatures( comme son père jadis) et a réveillé les forces obscures de la Nature. Elle risque sa vie et sa santé mentale, comme les 2 flics qui viennent de trouver Seved, ses complices et le..."Skrymt Jirvin".

L'Aurore boréale (" cette belle créature féminine qui daigne se matérialiser dans le ciel") ne va pas se lever, pour certains, et dissiper les noirceurs de cette nuit polaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          935
LePamplemousse
  03 avril 2019
Avant toute chose je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Actes Sud pour cet envoi, ainsi que pour le petit mot manuscrit et les marque-pages, toujours très appréciés.
Connaissez-vous le peuple des Stallos ? Ce sont des créatures de la mythologie scandinave.
Ce roman nous fait pénétrer l'univers des légendes nordiques, avec en tête de cortège les fameux trolls, accusés de bien des maux, à commencer par des kidnappings d'enfants.
Existent-ils, où vivent-ils, que veulent-ils, telles sont les questions que se pose Susso, l'héroïne de ce polar, qui débute par une disparition d'enfant dans une forêt et nous emmène jusqu'à des profondeurs insondables, celles de tanières sombres à l'atmosphère suffocante, mais aussi celles de lourds secrets gardés durant des centaines d'années.
Susso est une cryptozoologue, elle s'intéresse aux animaux disparus ou à l'existence controversée, tels le Yéti, le monstre du Loch Ness, le Bigfoot et bien sûr les trolls, censés hanter les épaisses et mystérieuses forêts suédoises.
J'ai beaucoup aimé me plonger dans cet univers de légendes, et on découvre comment les habitants de ces régions nordiques perçoivent ces créatures, objets de fascination mais aussi de terreur.
Bien que suivant une base policière classique qui démarre avec l'enlèvement d'un enfant, ce polar prend très rapidement une direction fantastique. L'alliance de modernité et de mythologie m'a complétement conquise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
SagnesSy
  25 mars 2019
Croyez-vous aux trolls ? Susso, elle, consacre un site à toutes leurs manifestions, jusqu'à présent l'occasion surtout de prouver des supercheries. C'est une cryptozoologue sérieuse et appliquée. Un jour, c'est une mamie inquiète qui la contacte : elle a aperçu quelque chose ou quelqu'un de très petite taille et d'un physique étrange qui les observait depuis l'extérieur, elle et son petit-fils. Susso n'hésite pas à traverser la Suède pour déposer un appareil photo se déclenchant avec les mouvements : bingo, et la photo est vraiment très étrange. C'est alors que le petit-fils disparaît…
Stefan Spjut signe ici un roman envoûtant qui prend tout son temps pour nous lier à ses personnages. À la fois thriller surnaturel et immersion profonde dans la société suédoise, il joue beaucoup sur les ruptures de rythme et prend un malin plaisir à nous égarer. Ainsi, les premières pages, bien qu'essentielles à l'intrigue, semblent détachées du reste et ne sont pas représentatives. La mère de Susso prend aussi la parole ponctuellement, sans être jamais pourtant un élément important.
Mais la magie opère de belle façon et on s'enfonce avec délectation dans les légendes et le folklore scandinaves, attentifs aux indices distillés et sous le charme, tout simplement..
« La Chasseuse de trolls », roman atypique s'il en est, est annoncé comme un diptyque, j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Susso !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
nathalie_MarketMarcel
  15 avril 2019
Dans un prologue, nous sommes avec Magnus et sa maman, dans une cabane au milieu de la forêt. Il y a des insectes partout, une chauve-souris maladroite et cette impression bizarre d'être observé.
25 ans plus tard. Tout le monde a oublié que Magnus a été kidnappé cet été là. le roman suit dorénavant deux fils distincts. le premier, celui de Seved, un jeune homme qui vit dans une ferme spéciale. Dans la grange, face à la fenêtre, des créatures étranges, qu'il faut nourrir, qui aime regarder les enfants jouer et qu'il faut éviter la nuit. Les « petits » ont l'air inoffensifs. Autant de lemmings, de souris, de lièvres et de renards qui peuplent la forêt. Mais il y a aussi les « grands »… le second fil est celui de Susso et de sa mère, qui vivent tout au nord de la Suède. Susso est cryptozoologue, elle traque les animaux dont on ne sait pas trop s'ils existent. Justement, on lui a signalé un troll dans un bled paumé.
Un roman très réussi à mon goût ! L'alternance entre les deux points de vue permet de conserver l'équilibre entre les deux exigences d'un bon thriller : ne pas trop en dire pour effrayer le lecteur et laisser des indices pour que celui-ci soit intrigué sans être perdu. Peu à peu, nous comprenons le rôle tenu par les inoffensifs lemmings et nous comprenons ce qui habite la grange. Nous comprenons aussi ce qui arrive aux enfants enlevés – ce n'est pas forcément ce que l'on croit. On espère bien que Seved et Susso vont s'en sortir – même en y laissant quelques séquelles. L'ensemble baigne dans une ambiance inquiétante, oppressante à certains moments, sans être insupportable. Toutefois, je vous déconseille de lire ce roman à Noël, quand la maison est tout entière décorée de lapins, de chouettes et de renards. Difficile de regarder un animal sans frissonner après cette lecture. C'est d'ailleurs une habileté que de mettre en scène à la fois des trolls gigantesques et féroces, à l'instinct de tueurs, et de tout petits animaux à la fourrure douce et euh…
Un autre ingrédient qui contribue à la réussite du roman, c'est le réalisme avec lequel la Suède contemporaine est évoquée. Longues heures de voitures sur les routes enneigées, abondance de Volvo de diverses tailles, halte sur les aires d'autoroute à la décoration soigneusement décrite (avec ce goût pour le folklore same qui prend ici une tonalité particulière), bougies de Noël, gâteaux et grandes tasses de café. Les trolls n'évoluent pas dans un environnement exotique ou éloigné de la civilisation, ils habitent le garage des voisins ou le square d'à côté et les humains les côtoient, plus ou moins consciemment. Tout cela forme un roman cohérent et solide, qui tient bien sur ses pattes.
Mon unique bémol concerne une petite facilité qui permet de résoudre toutes les difficultés en fin de volume, mais bon, il faut bien finir.
La quatrième de couverture précise qu'il s'agit de la première partie d'un diptyque. Si ce roman se lit de façon parfaitement autonome (il y a une fin), les pistes ouvertes restent en effet nombreuses – mais cette bonne femme à la main poilue et griffue ??? 😱et quelques questions restent sans réponse – mais d'où vient l'argent ? Bref, je lirai la suite avec plaisir !
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Hatsh
  10 avril 2019
Le livre ravira les amatrices et amateurs de polar fantastique, du mélange "enquête nordique" et "créatures légendaires"...
Tout commence avec l'enlèvement d'un petit garçon de quatre ans dans les années 1970, par un être mystérieux. Puis nous voilà au début des années 2000, ballotées d'un point de vue à un autre, certains plus récurrents et développés comme celui de Susso, la jeune cryptozoologue qui traque les preuves de l'existence des fameux "trolls", d'autres plus anecdotiques comme celui de sa mère.
Le roman prend son temps, digresse beaucoup, multiplie les points de vues, détaille tous les aspects de la vie des personnages, que cela compte ou non pour l'intrigue, tout en usant de prolepses, de "cliffhangers" en fin de chapitres, et de changements de rythmes en fonction de l'histoire (la longueur des chapitres varie ainsi énormément). Et surtout, procédé que j'exècre personnellement, il utilise la rétention d'informations. Les trolls ne sont décrits que très tardivement, quand bien même ils sont présents dans le champ de vision des personnages ou objets de leurs discussions/pensées dès le troisième chapitre.
Pour conclure, la création d'un sentiment de malaise, voire d'horreur latente, ainsi que d'un univers glauque, est réalisée de manière efficace, et le point de vue du personnage de Seved, dont le passé nous est très progressivement dévoilé, donne un relief particulier au roman. Néanmoins, je n'ai pas réussi à terminer la lecture de ce roman, avec lequel la rencontre ne s'est pas faite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Elbakin.net   18 mars 2019
C’est un roman subtil, doté d’une véritable dimension fantastique [...] La Chasseuse de trolls nous harponne dès son introduction finalement assez classique et qui nous induirait presque en erreur - on a l’impression d’avoir lu ça cent fois - avant de prendre une impulsion bien différente. On tourne les pages sans retenir son souffle à chaque fin de chapitre, certes, mais avec une réelle envie de poursuivre, de pousser quelques pages plus loin, encore [...] Comme beaucoup de titres appartenant à cette collection, c’est un roman atypique mais c’est justement là l’une de ses plus grandes forces.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   15 avril 2019
L’idée fausse la plus répandue a trait au caractère particulier des nuits polaires. Les gens croient souvent qu’en hiver il fait noir comme dans un four vingt-quatre heures sur vingt-quatre ; et beaucoup se sentent bernés, sinon déçus, quand ils se rendent compte qu’il en va tout autrement. Le jour, ils sont pour ainsi dire éblouis par cette opacité absente qu’ils s’attendaient pourtant à découvrir. C’est tout ? Il ne va pas faire plusnoir que ça ? semblent-ils demander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   15 avril 2019
Seved posa la cage sur le siège passager. À travers un pli de la couverture, il vit que le grillage se bombait au-dessus d’une caisse en plastique grise et que des brins de paille dépassaient. Il n’y avait pas un bruit à l’intérieur. Ils dormaient sans doute. Pelotonnés les uns contre les autres et, du moins fallait-il l’espérer, si profondément qu’ils ne se réveilleraient pas pendant le trajet. C’était la croix et la bannière d’avoir des lemmings dans la voiture. Surtout quand ils ne connaissaient pas le chauffeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DystopiesDystopies   29 juin 2019
(…) il s’était approché. Il se tenait carrément devant la fenêtre et il nous observait. Non, il nous fixait avec une telle insistance que j’ai tiré le rideau. Je ne supportais pas qu’il nous regarde autant que nous on le regardait. (…) Et ses yeux… Oh là là c’était ce qu’il y avait de pire chez lui. J’avais la sensation de regarder un animal dans les yeux. Ils étaient jaune, jaune citron, avec des pupilles allongées à la verticale. (…) Il manigançait un coup. Ça se voyait, même de loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   15 avril 2019
Des flocons cotonneux flottaient lentement dans l’air. Ils ne tombaient pas mais volaient. Loin d’être pressés de se poser sur le sol, ils remontaient souvent pour mieux redescendre l’instant d’après. Susso adorait ces moments où il neigeait de cette manière. Quand on voyait des houppes duveteuses, joufflues, douces, libres.
Commenter  J’apprécie          20
SagnesSySagnesSy   25 mars 2019
Ce que tu crois voir d’humain chez eux, c’est toi qui le projettes.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : trollsVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
136 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre