AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éric Chédaille (Traducteur)
EAN : 9782859408152
816 pages
Éditeur : Phébus (17/04/2002)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Publié en 1943, c'est le premier "grand"livre de Stegner. Celui qui le fera découvrir à une Amérique qui ne s'était pas préparée à cela. Bo Mason, un coriace à la jolie gueule, est persuadé que le monde, visiblement coriace lui aussi, finira par lui céder un jour. Nous sommes en 1905 et Bo oublie seulement qu'on vient de changer de siècle : l'heure est aux petits malins qui savent pousser les pions en douce-et au besoin graisser la patte aux flics chargés de faire r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SagnesSy
  11 novembre 2018
Elle : Elsa.
Lui : Bô.
Nous sommes au tout début du 20° siècle, et avec ces deux-là nous allons traverser les États-Unis sur quelques décennies.
Bô aurait été un pionnier d'exception, nanti de vraies qualités obscurcies par de monstrueux défauts ; toujours à la recherche du filon qui le rendrait enfin riche, mais démuni devant l'argent, amoureux pour la vie d'Elsa, mais mari exécrable.
Elsa, elle, se serait volontiers accommodée de vivre selon leurs moyens, pourvu qu'ils s'installent enfin quelque part et qu'elle ait un foyer à offrir à leurs enfants.
Mais ils s'aiment, elle le suit, ils avancent ensemble. Bô fait de très mauvais choix. Elsa sauve ce qu'elle peut, les enfants subissent. Les déménagements incessants, la vie en marge, la prohibition, l'épidémie meurtrière de grippe… La vie ne ménage personne.
Un excellent roman s'il en est, qui donne une envie urgente de chanter les louanges de Wallace Stegner jusqu'à ce qu'il obtienne enfin la renommée qu'il mérite tant. Les personnages sont pleins et entiers, on est traversés par des moments de lucidité glaciale qui viennent retentir dans notre vie à nous. Elsa et Bô sont jeunes et avides de vivre, ils « font le truc » pendant quelques années, puis cèdent la place à leurs enfants, tout en étant encore là, juste ils ne comptent plus autant, ils ne sont plus ceux qui font bouger les choses.
C‘est un roman touffu qui fait la part belle aux relations familiales, ou plutôt même qui prend une famille dès avant sa création, en amont, et qui nous permet de la suivre à travers toutes les étapes de sa vie, dans ses bons et ses pires moments. Tout sonne très juste, on se régale, on a bien du mal à lâcher nos héros de papier.
800 pages qui paraissent bien trop courtes, et qui se lisent dans une sorte d'urgence, pris dans les aventures narratives ; elles méritent sans aucun doute une relecture plus lente, pour se laisser pénétrer par la haute tenue des portraits psychologiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Ton présent te semblait alors cantonné à l’intervalle entre deux pulsations cardiaques et, ainsi allongée dans le noir, tu te prenais immanquablement à penser au passé, parce que c’était plus fort que toi, parce que le présent était moins chargé de sens que le passé ou l’avenir, parce que le passé était le temps que tu connaissais bien, en image comme en idée, et qu’il recelait ton avenir.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Ses six garçons et sa fille grandirent sans soins dans la vieille maison en bois que sa femme lui avait apportée en dot. Ils apprirent de bonne heure à éviter leur père, car le bonhomme avait une nature soupe au lait et son unique main était prompte à retourner des calottes. Il lui suffisait d’entendre un pleur, un bruit ou une chamaillerie pour devenir fou de colère. Il se plaisait à répéter à quel point les enfants étaient une fichue calamité, et surtout les siens, la pire portée de corniauds jamais mise bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Comme tout ce qui est ravissant, reprit-il, c’est dangereux. Ici, il y a un an, un jeune garçon s’est noyé dans un silo de linette. Il est tombé dedans et s’est trouvé aspiré vers le fond avant même qu’on ait pu esquisser un geste. Pour le sortir de là il a fallu vider tout le silo – il se frotta le poignet du plat de sa blanche main. Un gentil petit gars, en plus. Le genre à qui arrive ce type d’accident. Un sale gamin, un petit dur, ne sera pas capable de goûter ce contact ; jamais il ne tombera dedans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Je vous croyais grand et fort et gentil, et je m’aperçois maintenant que votre force ne vous sert qu’à frapper des gens qui vous demandent grâce. Si vous aviez montré un peu de charité, un tout petit peu de pitié…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Si ce n’était que de moi, je vous marierais sans barguigner. Seulement, je ne suis pas certain que ce soit la chose à faire pour Elsa. Tu es comme l’oiseau sur la branche. Vous pourriez tous deux le regretter.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Wallace Stegner (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wallace Stegner
Wallace Stegner Quotes
autres livres classés : MétiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1374 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre