AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782213704470
416 pages
Fayard (18/08/2021)
3.25/5   16 notes
Résumé :
Septembre 2012, six mois après les attentats de Mohamed Mehra : une grenade jetée dans une épicerie casher de la banlieue parisienne fait un blessé léger. Apprenti terroriste, le coupable a laissé ses traces ADN sur la goupille du projectile. On l’identifie. Mais la police le laisse courir – pendant deux semaines – entre ses diverses résidences de Paris, Nice, Nancy, afin de repérer ses complices. Lesquels envisagent de nouvelles agressions, cette fois contre des mi... >Voir plus
Que lire après Les djihadistes aussi ont des peines de coeurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Joël Jean Gilles alias Abbas, métis issu d'une famille de catholiques pratiquants, meurt sous les balles de la police quelques jours après avoir commis un attentat à la grenade contre une épicerie juive. Une victoire pour celui qui désirait ardemment mourir en martyr et un déchirement pour ses parents qui ne comprennent pas ce geste sacrificiel.
Enfant plutôt tranquille, ce dernier plonge dans les mauvaises fréquentations et la drogue dans l'adolescence. Ce délinquant à la petite semaine aurait trouvé la lumière et se serait converti à l'islam radical lors d'un bref séjour en prison, suite à une inculpation liée à la vente de stupéfiants.
Ce roman nous relate la dégringolade du jeune homme et de "ses frères et soeurs" radicalisés, français de souche pour la plupart et de confessions religieuses initiales diverses, qui ont basculé dans l'intégrisme par désoeuvrement, manque de repères, besoin de reconnaissance non satisfait, mimétisme… On suit les différents protagonistes de ce drame annoncé dans leur mode de vie, leurs déambulations, leurs amours, leurs idéologies et leurs projets insensés jusqu'à leur chute finale et inéluctable !

Rédigé à la manière d'un compte rendu journalistique, ce roman réaliste teinté d'humour sombre se lit comme un reportage, émaillé des témoignages de l'entourage, des différents témoins et acteurs de ce drame, de comptes rendus d'audience…
Immergeant le lecteur dans l'univers d'apprentis djihadistes jocrisses, l'auteur nous plonge avec crudité dans leur quotidien, nous familiarisant avec le langage tribal (parfois plutôt vert) de cette inquiétante fratrie (kouffar, bête de beubar, noichi) et d'anecdotes parfois insolites sur leurs rites et habitus.
Un voyage au pays des radicalisés aussi hallucinant que terrifiant et hilarant. A lire !
Lien : https://leslecturesdisabello..
Commenter  J’apprécie          210
Ce « roman-enquête »est basé sur des faits réels : un attentat à la grenade dans une épicerie casher de la région parisienne en 2012. Il ne fera heureusement qu'un seul blessé. L'auteur a eu accès au dossier judiciaire très conséquent et a assisté au procès des accusés.
Nous suivons donc ici les terroristes islamistes avant et après l'attentat. Il s'agit d'une bande de pieds-nickelés décérébrés, incultes, abîmés par la vie (c'est leur seule excuse), n'ayant rien compris à la religion et néanmoins dangereux.
Il faut noter l'épouvantable condition de leurs compagnes, tenues en laisse, abandonnées avec leurs enfants, et la souffrance des familles, quelles que soient leurs origines.
Le titre du livre est évidemment à prendre au second degré.
C'est écrit dans un style journalistique, les faits, rien que les faits. On suit les terroristes et leurs complices dans leurs gestes et leurs contacts quotidiens, l'écriture est quasi cinématographique, à la façon « caméra sur l'épaule ».
Au final, ce roman est quasiment une étude ethnologique. Elle serait désespérante si l'auteur, maniant l'ironie, ne nous accordait pas régulièrement des poses pour rire.
A noter : l'ignorance quasi générale des médias pour ce livre et son absence lors de la campagne des prix littéraires. Sujet trop sensible ?
Commenter  J’apprécie          90
Plongée au coeur d'une bande de djihadistes amateurs. Amateurs, idiots imbéciles primaires, qui ne peuvent penser et vivre leur religion que de manière bête, ignorante et méchante.

Les personnages sont toujours hésitants, contradictoires mais cultivent de manière constante leur bêtise.

Ce livre dresse un portait au laser de ces apprentis terroristes et de leur entourage unis dans la crétinerie.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
« Mon mari, poursuivra Mme Sportisch, est resté à la porte du magasin avec les deux cabas posés par terre. Je suis entrée seule dans l’établissement. À l’intérieur, il y avait trois ou quatre personnes, pas plus. En rayon, j’ai déniché un sachet de cuisses de poulets surgelées. Une chance. C’était le dernier. Alors je suis allée à la caisse où se trouvait la gérante, Mme Hazan, que je connais bien. J’ai fait la queue. Il y avait devant moi une autre cliente. Soudain, j’ai entendu un drôle de bruit, comme un fracas métallique. J’ai cru que quelque chose tombait du plafond. Une petite manivelle pas plus longue que cinq à huit centimètres avait roulé en effet à mes pieds en rebondissant. On aurait dit aussi une attache de ski métallique… J’ai signalé la chose à Mme Hazan. Sortant de derrière sa caisse, elle est venue voir. Comme elle s’est baissée pour ramasser l’objet, il y a eu une explosion. Très forte. Mme Hazan est tombée dans mes bras. »
Commenter  J’apprécie          60
A nous aussi, il nous reprochait de sortir de façon trop découverte, poursuit la mère, Renée. Il se souciait de ce que "les gens" pourraient dire. Moi, je lui rétorquais vertement que je l'acceptais comme il était et qu'il devait m'accepter comme je suis ! Point barre ! "Est-ce que tu veux que ta mère porte la burqa, non ?"
Commenter  J’apprécie          70
Abbas et Saïd parlent de leur voyage en Tunisie libérée (ils en arrivent). Leurs propos ne pèchent pas par optimisme :
Les "Tunes", ils ont renversé Ben Ali, ce dictateur vendu à l'Occident, j'veux bien. Mais ils se prétendent Frères musulmans : or leur nouveau gouvernement n'est qu'une ramassis de lâches et d'hypocrites. Ils s'étaient engagés à établir la charia dans le pays. Où est-elle, leur charia ? Y a encore plein de femmes non voilées dans les rues là-bas. On va à la plage ! On boit du vin ! On prétend même restaurer la démocratie ! La "démocrisie", ouais ! Mais tout ça, c'est pas fini... Y a des frères, des purs, qui veulent changer la donne. Ils sont en lien avec ceux qui se battent en Syrie contre Bachar...
Commenter  J’apprécie          20
Il vit chez son père – la plupart du temps absent, vu son activité de plombier – et ne travaille pas. Paul Lecoq, qui ignore encore cette conversion, note, sans y réfléchir d'abord, les premiers signes du « mal » qui vient de frapper son fils, signes - toujours les mêmes – qui passent le plus souvent inaperçus, au départ, aux yeux des familles dont le rejeton a été semblablement « contaminé » : Kevin ne fume plus (« Bon point »). Il repousse le verre de vin que lui offre son père (« Passons, j'veux bien »). Dédaigne le saucisson et le jambon, lui qui en était si friand (« Ça c'est plutôt bizarre »). Là où ça ne va plus, c'est quand, un beau soir qu'il dîne à la maison, en face de son fils, Paul Lecoq voit celui-ci saisir ses aliments avec les doigts (ceux de la main droite uniquement), le riz, les pâtes, même la salade... (« Faut pas pousser. C'est dégueulasse ! »). devant l'étonnement de son daron, le fiston s'explique :
- Du temps du Prophète, y avait pas de fourchette !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Morgan Sportès (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgan Sportès
Intervention de Morgan Sportès pour son roman "Les djihadistes aussi ont des peines de coeur" lors de la présentation de la rentrée littéraire 2021 à la Maison de la poésie.
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (49) Voir plus



Quiz Voir plus

Qui suis-je ? Les auteurs en C

Né en Algérie, j'ai publié La Peste et La Chute. J'appartiens au mouvement littéraire de l'Absurde. Qui suis-je ?

Couteline
Char
Céline
Camus

9 questions
90 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

{* *}