AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782352045441
64 pages
Éditeur : Les Arènes (01/08/1900)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 28 notes)
Résumé :
"Arrive un moment où la question de tuer au nom de Dieu ne se pose plus... Nous tuons, nous prions... et nous recommençons..."

Les guerres de Religion gangrènent la France dans sa totalité.

Le fanatisme s'instille patiemment, incontrôlable, dévastateur, aveugle.

En 1532, Élie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l'armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sœur enlevés par les papistes. Des premières ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  25 octobre 2016
En 1562, la France est divisée entre les catholiques idolâtres et les protestants hérétiques, et bien que la régente Catherine de Médicis ait autorisé la liberté de culte pour apaiser les tensions entre les deux communautés, François de Guise et ses hommes assassinent des protestants dans une grange. C'est le début de la première guerre de religion.
Au même moment dans le sud-ouest de la France, en terre protestante, deux enfants sont enlevés alors que leur père, le Baron de Sauveterre, et leur grand frère Elie sont attirés hors de leur château. Dix ans plus tard, après avoir essayé de retrouver en vain son frère et sa soeur, et s'être battu pendant de nombreuses années dans l'armée du prince de Condé, Elie accompagne son père à Paris pour assister au mariage d'Henri de Navarre avec la catholique Marguerite de Valois, une union scellant la paix entre papistes et huguenots. Mais dans la nuit du 23 au 24 août 1572, quelques jours seulement après la cérémonie, le massacre des protestants commence, Elie assiste, impuissant, à l'assassinat de son père.
Des dessins soignés et réalistes (les représentations de Paris sont magnifiques), des couleurs chaudes et intimes, des cadrages rapprochés, des personnages facilement reconnaissables et un texte explicatif clair et précis font de cette bande dessinée une oeuvre esthétique et historique remarquable. Un beau sujet de réflexion aussi, à une époque où les tensions religieuses (qui ne sont plus entre catholiques et protestants comme au XVIe siècle :-)) ont repris de la vigueur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          532
Alfaric
  13 mars 2017
1562, Sud-Ouest de la France : des pillards s'en prennent à une seigneurie pour kidnapper les jeunes Clément et Eloïse… le père fait contre mauvaise fortune bon coeur, tandis que le fils Elie rejoint le camp des protestants et traverse les guerres de religion pour retrouver son frère et sa soeur… 10 ans plus tard nous retrouvons Elie de Sauveterre dans l'entourage d'Henri de Navarre sur le point de se marier avec Marguerite de Valois…. Dans la nuit du 23 au 24 août 1572, il assiste à un coup de folie du roi Charles IX et tente d'avertir tant son suzerain que ses coreligionnaires du massacre abject qui les guette ! Entre cape et épée et survival, nous assistons aux exploits héroïques d'Elie de Sauveterre qui se lance tant dans un voyage au bout de la nuit que dans un voyage au bout de l'horreur,
On alterne la chaleur et la froideur, la lumière et l'obscurité pour une excellente BD tant sur le fond (merci Pierre Boisserie) que sur la forme (merci Eric Stalner), même si le charadesign est parfois un peu typé. Il me tarde de lire la suite ! (Et quelle bonne série télé cela ferait, et quel bon film cela ferait : oui mais non, depuis le temps tout le monde est au courant de l'incroyable incurie des producteurs français !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          473
tchouk-tchouk-nougat
  11 octobre 2016
Depuis la mort d'Henri II la tension entre catholiques, les "papistes", et les protestants, les "huguenots", ne cesse de grimper. C'est ainsi qu'en mars 1562 de Guise massacre 74 protestants et c'est ainsi que démarre cette guerre de religion qui aboutira au tristement célèbre massacre de la Saint Barthélémy.
Et c'est aussi ainsi que démarre la fin de l'enfance pour Elie Sauveterre. Dans le chateau de son père, les papistes les attaquent avant de disparaitre avec les deux derniers enfants du baron de Sauveterre. Elie part à la recherche de son frère et de sa soeur mais jamais il ne les retrouvera. Il va donc s'engager dans la guerre de religion au coté du roi de Navarre. 10 ans plus tard dans une tentative de réconciliation entre les deux religion, le prince de Navarre va épouser la soeur du roi de France. Hélas la paix ne verra pas le jour à ce moment...
Une fresque très bien écrite sur la saint Barthélemy. Un contexte historique sanglant pour une histoire de famille qui semble fondée sur des sombres secrets.
C'est donc à travers les yeux d'Elie de Sauveterre que nous vivrons la Saint Bathélemy. Il est à la cour comme un proche du prince de Navarre, protestant venant tout juste d'épouser Marguerite, la soeur de Charles IX.
Les personnages sont bien dépeint et solidement mis en place. (Un cahier historique est a disposition dans les dernières pages afin d 'éclaircir certains points historiques qui aurait pu nous échapper). L'intrigue familiale bien distillé dans ce contexte historique. On a hâte d'en savoir plus!
Le dessin de Stalner est toujours aussi soigné et expressif. Les décors, les vues de Paris ne sont pas oubliées afin de nous apporter une belle reconstitution historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Vexiana
  13 août 2019
Moyennement convaincue par les premières planches qui cumulaient les détails qui ont le don de me faire grincer des dents, j'ai ensuite été ferrée par l'histoire qui est prenante et plutôt bien documentée. le bain de sang parisien est ici décrit de façon très percutante et dramatiquement réaliste
Si je n'ai pas vraiment développé de sympathie pour le personnage principal, les personnages historiques sont plutôt réussis.
Si certaines ficelles me semblent un peu grosse, je me réjouis tout de même de connaitre la suite de l'histoire et le destin de Elie, Clément et Eloïse.
Côté dessin, c'est réussi, le trait est bon et régulier, avec ce qu'il faut de réalisme pour que les personnages soient identifiables au premier coup d'oeil.
Commenter  J’apprécie          140
MarquePage
  26 novembre 2016
Avant de débuter la lecture j'avais un peu peur d'une histoire très sombre et glauque. Evidemment il n'y a rien de très joyeux mais l'histoire nous entraine sans nous déprimer et nous faire faire des cauchemars.
Le contexte historique est très bien exploité, Les détails historiques fourmillent en compagnie des grands de ce monde du XVIème siècle. le cahier à la fin nous explique les rivalités et les volontés qui ont fait cette guerre de religion. Ca nous permet aussi de refaire un point sur qui est qui, qui est la soeur de qui et qui épouse qui. Une bonne mise au point.
On suit le fils du Baron de Sauveterre, qui a participé aux guerres de religions suite à l'enlèvement de son frère et de sa soeur. Au premier plan, ce jeune protestant rêve de paix mais fera tout pour défendre les protestants. On sent dans ce premier tome qu'on plante le décor, qu'on met l'histoire en place, qu'ensuite l'histoire d'Elie prendra un peu plus le pas sur L Histoire. On entrevoit les intrigues, on se laisse prendre par l'action. Elie a un côté très sympathique, encore un peu idéaliste. On s'attache vite à lui. On commence à connaitre Jeanne, Clément et Loïse. On tutoie les rois et les reines qu'on a l'impression de connaitre dans l'intimité.
Il faut souligner la beauté des dessins aux traits fins et aux visages expressifs, et aux couleurs lumineuses.
Le massacre de la Saint Barthélémy ne fait que commencer. La suite nous attend. Et c'est avec une certaine tristesse qu'on se rappelle de la violence qu'on peut faire au nom de la religion. Et que c'est malheureusement toujours actualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (6)
ActuaBD   16 novembre 2016
Voilà ce que l’on appelle un excellent album ! Centré sur la folie de la Saint-Barthélemy, retranscrite avec brio, intelligence et passion.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   31 août 2016
Bien écrite et menée tambour battant, cette première partie se révèle passionnante.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   30 août 2016
Bien écrite et menée tambour battant, cette première partie se révèle passionnante.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   29 août 2016
Le scénario est mené tambour battant. Le dessin hyper réaliste rend parfaitement l’ambiance macabre de cette nuit terrible.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDZoom   29 août 2016
Une fresque épique où la grande Histoire se fond dans l’Aventure pour le plus grand plaisir des lecteurs qui apprécient les récits classiques aux images travaillées jusqu’au plus petit détail.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   18 juillet 2016
Une oeuvre historique, magnifique et qui ne vous laissera pas indifférents, à ne pas manquer !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   21 mars 2017
Sud-Ouest de la France, 1562. Le pays est divisé par la religion : idolâtres catholiques contre protestants hérétiques. Depuis la mort d’Henri II, les luttes de pouvoir font rage au plus haut sommet de l’Etat. Catherine de Médicis assure la régence au nom de son fils, le trop jeune Charles IX. Un an plus tôt, la reine mère a évincé les Guise, chefs du parti catholique, dans le but de séparer le débat religieux du débat politique. En vain, les tensions s’exacerbent entre papistes et huguenots. L’Edit de janvier 1562 autorise la liberté de culte pour les protestants à condition que les offices soient célébrés en dehors des villes. Le 1er mars 1562, François de Guise et ses hommes massacrent soixante-quatorze protestants qui pratiquaient leur culte dans une grange à Wassy. Guise est accueilli en héros à Paris. La première guerre de religion est déclarée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
palamedepalamede   24 octobre 2016
Je ne vous peindrai point le tumulte des cris,
Le sang de tous côtés ruisselant dans Paris,
Le fils assassiné sur le corps de son père,
Le frère avec la sœur, la fille avec la mère,
les époux expirant sous leurs toits embrasés,

Les enfants au berceau sur la pierre écrasés
Des fureurs des humains c'est ce qu'on doit attendre.
Mais ce que l'avenir aura peine à comprendre,

Ce que vous-même encore à peine vous croirez,
Ces monstres furieux de carnage altérés
Excités par la voix des prêtres sanguinaires

Voltaire, La Henriade (extrait) à propos du massacre de la Saint-Barthélémy
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
AlfaricAlfaric   14 mars 2017
- Pourquoi les catholiques nous accusent-ils de ne pas aimer Dieu alors que nous faisons nos prières tous les soirs ?
- Mon père les appelait les idolâtres. Il disait qu’ils priaient de faux dieux. Chacun devrait pouvoir prier Dieu comme il l’entend, tu ne crois pas ?
Commenter  J’apprécie          270
lechristophelechristophe   23 décembre 2016
- Élie : Vous n'êtes pas effrayé à l'idée de mettre une papiste dans votre lit, sire ?
- Henri de Navarre : Catholiques ou protestantes, pour autant que je sache, Élie, toutes les femmes sont fendues pareillement. [...]
- Élie : Cependant, vous ne l'avez encore point mise au lit, votre reine Margot...
- Henri de Navarre : Non, Guise occupe toujours la place. Je me chauffe avec Madame de Sauve en attendant mon tour !
- Élie : Votre belle-mère, elle approuve ?
- Henri de Navarre : C'est elle qui l'a voulu, ce mariage avec son foutu esprit de concorde. Après, avec elle, on ne sait jamais. C'est une Médicis. Elle n'est heureuse qu'avec les deux pieds dans un seau de merde.
- Élie : Et votre beau-frère, le roi ?
- Henri de Navarre : Charles ? Il est trop occupé à faire des vers et à mettre de l'ordre dans sa tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   11 octobre 2016
-Une autre guerre de religion? N'avons-nous pas déjà assez tué au nom de Dieu?
-Dieu et le pouvoir sont deux choses bien différentes... Même si l'on met souvent l'un au service de l'autre...
Commenter  J’apprécie          130

Lire un extrait
Videos de Éric Stalner (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Stalner
Eric Stalner en interview pour planetebd.com .Sur planetebd.com, on qualifie souvent son dessin de « romantique »... Lui préfère qu'on dise que son dessin « a une âme ». C'est une question de vocabulaire, car dans tous les cas, le trait réaliste d'Eric Stalner fait partie des plus élégants, des plus raffinés (et des plus appréciés) de la BD en ce début de XXIème siècle. le dessinateur ?uvre dans beaucoup de registres, de l'Historique comme sa récente évocation du massacre de la Saint-Barthélemy (mais aussi le Boche, le roman de Malemort...), à l'anticipation (la zone, Voyageur) ou le polar (L'art du crime, Blues 46, la liste 66). Une petite interview en terres bretonnes (Quai des bulles 2016) pour le découvrir...
+ Lire la suite
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1288 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..