AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782080256171
368 pages
Flammarion (18/08/2021)
3.65/5   88 notes
Résumé :
« Comme j’ai hâte, comme j’ai hâte d’arriver à cet âge où on n’est plus trop jeune. »

Justine vit seule avec sa mère à Cressac, un village où il ne se passe jamais rien. Sauf cet été, puisqu’Océane a disparu. Justine la connaît de vue, elles sont dans le même lycée. Sa disparition qui se prolonge donne à ce début d’été qui ne promettait qu’ennui une couleur trouble. Son absence réveille chez Justine une soif impérieuse de partir loin d’ici, seule ou a... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 88 notes
5
9 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Kittiwake
  16 novembre 2021
Cet été-là, ce n'est pas la chaleur écrasante qui fait l'objet des échanges à la boulangerie, bien qu'il fasse particulièrement chaud. le sujet est bien plus dramatique : une jeune fille a disparu.
Justine est bien sûr touchée par ce fait divers, même si elle ne connaissait que très peu Océane, à laquelle elle n'avait pas adressé la parole depuis l'école primaire. Touchée parce qu'elles ont le même âge et le même environnement. Et puis la population se rassemble d'abord pour une battue dans la forêt puis une marche blanche, l ‘émotion est contagieuse.
Mais ce qui trouble Justine au cours de ces vacances au delà de ce fait divers, ce sont les sentiments amicaux mis à mal, c'est aussi l'émoi d'un amour violent et d'autant plus profond qu'interdit.
A cet âge en équilibre entre l'enfance encore proche, et une future indépendance tant souhaitée , les émotions bousculent, perturbent et font vaciller les certitudes autant que le fait divers qui a frappé le secteur.

L'autrice décrit avec une grande sensibilité l'état d‘esprit de cette adolescente, ordinaire, pas parmi les plus jolies, pas moche non plus. Les doutes qu'elle éprouve sur sa capacité à séduire la conduisent à tester son pouvoir attractif. Elle montre une ingénuité sensible, émouvante.
Tout au long du roman plane le mystère de la disparition, et si le temps qui passe réduit les chances de retrouver Océane vivante, les soupçons sont là, et il faudra attendre le dénouement pour comprendre ce qui s'est passé.
L'ambiance générale d'ennui, de chaleur accablante, du temps qui s'étire sans fin est très bien rendue. Et contribue au plaisir de cette lecture pudique et séduisante.

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          770
croquemiette
  27 septembre 2021
Justine a 16 ans, elle vit avec sa mère dans le village de Cressac, où jamais rien ne se passe.
Sauf cet été, Océane a disparu. Justine n'était pas très proche de la jeune fille, mais ça la touche quand même. Ça aurait pu être elle ou n'importe laquelle des lycéennes et sa mère l'empêche de sortir. C'est comme une menace qui plane. L'été passe, et Océane, aux multiples amoureux, ne revient pas.
Cet été est trop chaud. Une canicule de plomb qui n'en finit plus. Justine s'ennuie beaucoup, même s'il y a Mathilde, sa meilleure amie, et le cimetière où elle va griller des clopes en cachette.
Elle en a marre et voudrait déjà être adulte et pouvoir faire ce qu'elle veut. Quand Thierry Vedel, un bel homme d'une quarantaine d'années vient s'occuper du jardin, elle fantasme et s'invente des histoires. Cet homme devient son obsession.
Thimothée Stanculescu qui a une trentaine d'années, a parfaitement réussi à se glisser dans l'esprit révolté de cette ado à fleur de peau qui n'a que faire de ces 16 ans. Colère, désir, amour, amitié, incompréhension, rejet des parents… Autant de thèmes caractéristiques de cet âge qui sont abordés ici avec justesse. C'est bien sûr un texte très honnête, Justine est entière et ne ment pas.
C'est aussi un roman d'atmosphère. On y est vraiment, dans ce bled paumé où les rues sont vides, sous ce soleil brûlant. On sent bien que quelque chose va se passer, surtout depuis la disparition d'Océane qui échauffe les esprits et inquiètent les mères. Convocations à la police, battues, marche blanche... l'ambiance est funeste et la suspicion s'installe.
J'ai aimé ce texte, je trouve l'écriture très intéressante, c'est vraiment une plongée dans la psychologie du personnage et c'est ce que j'aime dans les romans. L'auteure nous offre quelques magnifiques pages, pleine de sensualité, sur la découverte du corps et la montée du désir. Elle a su parfaitement saisir ces quelques mois charnières, ce passage clé où l'on passe de l'adolescence à l'âge adulte.
Un seul bémol, j'ai trouvé que l'on tournait en rond. Alors, certes, on peut me répondre que Justine aussi est en boucle, mais au bout d'un moment, on finit par comprendre qu'elle "s'ennuie", que "ses parents ne l'aiment pas" et qu'elle voudrait déjà être adulte ! Ça m'a parfois un peu irritée et le texte aurait supporté une centaine de pages en moins.
Ceci dit, ça reste un très bon premier roman, avec un bel accueil critique. Je ne regrette pas cette lecture nostalgique et voluptueuse, sur fond de drame et de canicule. Une belle plume, j'ai hâte de lire ses prochains romans !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Verdure35
  16 juillet 2021
J'ai été agréablement surprise en lisant ce roman, je pensais (titre et couverture à l'appui) trouver un texte dans l'air du temps , ce que je n'apprécie guère en général.
En fait, l'histoire de Justine est intemporelle, c'est celle d'une jeune ado qui en l'espace de 3 mois de vacances passe de chrysalide à papillon.
Cet été qu'elle passe chez sa mère quelque par en Charente( son père est quelque peu oublieux d'elle) s'avère morose , mais une ancienne camarade de classe , Océane, disparaît, elle sera le fil rouge de la transition de petite fille à très jeune femme de Justine.
En peu de temps elle découvre que les parents sont insupportables, que les meilleures amies peuvent trahir, que les garçons de son âge méritent indifférence même si les atomes sont en mouvement, et surtout qu'un homme "fait" peut déclencher un cataclysme hormonal pris pour un amour éternel." L'Adolescence "dans tous ses états...
Bien écrit, sans poncifs, sans moraline, , avec beaucoup de délicatesse; un beau roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Billie72
  17 octobre 2021
Timothée Stanculescu a trente ans. Elle n'a pourtant pas oublié comment on est à seize ans. Ce que l'on pense, à quoi on rêve, ce que l'on attend de la vie.
Justine vit seule avec sa mère à Cressac, un village où il ne se passe jamais rien. Sauf cet été : une fille de son âge, qu'elle connaît vaguement de vue, a disparu. le fait divers met le village en émoi.
Il fait chaud, et les sources de distractions sont peu nombreuses. La disparition d'Océane et la canicule pèsent comme des chapes de plomb. Justine s'ennuie, s'inquiète, doute, rumine, espère, fantasme.
Le roman raconte les affolements d'un coeur jeune qui explore les méandres des relations d'amitié, serments d'un jour, secrets éventés, trahisons et déceptions.
L'impatience candide d'une « jeune fille en fleur » qui ne se sent plus enfant mais n'est pas encore aguerrie à l'intransigeance des adultes.
Les frémissements d'un corps qui aspire à l'amour, le grand, le vrai.
Une page qui se tourne, le temps d'un été.
J'ai absolument tout aimé dans ce roman : la photo de couverture, le thème et l'angle sous lequel il est abordé, la trame narrative, relativement lente, qui sert le propos sans que l'on s'ennuie un seul instant, l'écriture délicate et sensuelle, le ton juste, le léger suspense entretenu avec art, l'épilogue qui est tel que je l'espérais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
clemaufildespages
  01 septembre 2021
UN ROMAN ÉBLOUISSANT ! COUP DE COEUR 💙
Justine vit seule avec sa mère à Cressac, un bled paumé où il ne se passe jamais rien... le climat est pesant. A l'image de cet été qui s'annonce morose et ennuyant...
Des amitiés qui s'effritent, un mec totalement lâche, un père trop absorbé par son travail qui ne se soucie que très peu d'elle. Et Océane, une fille de son lycée qui disparaît. Justine ne la connaissait que de vue, mais son évanouissement dans la nature jette un voile trouble et inquiétant sur son quotidien.
Justine, une jeune fille qui se cherche, qui se sent incomprise, qui rêve de quitter cet endroit. Comme perdue au milieu de ce monde d'adulte, de cet été pas comme les autres...
"Comme j'ai hâte, comme j'ai hâte d'arriver à cet âge là où l'on est plus trop jeune"
Quel premier roman incroyable, c'est un vrai talent qui se révèle !
C'est l'histoire d'un basculement de petite fille à jeune fille, l'été de ses 16 ans. A la fois une fin et un commencement. Une histoire intemporelle, celle d'une ado à une période charnière de son existence. Une période entre l'enfance et l'âge adulte, où tout est plus intense. Où l'innocence se fait la malle, où les émotions sont exacerbées.
J'ai été comme hypnotisée par ce roman porté par l'écriture tendre et délicate de Timothée Stanculescu. Il m'a touchée profondément. de façon intime...
Des parents qui ne comprennent rien, des amis qui trahissent, des garcons bien trop puérils et décevants mais un crush qui prend toute la place dans l'esprit et le coeur. Des problèmes de communication, de confiance en soi aussi, la difficulté d'accepter ce corps qui change...
L'éblouissement des petites filles, un titre parfait. La fièvre adolescente est racontée avec tant de justesse. Pleins de petits détails qui font mouche, qui rappellent des souvenirs. L'odeur de vanille, les gourmettes qui s'échangent, les promesses qui ne sont pas tenues, ce mec dont on voudrait attirer l'attention, ce dont on rêve...
Bref, l'adolescence dans tous ses états. Ses joies, ses peines, ses détresses. Racontée avec tant de délicatesse...
Vous l'aurez compris, gros crush pour cette histoire que je vous conseille grandement !
Alors... tenté(e)s? 😘

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
KittiwakeKittiwake   16 novembre 2021
Ici c'est le désert de la jeunesse, où les plus belles années de promesses et de folies se heurtent à cette immense rien. La seule chose que l'on puisse perdre par ici, c'est le sentiment de liberté. Le ciel ouvert absolument partout. Partout. Pas un abri dans ce désert. Tout s'évapore, tous les désirs et tous les possibles. Toutes les différences.
Commenter  J’apprécie          220
Billie72Billie72   10 octobre 2021
Il est vivant ce dos, c'est une rivière, un torrent. Il s'accroupit au bord du trou pour fumer, en levant vers le ciel, vers le soleil, son visage. Il me semble voir d'ici qu'il sourit, c'est une grimace ouverte de plaisir. C'est de là que viennent les larges sillons qui encadrent sa bouche, comme des parenthèses, comme si tout ce qu'il disait était entre parenthèses. Les parenthèses de ses silences, de ses sourires offerts au soleil. J'aimerais tellement le voir de face, apprendre de lui comment on dessine un sourire de plaisir. Comment on prend un visage de plaisir. Comment on prend du plaisir, simplement celui de la lumière et de la chaleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EnapetEnapet   18 août 2021
Journal d’adolescence ... toujours sympathique à lire même quand cette période de la vie est lointaine . Ce pourrait être à une autre époque , dans un autre pays . Cette histoire est universelle : mais les filles la vive-t-elle de façon plus intense , souvent avec l’aide d’un journal intime ? La force de ce livre est peut-être son intemporalité et la nostalgie qui en découle.
Commenter  J’apprécie          20
EliseDupontEliseDupont   09 décembre 2021
La seule chose que l’on puisse perdre par ici, c’est le sentiment de liberté. Le ciel ouvert absolument partout. Partout. Pas un abri dans ce désert. Tout s’évapore, tous les désirs et tous les possibles. Toutes les différences. On est condamnés à prendre peu à peu la couleur et l’apparence des autres, de prendre l’uniforme et l’attitude et l’esprit des gens d’ici. De se fondre les uns les autres dans la vie normale. À la fin, nos maisons sont les mêmes, nos sommeils sont les mêmes, nos amours sont petites, nos joies sont petites, nos peines sont petites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EmilieBSEmilieBS   30 novembre 2021
Ce regard qu’il pose sur moi… Quelle douceur, quelle gentillesse dans son visage, c’est la douceur des forts, la gentillesse des forts. Ce visage près de moi, cette voix qui ne s’adresse qu’à moi, je pourrais rester là jusqu’à la fin de ma vie sans jamais avoir envie de partir, sans jamais avoir envie de voir un autre visage, d’entendre une autre voix, de respirer une autre odeur. Je ne me suis jamais sentie autant à ma place qu’en sa présence. Dès qu’il est là c’est l’univers entier qui se met en ordre, en équilibre. Je ne veux jamais le quitter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Timothée Stanculescu (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Timothée Stanculescu
A l'occasion des Correspondances de Manosque 2021, Timothée Stanculescu vous présente son ouvrage "L'éblouissement des petites filles" aux éditions Flammarion. Rentrée littéraire automne 2021.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2546751/timothee-stanculescu-l-eblouissement-des-petites-filles
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : premier romanVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus