AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351785797
Éditeur : Gallmeister (22/08/2019)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Ross et Margaret roulent sans but précis dans les collines du Vermont que l'automne pare d'une beauté enveloppante. Grisés par cette journée parfaite, ils s'engagent sur un chemin peu passant, qui ne semble plus mener nulle part. Cette campagne ancienne paraît abandonnée de tous. Et pourtant, d'une vieille ferme surgissent une femme, puis sa fille, étrange créature qui entraîne Margaret vers un verger magnifique empli de pommes sauvages.
Telle une invitation ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
mariecesttout
  25 avril 2014
Wallace Stegner est mort en 1993, et trop peu de son oeuvre a été traduite , voilà ce que j'aurais à lui reprocher. Et à son traducteur aussi, Eric Chedaille, toujours le même, excellent, mais très paresseux.
J'étais tombée par hasard il y a quelques années sur Angle d'équilibre , merveilleux, et j'ai donc lu tout ce qui était traduit, malheureusement je ne lis pas suffisamment bien l'anglais, j'envie ceux qui le font!
Wallace Stegner fait de magnifiques descriptions de la nature, dans sa réalité crue souvent et sa cruauté. Surtout celle des grands espaces américains! Et de la vie, la simple vie avec ses espérances et ses épreuves . Eric Chedaille dit de lui que c'est un stoïcien. C'est vrai, un stoïcien mélancolique, tendre et plein d'humour. Clairvoyance, désenchantement et gentille ironie.
C'est en 1990 que W. Stegner a rassemblé l'essentiel de ses nouvelles. Cinq ont été retenues dans ce volume. Elles ont été écrites bien avant les romans , et quelquefois " cannibalisées " comme il l'écrit lui-même dans la préface, et utilisées comme chapitre de roman. Les nouvelles présentées figurent un parcours personnel: " Je les ai vécues en tant qu'acteur, spectateur ou auditeur, avant d'en faire des fictions. Je possède un sens tyrannique du lieu, elles ont pour cadre des endroits que je connais bien....J'y ai dépeint le type de gens que je connais et les lieux que j'ai connus. Si l'art est un produit dérivé de la vie, et c'est mon opinion, alors j'entends que ma production reste aussi proche que possible de la terre et de l'expérience humaine- or la seule terre que je connaisse est celle sur laquelle j'ai vécu, la seule expérience humaine dont je sois sûr est la mienne."
Le plus beau texte est sans doute "Genèse", l'épopée d'un jeune Anglais émigré qui s'engage pour la première fois comme cow boy.
Mon préféré est quand même "Guide pratique des oiseaux de l'Ouest" , un texte plein d'ironie , et très autobiographique, qui raconte un dîner au cours duquel la maîtresse de maison cherche des mécènes pour un pianiste maudit, qui tient absolument à le rester.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
trust_me
  10 février 2014
Wallace Stegner est pourtant considéré comme la principale source d'inspiration des écrivains du Montana et reste LA référence absolue pour Jim Harrison. Prix Pulitzer 1972, il a également remporté le National Book Award. Une pointure de la littérature américaine, quoi.
Cinq nouvelles en tout dans ce recueil. Les deux premières abordent le registre de la nostalgie, du temps qui passe et sont traversées par une certaine forme de mélancolie. Je les ai malheureusement trouvées trop courtes. A peine le temps de s'y installer qu'il fallait déjà en sortir. La troisième est plus intéressante et met en scène un cocktail mondain, un pianiste retors et un narrateur à l'ironie mordante dans une ambiance digne de Gatsby le magnifique. La quatrième est sans conteste la plus faible et est surtout sans aucun intérêt selon moi.
J'étais donc pour le moins dubitatif avant d'attaquer le dernier texte. Pas vraiment emballé par ce que j'avais lu, je me demandais bien pourquoi on faisait de Stegner un des plus grands écrivains de l'Ouest. Mais cette nouvelle a tout changé. 130 pages de pure Nature writing où des cowboys traversent avec leur troupeau la plaine du Saskatchewan (Canada) en plein hiver 1906, un des plus rudes du 20ème siècle. On trouve dans ce mini-roman d'initiation une écriture inspirée, des descriptions magnifiques, des relations entre les personnages très travaillées et un scénario au cordeau. Bref, c'est un récit âpre et tendu, qui tient le lecteur en haleine. La volonté farouche des hommes face aux éléments déchaînés est parfaitement rendue. le froid, la promiscuité, les efforts terribles à fournir pour continuer à avancer malgré le blizzard, la neige et les vêtements qui gèlent à en devenir cassant comme de la glace, etc. Formidablement évocatrice, la prose de Stegner se dévore littéralement.
Un recueil qui mérite donc d'être lu, essentiellement pour cette magistrale dernière nouvelle. J'ai maintenant hâte de découvrir un de ses romans.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
MadameTapioca
  16 novembre 2019
« Le gout sucré des pommes sauvages » ce sont 5 nouvelles du grand Wallace Stegner, écrites à diverses époques, sur des sujets totalement différents.
3 d'entre elles sont d'un format très court et m'ont laissé assez froide. Je me suis contentée d'apprécier l'écriture magnifique de l'auteur, spectatrice du style mais sans réelle émotion.
Par contre, il y a dans ce livre 2 autres nouvelles bien plus longues (elles dépassent les 100 pages) et là, n'ayons pas peur des mots, c'est magistral !
« Guide pratique des oiseaux de l'ouest » et « Génèse » sont de vrais bijoux.
 
« Guide pratique des oiseaux de l'ouest »
Joe et Ruth Allston se sont retirés de la vie new-yorkaise et coulent désormais des jours heureux et calme dans la campagne californienne. Ils sont invités chez leurs riches voisins pour une soirée mondaine au cours de laquelle la maitresse de maison souhaite leur présenter un jeune et talentueux pianiste qu'elle veut aider à percer.
Subtil et jubilatoire, un texte plein d'ironie sur les rapports humains.
 
« Génèse »
L'épopée d'un jeune Anglais émigré au Canada qui s'engage pour la première fois comme cow-boy durant l'hiver 1906. Il va devoir apprendre un métier, s'intégrer dans une équipe de vieux briscards et surtout faire face aux rigueurs du climat.
Totalement immersive, cette histoire très nature writing va vous faire vivre le froid et ‪le vent de la plaine‬ du Saskatchewan. Vous sentirez l'odeur du troupeau et la sueur des hommes. Attention aux engelures.
 
S'il n'y pas de fil de conducteur thématique entre ces textes il y a en revanche à chaque fois le talent d'un immense écrivain capable de refléter la vie dans ses multiples facettes avec une précision et une clarté incomparables. Wallace Stegner raconte les hommes et les paysages d'une écriture posée, d'une douceur teintée d'amertume. C'est merveilleux.
 
Traduit par Éric Chédaille
 
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
keisha
  17 avril 2011
Wallace Stegner? Injustement méconnu, cet auteur est un grand. Professeur de McGuane, Gaines, Carver (on a vu pire), ses romans ont reçu (à juste titre) moult distinctions prestigieuses ... mais on le voit peu sur les blogs. Ça doit changer!!!

La quatrième de couverture parle de Stegner "au sommet de son art", moi j'en rajoute avec "on frôle la perfection" . Carrément.

Dans la courte nouvelle éponyme, rien de sensationnel en apparence. Un couple découvre un coin paumé dans la campagne, lui cherche un endroit à peindre. Ils rencontrent deux habitantes.
"Il engagea la décapotable sur le chemin, et Margaret se laissa aller contre son dossier pour regarder le ciel se déverser sur elle en une enveloppante cascade de bleu, parcourue de branches d'arbres et de petits nuages en choux à la crème. (...) C'était si exquis que cette journée fut telle qu'elle l'était, qu'elle en frissonna avec une sensation presque insupportable de vie et de bien être."
Et ces fulgurances qui vous attendent au tournant, telle "Le tableau noir des ténèbres griffées par les traits de craie lumineux des lucioles".

Jeune fille en sa tour : Vingt cinq ans après son départ de Salt Lake City, un homme mûr y revient et se souvient du passé, particulièrement de Holly, entouré et courtisée. Est-il passé à côté du destin? Mais "L'on ne pouvait prendre aucune direction sans tourner le dos à quelque chose."

Dans "Guide pratique des oiseaux de l'ouest, j'ai retrouvé le couple Allston de Vie obstinée (à lire absolument, comme sans doute tous les romans de Stegner). Une maîtresse de maison, dans la campagne californienne, organise une réception pour ses voisins, "les oiseaux de l'ouest", où jouera le jeune pianiste qu'elle veut aider à percer. Mais ne ressemble-t-il pas au "coucou"? le vieux grincheux Joe Allston perce à jour les manques pianistiques de l'artiste et ne saura pas complètement se taire, même par gentillesse à l'égard de son hôtesse et son amour pour sa femme Ruth. Parfaitement drôle et jubilatoire.

Après un tour à Manille avec Fausses perles pêchées dans la fosse de Mindanao, où une femme est prête à tout pour garder son amant, le feu d'artifice se clot avec une longue nouvelle (ou court roman, finaelement), Genèse:

Débarquant de l'Europe en ce début du 20ème siècle, le jeune Rusty Cullen est engagé "pour rassembler et ramener aux stations de fourrage des veaux que l'on ne pouvait laisser hiverner dans la prairie." En une quinzaine de jours de dur labeur, le "pied-tendre" du groupe de durs à cuire va apprendre quelques leçons.
Neige, blizzard, nuits sous la tente serrés contre les autres, café chaud, journées à galoper après le bétail, un travail sans fin (et puis, pour quoi? Ces bêtes semble-t'-il sont capables de survivre seules. Sinon, comme on l'apprend, les loups seront plus gras au printemps...), les engelures, le risque de s'endormir et de ne plus se réveiller, mort de froid... Franchement, à côté, Indian Creek c'est le club Med...

Là encore Stegner déploie son immense talent pour rendre passionnante cette équipée dans les plaines glaciales: on s'y croit, on vit l'aventure avec Rusty!
Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LN
  25 octobre 2013
Ce petit recueil de nouvelles datant des années 50 contient de véritables pépites :
Le goût sucré des pommes sauvages :
Un couple découvre une région du Vermont du bout du monde, des hameaux abandonnés avec quelques habitants dont une jeune fille dans un « chemin fantôme qui se termine en cul-de-sac au milieu de nulle part. » (p. 19)
Le couple erre parmi ces fermes abadonnées, le mari peint pendant que sa femme se promène, nous conviant à une ballade hors du temps qui emmène le lecteur dans ce no man's land.
Une nouvelle qui nous enjoint à savourer le présent et le goût sucré des pomme sauvages...

Jeune fille en sa tour :
Un homme retourne sur les lieux de son adolescence, dans une maison habitée jadis par l'élue de son coeur, et aujourd'hui attribuée à un funérarium.
Entre remords et regrets, le bilan d'un homme qui se fait prendre au piège du passé : « cela le tenaillait comme une souffrance » p. 47
« Il ne trouvait pas de consolation à se dire que l'on ne pouvait prendre aucune direction sans tourner le dos à quelque chose. » (p. 47)
Guide pratique des oiseaux de l'ouest :
Un homme de 70 ans observe les oiseaux dans une maison isolée sur la proue d'une colline californienne, quand il est sommé d'assister à un dîner mondain organisé par des voisins, dîner durant lequel un jeune pianiste doit se produire.
Une nouvelle sur les relations humaines et leurs complexités, et sur ce monde artistique : l'impression pour ce jeune pianiste d'être incompris perdurera longtemps après cette soirée.
L'auteur nous offre de très belles pages sur l'observation de la nature :
« le soleil, très bas, commence à filtrer sous le chêne et m'aveuglede reflets intenses du pied de notre colline deux grands eucalyptus s'élèvent au-dessus des houx et des yeuses, et els feuilles ovales et flexibles de leur cime, pas très loin en contrebas, tournoient comme autant de poissons éblouissants en papier d'aluminium. Dans le sous-bois la caille se remet à caqueter. Une hirondelle passe au-dessus de la terrasse, décrit une embardée à la poursuite d'un insecte et s'en va. » (p. 58)
Fausse perles pêchées dans la fosse de Mindanao :
Un homme va découvrir des caractère forts, téméraires, des vies de passion plus que de raison.
Génèse :

Ma nouvelle préférée de ce recueil, la plus longue aussi .
Il s'agit d'un western : un jeune anglais Rusty accompagne dans la Saskatchewan une équipe de meneurs de bétail « chargé de rassembler et ramener aux stations de fourrage des veaux que l'on ne pouvait laisser hiverner dans la prairie."

Il va connaître alors l'aventure dans toute sa splendeur mais aussi dans toute sa dureté. Il sera difficile pour lui de s'intégrer dans cette équipe de cow-boys aguerris, mais le temps et les épreuves feront leur oeuvre. Rusty ressortira grandi de cette belle aventure dans le blizzard...

Bilan :
Un recueil avec deux nouvelles qui prennent l'ascendant sur les autres la première et la dernière et qui revèlent le grand talent de cet auteur « doyen des écrivains de l'ouest », maître pour les romanciers de l'école du Montana.
Une très belle découverte !


Ce que j'ai moins aimé :

Comme dans tout recueil de nouvelles, certaines plaisent plus que d'autres...
Lien : http://www.lecturissime.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
julienleclerc45julienleclerc45   15 novembre 2019
Elle s’imagina cette fille et son petit ami sous les arbres du vieux verger, seuls présences juvéniles en ce lieu où prévalaient le vieillissement et la mort. Tout particulièrement et avec une impitoyable netteté, elle vit cette fille, trop frêle pour l’amour, trop enfantine ou vieille trop prématurément, trop maigre avec sa poitrine osseuse, étendue entre les bras du jeune paysan, son petit visage pointu offert aux baisers et son petit corps étique abandonné à ses grandes mains calleuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1missmolko1   23 janvier 2016
Il engagea la décapotable sur le chemin, et Margaret se laissa aller contre son dossier pour regarder le ciel se déverser sur elle en une enveloppante cascade de bleu, parcourue de branches d'arbres et de petits nuages en choux à la crème. [...] C'était si exquis que cette journée fut telle qu'elle l'était, qu'elle en frissonna avec une sensation presque insupportable de vie et de bien être.
Commenter  J’apprécie          100
raton-liseurraton-liseur   01 avril 2018
La dernière fois qu’il l’avait vue, elle prenait le train à destination de Seattle, en route pour Shanghai et un emploi que tous enviaient publiquement, mais qu’ils n’auraient probablement pas eu eux-mêmes le cœur d’accepter. Sa vie, quoi qu’il lui fût arrivé, n’avait pas dû être morne. Et cependant, elle avait peut-être été plus gaspillée qu’il n’estimait en ces instants que la sienne l’avait été.
(p. 46-47, “Jeune fille en sa tour”).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BJFenimoreBJFenimore   10 mai 2019
De sa vie de prudence, il avait retiré une femme qu'il aimait et respectait, des enfants qu'il adorait, un métier qu'il parvenait à exercer avec intérêt et presque avec satisfaction. Mais il était là à se rappeler ce moment où Holly avait cessé de jouer à faire semblant, et son incapacité à la prendre alors qu'elle s'offrait était un des plus tristes échecs de sa vie.
Commenter  J’apprécie          00
BJFenimoreBJFenimore   10 mai 2019
"- Bordel Jesse, fais gaffe où tu mets les pieds !
- T'as qu'à pas laisser traîner la tête dans le passage, rétorqua Jesse. Comment veux-tu que je te voie par ce noir ? Ca fait dix minutes que je me palpe à deux mains et je viens à peine de retrouver mon cul."
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Wallace Stegner (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wallace Stegner
Wallace Stegner Quotes
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1304 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre
.. ..