AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 208129785X
Éditeur : Flammarion (02/01/2013)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Derrière la Thaïlande du sourire, des plages et des massages, il existe une Thaïlande noire, violente, où la drogue est répandue et l'emprisonnement aisé. La corruption y est reine et les tensions religieuses embrasent des régions entières.
Dans ces provinces, l'armée a pour mission d'étouffer la montée d'un islam jugé inférieur par les dirigeants majoritairement bouddhistes, une mission qui, en quelques années, a causé des milliers de morts…
Le narrat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  09 mai 2016
Dans son troisième roman, La nuit pacifique, Pierre Stasse, jeune auteur français, nous offre un séjour en Thaïlande.
Pour fuir son passé, Hadrien, jeune homme énigmatique, a quitté le Nord de la France pour s'installer comme retoucheur de photo dans ce pays asiatique. Aidé dans sa tâche par un autochtone, Vichaï, il se voit bientôt contacté par un député en vue de sa campagne.
Dans un pays en proie aux pluies diluviennes menaçant une population aux abois, où les attentats terroristes sont réprimés par la violence et les tortures militaire et où un simple sms peut vous conduire à connaître les geôles peu accueillantes, Stasse nous invite à suivre le parcours de ses protagonistes dans une description au plus près de la vie de ce pays.
Si certains discours ou expressions locales sont venus contrarier ma lecture, j'ai néanmoins pris du plaisir à suivre l'histoire jusqu'à la révélation finale d'un terrible secret, dont l'auteur a si bien su, tout au long de son récit, ménager le suspense.
J'ai lu assez vite ce livre qui m'a permis de découvrir un pays dont finalement, je savais peu de choses... ça sert aussi à ça la littérature....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
sandrine57
  02 juin 2013
Pour fuir un drame personnel, Hadrien Verneuil a quitté la France et s'est construit une nouvelle vie, loin de tout et loin des siens, en Thaïlande. A Bangkok, il a monté une société de retouches photographiques avec Vichaï, son associé thaïlandais, et partage son temps entre son travail et ses séances de boxe thaïe. Une vie apaisée qui se voit bouleversée le jour où il retrouve par hasard la trace du psychiatre qui a conduit sa soeur au suicide. Vingt ans après les faits, Hadrien tient enfin sa vengeance à portée de main. Tandis que le pays est dans l'attente d'une inondation dévastatrice, que les provinces sont secouées par des attaques terroristes, que son associé est arrêté pour crime de lèse-majesté, Hadrien ne pense plus qu'à punir celui qui a détruit sa famille.

La Thaïlande, terre d'accueil des expatriés européens, petit pays serein qui n'a jamais connu ni la guerre, ni la colonisation, royaume paisible et prospère, carte postale aux plages de sable fin...Et si derrière cette image policée se cachait une autre Thaïlande, celle de la misère, du trafic de drogue, de la corruption, de la poussée islamiste, des attentats terroristes, d'un Etat autoritaire? C'est dans ce Bangkok-là qu'évolue Hadrien Verneuil, dans les ruelles tortueuses, les bouis-bouis mal famés, les salles de boxe obscures. Il sait bien, lui, que les apparences sont souvent trompeuses puisque son travail est de corriger la réalité pour ne laisser voir que le meilleur : photos publicitaires gentiment mensongères et petits arrangements avec la vérité sur les photos politiques. Dans la moiteur étouffante de la mousson, le jeune homme va se confronter à sa propre vérité et découvrir que, comme les images, les souvenirs aussi peuvent être faussés.
Une écriture vive, moderne et très visuelle pour un récit envoûtant qui se dévore comme un polar. Quand la tension monte, quand les évènements s'accélèrent, quand les pluies s'abattent avec fureur, les personnages perdent le contrôle et le lecteur est cueilli par un final renversant et inattendu. Une belle réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
sylvaine
  16 août 2017
Entre "la nuit de Bangkok n'apaisait rien " et "Jamais je n'avais ressenti une telle sérénité. Seul dans la nuit pacifique" pour Hadrien Verneuil , jeune français expatrié en Thaïlande le chemin aura été long et douloureux! Il y 20 ans jour pour jour que sa soeur Cécile est morte noyée dans un étang près de chez eux. 2O ans qu'Hadrien pleure sa soeur chérie, 20 ans que l'absence est toujours là, toujours aussi vive .. Il a enfin retrouvé celui qu'il juge responsable du décès de Cécile son psychiatre le Dr Malle lui aussi expatrié en Thaïlande . ....
Certes Hadrien est le narrateur incontournable de ce roman mais il serait injuste d'oublier son associé thaï dans l'entreprise de retouche de photos qu'ils ont créée , le député qui veut devenir ministre et son épouse engagée dans les ONG locales . Il ne faudrait pas oublier non plus la Thaïlande et sa complexité , économique, culturelle , historique. le silence , les non-dits sur le sort de cette province du sud ancien sultanat à majorité musulmane en opposition au reste du pays bouddhiste... La violence est à chaque coin de rue, la mousson aussi , l'eau s'infiltre dans les rues, dans les maisons , dans les âmes ..
Et il y a Bangkok , la ville toujours en mouvement, véritable écrin de cette histoire pas comme les autres.
Je découvre avec La nuit pacifique l'univers de Pierre Stasse , quelle découverte! une écriture précise, juste,percutante, un auteur de très grand talent qu'il faudra à mon humble avis suivre de très près .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Analire
  26 avril 2013
Avant de commencer à rédiger ma chronique et à vous parler de la nuit pacifique, je voulais féliciter Pierre Stasse pour son style d'écriture et pour le rythme de son récit. Tout juste âgé de 26 ans, c'est avec une immense maturité et un profond professionnalisme qu'il signe aujourd'hui son troisième roman : La nuit pacifique. Que de talents pour un si jeune homme, qui sait parfaitement comment envoûter le lecteur et le faire voyager.
L'histoire se déroule dans un pays très éloigné de la France, la Thaïlande, plus précisément dans la capitale, Bangkok. On y rencontre Hadrien Vernueil, qui n'est pas du tout originaire de la Thaïlande (son identité le prouve) ; il provient de France, de Lilles. Fuyant son pays natal suite au suicide de sa soeur, il se réfugie en Thaïlande pour oublier... mais aussi pour se venger, secrètement.
En parallèle, on suit la vie de deux Thaïlandais pur race, Vichaï et Boonsophone. Dans un climat de guerre et de raz-de-marée, Pierre Stasse nous décrit la vie très modeste des Thaïlandais, et leur état d'esprit.
Le lieu où se déroule tout le roman est parfaitement d'écrit, on peut se plonger aisément dans cette grande capitale qui en fait rêver plus d'un, parmi tous ses Thaïlandais. Pierre Stasse décrit les conditions de vie de cette population, leur condition politique et économique, de façon à pouvoir comprendre leur mentalité et leur pays. Malheureusement dans son roman, c'est plus une Thaïlande pauvre, moche et violente qui en ressort... j'espère que ce pays n'est pas pareil dans la réalité.
Les personnages ne sont pas très attirants, ils sont décrits péjorativement, pour faire en sorte que nous ne nous attachions pas à eux. Ils évoluent dans des chapitres différentes, on suit leur différente vie, et leur évolution.
J'ai trouvé que certains personnages avaient peu d'intérêt, ils ne servaient pas à grand chose et n'alimentaient pas le roman. En revanche, Hadrien Vernueil m'a beaucoup plût... jusqu'à la révélation de la fin.
Ce dénouement est d'ailleurs très inattendu, surprenant au plus haut point. Je n'aimerais pas vous révéler le retournement de situation du dernier chapitre, mais en tout cas, attendez-vous à être drôlement surpris (et assez dégoûté).
Comme dit tout au début de ma chronique, j'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur, que je trouve mature, aiguisée, et très pointilleuse. Ce livre fait honneur à la littérature française : merci !
Un roman superbement écrit, qui transporte dans les profondeurs d'une Thaïlande très mystérieuse.

Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KRISS45
  07 décembre 2013
La Thaïlande de Pierre Stasse n'est pas exactement le paradis vanté par les marchands de voyages. L'envers du décor c'est la corruption politique, l'enfer de la drogue locale le yaa baa, la prostitution, le terrorisme, la répression policière musclée et pour clore le tout les inondations incontrôlées.
Ce n'est pas ce triste tableau qui m'a gênée et désappointée mais la forme du roman. C 'est un récit très contemporain, c'est-à-dire truffé de mots branchés ou vulgaires, de scènes de sexe explicites (qui ont fait la triste réputation de cette région), et surtout de passages nébuleux quant à leur sens. le mélange des genres : exotisme, drame familial, vie professionnelle, psychanalyse m'apparaît mal maitrisé.
Le narrateur s'est servi de cette toile de fond exotique pour évoquer une épreuve intime qui est à l'origine de son exil oriental. C'était une bonne idée mais le résultat est décevant;
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Tostaky61Tostaky61   12 mai 2016
Tu es comme un putain de contrebassiste ! Un putain de connard qui s'excite à l'arrière-plan et qui se rend pas compte que ses bruits sourds n'atteignent pas le public, alors il joue comme un diable et pince les cordes du plus fort qu'il peut et c'est un génie du rythme et ouais il a le swing ce connard de contrebassiste, il bouge tout le corps en osmose avec ses doigts silencieux et dans son cerveau quel vacarme d'enfer ! Quel tonnerre ! Mais nous, on entend des miettes car tout est dévoré par d'autres types qui ne se sont pas trompés d'instruments. Tu connais un putain de contrebassiste célèbre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
AnalireAnalire   26 avril 2013
La perte recouvre bien plus qu'une simple absence. La perte devient une partie du corps, la partie transparente.
Commenter  J’apprécie          90
AnalireAnalire   26 avril 2013
L'avenir appartenait aux réalistes, aux tenants de la force, à ceux qui maîtrisaient le sujet et qui comprenaient parfaitement qu'avec davantage de moyens militaires et policiers la rébellion serait matée comme on éduque un enfant en fixant des barrières.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   26 avril 2013
La plupart des vengeances ne sont qu'un retour en arrière maquillé en désir de liberté.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   26 avril 2013
Je crois que la honte salit tout et que le temps ne peut faire complètement son oeuvre.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pierre Stasse (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Stasse

Aurore Dumont présente Pierre Stasse, "La nuit pacifique", Flammarion
«L'été n'en finissait pas de détremper les corps. Je rêvais souvent que je frappais un homme.» Il ya vingt ans, la soeur d'Hadrien Verneuil est morte. Et toute la famille a fait semblant. Dans un Bangkok méconnu, où il a refait sa vie, son passé ressurgit. Les souvenirs interdits se mêlent à la violence d'une Thaïlande aussi accueillante que tourmentée. Certaines fables gouvernent des existences entières. Certains silences font crever.
autres livres classés : thailandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre