AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Delcourt (Traducteur)
ISBN : 2092527681
Éditeur : Nathan (13/01/2011)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 56 notes)
Résumé :

1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent: sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre &... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
regina_falange
  07 août 2014
Un roman énigmatique, étrange, captivant et pourtant plein de simplicité avec lequel j'ai passé un super moment et dont je ressors ravie.
Presque tous les chapitres commencent par "Des choses...." c'est un détail qui n'a d'ailleurs pas de signification particulière mais j'ai bien aimé, du coup cette chronique sera spéciale, à l'image de cette histoire et sera présentée sous forme "des choses ..."
Des choses simples.
Miranda a 12ans, elle vit avec sa mère et plus ou moins son beau père puisqu'il n'a pas la clé de l'appartement, et s'entend très bien avec eux. Elle a un meilleur ami Sal, et suis plutôt bien à l'école. En apparence une vie tranquille, sans problème, même dans une ambiance plutôt heureuse malgré les aléas de la vie.
Des choses qui se compliquent.
Elle reçoit des petits mots énigmatiques, des demandes, des preuves, on ne sait pas de qui, excepté que c'est un homme et qu'elle s'adresse à lui tout au long du roman, sans jamais nous dévoiler son identité, coupant même juste au meilleur moment. C'est extrêmement prenant, on a envie de savoir: Qui c'est? Comment il sait autant de choses? Pourquoi il lui envoi ces messages? Qu'est-ce qu'il attend d'elle?
Des choses qui traversent le temps.
Le thème plein de mystères du roman, qui a toujours su me captiver. C'est un concept délicat, qu'il faut manier avec logique et précision car chaque détail peut tout changer. le 1er indice se cache dans le titre : "Hier" au passé, "tu comprendras" au futur. C'est d'ailleurs ce qui m'a tout de suite attiré vers ce livre. Ici l'auteur joue sur le doute, ne dévoile qu'à moitié, laisse des indices, c'était totalement génial d'imaginer, de douter, de faire des suppositions. Qui? Où? et surtout Quand? Autant de questions dissimulées tout au long de la lecture.
Des choses qui s'assemblent.
A la manière d'un puzzle, on découvre par de petits bouts qui sont rarement donnés dans l'ordre et un peu éparpillés et malgré le nombre de pièces rassemblées au fils des chapitres, on ne perçoit jamais l'image finale, du moins pas avant la fin où l'on peut enfin observer le tableau réuni et là encore je ne percevais pas les contours tout droit mais bien à l'image des pièces, où l'on pourrait encore emboîter de nouveaux morceaux pour continuer le voyage comme un espace réservé au lecteur qui voudrait imaginer la suite (ou une autre version du début....)
Des choses touchantes.
Au delà de l'ambiance mystérieuse de cette histoire, il y a aussi une belle palette d'émotions mise à la disposition du lecteur. Certains sentiments passent par l'amour maternel et filial, j'ai beaucoup été touché par le lien qui uni Miranda à sa mère, à la fois complice et protecteur dans les deux sens, mais aussi la relation qu'elle entretient avec son beau père en qui elle a confiance et qui les soutient toutes les deux. D'autres marques d'amour se retrouvent dans l'amitié, pures et belles, ces moments drôles comme intimes, les jeunes se cherchent et cherchent à se définir au delà des autres. J'ai été émue plus d'une fois par l'amitié entre Miranda et Sal.
Des choses qui grandissent.
Bien que mature pour son âge, on voit Miranda grandir au fil des mois, les événements, les rencontres, les prises de consciences ont joué un rôle dans cette apprentissage. C'était agréable de suivre l'évolution de son caractère qui se répercute dans ses réflexions puis ses actions. J'ai rarement eu l'impression de suivre des enfants, mais plutôt des adolescents.
Des choses qui marquent.
Ce fut une lecture surprenante, originale, captivante et touchante que je recommande à tous ce qui aime voyager dans le temps, dans l'imaginaire et se laisser porter par les émotions douces.
Lien : http://regina-falange.skyroc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AndreaBaladenpage
  14 décembre 2015
D'abord, j'ai été attirée par le titre mystérieux. Celui-ci résume parfaitement l'histoire très originale voire même extravagante de Rebecca Stead. Dès les premières pages, on se trouve pris au jeu du temps. le récit de la protagoniste, Miranda, une jeune fille de 12 ans, exige une lecture attentive pour déceler les limites temporelles des différents éléments décrits. Ce roman est un mélange de plusieurs styles (journal intime, science-fiction, histoire, enquête) mais l'auteur réussit à les réunir avec une grâce particulière. Elle nous pousse naturellement et avec beaucoup de subtilité à réfléchir et à percer le mystère auquel est confrontée Miranda.
Les différences d'espace et de temps sont au coeur de l'intrigue. On note également la référence de science-fiction Un raccourci dans le temps de Madeleine L'Engle (A Wrinkle in Time, 1962) qui a reçu la Médaille Newberry en 1963. Les thèmes de la vie quotidienne des enfants (l'amitié entre les filles, filles-garçons, relations parents-enfants, la vie scolaire, la rivalité, la jalousie, l'entraide, etc.) s'entremêlent avec des thèmes d'un autre registre (l'inégalité sociale, l'itinérance, le vol, l'intimidation, la mort).
J'ai beaucoup aimé l'organisation du récit qui est très bien structuré et assez dynamique malgré l'absence d'actions explosives. Les chapitres sont courts et contiennent de nombreux dialogues. J'ai, d'ailleurs, aimé le choix des titres pour les chapitres, qui, en grande partie, commencent par « Des choses…. »: « Des choses qu'on fait semblant de croire », « Des choses qui craquent », « Des choses qui laissent des traces », etc. Je me suis bien amusée à chercher les « choses » évoquées par les titres!
Les personnages sont naturels et attachants, certains un peu mystérieux. A travers leurs expériences, nous apprenons la valeur de l'empathie, du respect de l'autre et de l'importance d'une deuxième chance pour chacun de nous. La lecture s'avère facile mais attention! Garder les repères spatiotemporels peut s'avérer exigeant, d'autant plus que le récit bouillonne de petits détails qui sont très importants pour la compréhension du roman en général.
Un roman délicieux et charmant, pour ceux qui aiment les énigmes et pour ceux qui osent encore rêver à trouver une faille spatiotemporelle pour améliorer la vie présente ou pour enrichir le futur… Bon voyage dans le temps!
Lien : http://www.baladenpage.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AliciaBookshelf
  29 décembre 2014
A la veille des années 1980, Miranda découvre des mots étranges glissés dans ses affaires. Sans trop comprendre ce qu'il lui arrive Miranda est embarquée dans une histoire étrange mélangeant passé, présent et futur. Une histoire d'amitié et de temps qui passe.
Quand bien même je n'attendais pas grand-chose de Hier tu comprendras, j'ai tout de même été un peu déçue. Quand on lit le résumé, on s'attend à ce que ça soit rythmé et plein de dangers et rebondissements (en tout cas, c'est ce que moi j'en attendais) et en fait, on nous livre l'histoire d'une jeune fille banale avec des problèmes tout aussi banals.
En plus de ne pas avoir ce que l'on attend du résumé, on met longtemps avant de rentrer dans le vif du sujet, passant d'abord par la longue découverte de l'environnement de Miranda. Alors oui, j'aime découvrir tous les aspects de la vie du protagoniste afin de mieux se plonger dans l'histoire, mais déjà que j'ai attendu quelque chose qui n'est jamais arrivé, j'étais un peu frustrée de voir aussi peu de choses intéressantes à se mettre sous la dent.
Si on ajoute à ça que le seul aspect qui ait réussi à créer une minuscule étincelle d'émotion dans mon petit coeur a été l'histoire d'amitié vacillante entre Sal et Miranda, je vous assure qu'à ce niveau-là, ça devient compliqué de s'investir dans un livre.
Il y a tout de même une ou deux petites choses qui m'ont plus. A commencer par cette amitié dont je parlais et qui m'a fait penser à mon amitié avec mon meilleur ami (ce qui arrive toujours en général dès qu'il y a une histoire d'amitié entre un garçon et une fille dans les livres, allez savoir pourquoi). J'ai trouvé ça bien de montrer l'évolution d'une amitié, du temps qui passe et de ce que c'est que de grandir.
En outre, s'il y a un personnage que j'ai apprécié, c'est Marcus, ce qui est plutôt étrange puisque c'est censé être le méchant de l'histoire. du moins, jusqu'à un certain point. J'ai bien aimé sa façon de penser et de voir les choses. Sa situation et comment et comment il en est arrivé là où il en est.
Hier tu comprendras ne serait clairement pas un livre que je recommanderai cependant, si vous aviez envie de le découvrir, je ne serais pas de celles qui diraient "non" catégoriquement.
Lien : http://monjardinpresquesecre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  06 janvier 2014
Encore une très belle découverte au rayon romans pour ados de ma médiathèque !
Miranda est une adolescente qui va au collège et vit avec sa mère et le nouveau compagnon de celle-ci. le lecteur suit la vie quotidienne de l'héroïne sur quelques mois à partir du moment où Miranda découvre un message très étrange dans ses affaires. Quelqu'un s'adresse à elle de façon personnelle et semble au courant de détails avant même que les événements ne se produisent !
Mais Miranda a déjà d'autres choses à régler entre la raison pour laquelle son meilleurs ami (qui habite l'appartement du dessous) semble l'ignorer et la préparation de sa mère qui va participer à un jeu télévisé de questions, sans parler du projet d'urbanisme à l'école et du petit boulot décroché dans une sandwicherie. Il y a aussi ce vieil homme sans abri qui s'agite au coin de sa rue, qu'elle trouve très étrange et dont elle a un peu peur...
J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. D'abord pour le thème des relations parents-enfant, de l'amitié et de la solidarité mais aussi pour tout l'aspect fantastique-science-fiction.
Le récit est extrêmement bien pensé et construit et m'a tenue intriguée jusqu'à la fin.
Je vous le recommande.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Plumeline
  29 juin 2011
« Hier tu comprendras » est un roman très particulier dont j'ai aimé l'intrigue complexe et ses personnages attachants.
Notre curiosité est stimulée dès le premier chapitre par la référence à une lettre mais surtout à son expéditeur. Miranda nous raconte comment sa mère vient de recevoir une invitation à participer à l'équivalent du jeu télévisé français « Pyramide ». Et très vite, on se rend compte qu'elle ne s'adresse pas au lecteur mais à un personnage dont on ne sait rien d'autre que sa demande : Miranda doit écrire une lettre sur un incident passé, de réfléchir à ce qui a pu le causer et de la lui remettre.
Miranda plonge alors quelques mois auparavant tout en nous narrant d'autres anecdotes relatifs à son passé. On découvre ainsi un personnage plein d'énergie et son entourage dont elle nous dresse un tableau tendre, vivant et émouvant à travers son regard d'enfant espiègle, à la fois drôle et réfléchi.
Composé de très courts chapitres (3 à 5 pages), ce roman nous offre plusieurs intrigues parallèles : celle du livre préféré de Miranda dont elle nous relate les principaux événements; celle de l'histoire « présente » où la mère de Miranda reçoit sa convocation pour un jeu télévisé auquel elle l'aide à se préparer ; et pour finir, le retour sur l'incident et les événements qui l'ont précédé. Et puis, il y a également cette ouverture sur une autre histoire, à peine contée car elle n'a pas encore lieu mais qui se profile néanmoins tout au long de ce roman.
Cela est mis en relief par un choix de titres de chapitres assez original. La plupart d'entre eux commence par « Des choses qui » en référence à une des parties du jeu « Pyramide » auquel doit participer la mère de Miranda. D'autres se distinguent en s'intitulant « le premier message », « La dernière preuve » qui met davantage en valeur l'interaction de Miranda avec son mystérieux interlocuteur.
Le suspens est intense et l'écriture agréable de l'auteur ne nous laisse rien deviner. C'est seulement à l'aboutissement de l'histoire que nous prenons la pleine mesure de ce qui s'est passé. Les pièces du puzzle se rassemblent et toute la lumière se fait sur les divers indices qui ont été distillés tout au long du roman. On découvre alors une intrigue bien ficelée du début à la fin !

Lien : http://antredelivres.free.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AndreaBaladenpageAndreaBaladenpage   14 décembre 2015
Maman dit que chacun d’entre nous porte un voile qui le sépare du reste du monde-comme une mariée le jour de son mariage, sauf qu’il ne se voit pas. On se promène tranquillement avec le visage couvert de ce voile invisible qui rend les choses un peu floues, et ça nous arrange.

Mais quelquefois, notre voile se soulève l’espace de quelques minutes, comme s’il y avait un coup de vent. Et dans ces moments-là, on découvre le monde tel qu’il est, juste quelques secondes, le temps que le voile retombe. On voit toute la beauté et la cruauté, et la tristesse, et l’amour. Mais en général, on préfère ne pas les voir. Seules quelques personnes apprennent à soulever leur voile toutes seules, et n’ont plus à compter sur le vent.

Elle ne parle pas d’un vrai voile.[…] C’est juste une manière de dire que, la plupart du temps, les gens se laissent distraire par des détails et ne voient pas ce qui compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lilimarylenelilimarylene   25 mars 2011
Maman dit que chacun d'entre nous porte un voile qui le sépare du reste du monde - comme une mariée le jour de son mariage, sauf qu'il ne se voit pas. On se promène tranquillement avec le visage couvert de ce voile invisible qui rend les choses un peu floues, et ça nous arrange.
Mais quelques fois, le voile se soulève l'espace de quelques minutes, comme s'il y avait un coup de vent. Et dans ces moments-là, on découvre le monde tel qu'il est, juste quelques secondes, le temps que le voile retombe. On voit toute la beauté et la cruauté, et la tristesse, et l'amour. Mais en général, on préfère ne pas les voir. Seules quelques personnes apprennent à soulever leur voile toutes seules, et n'ont plus à compter sur le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   16 décembre 2013
Essayer d'oublier, ça ne marche pas vraiment. Au final, ça revient au même que se souvenir.  (p.228)
Commenter  J’apprécie          90
PlumelinePlumeline   29 juin 2011
« Je continue à réfléchir à la lettre que tu veux que j’écrive. Ça me travaille, même si tu n’es plus là, et que je n’ai personne d’autre à qui la donner. Quelquefois, j’en prépare des bouts de ma tête, en essayant d’organiser l’histoire que tu m’as demandé de raconter, sur tout ce qui s’est passé à l’automne et à l’hiver derniers. Tout y est, comme un film que je peux regarder quand j’en aurais envie, c’est-à-dire jamais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   16 décembre 2013
Des fois, on ne se sent jamais aussi minable qu'au moment où on cesse de l'être. De la même façon qu'en allumant la lumière, on se rend compte à quel point il faisait noir avant dans la pièce.  (p.181)
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Rebecca Stead (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rebecca Stead
Non sous-titré.
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2368 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre