AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Raymond Schwab (Traducteur)
ISBN : 2070339955
Éditeur : Gallimard (28/09/2006)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Anna Federner, vieille gouvernante allemande, bougonne et bornée, dirige de son mieux la maison de Miss Mathilde. Les jours se succèdent, ternes, monotones, uniquement rythmés par les petits drames du quotidien. Et la brave Anna meurt de n'avoir pas su vivre...

D'une plume juste et sobre, Gertrude Stein évoque la banalité du quotidien et le destin manqué d'un cœur simple.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mollymon
  19 mars 2018
Anna est une allemande qui a immigré aux Etat-Unis quand elle avait une vingtaine d'année. Elle travaille comme domestique dans différentes maisons où elle aime tout régenter et surtout gronder. C'est une femme bourrue aux idées bien arrêtées mais travailleuse, dévouée et généreuse.
Gertrude Stein nous raconte sa vie. Une vie simple pas vraiment malheureuse ni particulièrement heureuse non plus. Une vie assez banale en somme mais une vie quand même.
C'est la première fois que je lis la prose de Miss Stein et j'ai un avis assez mitigé. Si l'histoire m'a intéressée en me rappelant Un coeur simple de Flaubert, le style par contre m'a déconcertée : des constructions de phrases qui paraissent bancales et des répétions à outrance qui finissent par devenir lassantes. J'ai cru que ces répétitions traduisaient le vieillissement d'Anna qui se met à radoter mais une amie m'a affirmé que c'est une des particularités de l'écriture steinienne. Sinon j'ai beaucoup apprécié humour piquant dont use Anna pour égratigner ses compatriotes installés comme elle dans la petite ville de Bridgepoint. Et Anna a l'air d'avoir tout particulièrement une dent contre l'homme allemand... De manière très allusive, elle évoque sa préférence pour les femmes et son goût pour les employeuses " volumineuses et désarmées ".
Je me demande à qui Anna ressemble le plus. A son auteure volontiers décrite comme antipathique, excentrique, méchante, intelligente, pleine d'humour et franchement laide ou à sa compagne, Alice B. Toklas qui fût sa cuisinière, secrétaire, confidente, amante, muse, éditrice et critique ?
La brave Anna est la première nouvelle de Trois vies, le premier ouvrage de Gertrude Stein paru en 1909.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Gwordia
  01 mai 2012
Aucun d'extrait au regard du caractère laconique de ce texte. A tous les aficionados d'action, je déconseille sans détour cette tragédie dont la seule trame est le néant d'une vie. Quant aux férus de récit, ils se régaleront d'une longue et austère description de la petite vie sans prétention d'une petite main dame de maison... pour ne pas dire boniche, esclave de son statut pour le moins chiche et de la dispendieuse insouciance de ses comparses pas plus riches.
Comme disait Françoise Sagan, Bonjour tristesse...
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mollymonmollymon   18 mars 2018
Mais Mrs Federner avait un esprit et une langue qui noircissent les choses. Pas jusqu'au noir, bien entendu, mais juste gratter et frotter un peu de saleté. Elle aurait pu faire en sorte que le visage du Tout-Puissant apparût boutonneux et un peu grossier et elle faisait toujours ainsi avec ses amis, bien que nullement avec l'idée de se mêler de leurs affaires.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Gertrude Stein (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gertrude Stein
Rentrée littéraire 2018. Si on l'a aujourd'hui quasiment oubliée, Janet Flanner a pourtant eu une vie trépidante et laissé durablement son empreinte dans le milieu du journalisme. C'est de cette figure libre, enjouée mais percluse de doutes, chroniqueuse à Paris pour le "New Yorker" entre 1925 et 1975, amie d'Hemingway, Fitzgerald, Gertrude Stein ou encore Nathalie Braney et représentante de ces Américains qui ont aussi fait la Ville Lumière que s'empare Michèle Fitoussi dans "Janet" (JC Lattès) pour mieux regarder tout un pan du XXe siècle en miroir de notre époque.
En savoir plus sur "Janet" : https://www.hachette.fr/livre/janet-9782709656931
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre