AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Philippe Vigneron (Traducteur)
EAN : 9782290002278
734 pages
J'ai lu (13/10/2008)
3.17/5   6 notes
Résumé :

Moscou, décembre 1991. Au plus fort de l'affrontement entre mafias russe et tchétchène, Alice Liddell, consultante américaine du Fonds monétaire international, doit privatiser la principale distillerie de vodka du pays, Octobre Rouge. Rouge, comme le sang de ces trois cadavres d'enfant découverts sous les glaces de la Moskova et dans les égouts de la ville... Juku Irk, ancien officier de police estonien, ne tarde pas &#x... >Voir plus
Que lire après VodkaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Vodka commence sur une vraie bonne idée : raconter les premières heures de la découverte de l'économie de marché de la Russie après la chutte de l'URSS. L'axe central est la privatisation et de Red October, LA distillerie de vodka de Moscou qui est aux mains de Lev, un vor (ces mafieux dont l'organisation est née dans les camps de déportation staliniens). Pour mettre en place cette privatisation, le FMI fait appel à Alice, une américaine issue de Wall Street. A cette intrigue économique viennent se greffer une guerre des gangs entre mafia russe et mafia tchétchène, des machinations politiques dans les hautes sphères de l'état russe, une histoire de tueur en série et une histoire d'amour.

L'histoire de la privatisation est très bien menée et forme une bonne source d'inspiration pour comprendre la perception du capitalisme par l'homo sovieticus. le vrai personnage central du livre, c'est Red October et l'auteur se fait un plaisir en racontant plein de choses intéressantes sur la vodka et la culture d'entreprise russe. Là où les choses se gatent, c'est avec les intrigues secondaires :
- le guerre entre mafieux est manichéenne (Bouh les méchants tchétchènes !) ;
- les personnages sont des clichés ambulants (la palme revenant à Alice, l'américaine capitaliste alcoolique marié à un chirurgien mais qui tombe amoureuse du gentil mafieu sensible qui se cache derrière une apparence d'ours) ;
- l'histoire du tueur en série est artificiellement collée à l'intrigue pour donner un peu plus de suspens mais elle est aussi crédible qu'une promesse électorale ;
- le complot politique risible de simplicité ;
- l'insupportable histoire d'amour entre Lev et Alice qui donne envie de coller de baffes à l'auteur tellement c'est téléphoné.

Bref, le roman est sympathique pour collecter des détails sur la vie moscovite et l'influence des vory sur la Russie, mais il est loin d'être incontournable.
Lien : http://hu-mu.blogspot.com/20..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je déteste qu'on m'appelle "camarade".
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2795 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}