AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre-Emmanuel Dauzat (Traducteur)
EAN : 9782070750665
240 pages
Éditeur : Gallimard (24/09/1998)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Par ses romans et ses essais, George Steiner s'et imposé comme une des dernières figures de la grande culture européenne.
Errata raconte comment très tôt la conscience lui est venue que notre monde était désormais celui où le contrat entre le mot et le sens était rompu, ouvrant une faille où s'engouffrerait toute la barbarie du siècle : il n'est d'examen possible de la frustration contemporaine des espoirs et des promesses des Lumières qui ne doive partir de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
klakmufklakmuf   18 février 2014
Chaque langue humaine représente l'une des possibilités d'un spectre vraisemblablement ouvert. Ces possibilités sont des lectures du temps et du monde auxquelles j'ai fait allusion. L'allemand "Weltanschauung" est précis et juste. Une langue remplit une alvéole de la ruche des perceptions et des interprétations potentielles. Elle articule une construction de valeurs, de sens, de suppositions qu'aucune autre langue n'égale exactement ou ne supplante. Parce que notre espèce a parlé et parle en des langues multiples et variées, elle engendre la richesse des milieux et s'adapte à eux. Nous parlons des mondes.
Babel aura donc été le contraire d'une malédiction. Le don des langues est précisément cela, un don et une bénédiction incalculables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
brigetounbrigetoun   11 novembre 2009
Consciemment ou non, la musique vise à se retirer dans sa propre totalité, à vider le texte de son sens lexico-grammatical traduisible. Elle cherche à vocaliser entièrement la phonétique, les syllabes signifiantes du langage. Les mots doivent être fondus en pures vocalises. Dans son tour rival, le lyrique, le libretto verbal, le passage biblique, entend accéder à la parité ou, en fait à la prééminence.... Pourtant, la musique et la danse sont elles-mêmes des mouvements et des figurations primordialité de l'esprit humain, qui déclarent un ordre de l'être plus proche que ne l'est le langage de l'inconnu de la création
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
klakmufklakmuf   16 février 2014
A côté du christianisme, le marxisme est l'autre grande hérésie du judaïsme. La contribution juive - théorique, pratique et personnelle - au socialisme radical et au communisme pré-stalinien est disproportionnée (voir les rangs des premiers mencheviks et bolcheviks ou ceux des mouvements utopistes ou insurrectionnels de gauche à travers l'Europe centrale). Le marxisme sécularise, rend "de ce monde" la logique messianique de la justice sociale, de l'abondance édénique pour tous, de la paix sur une terre non divisée. (...)
Sous sa forme la plus pure, telle qu'elle a été mise en oeuvre dans certains kibboutzim socialo-communistes du premier sionisme, il n'y a pas de propriété privée. (...)
Par trois fois, le judaïsme a soumis la civilisation occidentale au chantage de l'idéal. (...) Les idéaux de Moïse, de Jésus et de Marx harcèlent la psyché de "l'homme moyen sensuel" , cherchant à s'accommoder de son imparfaite existence. (pp. 101 - 103)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
klakmufklakmuf   18 février 2014
Le chauvinisme linguistique, l'exaltation de la langue nationale officielle et de ses racines mythiques sont des phénomènes tardifs. Dans le cas européen, ils ne sont guère antérieurs au XVIe siècle. Aujourd'hui, la prépotence de l'anglo-américain est un phénomène critique qui altère la nature même du langage et des relations humaines. Paradoxalement, elle engendre aussi un bilinguisme renforcé (chaque indigène devant savoir sa langue en même temps que l'anglo-américain).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
klakmufklakmuf   22 février 2014
Dans notre dispensation thérapeutique, les malades incurables, les vieux consomment de plus en plus les ressources, le temps et l'énergie des jeunes. Une piteuse gérontocratie se profile. Il suffit d'avoir flairé la peur et l'urine dans les hospices de vieillards, d'avoir entendu les hurlements aveugles de personnes affligées de la maladie d'Alzheimer, pour savoir le hideux gaspillage - qui ne dévore pas seulement le patient - de la vie artificiellement entretenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de George Steiner (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Steiner
Laure Adler s'entretient avec l'essayiste et philosophe du langage George Steiner. Diffusion de l'émission “Hors-champs” sur France Culture le 14 décembre 2015. Photographie : George Steiner, le 6 mai 2015, dans sa maison à Cambridge, au Royaume-Uni. © GREG FUNNELL POUR “LE MONDE”. Son site web : http://www.gregfunnell.com/#!/index. Intellectuel européen, spécialiste de littérature comparée et de traduction, critique littéraire, passionné de lettres et de langues, il est l'auteur de “Après Babel. Une poétique du dire et de la traduction” (1978), “Les Antigones” (1986), ou encore “Poésie de la pensée” (2011). George Steiner est né à Paris en 1929. Ses parents, d’origine autrichienne, ont fui leur pays face à la montée du nazisme. Les Steiner sont cultivés, font partie de l’élite. Le jeune George est donc initié très tôt aux lettres et langues : il parle l’anglais, le français, l’allemand et le grec ancien. Cette enfance est bercée de musique, elle fait partie de sa vie. « Il paraît que certains chefs d’orchestre arrivent à lire une partition et l’entendent dans leur tête. C’est très rare. Moi je suis incapable de lire une partition. » Très jeune, ses parents l’emmènent au concert. « La musique peut m’apporter un grand bonheur. Elle peut accompagner. La musique est au-delà du bien et du mal. » Au début de la Seconde Guerre mondiale, la famille fuit à nouveau, quitte la France quelques mois avant l’invasion de Paris par les Allemands, et part pour New York où George Steiner poursuit ses études et obtient la nationalité américaine. Suivent de brillantes études qui le conduisent à enseigner dans les institutions universitaires les plus prestigieuses. Dans son métier d’enseignant, il est confronté à des jeunes dont il déplore le manque de volonté de s’engager en politique : « Les jeunes ont un dégoût devant le processus politique lui-même, et ça c’est très grave. Aristote a dit que si on ne vient pas sur l’agora pour exercer la politique, il ne faut pas se plaindre que des bandits s’emparent du pouvoir. » Il raconte que quand il est venu travailler à Cambridge, la plupart de ses étudiants avaient l’ambition de faire de la politique à haut niveau, d’entrer au Parlement britannique, tandis qu’aujourd’hui, peu d'entre eux sont tentés par une carrière politique. L’avenir devient de plus en plus complexe, estime George Steiner, et le cerveau humain ne serait pas assez grand pour répondre à tous les problèmes. « Nous sommes débordés de questions auxquelles nous ne sommes pas capables d’apporter des réponses. Le flot immense d’informations dépasse notre capacité limitée… » Extrait musical : Erik Satie, “Le Poisson rêveur – Esquisse”, interprété par Bojan Gorišek
Invité : George Steiner
Thèmes : Essai| Poésie| Culture| Philosophie| Politique| Art| Musique| George Steiner
Source : France Culture
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : éruditionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
537 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre