AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365696982
400 pages
Editions Les Escales (09/06/2022)
3.38/5   70 notes
Résumé :
Une mystérieuse découverte bouleverse la vie d'un couple pendant sa lune de miel...

Le suspense qui a conquis plus d'un million de lecteurs dans le monde entier enfin traduit en France.

Mark et Erin, un jeune couple londonien, partent en lune de miel sur l'île paradisiaque de Bora Bora. Tout se passe à merveille, jusqu'au jour où les époux vont faire de la plongée sous-marine. Sous l'eau, ils découvrent quelque chose qu'ils n'auraient j... >Voir plus
Que lire après Sous l'eauVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,38

sur 70 notes
5
5 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
6 avis
1
0 avis
Parce que j'avais reçu "Emily a disparu "( e deuxième roman de l'autrice a être sorti en France à l'occasion d'une Masse Critique) , que j' y avais trouvé un je-ne-sais-quoi d'authentique, j'ai voulu lire son premier. L'histoire est complétement différente, et là où l'autrice, également actrice, nous racontait son métier vu de l'intérieur, là il n'y a rien de biographique Sous l'eau , (enfin, j'espère pour elle !) .

Tout démarre par une héroine en train de creuser une tombe, celle de son mari....
Donc, dés le départ , le lecteur sait que quelque chose va déraper "grave "dans cette histoire d'amour qui commence...
Erin est réalisatrice de documentaires. Elle est en train de tourner trois "histoires", celles de deux femmes et d'un homme, actuellement en prison. L'homme est une sorte de parrain du crime et, s'il est tombé pour du blanchissement d'argent, on sait qu 'il a du sang sur les mains, et pas qu'une fois...
Parallélement à ça, Erin rencontre Mark. Coup de foudre , mariage et lune de miel à Bora Bora, sous fond de licenciement pour lui. Lors d'une plongée à deux , ils tombent sur un "trésor " ... Ils décident de s'approprier le sac sans trop savoir ce qu'il y a dedans, mais prêts à assumer et surtout, à démarrer une nouvelle vie... Après tout , lui galère à retrouver du boulot...

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils sont assez vénaux, assez froids, assez décontractés avec cette manne financière. J'ai eu moult fois envie de leur dire d'arrêter leurs bêtises , de signaler aux autorités polynésiennes , leur trouvaille, mais m'auraient-ils écouté ?!!! A ce niveau, le suspens est bien rendu. A chaque décision du couple, on franchit un palier (comme en plongée !). Et même si maintes fois, j'ai trouvé cette histoire un peu impossible, l'autrice a réussi à me ficher la trouille !
Je trouve qu'ils sont trop sereins, Mark, surtout. Pour un conseiller financier, il maitrise ses nerfs , et le flegme britannique à fond. Erin panique davantage, même si au final, elle assure autant que lui, si ce n'est plus. J'ai trouvé curieux qu'une documentaliste (qui doit pour son métier avoir un minimum d'empathie) s'en sorte aussi bien dans sa nouvelle vie de criminelle, car il faut bien l'appeler comme ça...
Je peux reprocher aussi qu'à Bora Bora, l'autrice nous fasse le service minimum (moiteur, collier de fleurs, plongée ), j'aurai pu être dans n'importe quelle île paradisiaque . Ils consomment du "dépaysement ensoleillé " sans véritablement rentrer dans la culture locale, mais peut-être est-ce voulu ...
Mais qu'importe ! Si c'est le grand frisson que vous cherchez , auprès d'une héroïne qui, à défaut d'être très sympathique, est finalement, drôlement débrouillarde , vous tournerez ces pages , fébrilement, tout comme moi !
J'ajoute qu'entre Londres, le Norfolk, Bora Bora, et la Suisse, on accumule des miles, sans faire de mal à la planéte !

Un roman qui a tapé dans l'oeil de la maison de production de l'actrice Reese Whiterspoon, (encore elle !) et qui est actuellement en cours d'adaptation.
Commenter  J’apprécie          462
Un Grand merci à Babélio et aux éditions Les Escales, pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique «Mauvais genre» de Babélio.

J'ai été attiré par la quatrième de couverture très alléchante et par la couverture qui m'a plus.

Il se compose de deux parties, avant et après. La première partie nous présente les personnages, un couple Londonien très amoureux, de la classe moyenne et qui va bientôt se marier. Mais c'est long, très long, il ne se passe pas grand-chose et ce sentiment d'ennuis, oui, je me suis ennuyé et il y a des incohérences, une parmi d'autre, le futur mari perd son job et pour faire des économies, ho oui, c'est dur..., ils ne partent en lune de miel que deux semaines au lieu de trois à Bora-Bora!!!, problèmes de riches, bref.

La seconde partie est meilleure, avec des incohérences également, mais avec plus de suspense.

En résumé, ce livre ne me laissera pas un grand souvenir, vite lu, vite oublié. Tout était dans la quatrième de couverture.

Ce n'est évidement que mon humble avis, et de toute façon se livre n'a pas besoin de publicité pur se vendre. Mais c'est une déception.


Commenter  J’apprécie          440
Alors qu'ils sont tranquillement en lune de miel à Bora Bora, deux jeunes mariés tombent, au retour d'une session de plongée, sur un sac de sport suspect et des centaines de papiers qui flottent à la surface de l'eau. Ils s'en emparent, notent les coordonnées GPS et rentrent à leur hôtel. Là-bas, Mark et Erin décident d'ouvrir le sac pour tenter de trouver un indice sur l'identité de son propriétaire… mais ce qu'ils découvrent à l'intérieur risque de leur causer bien du soucis : des millions d'euros en cash et des centaines de diamant, qu'ils estiment à un ou deux millions. Paniqués, ils ne savent comment réagir et décident finalement de garder leurs trouvailles… à quel prix ?

Sous l'eau est un roman à suspense que j'ai beaucoup apprécié, qui a réussi à me tenir facilement en haleine jusqu'au dénouement final. Il faut dire que le premier chapitre donnait le ton : il s'agit ni plus ni moins que de la dernière scène du livre, brute, choquante, placée en premier pour plonger directement dans le bain et amener de multiples interrogations. Catherine Steadman a parfaitement compris comment garder l'attention de ses lecteurs : de cette manière, on ne peut qu'attendre frénétiquement et tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer entre les chapitres paisibles et cette scène cauchemardesque. Je ne vais pas rentrer dans les détails de l'intrigue, de peur de vous révéler des éléments qui pourraient vous faire moins apprécier votre lecture, raison pour laquelle je reste assez vague dans cette chronique.

Néanmoins, je peux vous parler plus longuement de Mark et Erin, notre jeune couple de mariés, heureux détenteurs d'un pactole conséquent. Mark est trader et souffre du crash financier. Son patron n'a d'autre choix que de le licencier, ce qui le fait se retrouver au chômage, sans plan de secours. Il s'inquiète grandement de sa situation professionnelle mais surtout financière : son mariage avec Erin va d'ailleurs en prendre un coup, puisque les dépenses seront revues largement à la baisse. Quant à Erin, c'est une journaliste d'investigation compétente, qui travaille actuellement sur le sort des prisonniers et leur retour à la vie civile. Pour cela, elle a choisit trois profils – deux femmes et un homme -, qu'elle interviewe régulièrement pour apprendre à les connaître et voir comment ils font réagir à leur sortie de prison. C'est une jeune femme compétente mais surtout passionnée par son métier.

Le couple se dit heureux, bien que les apparences ne le laisse pas forcément penser. Mark semble plus détaché, un peu froid, il manque de sentiments, d'émotions et d'empathie, contrairement à Erin, que j'ai trouvé plus amoureuse, prête à faire de grosses concessions pour son homme. Ils n'ont sans doute pas l'aspect du couple idéal, mais ça a l'air de fonctionner quand même entre eux.

Comme je le disais, j'ai apprécié ma lecture, qui m'a fait passer un bon moment, entre voyage paradisiaque à Bora Bora et tensions extrêmes face aux découvertes du couple, excitantes et terrifiantes à la fois. Malgré tout, bien que cela n'ait rien enlevé au plaisir que j'ai eu à découvrir ce roman, j'ai trouvé que certaines scènes manquaient clairement de cohérences. Pour exemple, le comportement d'Erin face aux découvertes est tout sauf réaliste : elle se jette dans la gueule du loup et manque de discernement. Autre exemple : le fait de plonger seuls, à plus de vingt mètres de profondeur en pleine mer, sans aucune assistance… insensé ! Enfin, le dénouement, bien qu'intéressant, en phase avec le reste du récit, manque cruellement de crédibilité.

Un couple de jeunes mariés découvrent un trésor inestimable enfoui sous l'eau, qui va leur attirer bien des ennuis. Un roman au suspense haletant, que j'ai beaucoup apprécié, malgré quelques incohérences, qui n'ont en rien gênés ma lecture.
Lien : https://analire.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          220
Erin est folle amoureuse de Mark, son fiancé avec qui elle vient de se marier, et le fait qu'il vienne de perdre son travail de financier à la City n'est pas un obstacle : à deux, ils surmonteront sans peine cette épreuve. Parti pour Bora Bora pour leur lune de miel, le couple va pourtant faire une découverte incroyable qui fera basculer leur vie : de citoyens banals les voilà hors-la-loi et soudain tout se complique…

Sous l'eau est décrit comme « un thriller hitchcockien » sur la 4e de couverture et je m'attendais à une lecture palpitante avec un petit côté exotique de par le thème de la plongée et le voyage à Tahiti. Malheureusement j'ai trouvé que l'on était vraiment loin du compte ! Déjà j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce roman, j'ai trouvé l'écriture particulièrement plate et insipide, les personnages sont décrits sans aucun fait marquant et semblent interchangeables et il est difficile de s'attacher à Erin, Mark et leur histoire d'amour naissante. J'ai parfois eu l'impression que l'auteure n'y croyait pas elle-même, certains événements sont expédiés en quelques paragraphes (par exemple l'histoire de la famille d'Erin) sans que l'on ait l'impression que ça lui fasse ni chaud ni froid, comme un passage obligé pour faire avancer l'intrigue de l'histoire.

Heureusement avec le départ pour Bora Bora et la découverte fortuite d'une mystérieuse valise l'action commence enfin. Mais là attention, l'intrigue non seulement accumule de page en page les pires clichés mais surtout va d'invraisemblance en invraisemblance. C'est d'autant plus dommage que toute l'intrigue de ce roman repose sur le postulat de deux personnes normales comme vous et moi confrontées à une situation extraordinaire et basculant en dehors de la loi. Mais voir de page en page notre petit couple londonien bien sous tout rapport se transformer en experts en trafics en tous genres brise totalement ce ressort de l'intrigue et oblige le lecteur à laisser toute rationalité au vestiaire.

Mais j'avoue : malgré tous ces bémols j'ai quand même dévoré ce livre, prise par l'action et désireuse d'avoir le fin mot de l'histoire. Alors finalement ce livre est peut être comme ces block busters complètement idiots et invraisemblables, mélange de James Bond à l'ancienne et de Bruce Willis grande période : si on accepte d'oublier qu'on a un cerveau et qu'on veut juste se laisser distraire il faut reconnaître que ça fonctionne et qu'on peut passer un bon moment. de là à qualifier ça de thriller hitchcokien il y a un gouffre mais comme lecture de vacances au bord de la piscine (de Bora Bora ?) pourquoi pas ?
Commenter  J’apprécie          170
Une plongée mi-figue, mi-raisin… 🤿
🌊
Soyons directs : j'attendais beaucoup de ce thriller ! J'aime la plongée, c'est une activité qui me plaît beaucoup (surtout en eau « chaude » où on peut voir des poissons incroyables, ou encore des tortues 🤍) mais j'admets qu'il y a quand même un côté effrayant à être sous l'eau, sans forcément voir ce qu'il y a là dessous ! le résumé était vraiment intriguant, je me demandais ce que le couple allait trouver… 👀
🐡🐠🐟
C'est à Bora Bora que Mark et Erin décident de passer leur lune de miel. Tout est parfait, l'île est paradisiaque et leur séjour merveilleux. Ils décident de faire de la plongée (les spots de plongée là-bas sont réputés exceptionnels 😍) mais ce jour-là, ils découvrent quelque chose sous l'eau. Ils gardent le secret, mais ce dernier les rattrape vite et la situation devient dangereuse….
🤿
Dans ce thriller, il y avait du bon, mais aussi (surtout) du moins bon.
Comment ne pas être attirés par le bandeau accrocheur « plus d'un million de lecteurs conquis » ou par le résumé extrêmement intriguant ?
Malheureusement, j'ai vite déchanté. le livre débute avec le dernier chapitre. Il n'y a pas de suspense, on sait comment ça va se terminer, mais on veut absolument savoir comment ils en sont arrivés là ! Ça donne carrément envie de poursuivre !
MAIS ! J'ai eu du mal avec les personnages. Je n'ai pas réussi à m'attacher ou avoir de l'empathie… Pour eux, faire des économies car ils ont des soucis financiers, c'est partir à Bora Bora 2 semaines au lieu de 3. Bon, déjà, on ne vit pas dans le même monde 😅. Et trop d'incohérences. Un vrai plongeur sait qu'il ne faut pas plonger seul. En France, avec un niveau, le moniteur est obligatoire. A l'étranger, non, mais c'est recommandé. On peut plonger à deux, sans moniteur, mais quelqu'un doit quand même rester à bord du bateau.
Et puis, tout ça pour « ça ». Je pense que ça manquait d'originalité pour me faire l'effet whaouh escompté. Je suis allée au bout de ma lecture car je voulais savoir, mais je suis malheureusement passée à côté. Effet mi-figue mi-raisin, tant pis 🤷🏼‍♀️
🐡🐠🐟
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Et puis nous avons acquis quelques connaissances dans le domaine des diamants et nous avons tout appris sur les " quatre C " , (...).

* On mesure la qualité des diamants grâce à un système de normes internationales dit des "quatre C", on prend en compte leur couleur (color ) , leur taille ( cut) , leur pureté (clarity) et enfin leur poids en carats (carat weight ).
Commenter  J’apprécie          160
[ Ce diamant ], comme tous les autres dans la sacoche, est de la couleur D ( blanc exceptionnel ), du niveau de pureté IF (sans défaut interne ) ou VVS1 ( inclusions difficilement visibles à la loupe ) . Une pierre ronde avec de telles spécificités irait chercher dans les 8000 livres hors taxe, neuf mille cinq cents TTC. Mais celle que mes interlocuteurs ont en main est d'une taille Radiant, une forme rectangulaire qui sublime l'éclat et la brillance. Plus rare, elle irait chercher dans les 18 000 à 20 000 livres hors taxe.
Commenter  J’apprécie          100
- Erin, mon coeur, juste pour te prévenir : il semblerait qu'il y ait pas mal de requins dans le coin. (...)
- Eh bien, tu ne risques rien avec eux, ils sont parfaitement inoffensifs, affirme-t-il d'un ton posé, rassurant. Ils n'attaquent pas les humains. Et puis ils ne sont pas si grands que ça, tout bien considéré ; ils font à peu près la taille d'un adulte, alors... en même temps, c'est vrai qu'ils restent impressionnants, pour des poissons. Mais ils ne sont pas dangereux. (...)
- C'est juste qu'il y en a beaucoup, précise-t-il.
Génial...
- Et il faudra peut-être aussi compter avec les requins-citrons. Eux, ils font dans les trois mètres, trois mètres et demi - la longueur d'une petite voiture. En général, ils ne s'en prennent pas aux hommes, c'est juste que... ils sont gros, quoi. Autant que tu le saches.
Commenter  J’apprécie          60
Il a commencé à se renseigner sur l'aspect légal de la vente de pierres précieuses ; c'est fou tout ce qu'on peut apprendre sur Internet... Je ne sais pas comment les gens faisaient avant, quand cet outil n'existait pas.
Commenter  J’apprécie          110
Je ne peux pas l'appeler, son numéro est enregistré dans mon IPhone. Je ne le connais pas par coeur. Vive la technologie moderne... Je ne connais même pas le numéro de mon mari.
Commenter  J’apprécie          130

Video de Catherine Steadman (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Steadman
Bande annonce (VO) du livre Something in the water
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (198) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2860 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..