AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782352046134
Éditeur : Les Arènes (12/04/2017)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Cette série est l’histoire d’une fratrie que les guerres de religion vont séparer dans un premier temps, puis opposer lors du massacre de la Saint-Barthélemy.
Ces quelques jours d’août 1572 font basculer Paris dans l’horreur.

PARIS, 24 AOÛT 1572, CINQ HEURES DU MATIN
Le tocsin de la cloche de l’horloge du Palais donne le signal du massacre. Aucun huguenot, homme, femme ou enfant, ne doit survivre à cette journée placée sous le signe de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  15 avril 2017
Ce 24 août 1572, Paris se réveille au son du tocsin qui donne le signal du début d'un terrible massacre. Des hommes, des femmes et des enfants vont être sauvagement assassinés pour la seule raison qu'ils sont protestants. Haranguée par des prêtres catholiques fanatiques, la foule parisienne n'épargne personne. Elle viole, tue et s'approprie les biens de ses victimes au nom de Dieu. Tentant d'éviter les assassins, le jeune huguenot, Elie de Sauveterre, cherche à rejoindre son roi, Henri de Navarre, cloîtré au Louvre. Sur son chemin, il retrouve son frère et sa soeur devenus de fervents catholiques…
Ce deuxième tome, tout aussi passionnant, est aussi plus violent et plus fort que le premier. Les scènes de carnage sont impressionnantes et chaque vue de Paris est un admirable et saisissant tableau expressionniste. Les couleurs chaudes, le dessin précis, les dialogues simples montrent l'essentiel des acteurs et des enjeux politiques de cet épisode sanglant. Sans se perdre dans les détails, avec Tuez-les tous ! Pierre Boisserie et Eric Stalner nous convient avec force et intelligence à une vraie leçon d'histoire sur les dérives du fanatisme religieux, mais surtout sur la religion quand elle sert de prétexte pour aider le pouvoir politique à se renforcer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
tchouk-tchouk-nougat
  01 novembre 2017
Elie Sauveterre tente de regagner le Louvre pour servir son roi, Henri de Navarre mais il ne fait pas bon traîner dans les rues de Paris le jour de la Saint Barthélémy lorsqu'on est protestant!
Ce tome 2 montre l'horreur de la Saint Barthélémy. Il montre Paris en proie à la folie meurtrière des hommes. Il montre les puissants comploter dans leur palais pendant que le peuple se laisse aller à ses plus bas instincts.
Et parmi cet effroyable massacre, ce joue l'histoire d'une famille brisée qui se retrouve dix années après leur séparation. Elie retrouve enfin sa soeur et son frère disparu, mais que reste-t-il de leur enfance? Peut-on s'aimer à nouveau quand on est désormais dans un clan séparé par une guerre de religion sanglante?
Les dessins de Stalner sont toujours aussi beaux et précis. Les arrières plans et les détails fournis sont soignés et vivants. Il nous livre une belle fresque sur cette époque sombre.
Commenter  J’apprécie          140
MarquePage
  03 mai 2018
Un deuxième tome qui me tardait de lire. J'avais beaucoup aimé le premier, celui-ci ne fait pas défaut.
Si dans le premier j'avais du mal avec tous ces rois, princes, ducs et autre (en plus ils s'appellent tous Henri ou Charles, pas facile de s'y retrouver) avec sa relecture et une bonne concentration pour savoir qui était qui et faisait quoi, je n'ai pas eu de soucis pour celui-ci.
On navigue entre Histoire, religion et politique. C'est très intéressant. Ce n'est pas que des faits sanglants relatés, il y a aussi tout le côté manipulation pour le pouvoir. On est beaucoup dans les hautes sphères et la religion importe peu. Ca nous évite d'ailleurs des discours religieux et ésotériques. Nous suivons Elié de Sauveterre qui permet de faire le lien entre les dirigeants et ce qui se passe dans les rues de Paris, qui rend vraiment la situation absurde, tant de morts pour le même Dieu, et une vision étudiée et plus étendue qu'à l'histoire. Il rajoute aussi un peu de douceur et autre chose avec son histoire de famille. D'ailleurs on sent quelques mystères.
Elie est très sympathique. Il fait figure d'héros. Sans être cucul ni naïf ou tout puissant. On n'a pas grand-chose à lui reprocher, il n'en est pas pour autant agaçant. Il reste très humain et très attachant. Jeanne est tout aussi sympathique et attachante. Et même les rois et reines sont presque humains et on aime les suivre.
Les dessins sont réalistes et très réussis, agréables. Les visages sont expressifs. Eric Stalner nous offre (comme toujours) des personnages aussi réussis que les paysages et les rues de Paris sont très bien rendus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Franz
  23 novembre 2017
La gueule ouverte
Quand la cloche « Marie » de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois sonne à toute volée le tocsin dans la nuit du 23 au 24 août 1572, la Saint-Barthélemy devient pour les siècles à venir et les futures consciences dépassées, un déferlement de haine sanguinaire et de sauvagerie aveugle, une guerre civile brève, d'une intensité inouïe, menée tambour battant contre les protestants emmurés dans Paris. Viols, massacres, pillages constituent le credo d'une population étriquée, frustrée et débridée.
Le second volume de la trilogie consacrée à la sinistre nuit parisienne débute sur une harangue nocturne apte à galvaniser les badauds amassés et lancée par un homme d'église illuminé. Les massacres s'ensuivent et s'enfilent au long des ruelles et des épées. Les morts dénudés et entassés deviennent plus « becquetés que dés à coudre ». Au Louvre, Charles IX se lamente de la tournure démente prise à partir de sa décision consistant à ne s'en prendre qu'aux chefs militaires protestants. Il ne voulait pas une telle tuerie mais sa mère Catherine de Médicis, son frère cadet Henri, duc d'Anjou envisagent déjà les bénéfices politiques qu'ils pourront extraire de cet enfer. Pour le huguenot Elie Sauveterre, la rue pavée de sang va être longue et rude jusqu'à Henri de Navarre tenu au Louvre dans la chambre de Marguerite de France, future reine Margot.
Alors que le 1er tome était porté par un souffle épique haletant, le second volume semble marquer le pas quand bien même la fureur explose à chaque case. Peut-être est-ce dû à la répétition de trognes vociférant, bouches baveuses grandes ouvertes, yeux exorbités ou encore au déroulement du récit manquant de fluidité (qui fait quoi et pourquoi) ? Nonobstant ces remarques, le dessin d'Eric Stalner, au diapason des couleurs de Florence Fantini, est beau et expressif, les décors reconstitués sont fouillés et les mises en page multiplient les angles de vue avec brio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lechristophe
  01 janvier 2018
Dans ce deuxième tome de leur série "Saint-Barthélémy", Eric Stalner et Pierre Boisserie continuent de décrire les massacres et la fureur qui ont envahi les rues de Paris en cette fin août 1572.
Album très dur avec beaucoup de sang, de violence, de fanatisme religieux et où même les enfants ne sont pas épargnés.
Quant à l'histoire, Elie de Sauveterre, protestant, essaye de regagner le Louvre où son roi Henri de Navarre, le futur Henri IV, est plus ou moins en sécurité, protégé par son épouse, Marguerite de Valois, et par son sang royal. Mais être protestant dans les rues de Paris ce jour-là n'est pas de tout repos. Elie va devoir tracer son chemin avec ses épées et va croiser la route de son frère et sa soeur, kidnappés jeunes et ayant basculés depuis lors dans le camp catholique et le fanatisme meurtrier... du côté du pouvoir, les remords empoisonnent le roi Charles IX, qui sombre de plus en plus dans la folie, et sa mère Catherine de Médicis, qui obéit à son conseiller italien le mystérieux Scipio.
Ce deuxième tome a pour moi les mêmes défauts que le premier : j'ai du mal à différencier Charles IX, Henri IV et Henri III. Ce n'est qu'avec les dialogues que je comprends qui est qui. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
ActuaBD   06 juin 2017
Le dessin d’Éric Stalner est toujours aussi expressif tandis que le scénario de Pierre Boisserie est parfois un peu confus, mais cela retranscrit aussi la confusion totale qui régna durant cette journée sanglante.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   14 avril 2017
Avec savoir faire et aisance, tuez-les tous ! allie fiction et réel.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   05 avril 2017
Ce second tome est encore plus fort, plus prenant, plus choquant que le premier. Une oeuvre qui marque les esprits.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
palamedepalamede   13 avril 2017
Mais pourquoi veulent-ils nous tuer au nom de Dieu ?
Commenter  J’apprécie          151
Helene1960Helene1960   26 octobre 2019
Je n'ai jamais oeuvré que pour eux, pour qu'ils accomplissent leur destin... Mais l'édifice que j'ai patiemment construit depuis la paix de Saint-Germain est en train de s'effondrer. Je n'ai pas mis mon âme en péril pour voir ce royaume fracassé...
Commenter  J’apprécie          20
lechristophelechristophe   01 janvier 2018
- Elie (soutenant Rose qui vient d'être violée et traversant les rues de Paris remplies de cadavres sanguinolents et de pilleurs) : Cette violence des puissants n'a fait qu'attiser les plus bas instincts du peuple. Ceux qu'ils ont massacrés pour les dépouiller ne sont pas tous de la Réforme. Il n'est plus question de Dieu, du Christ ou de la Vierge Marie... Il n'y a plus que des sauvages, des animaux ! Le sang appelle le sang. Ils vont s'en prendre à nous si nous traînons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 novembre 2017
-Si la bonté des gens avait à voir avec leur religion, cela se saurait depuis longtemps, non?
Commenter  J’apprécie          20
lechristophelechristophe   01 janvier 2018
- Fanatique religieux : L'hérétique a mérité sa peine puisqu'il vole les âmes qui appartiennent à Dieu ! Que chacun tue son frère, son ami ou son prochain s'il a blasphémé le nom du seigneur !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Éric Stalner (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Stalner
Eric Stalner en interview pour planetebd.com .Sur planetebd.com, on qualifie souvent son dessin de « romantique »... Lui préfère qu'on dise que son dessin « a une âme ». C'est une question de vocabulaire, car dans tous les cas, le trait réaliste d'Eric Stalner fait partie des plus élégants, des plus raffinés (et des plus appréciés) de la BD en ce début de XXIème siècle. le dessinateur ?uvre dans beaucoup de registres, de l'Historique comme sa récente évocation du massacre de la Saint-Barthélemy (mais aussi le Boche, le roman de Malemort...), à l'anticipation (la zone, Voyageur) ou le polar (L'art du crime, Blues 46, la liste 66). Une petite interview en terres bretonnes (Quai des bulles 2016) pour le découvrir...
+ Lire la suite
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1305 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre