AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070442058
1088 pages
Gallimard (18/05/2017)
3.5/5   7 notes
Résumé :
Delphine d’Albémar, une jeune veuve riche et cultivée, qui dispose de ses idées, de son cœur et de ses biens – une femme libre –, vit un amour impossible, empêché par la distance et l’interdit, au lendemain de la Révolution. En entretissant des vies et des voix haletantes, et en puisant dans son expérience personnelle, Mme de Staël analyse ce qu’a de cruel et d’injuste la condition féminine. À sa parution en 1802, le roman fait sensation, et l’auteure est condamnée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MamanPoulpe
  24 novembre 2021
Roman épistolaire de plus de 1000 pages. le dossier annexe fait 60 pages entre chronologie et notes de l'auteure ce qui est impressionnant.
C'est l'histoire de Delphine une jeune veuve qui en plus d'avoir toutes les qualités requises pour être adorée du monde... Tombe amoureuse du fiancé de sa cousine. Oups, pas de chance.
Tout cela sur fond de revolution française. Et donc en plein dans la transition entre le conservatisme ancien et les nouvelles résolutions sociétales. Une femme qui écrit à propos d'une femme parfaite qui aime un homme indisponible... Cela promet. le roman a eut un accueil très mitigé et l'auteure à été condamnée à l'exil.
Ce roman est très long à lire. J'ai beaucoup de mal avec le format épistolaire en continu surtout avec un contexte à replacer constamment. Mais il y a de magnifiques références littéraires, artistiques, etc... Et surtout on voit les prémices du féminisme : l'injustice de la condition de femme est visible durant tout le roman
Commenter  J’apprécie          90
Chtitepuce
  13 août 2017
Germaine de Staël est l'une des précurseuses du romantisme dans la littérature française. La préface d'Aurélie Foglia permet de prendre pleinement conscience du roman qui nous attends sans en détériorer l'intrigue. A l'aube de la Révolution, elle offre avec Delphine un roman épistolaire qui s'effiloche en journal intime où les affres de la passion brisent plus d'un coeur.
Delphine d'Albemar est une jeune veuve qui a hérité d'une grande fortune de son défunt mari. Plein de bonté et de bienveillance, la jeune femme propose à sa tante, Madame de Vernon et à sa fille, Mathilde, une rente pour son futur mariage avec Monsieur de Mondoville. 
Delphine n'avait pas prévu qu'elle s'éprendrait de Léonce de Mondoville qui l'aimerait en retour. Malheureusement, les choix de Delphine bien que bienveillant ne sont que des obstacles à son union avec Léonce. Ce dernier est un homme très épris de l'opinion publique, démonstration d'une société très attachée aux convenances.
Tout au long du roman, le lecteur est confronté aux choix de Delphine, guidés par le coeur, mais peu réfléchi. Elle se retrouve souvent au milieu de rumeurs qui entachent sa réputation et mets à mal les sentiments de Léonce. Je dois dire que ce dernier attache beaucoup d'importance aux jugements des autres et se laisse facilement manipuler par les racontars. Il pense, d'ailleurs, qu'au terme d'un hypothétique mariage avec Delphine, celle-ci finira par évoluer vers de meilleurs comportements. D'une certaine façon, si il admire son intelligence, sa liberté d'opinion, il critique son mépris des convenances et du jugement des autres. On est spectateur d'un jeu du chat et de la souris où Delphine et Léonce sont manipulés et font plus confiance aux dires des autres personnages qu'à leurs raisons et aux sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre.
L'autrice a mis énormément de qualités dans le personnage de Delphine, mais ce sont bien ces grandes qualités qui la perdront. Trop gentille et généreuse, elle accorde sa confiance sans penser aux ruses et aux manipulations. Cela en devient presque agaçant de la voir, naïvement, plongée tête la première dans les mensonges.
Germaine de Staël place ses personnages dans une époque troublée, la société aristocratique est menacé par une Révolution grandissante. Léonce et Delphine sont les pions d'un échiquier, lui symbole de l'Ancien Régime porté par l'hypocrisie et les bien paraître, elle, jeune femme sensible, philosophe et éprise de liberté. Tous deux esclaves de leurs passions au mépris de la raison.

Lien : https://lapucealoreilleblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nitocris2021
  18 juin 2021
Très beau roman épistolaire. "Delphine" est un portrait magnifique d'une femme pétrie d'humanité pour laquelle chaque acte doit peser en fonction du tort qu'il fait à autrui. Plaidoyer vibrant sur la liberté de la femme à disposer d'elle-même, pamphlet contre les préjugés obscurantistes, ce roman est un monument de l'esprit des lumières.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   20 juin 2017
Quoi qu'il n'y ait point de fausseté dans son caractère, il y a si peu d'abandon qu'on sait avec elle la vie d'avance, comme si l'avenir était déjà du passé.
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1missmolko1   20 juin 2017
L'incertitude de la destinée humaine, l'ambition de nos désirs, l'amertume de nos regrets, l'effroi de la mort, la fatigue de la vie, tout ce vague du cœur enfin, dans lequel les âmes sensibles aiment tant à s'égarer.
Commenter  J’apprécie          20
MamanPoulpeMamanPoulpe   24 novembre 2021
Il y a quelques heures que je me suis crue très mal, mais c'est une des illusions de la douleur : souffrir ce n'est pas mourir, c'est vivre. Page 210
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Madame de Staël (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madame de Staël
Fille du célèbre Jacques Necker, ministre des finances de Louis XVI, madame de Staël est une romancière, philosophe et essayiste, qui de son exil au château de Coppet publiera des oeuvres majeures restées à jamais dans l'histoire littéraire. Cette femme affranchie et sentimentale fut pionnière dans la promotion du droit des femmes au bonheur, George Sand suivra ses doléances un siècle plus tard, elle sera également précurseur de la diffusion du romantisme allemand en Europe. Réalisateur : Gilbert Di Nino, Guy Paquette
autres livres classés : fémininVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
429 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre