AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781023505567
Seuil Jeunesse (24/09/2015)
5/5   4 notes
Résumé :
Marijke, jeune servante de 11 ans, travaille dur chez les Van de Velde. Pour ses maîtres, elle veille consciencieusement à l'entretien de la maison. Elle rêve bien sûr d'une vie meilleure, et ne trouve des moments de liberté qu'en étendant le linge au jardin. Un jour, elle distingue parmi les épluchures de légumes une graine à l'aspect étrange.

Anne Buguet imagine un conte des pays du Nord, et revisite les grands maîtres flamands avec l'inventivité et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
blandine5674
  05 mars 2020
Un très bel album à admirer pour ses dessins fournis et détaillés. Pour, à la lecture, voyager dans un jardin extraordinaire. Pour débat avec les enfants car le texte fait référence à de nombreux contes et donne une ouverture sur la peinture de Vermeer. Instructif et artistique. A lire, relire. A partager avec les enfants présents et pour nous rappeler nos lectures d'enfant.
Commenter  J’apprécie          290
SophieLesBasBleus
  13 octobre 2017
Les journées de Marijke sont bien remplies : Madame van de Velde, sa patronne, la sollicite sans cesse pour laver, nettoyer, astiquer, dépoussiérer la belle maison où Marijke est servante. La fillette de 11 ans n'a guère le temps de rêver ! Jusqu'à ce qu'une étrange graine qu'elle a plantée se transforme en arbre. Dès qu'elle peut disposer d'un instant de liberté, Marijke escalade les branches pour découvrir ce qui se passe au-delà des murs du jardin. C'est ainsi qu'elle voit le passage des saisons, les travaux des hommes et les jeux des enfants. Dans ce monde auquel elle n'appartient pas encore, elle aperçoit Gerlof qui lui promet de faire son portrait et lui offre un ruban bleu et une perle en gage d'amour éternel. Mais l'arbre se fane et passe le temps...
Toute en délicatesse, l'histoire convoque subtilement l'image de la "Jeune Fille à la perle" de Vermeer et offre un superbe voyage à l'intérieur des tableaux de l'école flamande. Les mots de Valère Staraselski épousent comme des enluminures les superbes illustrations d'Anne Buguet. Chaque page s'ouvre sur une merveille de couleurs chatoyantes, de formes douces, de textures soyeuses, de décors saisissants. L'oeil s'attarde sur les détails délicieux, reconnaît les indices subtilement disséminés qui incitent à redécouvrir les oeuvres dont ils sont extraits. Ici les mules et le chien des "époux Arnolfini", là l'arbre hivernal et les corbeaux du "Paysage d'hiver avec patineurs", plus loin c'est la composition de la "Femme lisant une lettre" qui est rappelée. Ce jeu de références picturales aiguise le regard et agit comme une véritable rencontre avec les personnages qui figurent sur les toiles des musées.
Récit et illustrations se complètent, se répondent et s'enrichissent mutuellement sans jamais enfermer la lecture dans une interprétation univoque. L'album devient ainsi la magnifique métaphore du pouvoir de l'art, de la nature et de l'amour qui ouvrent les portes de la connaissance pour faire naître au monde. A l'élégance et à la richesse des images répondent celles de l'écriture, si souple, si fluide, qu'elle sait suggérer les contrastes entre l'insouciance de l'au-delà du mur et la stricte obéissance à l'intérieur de la maison.
"La jeune fille au ruban" est un album de grâce et d'harmonie que je ne me lasse pas de lire, de feuilleter en y retrouvant à chaque fois le même émerveillement. L'imaginaire est sans cesse sollicité et s'appuie sur un réseau fertile de références complices vers d'autres oeuvres. Un album d'une richesse inépuisable qui me fait ardemment souhaiter que soit aussi publiée "La rose de Mantoue", fruit d'une nouvelle collaboration entre Anne Buguet et Valère Staraselski.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Ricochet   11 janvier 2016
C’est superbe, artistique, instructif sans en avoir du tout l’air, et un brin malicieux aussi.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   03 mars 2020
"Eh, Marijke, ne pleure pas. Tu es si jolie quand tu souris" lui dit-il. "Moi, quand je serai grand, je serai peintre. Je ferai ton portrait et tu deviendras très célèbre." Avant de disparaître, il lui jette un ruban auquel est attachée une perle.
Commenter  J’apprécie          102

Videos de Valère Staraselski (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valère Staraselski
Rencontre avec Valère Staraselski au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2018 à Arras, le 1er mai. Dernier roman : le Parlement des Cigognes. Editions du Cherche Midi
Médiation : Julien Delorme Captation : Colères du Présent
autres livres classés : peinture hollandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
896 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre