AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Faÿ (Traducteur)
ISBN : 2070201341
Éditeur : Gallimard (23/01/1980)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 22 notes)
Résumé :


Personne n'a connu Gertrude Stein comme la fidèle Alice Toklas qui vécut à ses côtés, jour après jour, mais qui n'eut jamais le loisir de raconter sa vie ni d'écrire ses Mémoires.

Par un curieux renversement des choses, c'est Gertrude Stein qui, au début des années 30, se substitue à elle et du même coup, pour se raconter à travers ce témoin.

Et voici ressuscitée l'image de Gertrude, imposante dans son quartier général ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pouskas
  09 avril 2014
A travers le récit de leur vie en commun, de leur amitié, c'est oeuvre autobiographique que fait Gertrude Stein. Quelles belle histoires que ces rencontres avec Picasso, Hemingway, Matisse, Juan Gris et tant d'autres. Que d'humour aussi dans ce pointillisme qui décrit tant d'artistes majeurs de ce début de siècle! Pour savourer pleinement ce livre, il faut absolument lire en parallèle "Paris est une fête" d'Hemingway. Des regards croisés, des liens qui se tendent et se distendent, une amitié fiévreuse.
Commenter  J’apprécie          40
corinne-viviane-nicolas
  04 août 2012
Si tout le monde connait Gertrude Stein peu de monde connait Alice Toklas, sa confidente et secrétaire. Ce livre est un témoignage très intime sur la vie de ces deux personnages hors du commun. On revit l'ambiance des visites de Cézanne, Picasso, Juan Gris ou Matisse (excusez du peu !). Je vous recommande particulièrement ce livre si vous aimez l'ambiance des années 30, le monde de l'art et de la littérature. C'est un ouvrage Exceptionnel.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   31 janvier 2015
Les Stein dirent à M. Vollard qu'ils voulaient voir des paysages de Cézanne, et qu'ils lui étaient adressés par M. Loesser de Florence. "Ah oui", dit Vollard, d'un air guilleret, et il se mit à circuler dans la pièce ; puis il disparut derrière une cloison qui se trouvait au fond de la boutique, et on l'entendit monter lourdement un escalier. Après assez longtemps il revint, tenant à la main une petite toile qui représentait une pomme, mais la majeure partie du tableau n'était pas peinte. Tous trois examinèrent le tableau avec grand soin. "Seulement, voyez-vous, dirent-ils, ce que nous voulions voir c'était un paysage. - Ah oui", soupira Vollard, et il prit un air encore plus guilleret. Au bout d'un instant il disparut à nouveau, et cette fois revint avec un tableau, qui représentait un dos ; c'était une toile magnifique sans aucun doute, mais le frère et la soeur n'en étaient pas encore à comprendre bien les nus de Cézanne et ils revinrent à la charge. Ils demandèrent à voir un paysage. Cette fois, après une pause encore plus longue, Vollard revint avec une très grande toile sur laquelle était peinte un très petit fragment de paysage. "Oui, c'était bien cela qu'ils voulaient, dirent-ils, un paysage, mais ils souhaitaient une toile plus petite qui fut entièrement couverte de peinture. "C'est quelque chose comme cela, dirent-ils, que nous désirerions voir." Pendant ce temps, la nuit, qui tombe tôt l'hiver à Paris, était venue, et, à ce moment, une vieille femme de charge descendit l'escalier du fond ; en s'en allant, elle murmura : "Bonsoir, Monsieur, bonsoir, Madame", et elle sortit sans bruit ; puis, au bout d'un instant, une autre vieille femme de charge descendit le même escalier, susurra : "Bonsoir, Messieurs et Dames", et disparut silencieusement par la porte. Gertrude Stein éclata de rire et dit à son frère : "C'est une plaisanterie, il n'y a pas de Cézanne. Vollard monte là-haut, et il dit à ces vieilles femmes ce qu'il faut peindre, il ne nous comprend pas, et nous ne le comprenons pas, elles peignent vite quelque chose, et il nous l'apporte, et c'est un Cézanne." L'un et l'autre furent alors pris d'un insurmontable fou rire. Au bout de quelque temps ils se calmèrent et une fois de plus expliquèrent qu'ils voulaient voir un paysage de Cézanne.Ils expliquèrent que ce qu'ils voulaient voir c'était un de ces merveilleux paysages jaunes d'Aix tels que Loesser en possédait plusieurs. Une fois de plus Vollard sortit et cette fois il revint avec un merveilleux petit paysage vert. C'était ravissant, cela couvrait la toile entière, et cela ne coûtait pas très cher. Ils l'achetèrent tout de suite. Plus tard Vollard expliqua à tout le monde qu'il avait reçu la visite de deux Américains toqués, qui riaient tout le temps ; ça l'avait beaucoup agacé, mais à la fin il découvrit que plus ils riaient plus ils achetaient, alors il s'était mis à attendre qu'ils rient pour leur vendre quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MacabeaMacabea   16 octobre 2016
When you get there there isn't any there there
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Gertrude Stein (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gertrude Stein
Rentrée littéraire 2018. Si on l'a aujourd'hui quasiment oubliée, Janet Flanner a pourtant eu une vie trépidante et laissé durablement son empreinte dans le milieu du journalisme. C'est de cette figure libre, enjouée mais percluse de doutes, chroniqueuse à Paris pour le "New Yorker" entre 1925 et 1975, amie d'Hemingway, Fitzgerald, Gertrude Stein ou encore Nathalie Braney et représentante de ces Américains qui ont aussi fait la Ville Lumière que s'empare Michèle Fitoussi dans "Janet" (JC Lattès) pour mieux regarder tout un pan du XXe siècle en miroir de notre époque.
En savoir plus sur "Janet" : https://www.hachette.fr/livre/janet-9782709656931
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1264 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre