AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365696982
400 pages
Editions Les Escales (09/06/2022)
3.37/5   24 notes
Résumé :
Une mystérieuse découverte bouleverse la vie d'un couple pendant sa lune de miel...

Le suspense qui a conquis plus d'un million de lecteurs dans le monde entier enfin traduit en France.

Mark et Erin, un jeune couple londonien, partent en lune de miel sur l'île paradisiaque de Bora Bora. Tout se passe à merveille, jusqu'au jour où les époux vont faire de la plongée sous-marine. Sous l'eau, ils découvrent quelque chose qu'ils n'auraient j... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 24 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
6 avis
1
0 avis

bibiouest
  20 novembre 2022
Un Grand merci à Babélio et aux éditions Les Escales, pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique «Mauvais genre» de Babélio.
J'ai été attiré par la quatrième de couverture très alléchante et par la couverture qui m'a plus.
Il se compose de deux parties, avant et après. La première partie nous présente les personnages, un couple Londonien très amoureux, de la classe moyenne et qui va bientôt se marier. Mais c'est long, très long, il ne se passe pas grand-chose et ce sentiment d'ennuis, oui, je me suis ennuyé et il y a des incohérences, une parmi d'autre, le futur mari perd son job et pour faire des économies, ho oui, c'est dur..., ils ne partent en lune de miel que deux semaines au lieu de trois à Bora-Bora!!!, problèmes de riches, bref.
La seconde partie est meilleure, avec des incohérences également, mais avec plus de suspense.
En résumé, ce livre ne me laissera pas un grand souvenir, vite lu, vite oublié. Tout était dans la quatrième de couverture.
Ce n'est évidement que mon humble avis, et de toute façon se livre n'a pas besoin de publicité pur se vendre. Mais c'est une déception.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Analire
  09 août 2022
Alors qu'ils sont tranquillement en lune de miel à Bora Bora, deux jeunes mariés tombent, au retour d'une session de plongée, sur un sac de sport suspect et des centaines de papiers qui flottent à la surface de l'eau. Ils s'en emparent, notent les coordonnées GPS et rentrent à leur hôtel. Là-bas, Mark et Erin décident d'ouvrir le sac pour tenter de trouver un indice sur l'identité de son propriétaire… mais ce qu'ils découvrent à l'intérieur risque de leur causer bien du soucis : des millions d'euros en cash et des centaines de diamant, qu'ils estiment à un ou deux millions. Paniqués, ils ne savent comment réagir et décident finalement de garder leurs trouvailles… à quel prix ?
Sous l'eau est un roman à suspense que j'ai beaucoup apprécié, qui a réussi à me tenir facilement en haleine jusqu'au dénouement final. Il faut dire que le premier chapitre donnait le ton : il s'agit ni plus ni moins que de la dernière scène du livre, brute, choquante, placée en premier pour plonger directement dans le bain et amener de multiples interrogations. Catherine Steadman a parfaitement compris comment garder l'attention de ses lecteurs : de cette manière, on ne peut qu'attendre frénétiquement et tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer entre les chapitres paisibles et cette scène cauchemardesque. Je ne vais pas rentrer dans les détails de l'intrigue, de peur de vous révéler des éléments qui pourraient vous faire moins apprécier votre lecture, raison pour laquelle je reste assez vague dans cette chronique.
Néanmoins, je peux vous parler plus longuement de Mark et Erin, notre jeune couple de mariés, heureux détenteurs d'un pactole conséquent. Mark est trader et souffre du crash financier. Son patron n'a d'autre choix que de le licencier, ce qui le fait se retrouver au chômage, sans plan de secours. Il s'inquiète grandement de sa situation professionnelle mais surtout financière : son mariage avec Erin va d'ailleurs en prendre un coup, puisque les dépenses seront revues largement à la baisse. Quant à Erin, c'est une journaliste d'investigation compétente, qui travaille actuellement sur le sort des prisonniers et leur retour à la vie civile. Pour cela, elle a choisit trois profils – deux femmes et un homme -, qu'elle interviewe régulièrement pour apprendre à les connaître et voir comment ils font réagir à leur sortie de prison. C'est une jeune femme compétente mais surtout passionnée par son métier.
Le couple se dit heureux, bien que les apparences ne le laisse pas forcément penser. Mark semble plus détaché, un peu froid, il manque de sentiments, d'émotions et d'empathie, contrairement à Erin, que j'ai trouvé plus amoureuse, prête à faire de grosses concessions pour son homme. Ils n'ont sans doute pas l'aspect du couple idéal, mais ça a l'air de fonctionner quand même entre eux.
Comme je le disais, j'ai apprécié ma lecture, qui m'a fait passer un bon moment, entre voyage paradisiaque à Bora Bora et tensions extrêmes face aux découvertes du couple, excitantes et terrifiantes à la fois. Malgré tout, bien que cela n'ait rien enlevé au plaisir que j'ai eu à découvrir ce roman, j'ai trouvé que certaines scènes manquaient clairement de cohérences. Pour exemple, le comportement d'Erin face aux découvertes est tout sauf réaliste : elle se jette dans la gueule du loup et manque de discernement. Autre exemple : le fait de plonger seuls, à plus de vingt mètres de profondeur en pleine mer, sans aucune assistance… insensé ! Enfin, le dénouement, bien qu'intéressant, en phase avec le reste du récit, manque cruellement de crédibilité.
Un couple de jeunes mariés découvrent un trésor inestimable enfoui sous l'eau, qui va leur attirer bien des ennuis. Un roman au suspense haletant, que j'ai beaucoup apprécié, malgré quelques incohérences, qui n'ont en rien gênés ma lecture.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
culturevsnews
  10 juin 2022
Une lente construction jusqu'à une découverte choquante, ce livre vous fera vous demander ce que vous feriez ! !! Voir ma critique ici !
Quel incroyable premier roman pour Catherine Steadman ! Alors que le livre démarre sur les chapeaux de roue, les 30 % suivants sont une lente construction au fur et à mesure que l'on apprend à connaître les personnages. Puis, à environ 35 %, l'histoire prend un tournant et les lecteurs se retrouveront à s'accrocher pour le trajet, sans savoir où ils vont finir ! !! Je n'étais pas sûre de ce livre au début, mais je dois dire que j'ai fini par l'apprécier et que j'ai trouvé que c'était une prémisse alléchante pour une histoire.
Je ne sais même pas à quoi je comparerais ce livre... Il est vraiment très différent des autres thrillers psychologiques, même si je suis sûre que certaines comparaisons (Ruth Ware, Paula Hawkins) ne manqueront pas de surgir. Je ne veux pas les faire parce que je ne pense pas que les lecteurs doivent se lancer dans ce livre en s'attendant à quelque chose de similaire à ce qu'ils ont déjà lu. Appréciez ce livre pour ce qu'il vaut !
Erin et Mark sont sur le point d'embarquer pour leur lune de miel de rêve...
Erin, réalisatrice de documentaires, est fiancée à Mark, un beau conseiller financier qui a réussi. Les deux ont une relation presque parfaite - chacun équilibre l'autre, et est capable de remonter le moral de l'autre quand il est déprimé. Erin est en train de créer un documentaire sur la réinsertion des prisonniers dans la société après leur libération, lorsqu'elle fait une pause et que Mark et elle quittent l'Angleterre grisonnante pour une lune de miel de rêve à Bora Bora.
Mark et Erin passent leurs journées à faire de la randonnée, à manger des plats exotiques, à se prélasser au soleil et à faire l'amour dans leur chambre - une lune de miel parfaite ! Erin affronte même sa peur de la plongée sous-marine pour voir les océans avec Mark. Mais après qu'une grosse tempête ait rendu les eaux troubles, ils sont obligés de changer de lieu de plongée et de se rendre sur une autre île, à environ une heure des côtes de Bora Bora.
Et là, sur un bateau au milieu de l'océan, ils entendent : ....
THUNK THUNK THUNK
Il y a quelque chose dans l'eau, et rien ne sera plus jamais pareil...
Je ne peux pas croire qu'il s'agit d'un premier roman ! Catherine a le don de créer des personnages, des décors et un langage très vivants, probablement grâce à sa carrière d'actrice. J'ai trouvé Erin et Mark si fascinants, à la fois en tant qu'individus et dans leur dynamique relationnelle. Mark est calculateur alors qu'Erin est créative. Erin est orientée vers l'action alors que Mark est stratégique. Tous deux sont ouverts à la compréhension lorsqu'ils ont mal compris l'autre.
Mais je ne veux pas oublier de mentionner les autres personnages ! Les trois prisonniers - Holli, Alexa et Eddie - sont fascinants, chacun à leur manière. Steadman montre l'incroyable diversité de ceux qui sont condamnés. Certains méritent pire que ce qu'ils ont reçu, et d'autres peuvent susciter de l'empathie, ou même vous faire prendre des décisions. Chacun d'entre eux a sa propre histoire, que l'on retrouve tout au long du livre dans les entretiens d'Erin avec eux.
Et le mystère ! !! le "quelque chose" qui est dans l'eau ! !! Il déclenche une chaîne d'événements qui se succèdent rapidement, avec des rebondissements et des palpitations. À partir du moment où le bateau fait un THUNK THUNK, les lecteurs ne pourront PAS poser ce livre ! Erin et Mark gèrent tous deux la situation de manière très différente. Erin se surprend elle-même avec son audace, ce qui est merveilleux à lire. Erin est une excellente narratrice, même si j'avais parfois envie de la secouer et de lui dire d'arrêter, JUST STOP !
La série de petites décisions qui pourraient les mener sur des chemins différents à chaque étape était extrêmement bien écrite. À chaque étape, je me suis retrouvée incertaine de ce que je choisirais. Suivrais-je le même chemin qu'Erin et Mark ? Que ferais-je si j'étais celui qui trouvait quelque chose dans l'eau ? Je voulais éviter d'en dire beaucoup sur l'intrigue au-delà de la découverte, car les lecteurs vont absolument adorer le voyage que ce livre va leur faire faire ! J'attends avec impatience la suite des aventures de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
leslecturesdemoe
  04 octobre 2022
Une plongée mi-figue, mi-raisin… 🤿
🌊
Soyons directs : j'attendais beaucoup de ce thriller ! J'aime la plongée, c'est une activité qui me plaît beaucoup (surtout en eau « chaude » où on peut voir des poissons incroyables, ou encore des tortues 🤍) mais j'admets qu'il y a quand même un côté effrayant à être sous l'eau, sans forcément voir ce qu'il y a là dessous ! le résumé était vraiment intriguant, je me demandais ce que le couple allait trouver… 👀
🐡🐠🐟
C'est à Bora Bora que Mark et Erin décident de passer leur lune de miel. Tout est parfait, l'île est paradisiaque et leur séjour merveilleux. Ils décident de faire de la plongée (les spots de plongée là-bas sont réputés exceptionnels 😍) mais ce jour-là, ils découvrent quelque chose sous l'eau. Ils gardent le secret, mais ce dernier les rattrape vite et la situation devient dangereuse….
🤿
Dans ce thriller, il y avait du bon, mais aussi (surtout) du moins bon.
Comment ne pas être attirés par le bandeau accrocheur « plus d'un million de lecteurs conquis » ou par le résumé extrêmement intriguant ?
Malheureusement, j'ai vite déchanté. le livre débute avec le dernier chapitre. Il n'y a pas de suspense, on sait comment ça va se terminer, mais on veut absolument savoir comment ils en sont arrivés là ! Ça donne carrément envie de poursuivre !
MAIS ! J'ai eu du mal avec les personnages. Je n'ai pas réussi à m'attacher ou avoir de l'empathie… Pour eux, faire des économies car ils ont des soucis financiers, c'est partir à Bora Bora 2 semaines au lieu de 3. Bon, déjà, on ne vit pas dans le même monde 😅. Et trop d'incohérences. Un vrai plongeur sait qu'il ne faut pas plonger seul. En France, avec un niveau, le moniteur est obligatoire. A l'étranger, non, mais c'est recommandé. On peut plonger à deux, sans moniteur, mais quelqu'un doit quand même rester à bord du bateau.
Et puis, tout ça pour « ça ». Je pense que ça manquait d'originalité pour me faire l'effet whaouh escompté. Je suis allée au bout de ma lecture car je voulais savoir, mais je suis malheureusement passée à côté. Effet mi-figue mi-raisin, tant pis 🤷🏼‍♀️
🐡🐠🐟
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
audelagandre
  22 juin 2022
« Sous l'eau » avait tout pour me plaire : une couverture alléchante, une partie de l'action qui se déroule à Bora-Bora où j'ai été deux fois, un couple qui fait de la plongée dans cet aquarium à ciel ouvert où ils découvrent quelque chose qu'ils n'auraient jamais dû voir… et cette accroche « Plus d'un million de lecteurs conquis. » Sans doute, aurais-je dû me méfier !
L'histoire est assez basique. Un couple, Erin et Mark. Elle fait des documentaires, lui est banquier et perd son job. L'heure est aux économies : ils ne partiront que deux semaines en lune de miel à Bora-Bora, au lieu de trois (sérieusement ? Sait-on combien coûte une nuit en bungalow au Four Seasons ?). le premier chapitre offre bien des promesses « Vous êtes-vous jamais demandé combien de temps il faut pour creuser une tombe ? », promesses qui tomberont toutes à l'eau.
D'abord, la construction de ce roman est alambiquée. Il comporte des chapitres qui ne servent clairement à rien, à part à déclencher un ennui intersidéral. Les personnages sont tellement creux qu'on a envie de les assommer à coup de pelle. Erin est stupide (désolée, mais je ne trouve pas d'autre mot plus adéquat), elle n'en rate pas une. Tout ce qu'il ne faut pas faire pour des raisons de sécurité ou de bon sens, elle s'y attelle avec l'énergie d'une gamine de cinq ans, pour finir par pleurnicher, comme une gamine de cinq ans ! Au moins, c'est cohérent ! À titre d'exemple, elle fait des recherches sur internet qui m'ont fait rire aux éclats tellement elles sont improbables ! Mark est le personnage masculin « ouin ouin » par excellence, celui qui geint pour tout au lieu de se bouger les fesses. Pareil, coup de pelle. Alors, quand les deux plongent seuls à Bora Bora (sans moniteur alors qu'elle n'a pas validé tous ses niveaux, qu'elle est phobique et que lui, lui explique qu'ils risquent de voir des requins mais qu'il faut garder son calme ( oui bien sûr, évitons de les exciter…), ET qu'on ne recommande ABSOLUMENT jamais de partir en mer sans assistance), qu'ils tombent sur…, imaginez un peu Dumb and Dumber (littéralement stupide et plus stupide encore — je vous renvoie au film du même nom)… une succession d'incohérences, d'actions pathétiques et de dialogues surréalistes. Et tout ça pour maintenir un suspense très moyen et proposer une fin vue et revue.
Alors oui, j'ai fini le roman. Honnêtement, je ne sais pas comment. (Avec l'envie de creuser ma propre tombe peut-être ??) Je n'ai pas l'habitude d'écrire des chroniques aussi virulentes, mais là je suis vraiment en colère. Il ne suffit pas d'un « bandeau » alléchant ou d'une inscription sur une couverture pour faire un bon livre, je dirais même qu'il faut arrêter les bandeaux, les comparaisons sur les bandeaux, les citations d'autres écrivains de renom sur les bandeaux (qui se décrédibilisent pour le coup), parce que cela influence (pour ne pas dire autre chose) le choix du lecteur et souvent pas dans le bon sens !
Allez, il est temps d'envisager d'aller me noyer dans l'eau de mes toilettes pour oublier. Comme je vous le dis souvent, il y a autant de livres que de lecteurs différents, faites-vous votre propre idée.

Lien : https://aude-bouquine.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   25 avril 2019
This whole EU situation, fucking Brexit, the bottom falling out of the pound, sterling at an all-time low, the government, the new prime minister, the new foreign secretary, for God’s sake. Donald Trump! Everything is fucked. It’s the worst possible timing for this total shitstorm.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   02 août 2022
Nous, les humains, avons une remarquable capacité d'adaptation, n'est-ce pas ? Comme les plantes, nous nous développons en fonction de notre pot. Mais surtout, il nous arrive de pouvoir choisir notre pot ; certains d'entre nous ont cette chance. Ou se la créent, plutôt, parce qu'ils sont prêts à aller plus loin que d'autres.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   01 août 2022
Je commence à me rendre compte qu'avoir de l'argent permet de s'acheter de jolies choses, c'est sûr, mais surtout de contourner les règles. Car celles-ci sont faites pour les autres, ceux qui n'ont pas les moyens, qui vous servent de chauffeurs, pilotent vos avions, mitonnent vos petits plats. Avec de l'argent, il est possible de s'affranchir des lois : des avions peuvent disparaître corps et biens, on peut retrouver la trace de n'importe qui, des hommes peuvent vivre ou mourir en dehors du système.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   31 juillet 2022
J'en viens parfois à m'interroger : suis-je moins observatrice que mes semblables ? Peut-être que je ne prête pas assez attention à ce qui se passe autour de moi ou peut-être que je ne suis tout simplement pas douée pour repérer les signes. Je suis souvent prise de court, par exemple quand Mark m'apprend qu'Untel n'apprécie pas Machin-chose, que quelqu'un a de l'attirance pour moi ou au contraire de l'antipathie à mon encontre. Je ne remarque jamais rien. Mais ce n'est probablement pas plus mal : ce qu'on ne sait pas ne peut pas nous atteindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   31 juillet 2022
Il me semble que la première classe est à l'économique ce que le bio est à l'élevage intensif. Les passagers de la classe économique sont entassés au fond, comme des poulets en batterie, pendant onze heures. Et nous, les poulets de plein air nourris au grain, pouvons picorer gaiement dans les hautes herbes. À moins que je ne me trompe de métaphore ? Et si nous, nous étions les fermiers ?
Commenter  J’apprécie          10

Video de Catherine Steadman (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Steadman
Bande annonce (VO) du livre Something in the water
autres livres classés : voyage de nocesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Catherine Steadman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2456 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre