AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B092Q3Z7MP
409 pages
Something Else Editions (17/04/2021)
4.94/5   18 notes
Résumé :
Des plaines anglaises au royaume de France, découvrez le cinquième et dernier tome d’une saga historique envoûtante où les passions rivalisent avec les mystères, les tragédies et les vengeances.

Pour la toute dernière fois, les descendants Kane et Percival vous emmèneront dans un voyage inoubliable à leurs côtés. Au cœur de cette époque médiévale cruelle et sanguinaire, l’amour trouvera-t-il enfin son chemin ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,94

sur 18 notes
5
14 avis
4
1 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Marie-Nel
  18 juillet 2021
Quel plaisir de retrouver les familles Kane et Percival. Je suis cette saga depuis ses débuts et chaque tome m'a enchantée. Je suis triste d'ailleurs de devoir les quitter définitivement, car ce cinquième tome est le dernier. Au fil des tomes, je me suis attachée à ces personnages, et ce fut vraiment très difficile de les laisser.
 
C'est toujours très compliqué d'écrire une chronique sur une saga, sans trop en dévoiler sur les tomes précédents. Je ne dirai rien de particulier sur le fond, pour ne pas vous gâcher l'effet de surprise. 
Ce dernier épisode commence exactement à la fin du précédent. Des enfants de la première génération, du couple formé par Clayton et Alix, il ne reste plus que deux enfants sur les six, Jane et Aelis. On va surtout suivre les enfants et petits-enfants, comme dans le tome précédent. Ce dernier épisode retrace donc la vie de la nouvelle génération, cousins entre eux, et va être un hommage à leurs parents et grands-parents. Ils vont tous retourner à Castel Dark, un lieu chargé en souvenirs pour les enfants et petits-enfants. Les conflits entre cousins vont apparaître, je pense notamment à une cousine qui est diabolique, elle passe son temps à mettre des bâtons dans les roues de tout le monde, les conséquences de ses actes sont dramatiques. Des nouvelles relations vont se nouer entre certaines avec des personnes extérieures à Castel Dark. Tout ne va pas se passer tout le temps au château, certains vont retourner en France, là où ils logent habituellement.
Les drames vont se succéder, des personnages importants vont mourir tragiquement, des liens vont se créer entre certains pour se dénouer ensuite. Je ne peux vous donner des noms pour ne pas trop dévoiler, mais y a des personnages vraiment très énervants. Par contre, certains évoluent positivement, je pense à un homme en particulier, qui est un rustre, détestable au possible, et qui a su montrer de belles valeurs, en tombant amoureux d'une fille de Percival. C'est toujours très intéressant de voir l'évolution  des personnages au fil des pages.
 
Je suis toujours aussi attachée aux personnages. Cet attachement vient aussi de.la lecture des quatre épisodes précédents. Mais pas seulement, car ici, j'ai rencontré de nouvelles personnes et je les ai tout de suite appréciés. C'est amusant de retrouver dans certains petits-enfants les caractères des parents et même des grands-parents. Comme dans une famille réelle, où on s'amuse à trouver des ressemblances entre les différentes générations. J'ai fait exactement pareil ici avec les familles Kane et Percival. Ce sont à nouveau des personnages forts, avec du caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Les femmes ne sont d'ailleurs pas en reste. Elles valent parfois bien plus que les hommes, elles ne se laissent pas faire, essaient d'imposer leurs avis. Et à cette époque, je rappelle qu'on est dans les années 1430, les femmes n'avaient pas du tout la parole. Je pense qu'il devait y avoir tout de même quelques fortes têtes. L'auteure, bien sûr, montre comment les femmes sont traitées par les hommes, comment elles ne sont pour certains qu'un corps, qui sert pour le plaisir ou pour enfanter. Les codes de la société d'alors sont respectés, et l'auteure en a cassé quelques-uns pour le bien de son histoire.
 
Les aventures se multiplient, elles touchent plusieurs personnages à plusieurs endroits différents. Il y a beaucoup de personnages, et pourtant je ne me suis pas perdue. Il me restait des notes des précédents tomes, et surtout, l'auteure avait mis un arbre généalogique au quatrième tome, que j'avais recopié et qui m'a permis de me retrouver lorsque j'avais un trou de mémoire. Il est tout de même très facile de se rappeler qui est qui, car chacun est vraiment très marquant, que ce soit par leur caractère ou par ce qui leur arrive. Et certains destins se croisent, ou un fait qui arrive à l'un peut avoir des répercussions sur un autre.
Ces péripéties et les personnages nombreux donnent beaucoup de rythme à la lecture. Quand on en quitte un, on a hâte de le retrouver pour savoir ce qu'il va lui arriver et comment il va s'en sortir. Donc on lit plus vite, on tourne les pages, on lit sans s'arrêter. J'ai été prise dedans, je n'arrivais pas à m'arrêter de lire. J'ai vu mourir des personnages auxquels j'étais fort attachée, et j'étais très triste. J'ai même, à certains moments, été en colère après l'auteure d'avoir fait mourir des personnages que j'aimais. Ah, elle ne nous épargne pas, elle fait souffrir, mourir, et nous, lecteurs, on ne peut qu'assister à cela. Pourtant je devrais avoir l'habitude, car elle a fait ça dans chacun de ses tomes, et surtout au premier. Si vous l'avez lu, vous savez de quoi je parle. Je n'ai toujours pas digéré certains faits…
 
Le style de Jc Staignier est toujours aussi bon, fluide. Elle sait mettre de l'intensité ds ses scènes. le choix narratif a la troisième personne du singulier né m'a pas empêchée de me mettre à la place des personnages et à ressentir chacune de leurs émotions. Au contraire, je l'ai trouvé très judicieux, car il permet de garder une certaines distances avec le personnage et avec l'action, et d'ainsi être moins impacté. Elle arrive très bien à retranscrire les émotions, à décrire les scènes, les habits, les décors, les lieux. Je suis très facilement arrivé à tout me représenter. Et tout ceci sans alourdir la lecture.
La fin est très belle, la relève est assurée. J'ai particulièrement aimé les deux chapitres bonus que l'auteure a mis et qui se passent en 2026, oui oui en 2026, on fait un bon dans le futur pour se retrouver à Castel Dark à notre époque. On apprend alors ce que ce château est devenu. J'ai surtout beaucoup aimé l'autodérision de l'auteure, elle m'a fait sourire, car il est justement question de ses romans, et elle a fait dire au personnage ce qui lui a été reproché sur ses précédents tomes. Reproches pour moi injustifiés, mais j'ai trouvé très humble de la part de l'auteure de revenir dessus, sans chercher à se justifier. C'est une très bonne idée pour conclure une saga. La boucle est bouclée, comme on dit.
 
Un double sentiment m'habite à la fin de ma lecture, la peine de quitter cette histoire et la joie d'avoir rencontré et suivi les personnages pendant cinq tomes. Que de belles pages de lecture avec eux, que d'aventures. Jc Staignier a également très bien retranscrit le contexte historique, avec des conflits entre les rois de France et d'Angleterre. J'ai appris plein de choses sur cette période du 15ème siècle. C'est très enrichissant.
Je ne peux que vous conseiller cette saga. Si vous l'avez commencée, n'hésitez pas à la poursuivre, l'auteure a su rendre important chacun des tomes. Et si vous ne connaissez pas, que vous aimez les romances mêlées d'un peu d'histoire, si vous aimez les personnages forts, alors n'hésitez pas à découvrir ces romans. de mon côté, je vais continuer à suivre assidûment Jc Staignier, je me demande ce qu'elle va trouver à nouveau comme nouvelle idée de roman. Je la lirai à nouveau avec grand plaisir. Je n'oublierai pas de sitôt les Kane et les Percival. Cette saga restera gravée dans ma tête. En plus les couvertures sont très jolies, et représentent bien chaque tome. L'objet livre est donc très beau. J'ai lu tous ces tomes en numérique mais je compte bien les acheter au format papier afin de les avoir en physique dans ma bibliothèque pour pouvoir les relire plus facilement.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
caromagikbooks
  23 juin 2021
Les Percival, les Kane, la guerre de cent ans entre le roi Henri VI d'Angleterre et Charles VII de France : nous voici en plein coeur du moyen âge, une époque peu tendre pour ceux qui la vivent. La guerre, la mort et la trahison sont partout mais aussi l'amour, la passion, l'amitié et la générosité .
Très bien documentée sur l'époque l'auteure continue de nous ravir avec, hélas, ce dernier tome du Destin des coeurs perdus.
On retrouve tous les personnages des tomes précédents et le souvenir de ceux qui ne sont plus. L'arrivée de la famille à Castel Dark est un grand moment de nostalgie et l'occasion pour certains, comme Aelis, de se remémorer le passé et de voir à quel point leur famille s'est agrandie et - un peu - assagie. Mais la malédiction rôde et le malheur n'est jamais loin. Les personnages que nous avons tant appris à aimer vont devoir faire face à de nouveaux défis. D'autres personnages vont s'étoffer comme Ombeline, Arnaud, Auriane ou encore Catherine et Aldric. Mais l'auteure parvient à 'tourner ' sa plume vers chaque personnage, même les plus anciens pour redonner à chacun son importance. Quels plaisirs de continuer à suivre leurs aventures.
C'est avec beaucoup de nostalgie moi-même que j'ai lu ce roman car ces personnages m'accompagnent depuis si longtemps que je suis à mon tour entrée dans leur intimité. Au fur et à mesure de mes lectures j'ai eu un coup de coeur pour ces personnages mais aussi pour la façon dont J.C. Staigner nous plonge dans une époque lointaine en en respectant les usages et les moeurs tout en y apportant une bonne touche de romance sans sombrer dans la niaiserie. Ces superbes personnages, leur histoire sous forme de saga et le respect des 'lois' de l'époque en font une saga complètement addictive. Je me suis rappelée Ilyana et Emmet, la douce Mary et la terrible vengeance d'Aelis mais aussi ses retrouvailles avec le bonheur. Liseron la sacrifiée, les manipulations de la reine mère qui ont engendré bien des malheurs pour les Percival. On ne leur souhaite désormais qu'une chose : l'apaisement et la sérénité. Mais ne croyez pas que l'auteure va les laisser prendre une retraite tranquille. Entre personnages fourbes et détestables, je ne nommerai pas une certaine personne, ceux qui liront le roman la reconnaîtront, et la découverte d'une lettre écrite par leur aïeul , les rebondissements vont bon train. de quoi angoisser les pauvres lecteurs que nous sommes car l'auteure ne sombre jamais dans la facilité et reste fidèle à L Histoire et la vie de l'époque. J'ai ressenti de purs moments de déchirement à la lecture de certaines scènes. C'est dur, très dur de voir partir des personnages qu'on aime.
Nos pas vont s'attacher aux derniers descendants des Percival, parfois têtus et arrogants mais souvent généreux. Certains d'entre eux trouveront-ils enfin le bonheur ? Car la vie est dure surtout pour les femmes. Des femmes aux physiques mais aussi aux caractères très différents, car ce sont elles les véritables héroïnes de l'histoire. Blessées, malmenées, elles ne s'avouent pourtant jamais vaincues, aiment comme elles le désirent même si leur amour ne leur ai pas toujours rendu. Mais c'est pourtant cet amour qui grandira ou apportera la paix aux hommes qui les entourent.
Le final est tout simplement magnifique et les deux chapitres bonus m'ont bien fait sourire.
Je vous conseille cette superbe saga qui nous montre un moyen âge tel qu'il est : dur et où les femmes sont justes considérées comme des objets d'échanges, d'alliances et de reproduction. Pourtant aucune d'entre elles, même la plus douce, la plus délaissée, la maudite, ne désarmera jamais et suivra ses émotions jusqu'au bout.
Une saga qu'on referme le coeur gros, triste de quitter de tels personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Satinesbooks
  07 juin 2021
Je remercie chaleureusement JC Staignier pour sa confiance qui a perduré dans les années. JC est devenue une valeur sûre de mes étagères : sa plume fine et délicate a tout de suite retenu mon attention. C'est avec un énorme pincement au coeur que j'ai lu le mot « fin ». JC a encore une fois signé un roman fort et délicat à la fois, dur mais juste et aussi beau que dévastateur. Je n'ai pas pour habitude de lancer des fleurs, vous le savez : JC, pour la dernière fois, je me lance dans mon avis d'un de tes tomes de ta saga. J'ai envie de pleurer de joie mais en même temps de tristesse. C'est ce qui se passe lorsque l'on quitte des personnages que l'on côtoie depuis quelques années maintenant.
La saga, dans sa globalité, est un énorme coup de coeur. J'aime l'angle choisi, j'aime la plume, j'ai tout ce qui s'y passe. Il est vrai que, parfois, l'auteure joue avec nos nerfs et nos coeurs : il ne se passe pas que des choses faciles mais la vie est ainsi : il faut savoir rebondir et encaisser. Je trouve que les personnages, dans leur globalité, sont tous des reflets de cette vision de la vie. Cela apporte beaucoup de crédibilité à l'intrigue.
J'ai trouvé que cette saga familiale et historique était fantastique. Ce tome 5 vient boucler la boucle et nous proposer une intrigue riche et captivante. Nous retrouvons donc avec délice la famille Kane et la famille Percival. J'ai apprécié retrouver Clayton et Aelis. Ce sont deux personnages qui portent l'intrigue et qui nous proposent de sacrées aventures ! J'aime le fait que le panel de personnages est riche et varié : cela apporte beaucoup de couleurs et de dynamisme à l'intrigue. On va en apprécier certains, en adorer d'autres et en détester certains.
Je trouve que JC a mis la barre très haute pour ce dernier roman : tout est présent pour que l'on termine notre saga sur un feu d'artifice d'émotions. C'est une explosion de surprises qui permet une lecture fluide, attrayante et captivante. Bravo à l'auteure pour ce florilège de péripéties. Ce que j'apprécie aussi beaucoup dans cette saga, c'est le détail : les décors, les descriptions, le cadre : tout est pensé, réfléchi et mis en place pour que l'on puisse se projeter dans l'univers sans aucun problème.
L'historique se mêle avec brio au fantastique. Une touche de romance, de mystère et de trahison vient se greffer à cette intrigue ô combien savoureuse. Il m'est plutôt difficile de parler de l'intrigue sans vous dévoiler une partie. Il y a de multiples intrigues. On a un pied dans l'ancien et dans le nouveau : on se retrouve avec des personnages que l'on connait et que l'on prend plaisir à retrouver et d'autres que l'on prend plaisir à découvrir. J'ai aimé, tout au long de la saga, cette notion de rappel des ancêtres. J'aime le fait qu'ils soient encore là sans forcément être tout le temps présents. Belle et riche idée que notre amie JC a eu là !
J'ai trouvé que les chapitres bonus étaient drôles et bien pensés. J'ai ri, j'ai souri et mon coeur a fondu lorsque j'ai aperçu le mot « fin ».
Cette saga sera probablement une saga que je relirai avec grand plaisir dans quelque temps. Ayant tous les tomes en main, je vais pouvoir me faire plaisir et repartir au début de toute cette épopée familiale que j'ai tant apprécié.
Aujourd'hui, il m'est difficile de mettre des mots sur ce que je peux ressentir. JC a été l'une des premières auteures à me faire confiance. Elle a été prévenante, gentille et tellement amicale. Je n'oublierai jamais ses mots de réconfort, merci beaucoup. Sa plume est exceptionnelle : pleine d'émotions, de fluidité et de dynamisme. Les décors sont somptueux, le voyage entre France et Angleterre est encore savoureux. Les personnages sont forts, riches en détails et les psychologies détaillées. Mention spéciale pour Auriane qui a failli passer par la fenêtre à plusieurs reprises.
Réel page turner, ce tome 5 est l'apothéose de la saga, la cerise sur le gâteau, le point final qu'il fallait. Bravo JC !
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
edco6974
  03 juin 2021
C'est avec beaucoup de fébrilité que j'ai tourné la première page du dernier tome de cette saga historique emblématique de Jc Staignier.
Mais c'est le coeur rempli d'amertume que j'ai refermé ce roman, dernier tome d'une saga qui m'avait autant émerveillé... Allait-il suivre le chemin des précédents ? Pour le savoir, suivez-les ⬇️⬇️⬇️ pour connaître mon ressenti.
Alors pour être franche avec vous, je suis partagée entre 2 sentiments diamétralement opposés : la colère et le wahouw.
Je vous explique le positif en premier lieu.
J'ai été ravie de pouvoir suivre les nouvelles aventures de la famille de Percival. Retrouver Eulalie, Isolde, Aelis et le ténébreux Clayton dans leur quête de l'amour. Chacun suivra son destin et trouvera le chemin de l'amour de différentes façons avec des embûches et des rencontres qui changent le destin. Leurs histoires sont liées les unes aux autres de façon subtile et réaliste. C'est ce que j'aime dans les romans de Jc Staignier, c'est le don qu'elle a de donner du relief, d'insuffler la vraisemblance aux personnages. Elles intègrent ça et là des détails qui prennent leur ampleur au fur et à mesure de la lecture. J'ai aimé chacun d'entre eux. Aussi bien concernant l'évolution des histoires d'amour, mais aussi les relations familiales. Trouver l'amour était une quête difficile surtout qu'à m époque, les mariages d'amour n'étaient pas légion. Mais pour certains, l'amour se montrait sous une forme différente. Les coups de coeur peuvent changer le destin et donnent lieu à des choix cornéliens pas faciles à faire.
Mais ce que je retiens de ce dernier opus et de la sage entière, c'est cette impression de réalisme qui montre une recherche approfondie de la réalité de l'époque. Chaque détail à son importance. Les décors sont des plus réalistes et sont chargés d'histoire tout comme les âges, leur mode de vie. Pour qu'une histoire touche un lecteur, il faut qu'il puisse ressentie l'amour voire la passion qui anime l'auteur (e) pour son histoire.
Jc Staignier à une plume des plus addictives qui vous enrobe et vous immerge complètement dans son univers et dans la vie de ses personnages. Une sensation étrange s'est fait ressentir tout au long de cette lecture : celle d'être dans un autre univers. Un moment magique rempli de sensations diverses en passant par la compréhension, la tristesse, la colère, la déception, mais l'envie de les pousser aussi.
Par contre, le sentiment dominant la fin de cette découverte est la colère, car il n'y aura pas de 6e tome. Je sais donc que chaque famille aura trouvé son équilibre ou à peu près. Mais est-ce vraiment la fin ? Ou de me début d'une nouvelle aventure ?
Mais je voudrais parler d'un personnage qui m'a interpellé depuis le début par sa particularité : Auriane. Cette jeune fille se distingue par sa méchanceté, son machiavélisme, mais aussi par ce côté enfant qui se cherche et qui est parfaitement consciente de ses travers. Peut être y aurait il matière pour un roman ? Je trouve son personnage très intéressant et fort atypique, car je pense qu'elle a une personnalité qui pourrait intriguer. Être un personnage gentil n'est pas facile, mais être la méchante de service encore moins.
En résumé, un dernier tome sublime où tout se relie et où chacun trouve sa place. Toujours ce souci du détail et cette passion à chaque phrase, mot écrit. Une plume magique, historique et hyper addictive. La fin d'une sage qui m'aura marquée et m'aura appris beaucoup sur la façon de vivre, de réfléchir à cette époque-là. Les mentalités, les amours, les choix et l'amour familial sont au coeur de ce roman.
Merci pour cette magnifique histoire et j'espère te lire très prochainement, car quand on est accro on est impatient et moi je le suis. ❤️☺️❤️❤️❤️❤️

Lien : https://cocodelecturebelge.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LinstantDesLecteurs
  10 mai 2021
Incroyable, magnifique et ravie !
C'est avec le coeur battant d'enthousiasme que j'ouvre ce dernier opus de la saga « le Destin des coeurs perdus », cinquième tome et l'excitation est toujours présente. Mais le coeur serré de savoir que c'est le dernier. Voilà, à l'heure de la dernière page, JC Staignier a eu le chic de nous offrir un sourire délicat sur nos lèvres. Un énorme Merci ma belle pour cette folle saga et pour ton indéfectible confiance.
Les Loulous, ce coup-ci je ne vous dépeindrais pas le tableau. Non. Mais c'est tout simplement un hommage à cette histoire – de cinq tomes –, belle, forte, tortueuse, valeureuse, torturée, bafouée, juge d'éternité, loyale, vaillante et magnifique. Un hommage à JC Staignier qui a su piquer ma curiosité et celle du Bibou. Qui a su nous envoûter par son charme et celui de ses personnages. Qui a gagné notre estime pour la romance historique et toutes les émotions qu'elle nous a fait ressentir. Qui a gagné sur tous les tableaux pour sa plume formidable, envoûtante, enchanteresse, juste, profonde et qui sait comment susciter la curiosité, qui nous fait bondir sur nos chaises quand un rebondissement éclate, qui nous met en colère contre elle, contre les personnages ou tout simplement quand nous sommes tour à tour attendri, suffoquant d'effroi pour une injustice ou une horreur commise, le coeur battant la chamade pour une idylle ou un amour profond. Pour un combat ou une cause qui nous tient à coeur. Pour toutes ces femmes qui depuis des temps immémoriaux ont de la valeur et pour ces hommes qui ont su regarder au-delà de leur réputation, de leur honneur, de leur égoïsme, de leur bestialité.
Parce que le destin des coeurs perdus c'est tout cela. Des générations d'hommes et de femmes, dans des époques complexes, qui ont tour à tour vécus mille tourments, mille échecs et au moins une réussite. Celle de faire confiance à leur coeur, de faire confiance à leur âme et de faire confiance à la vie tout simplement.
Ce dernier tome est la planche de salut de notre auteure, la boucle bouclée de cette histoire parfaite. Les émotions ont toujours été au rendez-vous, jamais on ne s'est essoufflé (même pas un petit peu) et là, c'est juste un aboutissement, un feu d'artifice. Elle nous avait habitué aux fins cliffhanger (et je l'ai détesté à la fin de chaque tome, mais je l'aimais encore plus à chaque sortie !). Je suis tellement heureuse de ce dernier livre parce qu'il a répondu à toutes mes attentes et bien au-delà. Je suis toute chamboulée et j'ai le coeur serré, oui, parce que c'est le dernier et je vous prie de croire que c'est difficile. Depuis le début, je suis avec avidité cette saga et cette auteure au coeur gros comme ça.
Je ne peux que vous recommander ses livres. C'est magnifique, magique, addictif et tellement bluffant ! On est pris dans le tourbillon de cette famille, des branches Kane et de Percival. Des destins incroyables et fabuleux.
Je n'ai pas de mots assez beaux et assez juste pour finir... Alors je vous laisse, sur la pointe des pieds, le Bibou à mes côtés, en espérant que vous oserez plonger dans cette saga extraordinaire.
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : saga familialeVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1234 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre