AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Agnieszka Zuk (Traducteur)Laurent Alaux (Traducteur)
EAN : 9782267016925
204 pages
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (22/08/2003)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Dukla est une petite ville au sud de la Pologne à la limite des Carpates, proche de la frontière avec la Slovaquie. La place du marché concentre tout le vide du monde et le vent souffle directement de l'Alaska et de la Sibérie. Dukla, avec ses murs croulants, le château du duc von Brühl, ses deux églises baroques et sa synagogue incendiée, exerce un pouvoir magique sur le narrateur, qui y retourne toujours comme s'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
5Arabella
  28 juillet 2016
Encore une fois, Stasiuk fait un livre qui ne ressemble pas à ses autres livres. Je n'arrive pas à comprendre comment il fait ça, avec le même univers à priori, faire un livre différent. Comme la lumière différente à chaque heure du jour.
Aucun récit, ou alors des bribes, comme cette jeune femme qui l'attirait pendant des vacances au début de l'adolescence. Mais il y a en fait juste des impressions, des sensations, en partant d'un lieu, d'une banalité, voire d'une laideur sans rien de particulier.
Une petite ville, somnolente, dans laquelle il ne se passe rien ou presque. Et Stasiuk compose à partir de ce rien une prose par moment presque lyrique, pour parler de la banalité et laideur quotidienne. du grand art.
Même si je n'ai pas aimé autant que d'autres de ses livres, parce que c'est un peu gratuit. Je trouve que finalement il en rend mieux compte de cet univers dans Les contes de Galicie, parce qu'il y a des personnages, des bouts de vie, pas seulement un décor. Et Dukla c'est surtout cela, un décor. Même s'il est très réussi, Stasiuk peut faire plus. Enfin je trouve. Mais rien qu'un décor de Stasiuk, cela vaut bien plus que les oeuvres complètes d'autres auteurs. Mais cela n'engage que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fildelin
  17 janvier 2019
Dukla est une petite ville du sud-est de la Pologne, au pied des Carpates, plus pécisément du massif des Beskid Niski (les Basses Beskides). C'est également le nom d'un col, une des deux principales frontières entre la Pologne et la Slovaquie, ville de passage donc, et de migrations. Le roman est une succession de descriptions de moments vécus par l'auteur à Dukla ou dans les environs avec ce parti-pris énoncé dès les premières phrases: «dans ce récit, il n'y aura pas d'intrigue, rien ne doit interférer quand on va vers le néant et que l'on constate que le monde n'est que brouillage du libre flux de la lumière.» Pas de déroulé chronologique donc: des scènes d'enfance, des visites à l'âge adulte, une évocation de la viste de Jean-Paul II à Dukla en 1997… Quelques lieux font l'objet de visites récurrentes: les ruines de la synagogue, le bar du PTTK (une sorte d'office de tourisme), l'église Marie-Madeleine et sa statue funéraire de la Comtesse Amalia qui exerce des pouvoir érotiques sur l'auteur… Chacun de ces tableaux fait l'objet de descriptions sur les saisons, la lumière, les personnages ou les animaux rencontrés, les compagnons de voyage et les pensées de l'auteur à des moments particuliers de sa vie. Un livre très poétique à savourer lentement, à lâcher puis à reprendre, à lire dans le désordre et une invitation à découvrir les Beskides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Video de Andrzej Stasiuk (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Stasiuk
Le jeudi 25 octobre 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr) recevait Hélène Gaudy en qualité de libraire invité.
Elle nous présentait sept livres qui lui tiennent particulièrement à c?ur :
1. Georges-Arthur Goldschmidt, La traversée des fleuves (02:05) 2. Andrzej Stasiuk, Un vague sentiment de perte (12:15) 3. Jakuta Alikavazovic, L'avancée de la nuit (20:40) 4. Sylvain Prudhomme, Là, avait dit Bahi (32:26) 5. Jean-Christophe Bailly, Description d'Olonne (42:16) 6. Georges Perec, W ou le souvenir d'enfance (48:10) 7. Gwenaëlle Aubry, Personne (54:40)
En fin de rencontre, Charybde 7 évoquait chaleureusement plusieurs ouvrages d'Hélène Gaudy (1:00:30)
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature polonaiseVoir plus
>Littératures indo-européennes>Balto-slaves : Bulgare, macédonienne, serbo-croate>Littérature polonaise (69)
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre