AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les enquêtes de Varg Veum, détective... tome 4 sur 18

Elisabeth Tangen (Traducteur)
EAN : 9782070315611
320 pages
Gallimard (23/03/2006)
3.63/5   105 notes
Résumé :
Qui connaît le port norvégien de Stavanger ? Que sait-on des hommes et des femmes employés sur les plates-formes pétrolières du large où les hélicoptères tournent parfois comme des brindilles avant de s'écraser ? Ce monde est un mystère fait de solitude et de calme trompeur. Ancien salarié à la Protection de l'enfance devenu détective pour avoir eu la main lourde sur un type qui prostituait une gosse en perdition, Varg Veum se rend dans cette ville étrange transform... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 105 notes

emi13
  20 octobre 2013
Une mère de 60 ans, fait appel à van Veum pour retrouve son fils disparu du jour au lendemain. .Pour elle c'est bien une disparition car son fils lui écrivait tous les jours. Son fils est sans histoire, travailleur, honnête, et payant toujours son loyer à l'heure. van Veum se rend chez celui-ci, parcourant l'appartement, il ouvre le frigo, y découvre le cadavre sans tête d'une femme .Bien difficile de dire qui est cette femme. L'enquête qu'il va devoir mener va l'emmener sur les plateformes pétrolières, il devra faire face à un monde assez hostile.
Commenter  J’apprécie          172
LUKE59
  12 avril 2022
L'auteur fait partie des pionniers du polar scandinave. Ce titre paru en 1981 , traduit une vingtaine d'années plus tard en français, est le quatrième épisode de la série Varg Veum. Ce privé, presque trentenaire, ancien assistant social s'est reconverti en enquêteur spécialisé dans les affaires de disparition. C'est un être mélancolique, un peu bourru, obstiné qui apprécie son indépendance même si elle est synonyme de solitude. Une veuve sexagénaire lui demande de retrouver son fils Arne, employé sur une plate-forme pétrolière et résidant dans une ville côtière industrielle située au sud de Bergen. Se rendant sur place, Veum fait une macabre découverte dans l'appartement déserté de Arne : cf le titre du roman ! Cette enquête ardue , confrontera notre anti-héros ( ce n'est pas un adepte de la castagne) à une organisation d'individus peu recommandables en lien avec le monde du jeu et du proxénétisme. le final est absolument inattendu. Ce qui caractérise le style de l'auteur, c'est un sens aigu du détail :précision du décor, de l'atmosphère, description physique des protagonistes assortie le plus souvent de traits d'humour acerbes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Colchik
  14 octobre 2019
Une nouvelle connaissance venue du froid : l'enquêteur norvégien. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un exubérant. Pas non plus d'un gourmand comme le catalan Pepe Carvalho. Et surtout pas d'un fanfaron, d'une tête brûlée. Non, Varg Veum s'occupe d'un petit bureau d'enquêtes à Bergen, une ville du Vestland, au bord de la mer du nord. Têtu, mais pas téméraire, il mène ses enquêtes de terrain sans grands moyens techniques, en faisant surtout appel à quelques recettes de bon sens qui ont fait leurs preuves.
Mme Samuelsen, une veuve modeste, fait appel à Varg Veum pour retrouver son fils, Arne Samuelsen, ouvrier sur les plateformes pétrolières au large de Stavanger. En congé depuis plusieurs jours, il n'a pas donné de ses nouvelles à sa mère, contrairement à ses habitudes. Varg Veum débarque donc à Stavanger, au sud de la Norvège, pour découvrir une ville qui s'est métamorphosée au fil des années avec l'exploitation du pétrole offshore. Les travailleurs étrangers, les firmes multinationales, mais aussi les tripots et la prostitution ont donné un nouveau visage à la ville qu'a connue dans sa jeunesse Varg Veum. Et quand il découvre le cadavre d'une femme sans tête dans le réfrigérateur d'Arne Samuelsen, l'affaire prend une tournure résolument macabre.
Ce polar crépusculaire, dans un hiver qui s'installe avec ses averses de neige et son vent glacial, mêle la noirceur humaine à la bassesse des instincts les plus primitifs. Gunnar Staalesen signe une oeuvre sombre, comme hantée par la banalité du crime chez des individus aussi médiocres que lâches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
Torellion
  08 avril 2016
Ce livre de Gunnar Staalesen traînait depuis longtemps sur ma liseuse, et finalement il y a quelques jours je me suis dit : pourquoi pas...
Bien m'en a pris !
J'ai rapidement accroché à ce personnage de détective privé un peu perdu, un peu lunaire.
Nous suivons Varg Veum, ancien salarié de la protection de l'enfance, qui est mandaté afin de retrouver le fils disparu d'une vieille veuve. le privé découvrira, à travers son enquête, les bouleversements amenés par le pétrole à Stavanger.
Le style est agréable, sans prétention. Un peu comme le héros. L'intrigue est solide même si plutôt lente. Les rebondissements sont bien placés et donne du rythme à l'ensemble. Bien sûr, nous retrouvons quelques standards du polar américain, les brutes, les jolies pépés, les tripots, l'humour noir du héros.
Mais c'est joliment fait.
On retiendra l'ambiance norvégienne, et la mélancolie qui s'en dégage.
Commenter  J’apprécie          120
Pirouette0001
  06 juillet 2015
Voici ce que j'appelle un bon polar détente. L'avantage avec Staalesen, c'est qu'il n'y a pas d'hémoglobine en excès, ni de scène gore et que le tout, rondement mené, avoisine les trois cents pages.
Comme d'habitude, l'auteur en profite pour nous lever un coin du voile sur un des pans de l'évolution de son pays, la Norvège. Ici, les plates-formes pétrolières et tout l'argent, et forcément l'argent sale, que cela accompagne.
Pur moment de lecture de vacances. Mais cela fait du bien aussi.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
PegLutine
PegLutine  
Novembre est un mois dépouillé. Les orages d'automne arrachent les dernières feuilles des arbres, et les tout derniers restes de l'été se trouvent sur les trottoirs et les chaussées, marron pourrissant. Les nuages bas flottent lourdement au-dessus de la ville, et la pluie tombe pour ainsi dire horizontalement dans le vent fort. Puis, les premières gelées font leur entrée: elles mordent l'herbe de leurs dents blanches, couvrent les flaques d'eau d'une fine couche de glace. Même au milieu de la journée le ciel reste pâle. Le soleil ne dégage aucune chaleur, et les nuits sont longues et noires.
Commenter  J’apprécie          20
Torellion
Torellion  
- Tu es un vrai philosophe, toi, sourit-elle.
[...] Non. J'ai vu un peu trop de films de Woody Allen.
Commenter  J’apprécie          150
PegLutine
PegLutine  
"- Tu vas partir maintenant, Veum. On ne veut pas de toi ici. On ne veut plus te voir. Pigé?
- Tu ne peux pas être plus clair."
Il se leva de son fauteuil. "Et encore une chose, Veum. Si tu t'obstinais à faire une connerie, comme par exemple aller voir les flics, je te conseille d'y réfléchir à deux fois. L'eau de Vågen est vachement froide, à cette saison. Vachement froide, Veum."
Commenter  J’apprécie          30
emi13
emi13  
Ses yeux exprimaient quelque chose de blasé, comme si elle avait deux cents ans et que plus rien ne pouvait la surprendre.
Commenter  J’apprécie          110
emi13
emi13  
Quand on est séparés , comme ça , toute une semaine , c'est comme si je , comme si je n'arrivais à y voir clair qu'à ce moment-là , à voir les choses sous un autre angle.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Gunnar Staalesen (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gunnar Staalesen
Gunnar Staalesen - Varg Veum Volume 13 : Coeurs glacés .A l'occasion du "Festival Polar en cabanes" qui s'est déroulé du 26 au 27 septembre 2015, rencontre avec Gunnar Staalesen autour de son ouvrage "Varg Veum Volume 13 : Coeurs glacés" aux éditions Gaïa. Traduit du norvégien par Alex Fouillet. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/staalesen-gunnar-coeurs-glaces-9782847206289.html Notes de Musique : © Mollat www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mo... Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/Librairi... Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Libra... Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemo... Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
>Autres littératures germaniques>Littérature norvégienne>Littérature danoise et norvégienne : théâtre (126)
autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus






Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La nuit, tous les loups sont gris" de Gunnar Staalesen.

Quel est la manie de Hjalmar Nymark ?

il tape du poing sur la table
il donne un coup de pied dans la table
il donne un coup de journal sur la table

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La nuit tous les loups sont gris de Gunnar StaalesenCréer un quiz sur ce livre