AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280943462X
Éditeur : Panini France (04/12/2013)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Assistez au grand retour de Garth Ennis dans ce nouveau chapitre de Crossed ! Associé au dessinateur Jacen Burrows, l?auteur revient sur la pandémie qui transforme les êtres humains en dangereux psychopathes. Direction l?Écosse aux côtés d?un petit groupe de rescapés. Parmi eux se trouve Ian, un jeune homme traumatisé par la mort de son épouse. Puis, dans un second récit, Jamie Delano et Leandro Rizzo vous invitent en Floride. Survivre dans les Everglades va s?annon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  05 décembre 2014
Ce tome contient les épisodes 1 à 9 de la série Badlands, soit 2 histoires indépendantes, parues en 2012. Il n'est nul besoin d'avoir lu un autre tome de la série Crossed avant de lire celui-ci.
-
Épisodes 1 à 3 "Badlands" (scénario de Garth Ennis, dessins et encrage de Jacen Burrows) - Un groupe de 9 personnes se déplacent en Écosse pour se tenir à l'écart des Crossed (ces zombies brutaux et vicieux). Il y a Mark et Anya (frère et soeur, elle est enceinte et le père est mort), Rob et Alec (2 potes assez bavards), John (un homme solide et stable), Harry (il prétend être le prince Harry), Ricky (un homme avec une formation paramédicale), Pat (un jeune homme de la ville) et Ian. L'histoire est racontée du point de vue d'Ian, par le biais de ses pensées. Il a été contraint d'abandonner Penny (sa femme) aux mains des Crossed. le groupe croise bientôt le chemin d'un groupe de Crossed et le terme de la grossesse d'Anya approche.
Après le premier tome, Garth Ennis avait promis qu'il ne reviendrait à cet univers envahis de zombies dégénérés qu'à condition d'avoir une nouvelle histoire à raconter. C'est la raison pour laquelle il avait laissé d'autres créateurs inventer leurs propres histoires dans ce monde ravagé. Avec cette histoire, il passe de scènes paisibles dans la nature écossaise, à des scènes de massacres immondes. Jacen Burrows s'est fortement amélioré en tant que dessinateur et il bénéficie d'un excellent metteur en couleurs nommé Juanmar. Ce dernier complète les dessins en apportant des textures léchées et des couleurs réalistes subtilement nuancées. À ce titre la séquence d'ouverture avec l'eau de la rivière donne l'impression au lecteur de pouvoir plonger la main dans cette onde pure et fraîche. Comme à son habitude, Burrows n'éprouve aucun scrupule, ni aucune difficulté à représenter les actes les plus abjects, les plus immondes de manière pragmatique et détaillée, sans en rajouter. le lecteur a donc l'impression de marcher aux cotés de ce groupe de survivants que ce soit sur des collines verdoyantes, ou des plaines enneigées.
Au fil du monologue intérieur d'Ian, le lecteur découvre un individu normal, presque banal, contraint de s'adapter pour survivre. Ian est un individu pragmatique très doué pour déterminer les options dans chaque situation et trouver celle qui lui assure la meilleure chance de survie. Les barbaries commises par les crossed n'ont pas pour fonction de racoler et d'en appeler aux pires instincts du lecteur, mais de rappeler sans espoir d'échappatoire l'annihilation de la société et la forte probabilité d'une fin atroce et brutale. Face à ce constat, Ian incarne le pragmatisme ordinaire, sans sentimentalisme, mais sans cynisme. Ennis s'attache à faire ressentir au lecteur ce que peut être l'adaptation psychologique de cet homme. le résultat est rationnel, plein de bon sens, et pourtant insoutenable et d'une noirceur sans fond. Malgré la brièveté du récit, Ennis réussit à impliquer son lecteur jusqu'au malaise, pour d'autres motifs que les actes des crossed. 5 étoiles.
-
Épisodes 4 à 9 "Homo superior" (scénario de Jamie Delano, dessins et encrage de Leandro Rizzo) - L'action se situe dans les Everglades (en Floride). Greg se déplace en vélo vers une destination mal définie quand il aperçoit une jeune femme au loin. Il tombe dans le piège qu'elle lui a tendu, elle le ligote et l'interroge comme un prisonnier de guerre. Elle s'appelle Steve et était un soldat ayant connu le combat et la vie en caserne. Dans le même secteur se trouve un camp retranché occupé par une poignée de bouseux (rednecks) très portés sur les armes à feu et la défonce (ils ont installé un petit laboratoire pour fabriquer leur dope). Leon (un jeune homme) va devoir quitter l'abri de ce camp et il va croiser la route de Steve et Greg. Ashley et Ashlynne sont soeurs jumelles et elles ont fuit la ville proche à bord de 2 canoës kayak, avec des armes à feu. Elles se déplacent en veillant l'une sur l'autre, 2 gosses de riches dont le père avait des penchants incestueux. Elles aussi vont rejoindre Greg et Steve.
Leandro Rizzo a un style qui ressemble fortement à celui de Burrows en un peu moins léger, et un peu plus racoleur. Il dessine avec la même franchise que Burrows les atrocités les plus immondes, et le scénario embrasse pleinement les caractéristiques les plus sadiques des crossed. À nouveau les images sont parfois insoutenables et l'histoire est à réserver à un lectorat comprenant bien la nature de l'histoire, et consentant.
Le début de l'histoire déconcerte parce que Delano (surtout connu pour ses histoires de John Constantine, par exemple le diable par la queue ou Pandemonium) semble se contenter d'accumuler les personnages stéréotypés (un individu uniquement préoccupé de lui-même, une ex-soldat en parfaite forme physique, portée sur les armes à feu, avec un penchant prononcé pour la violence malsaine, 2 jeunes écervelées habiles avec une arme à feu, avec une relation flirtant avec l'inceste, un jeune homme dépourvu de toute inhibition uniquement préoccupé par la défonce et la possibilité de tirer un coup. Ça fait quand même beaucoup de clichés. Petit à petit, le lecteur se rend compte que cette histoire est l'occasion pour Delano de ridiculiser tous ces clichés, de massacrer ces impostures de personnages, en les confrontant aux monstruosités des crossed, à leur inéluctabilité immonde, en poussant la logique de ces caricatures jusqu'au bout, avec une résolution d'une noirceur terrifiante. Delano s'est approprié les spécificités de ces zombies pour narrer un récit à la fois parodique et premier degré sans pitié. À nouveau les atrocités commises par les crossed dépassent l'entendement et les comportements des individus exposent au grand jour les imperfections flagrantes de l'être humain. 5 étoiles.
-
Ce recueil comprend 2 histoires complètes indépendantes, reflétant la personnalité de leurs scénaristes respectifs. Elles sont toutes les 2 à réserver à un public averti et consentant, avec des horreurs aussi graphiques, que psychologiques. David Lapham et David Hine écrivent chacun une histoire dans le tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
garrytopper9
  27 décembre 2016
Voici la série régulière du Comics Crossed, créé par Garth Ennis. Si sa première histoire faisait office de mini-série, elle posait les bases d'un monde catastrophique, avec des infectés totalement abjects.

Ce tome comprends les chapitres 1 à 9 de la nouvelle série, Badlands ou en français, Terres Maudites. le principe est simple, on reste dans l'univers créé lors de la mini série, mais ici on a des histoires plus ou mois longues. On suit donc des groupes différents, par des auteurs et dessinateurs différents.

Personnellement j'avais peur que ces histoires, des One Shot si l'on peut dire, fonctionnent mal, mais au final, c'est tout l'inverse. Ce tome est constitué de deux histoires, la première comprenant trois chapitres, et la deuxième les six chapitres restants.

La première ressemble un peu à la mini série, elle est d'ailleurs écrite par Garth Ennis, donc c'est logique. Mais celle qui m'a vraiment marqué, c'est la deuxième. On reste dans le même univers, mais les choses ne sont pas abordés de la même manières, les thématiques traitées ne sont pas du tout les mêmes, tout comme l'horreur qui n'est pas dosé de la même façon.

Ce format est donc parfait pour parler de groupes d'individus, ici et là, avec des histoires bien construites et qui se suffisent à elles mêmes. On sent que les auteurs ont une grande liberté, et l'on tombe donc sur des récits plus ou moins trashs, plus ou moins forts, il y en a pour tous les gouts.

Attention tout de même, ces comics ne sont pas à mettre entre toutes les mains. C'est vulgaire, obscène, violent et gore, il faut donc être un lecteur averti pour se lancer là-dedans. Cependant, il ne faut pas croire que les auteurs font du glauque pour faire du glauque. Il y a une réelle raison et c'est justement ce qui fait la force de ce comics.

Lien : http://xander22.skyrock.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
boubously
  23 janvier 2014
Crossed repart sur une nouvelle série s'appelant " Badlands ".
Ce tome est divisé en 2 parties, une se déroulant dans les Highlands en Ecosse et l'autre dans les Everglades en Florides ( région marécageuse ).
Nous suivons les destins tragiques de différents personnages à travers 2 régions assez reculées du monde. Nous nous rendons compte que même dans les coins les plus paumés les infectés sont bien présents et que malgré des personnages forts tant au niveau caractère que physique, il est difficile voir inéluctable de leur échapper.
Un tome moins gore et moins irrévérencieux que les autres se basant plus sur le scénario et la psychologie des personnages avec des scènes évidemment trash mais en quantité moindre par rapport aux différents opus.
Les dessins quant à eux sont toujours aussi bons.
Un bon tome dont j'attends âprement le numéro 2 de ces Badlands !
Commenter  J’apprécie          20
Vance
  06 mars 2014
Deux histoires dont une marque le retour de Garth Ennis sur la franchise. Fatalité, et nihilisme se mêlent aux habituelles atrocités qui ne seraient que le reflet d'une société pourrissant sur place. Les auteurs jouent avec les codes du "survival" pour mieux nous asséner l'insoutenable vérité : "On est tous foutus." Sans complètement relancer une série qui commençait sérieusement à tourner en rond, ces deux histoires continuent d'explorer le sujet, de manière moins complaisante que les précédentes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
garrytopper9garrytopper9   24 juin 2014
l’idée même de Dieu est obsolète, je n’ai aucune illusion sur ce monde. Je peux bien en avoir une ou deux pour le prochain.
Commenter  J’apprécie          290
garrytopper9garrytopper9   28 juin 2014
Même si c’est une zone d’extermination, que sa civilisation s’est effondrée et que les citoyens se font massacrer par des hordes de fou furieux violeurs et cannibales…l’Amérique reste un putain de beau pays.
Commenter  J’apprécie          150
garrytopper9garrytopper9   28 juin 2014
Je me suis réveillé avec un gout de vomi et de sang dans la bouche. Et j’avais foutrement mal…Mais c’était enfin calme…
Commenter  J’apprécie          120
VanceVance   06 mars 2014
Mon corps, mon bébé. Ton rôle est strictement fortuit. Ton éjaculation précoce ne te donne aucun droit.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : InfectionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
583 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre