AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc Rigoureau (Traducteur)
ISBN : 2081205769
Éditeur : Flammarion (13/10/2008)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 20 notes)
Résumé :
«Je suis un doppelgänger, une créature primitive. Je prends votre corps, votre vie et la vis à votre place. Après un temps, je le perds et en choisis un autre. Du moins, c'est ainsi que sont censées se passer les choses... Cette fois-ci, j'avais choisi la vie de Chris Parker.»

Il faut beaucoup de force pour s'accrocher a l'existence surtout lorsqu'il s'agit d'un adolescent cruel et violent. Mais un doppelgänger ne peut lâcher prise. De la créature ou ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Jackiedream
  06 avril 2013
Ne soyez pas rebutés pas ce titre compliqué ! C'est vraiment un bon livre.
C'est l'histoire d'un Doppelgänger, donc. Ces créatures, d'apparence affreuse sont contraintes de prendre possession du corps des humains. C'est dans leur nature. Une fois chassé du domicile familial par sa mère doppelgänger, cette créature, qui n'a pas de nom doit se trouver un corps. Il tue donc un vieil ivrogne ; mais au bout de quelques semaines il se voit contraint de prendre l'apparence de Chris, un jeune adolescent populaire dans son lycée. Il est le joueur phare de l'équipe de football. Il découvre sa vie difficile entre une mère désemparée, un père alcoolique et violent, et la jeune Echo, la soeur de Chris. Il rencontre également la petite amie de Chris, qui aurait une relation compliquée avec celui-ci. En effet les Doppelgängers doivent prendre non seulement l'apparence, mais aussi la vie des humains. Au bout d'un certain temps, l'enveloppe corporelle se délite et ils doivent changer d'humain. C'est ce qui est prévu, mais le héros n'est pas comme ses semblables. Plus sensible, il ne supporte pas sa nature et essaie de régler les problèmes de la vie de Chris, s'attachant à sa famille et à sa petite amie ainsi qu'à la vie du jeune homme. Je n'en dirai pas plus de l'histoire...
C'est vraiment un livre qui m'a surpris, il ne m'attirait pas vraiment au départ. Les deux héros ( à savoir la créature/ et feu Chris ) sont des personnages complexes. le Doppelgänger n'est pas comme ses semblables, il souffre de sa nature et se sent tout le temps coupable. Il doute beaucoup et essaie vraiment de rendre justice à Chris qui n'était pourtant pas le meilleur des hommes... Ses efforts pour aider la soeur de Chris sont touchants, ainsi que la relation qu'il va nouer avec la petite amie de Chris ( dont j'ai oublié le nom ). Je vous conseille ce livre, bien écrit. J'ai aimé la fin qui est loin du "tout est bien qui finit bien", une fois n'est pas coutume. le personnage est vraiment attachant car il lutte contre sa nature et ne l'accepte pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
sheen
  25 juillet 2011
Doppelgänger est un mot d'origine allemande signifiant « sosie », employé dans le domaine du paranormal pour désigner le double fantomatique d'une personne vivante (source : Wikipedia).
Plusieurs sources font remonter le terme doppelgänger au roman Siebenkäs, en 1796, de Jean Paul qui le définit comme « ceux qui se voient eux-mêmes ».
Dans ce livre il est question d'une espèce de créatures, qui, pour la survie des leurs, tuent des humains, et prennent leur apparence. Notre héros doppelgänger n'a pas de nom. le prologue relate son enfance, une mère qui part des jours entiers et revient toujours sous des apparences différentes. Ce prologue est dur, à l'image de la mère. Il nous introduit à leur espèce, leur façon de "vivre".
Un beau jour le jeune doppelgänger doit voler de ses propres ailes et sans le vouloir, se retrouve dans la peau d'un adolescent à la réputation cruelle et violente. Les ennuis commencent...
J'aurais plus aimé ce roman avec moins d'eau de rose dans certains passages, et plus de détails sur les créatures, le folklore. le côté fantastique est trop banalisé. Cependant, il se lit facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
JarJarBinks
  17 juin 2016
J'ai eu ce livre à lire pour le collège. Quand le professeur nous a dit le titre du livre, je vous laisse imaginer la réaction des élèves. Mais ce titre, on peut le dire, ridicule pour des francophones cache un très chouette bouquin.
Moi qui suis loin d'être fan des histoires d'amour dans les livres, lorsque que j'ai compris qu'il y en aurait une, je me voyait déjà devoir finir ces pages dans cette non envie. Mais pour une fois, j'ai adoré cette histoire d'amour. Ce la change du cucul habituel.
Le reste aussi m'a agréablement surpris et dans le bon sens. C'était pour moi un super livre.
Dans ce livre, nous suivons un Doppelgänger, une créature primitive et horriblement laide qui, pour survivre, doit tuer une personne pour ensuite prendre son apparence. Mais une fois cet acte accompli, s'il veut vivre la vie de sa victime, il doit l'assumer jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          20
CultureRemains
  24 juin 2019
Doppelgänger ? Quel mot étrange ! de quoi faire un titre plutôt accrocheur, n'est-ce pas ? Et c'est exactement l'effet qu'il produit. Mille et une questions se bousculent au portillon du cerveau du lecteur qui prend ce livre en main, hésitant à l'acheter. Aurait-il raison ?
L'histoire est sans aucun doute plaisante. La narration, oscillant entre introspection et dialogues, contourne aisément les pièges dus au narrateur non-humain qui auraient pu alourdir le roman et compliquer la lecture. En outre, le ton est juste et permet une forme d'identification pour le lecteur alors que le héros est quand même, rappelons-le, un être laid et tuant des êtres humains pour survivre. Celui-ci fait, en effet, preuve d'empathie, d'une grande sensibilité et d'un altruisme qui dépasse de loin celui de certains personnages – humains cette fois-ci – du roman. Il nous semble également que la trame du roman fut travaillée avec soin: les événements et les rebondissements, particulièrement bien choisis, sont placés fort intelligemment, de sorte que le lecteur n'éprouve nullement une once d'ennui lors de sa lecture. Enfin, le roman aborde avec beaucoup d'intérêt et d'exactitude une grande partie des thèmes difficiles de l'adolescence – la violence parentale, les choix d'avenir, l'amour au Lycée, la confiance en soi, l'importance des apparences, … – mais aussi le thème universel du manichéisme et des dilemmes et tiraillements auxquels sont confrontés de nombreuses personnes.
Lien : http://cultureremains.com/te..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sheensheen   19 juillet 2011
C'est l'une des étrangetés propres aux doppelgängers.Ce n'est pas parce que nous n'avons rien d'humain que les humains ne nous attirent pas. A écouter ma mère, il faudrait que nous les méprisions – ils sont faibles, nous leur sommes supérieurs. Mais la vérité, c'est que nous revenons sans cesse à eux. Nous avons besoin de vivre parmi eux, nous avons besoin d'être eux autant que nous avons besoin de les tuer. Ces deux aspects ont une importance identique. C'est peut-être la raison pour laquelle les doppelgängers détestent tant les humains : notre obsession, notre dépendance, notre désir nous sont intolérables. Telle est notre faiblesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hotaruhotaru   13 septembre 2012
La nature nous a crées laids comme le péché.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : créaturesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de David Stahler (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
602 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre