AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1094689238
Éditeur : GENESE EDITIONS (18/01/2019)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 9 notes)
Résumé :
En février 1842, la romancière anglaise, Charlotte Brontë, arrive au Pensionnat Héger, à Bruxelles. Elle a vingt-cinq ans. Elle veut perfectionner son français. Elle y tombe passionnément amoureuse du mari de la directrice.
Quand Elizabeth Gaskell accepte d’écrire la biographie de Charlotte en 1856, soit un an après la mort de l’écrivain, elle pressent l’importance de ce séjour. Elle vient à Bruxelles dans l’espoir de visiter l’école et de rencontrer la fami... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
alexb27
  26 mai 2019
Un récit qui relate, par les différentes personnes qui l'ont côtoyée (la directrice du pensionnat, son mari, la servante, quelques élèves), les quelques années que Charlotte Bronte a passé à l'institut Heger à Bruxelles pour apprendre le métier d'enseignant. le texte est bien documenté (on y retrouve des passages de lettres de Charlotte) et la période bien explicitée. Un roman intéressant pour les amateurs de l’auteure anglaise.
Commenter  J’apprécie          230
atouchofbluemarine
  30 janvier 2019
J'ai découvert la plume de Nathalie Stalmans avec Finis Terrae, un roman historique prenant également place à Bruxelles mais bien plus tôt… en 1615. Cette fois-ci avec « Si j'avais des ailes », Stalmans nous emmène dans les pas des soeurs Brontë et plus particulièrement dans ceux de Charlotte, auteure de Jane Eyre. L'histoire est présentée via les yeux d'Elizabeth Gaskell, une des protagonistes qui a été désignée volontaire pour écrire la biographie de Charlotte Brontë. Un an après la mort de l'écrivaine, Elizabeth se rend dans le pensionnat Héger à Bruxelles pour rencontrer divers personnages qui ont croisé la vie de Charlotte.
Grâce à différents points de vue (femme à tout-faire, directrice et pensionnaires de l'établissement…), l'auteure arrive à totalement nous immerger dans la vie de Charlotte Brontë au milieu du 19ème siècle. Découvrir Bruxelles à cette époque fut tout à fait fascinant. J'ai pris beaucoup de plaisir à imaginer les personnages se balader dans ces rues que je connais également pour avoir déjà promené dans le centre de la Capitale.
Mais le plus intéressant et de voir que Charlotte fut loin d'être appréciée par ses pairs. Ressentiment, haine, jalousie… les personnages qui participent aux interviews dans le cadre de la biographie sont loins d'être tous élogieux. Et puis, nous apprenons aussi quelques bons potins sur Mlle Brontë ainsi que sa correspondance avec Monsieur Héger. Lettres qui sont d'ailleurs conservées à la British Library comme le mentionne l'auteure dans une note en fin d'ouvrage.
Entre romance, polar et livre d'histoire, ce petit récit nous plonge dans un Bruxelles rempli de fêtes, de culture et d'adoration pour la royauté… On y découvre une Charlotte Brontë comme on ne se l'imaginait pas : une fille qui se met des femmes à dos, qui joue avec l'interdit et qui n'a pas sa langue dans sa poche.
Une immersion délicate dans le Bruxelles des années 1850′ ! J'ai adoré découvrir le contexte tant social que romantique et éducatif de la vie de Charlotte Brontë à travers les yeux de ces différents protagonistes, tous plus singuliers les uns que les autres. Un roman qui a du cachet et qui mérite de trouver son public. Avis aux amateurs de douce plume et des soeurs Brontë, ce petit récit vous transportera dans le temps et dans l'espace, à la découverte de faits historiques méconnus. Une découverte très plaisante et bien écrite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Symphonia2
  11 août 2019
Je suis tombée sur ce livre par hasard, dans le magazine de la ville où j'habite à Bruxelles, et il m'a intriguée. Mon instinct a eu raison car je l'ai beaucoup aimé. J'ai déjà évoqué les soeurs Brontë dans des chroniques précédentes étant donné que j'ai déjà lu les deux oeuvres dont je parle dans le résumé. Ici, nous découvrons une partie, certes romancée, de la vie de Charlotte, qui a été très importante pour elle et qui apporte un éclairage particulier sur ses oeuvres, en particulier sur Jane Eyre et Villette. En effet, lorsqu'elle était au pensionnat Héger, Charlotte est tombée amoureuse de son professeur, M. Héger, marié à la directrice. Lorsque l'on a lu Jane Eyre ou Villette, on ne peut que s'apercevoir des références, des similitudes entre l'oeuvre et la vie réelle. Par exemple, Jane Eyre tombe amoureuse d'un homme marié, tout comme Charlotte.
Au-delà du sujet qui m'a intriguée, étant moi-même intéressée depuis quelques temps par le destin et les oeuvres des soeurs Brontë, ce livre est très agréable à lire. L'écriture est simple, fluide, sensible. L'auteure a décrit avec brio le Bruxelles de l'époque.
J'ai beaucoup apprécié d'avoir différents points de vue sur la personne de Charlotte. En effet, le narrateur change régulièrement. Il peut s'agir de la directrice, Mme Héger, son mari, une domestique, ou une ancienne élève. Il est intéressant d'avoir l'opinion, forcément subjective, de plusieurs personnes et leur interprétation des faits. Cela a permis de créer un portrait qui m'a franchement surprise car il est loin d'être élogieux. L'image de Charlotte est assez négative. C'est ce qui m'a à la fois déçue et intéressée. Déçue car – et c'est sans doute stupide de ma part – pour moi, une femme qui a su écrire une histoire aussi belle et terrible que Jane Eyre ne peut pas être juste une femme égoïste, voleuse de mari et bornée. C'est parfois l'image renvoyée par le récit de certains personnages. Heureusement, elle est parfois contrebalancée par d'autres épisodes racontés, par exemple par la domestique ou Elizabeth Gaskell, son amie et biographe. Néanmoins cette image m'a également intéressée car un portrait parfait aurait été très ennuyeux et en partie faux. Tout le monde a ses défauts et il est toujours attirant de creuser ce qui se cache derrière les apparences. En conclusion, ce que je retiendrai c'est la complexité des relations que Charlotte a dû créer avec les différentes personnes du pensionnat.
C'est un beau livre qui décrit Bruxelles à cette époque et qui illustre ce que Charlotte Brontë a dû vivre pendant cette période de sa vie qui l'a de tout évidence marquée. Finalement, on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, on comprend juste que cela a beaucoup affecté Charlotte et son écriture.
Je conseille donc ce livre, comme les romans des soeurs Brontë, qui sont des oeuvres magnifiques.
Lien : https://leshistoiresdesympho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mellemars
  10 juillet 2019
Ayant passé bien trois mois à lire tout ce que je pouvais trouver sur Charlotte Brontë, sa vie, son oeuvre, pour préparer un conférence, j'avoue que je n'ai pas appris grand-chose sur l'auteur de « Jane Eyre » dans ce roman, mais que c'était plutôt agréable de vivre le moment où elle est venue à Bruxelles au travers de ces pages romancées. J'ai apprécié d'avoir le point de vue, certes fictif, des autres protagonistes (surtout celui de Manke Née, qui m'a un peu fait penser à l'héroïne de « la Jeune fille à la Perle ») ainsi qu'avoir un aperçu de la ville de Bruxelles aux alentours des années 1840-1850. En revanche, la gestion des informations tirées des recherches documentaires est parfois maladroite (je ne comprends pas par exemple pourquoi Charlotte Brontë irait expliquer à Monsieur Héger les jeux de rôles de son enfance, surtout à ce moment du Carnaval) et le style est vraiment plat : les phrases sont basiquement sujet-verbe-complément et commencent trop souvent par un pronom personnel, ce qui à la longue m'a ennuyée et gâché le plaisir de cette histoire. Sous une bonne plume, ce roman aurait pu être un gros coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MademoiselleMaeve
  21 mars 2019
Je connais Charlotte Brontë pour Jane Eyre et sa soeur Emily pour Les hauts de Hurlevent. Mais en réalité, je ne connais pas leur vie. Alors, j'étais vraiment contente de pouvoir me plonger dans Si j'avais des ailes de Nathalie Stalmans pour en apprendre plus sur Charlotte.
Nathalie Stalmans est Bruxelloise. Historienne et romancière, elle a écrit plusieurs romans historiques se déroulant à Bruxelles. En 1842, Charlotte et Emily Brontë ont quitté l'Angleterre pour venir étudier le français au Pensionnat Héger. Dans Si j'avais des ailes, Nathalie Stalmans a choisi de nous raconter cet épisode dans la vie de Charlotte.
Les soeurs Brontë – enfin, les plus âgées, car il y a aussi Anne – sont venues étudier à Bruxelles dans l'idée d'ouvrir ensuite leur propre pensionnat de jeunes filles.
C'est au Pensionnat Héger que Charlotte rencontre le mari de la directrice, Constantin.
A la mort de Charlotte, son père demande à Elizabeth Gaskel, l'auteure de Nord et Sud, d'écrire une biographie de Charlotte. Mais une biographie qui ressemblerait plus à un hommage qu'à un véritable récit. Une biographie qui cacherait certains évènements, notamment le passage de l'auteure de Jane Eyre au Pensionnat Héger. Elizabeth Gaskell va se rendre à Bruxelles pour en savoir plus.
Charlotte Brontë s'est inspirée du Pensionnat Héger pour écrire Villette. Et ce roman n'a pas fait une bonne publicité à l'école. Il y parle notamment de la relation entre une élève et un professeur et il ne faut pas être devin pour y reconnaître Charlotte et Constantin. Alors la venue d'Elizabeth Gaskel ne fait pas particulièrement plaisir à Madame Héger.
L'histoire de Charlotte va être racontée par plusieurs protagonistes, Zoé Héger, son mari, une petite pensionnaire, une servante… Et c'est assez passionnant de découvrir une partie de la vie de Charlotte Brontë. Mais aussi Bruxelles dans les années 1840. Et ses lettres passionnées de Charlotte à Constantin.
J'ai beaucoup aimé ce roman et il m'a donné envie de lire d'autres livres de Nathalie Stalmans. Et même de me replonger dans Jane Eyre. Et pourquoi pas dans Villette. Et dans la biographie de Charlotte Brontë écrite par Elizabeth Gaskel. Bref, rien pour arranger ma Pile à Lire…
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mellemarsmellemars   10 juillet 2019
Monsieur Héger a rigolé. Il m'a dit : "Non ! Zélie est un dérivé de Solenne !"
J'ai regardé au dictionnaire. Quand un bateau dérive, cela veut dire qu'il dévie sous l'effet des vents et des courants. Parfois il se fracasse sur des rochers, parfois il échoue sur une île paradisiaque. Avec le prénom Solenne, j'aurais été tout droit au port. Avec un dérivé, c'est un peu normal que je fasse des bêtises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carine610Carine610   20 octobre 2019
- Vous entrez dans le confessionnal, vous parlez à travers un grillage et ensuite, quand vous ressortez, vos mots tristes restent derrière vous, coincés derrière les barreaux métalliques où vous les avez soufflés; vous êtes légère et sereine. Vous vous êtes réconciliée avec la vie. Dieu vous a pardonné !
Commenter  J’apprécie          00
Carine610Carine610   20 octobre 2019
- Le lapidaire ne fait pas le diamant, mais sans le lapidaire, le plus beau diamant reste un caillou.
Commenter  J’apprécie          00
Carine610Carine610   20 octobre 2019
Je ne suis pas amoureux de Charlotte Brontë. Je suis envoûté.
Commenter  J’apprécie          00
Carine610Carine610   20 octobre 2019
Il ne pleut pas. Pourtant de l'eau coule sur ma joue.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : marollesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1850 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre