AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070141500
Éditeur : Gallimard (08/01/2015)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Encouragé par son psychanalyste et ami Amnon Zichroni, le célèbre violoniste Minsky publie un livre très remarqué sur son enfance dans un camp nazi. Mais lorsque Jan Wechsler, par son minutieux travail de journaliste, démontre que ce récit n'est qu'une fiction, la vie de Minsky et celle de Zichroni commencent à basculer. Une valise est livrée au domicile de Jan Wechsler. Une valise qu'il aurait perdue lors d'un voyage en Israël mais dont il n'a aucun souvenir. A-t-i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
topocl
  12 mai 2015
C'est un curieux bouquin que nous a fabriqué là Benjamin Stein.
Deux narrateurs, tous deux juifs observants, racontent une seule histoire tournant autour de l'identité, de la mémoire, de la construction de la personnalité avec comme fils sous-jacent le double, le mensonge, l'usurpation. Les histoires se complètent, communiquent entre elles tout en différant, se « corrigent » et se modulent l'une l'autre. Leur point de rencontre est l'histoire d'un troisième homme, Minsky, qui a raconté dans un livre son enfance d'enfant dans les camps,occultée sous la contrainte familiale pendant des années, et dont l'authenticité fut ensuite dénoncée . le psychanalyste Amnon Zichroni a porté Minsky dans son accouchement littéraire , Jan Weschler l'auteur a dénoncé la supercherie. Leur point de rencontre sera explosif.
Mais tout estencore beaucoup plus complexe, les identités sont brouillées, les protagonistes ont des reviviscence du passé (le leur ou celui des autres) qui remettent en cause les biographies officielles. La religion juive apporte une tonalité particulière avec le jeu du double nom, le rôle des bains rituels qui permettent comme une renaissance, la Cabale et son ésotérisme... La littérature est un autre des thèmes, où il est si difficile de démêler réalité et fiction , auteur et personnage… Jusqu'aux violons, qui vont connaître une deuxième vie.
C'est donc une intrigue très fouillée, complexe, où l'on se perd parfois, où les intentions ludiques et philosophiques sont étroitement mêlées. Et comme si cela ne suffisait pas, Benjamin Stein invente ce stratagème littéraire : les deux récits, chacun porteur d'une vérité, ne sont pas banalement accolés ou entremêlés l'un à l'autre par chapitres alternés. Ils sont installés tête-bêche dans le volume, on les lit chacun dans le sens normal de la lecture en retournant le livre (héhé, ce n'est pas un livre en hébreu qu'on lirait à l'envers!).Avec chacun son titre, sa couverture (qu'on croit naïvement identique alors que les deux hommes ne sont pas dans le même sens si on regarde bien ), son exergue, ses 11 chapitres qui finissent chaque fois sur un glossaire, des remerciements et les mentions légales. On est libre de commencer par l'un, ou par l'autre et on se dit donc, amusé, qu'il y a deux façons de lire le livre.
J'ai commencé par l'histoire du psychanalyste, et après le huitième chapitre, j'ai eu envie de commencer celle de l'éditeur. Puis je suis revenue lire les chapitres 9 et 10 du psychanalyste, enchaînant sur le chapitre 11 de l'éditeur, puis le chapitre 11 du psychanalyste. Ainsi, j'ai construit mon histoire moi-même, j'ai été piégée par l'auteur qui m'a montré la complexité là où je ne voyais qu'une jolie astuce. Ainsi Benjamin Stein fait une proposition, dont chaque lecteur a sa propre lecture, son propre livre, son propre cheminement, dans une illustration bluffante d'efficacité d'une question dont la réponse devient peu à peu claire :
«  Ou je suis un menteur ou je suis fou à lier. Y a-t-il une autre explication? »
Au total ce n'est absolument pas un gadget commercial, mais bien une oeuvre littéraire d'un langage innovant. C'est comme une oeuvre d'Art Contemporain, habilement construite et pensée, avec tout ce qu'il faut de matière et d'ouvertures pour que chaque lecteur en fasse son livre propre : tout comme il se réapproprie sans doute rétrospectivement sa propre vie en se la remémorant, en se la réappropriant, en y réorganisant son propre cheminement. On en sort déstabilisé, amusé, impressionné.Si le procédé capte un peu excessivement l'attention par rapport au fond, Canevas porte cependant brillamment son message, s'appuie sur une érudition exemplaire, sans cependant négliger l'élément narratif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NathalC
  21 octobre 2015
Spécial...
Je n'ai pas terminé ce livre, je ne suis arrivée qu'à la cinquantième pas du bouquin et pour moi, c'est en général, un palier.
Je lisais les mots, sans rentrer dans l'histoire...
D'abord, je n'ai pas aimé les pages du livre. La feuille trop fine, on voit les caractères de la page suivante, ou précédente, par transparence. du coup, j'ai trouvé que c'était fatigant à lire.
Ensuite, l'histoire (commencée du côté de l'éditeur). Aucune accroche. Entre ce que l'éditeur vit à l'instant présent, ce qu'il a vécu, ce qu'il pense vivre, ce qu'il pense avoir vécu... PFFF....
Bref, j'ai abandonné malgré le fait que je trouvais le principe de ce bouquin intéressant et original.
Commenter  J’apprécie          80
ComiteromansPoissy
  02 mai 2015
Un livre à la présentation originale et à l'écriture agréable. Une histoire intitulée Amnon Zichroni d'un côté ; et en retournant le livre, une histoire intitulée Jan Weschler. Les titres donnent les noms du personnage central pour chacune des parties. Ils possèdent tous deux des souvenirs un peu confus jusqu'à confondre rêve et réalité. Est omniprésent, le thème de la complexité du cerveau humain concernant la mémoire : les souvenirs, les oublis, ce que nous sommes persuadés d'avoir vécu, ect… En référence au texte du roman : « La vérité n'est jamais qu'une question de point de vue, et celui qui s'expose en place publique, se soumet qu'il le veuille ou non, au point de vue de l'opinion ».
Le roman rappel aussi la chance de notre société actuelle, nous pouvons lire les textes que nous voulons selon nos propres goûts et sans tabou.
Elody (Poissy)

Commenter  J’apprécie          00
alexandraouinez
  20 mai 2015
Coup de coeur pour ce livre au récit livré tête bêche. Une belle surprise que ces deux histoires qui se rejoignent pour n'en faire qu'une.
L'histoire d'Amnon Zichroni d'abord, psychanalyste et ami du violoniste Minsky, qui l'encourage à écrire sur son enfance dans un camp nazi. le succès critique est immédiat, mais un journaliste, démontre que ce récit a été inventé de toutes pièces. Jan Wechsler, ce journaliste justement, nous livre la seconde histoire. Un livre sur la mémoire et la vérité, ou plutôt les vérités. Un roman malin, que l'on oublie pas si tôt !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
art-bsurdeart-bsurde   04 mai 2017
Les livres n'expliquent sans doute pas tout : mais il est sûr que le fait intolérable de ne pas pouvoir les avoir tous chez moi a joué un rôle essentiel dans mon désir de m'enrichir.
Commenter  J’apprécie          10
art-bsurdeart-bsurde   16 avril 2017
Nul n'est mieux placé que moi pour savoir que la frontière entre réalité et fiction, dans tout récit, déroule ses méandres au cœur même du langage, frontière masquée, insaisissable … et flottante. Le mot même de « réalité » conduit sur des sables mouvants.
Commenter  J’apprécie          00
art-bsurdeart-bsurde   16 avril 2017
Il est des réalités, disait toujours Eli, dont on ne peut s'approcher qu'à condition d'être prêt à tout remettre en question., quitte à délibérément détruire et laisser derrière soi certaines choses.
Commenter  J’apprécie          00
art-bsurdeart-bsurde   24 mai 2017
L'histoire ne se produit pas une fois, mais aussi souvent qu'elle est observée. Car elle n'a lieu au bout du compte que dans la perception du spectateur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre