AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Aronson (Traducteur)
EAN : 9788493664794
463 pages
Éditeur : 13e Note Editions (24/03/2010)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 19 notes)
Résumé :
" On pourrait dire que le succès m'a détruit. On pourrait dire que j'ai détruit le succès. Durant les années quatre-vingt je me suis jeté dans une spirale narcotique qui m'a entraîné des magazines aux films pornos jusqu'au monde ultra-lucratif de la télévision. D'une certaine façon je passais pour un jeune professionnel ambitieux. Mais ce statut - jeune marié et nouveau riche - ne reflétait que la partie visible d'une vie qui dissimulait une réalité plus tourmentée,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ianouch
  18 avril 2014
roman autobiographique de Jerry Stahl .
Dernière page, je referme le bouquin et j'ai l'impression d'avoir moi aussi ingurgité toute les substances psychotrope que c'est envoyé Jerry durant une bonne partie de son existence!
pour faire un comparatif j'était à peu près dans le même état qu'après le visionnage de "requiem for a dream".
Ce roman m'a scotché et m'a conforté sur tout le bien que je pensais de Mr Stahl (et sur tout le mal que je pensais de la drogue)
Il est drôle, cynique, critique et d'une efficacité redoutable dans ses propos bref un grand écrivain, même le "chacal "le dit c'est que ça doit surement être vrai!
Je me demande encore comment est il possible qu'il soit encore en vie avec tout ce qu'il s'est mis dans le cornet durant 25 piges! il dit lui même qu'il n'a jamais été sobre en écrivant ce roman et quand on voit la qualité de celui ci on en arriverait presque à regretter que les cures de désintox aient fonctionné .
un film a également été adapté(permanent midnight) avec ben Stiller dans le rôle principal (ma photo de pseudo) moins puissant que le bouquin certes mais plutôt bien joué!
Merci Mr Stahl de m'avoir donner un grand moment de lecture .
et je n'oublierais pas ce que vous m'aviez dit lors d'une dédicace :
"on se reverra en enfer"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2013
Que cette femme, qui m’est parfaitement inconnue, puisse penser le contraire ne fait que confirmer une chose que j’ai toujours crue sur l’industrie du cinéma : tous ceux qui en font partie sont convaincus d’être le centre absolu du monde, ou au moins l’un des quatre points cardinaux. Et les autres sont tous des losers, comme moi, qui passent leur temps le nez appuyé contre la vitrine du saint des saints.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 octobre 2013
Le fait d’avoir arrêté l’héro ne signifiait pas que je n’étais plus un junkie. Et les junkies mentent. C’est leur principale addiction. Non pas que je n’avais pas frôlé l’hémorragie cérébrale en imaginant une célèbre boule de poils en train d’essayer de pénétrer dans les toilettes tandis que je m’injectais un speed-ball tout en nettoyant comme je pouvais les flaques rouges et luisantes sur le sol avec des serviettes en papier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 octobre 2013
L’esprit enterre l’horreur, certes, mais où ? Dans le corps. Ainsi mon foie dévasté – qui, me dit-on, pourrait me lâcher dans un an –, cette récente apparition dans mon scrotum, et la fatigue, la douleur et les nuits fiévreuses, inondées de sueur, qui semblent ne jamais finir.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 octobre 2013
Janine était une Italienne resplendissante toujours en train de se plaindre de la largeur de ses hanches. Elle aurait été une déesse à n’importe quelle époque, mais elle trouvait son cul trop gros et rien ni personne ne pouvait la faire changer d’avis. Comme chez tout bon névrosé, elle distribuait généreusement à autrui le mépris qu’elle éprouvait envers sa propre personne.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 octobre 2013
Ce poison a pratiquement détruit mon foie. Et le foie, me dit-on, est l’homme à tout faire du corps. Il nettoie tout. Mon petit homme à tout faire a lâché face au trop-plein, et une multitude de virulents résidus de stupéfiants s’est d’une manière ou d’une autre accumulée en bas, sur le territoire des huevos.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jerry Stahl (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerry Stahl
Entretien avec Jerry Stahl
Jerry Stahl revient de loin. Scénariste pour la télévision et junkie notoire dans les années 1980 et 1990, il raconte son addiction à l'héroïne dans "Mémoires des Ténèbres", voyage au bout de la nuit hollywoodienne teinté d'ironie, traduit aux éditions 13e note. Initialement paru en 1995, le livre a été adapté au cinéma sous son titre original "Permanent Midnight" en 1998 (avec notamment Ben Stiller). Personnage intense, pince sans rire, Stahl revient pour Fluctuat sur ses années noires, ses héros littéraires, sa carrière à Hollywood.
autres livres classés : dépendancesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2346 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre