AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782852482227
Éditeur : Triades éditions (13/02/2006)
2.25/5   2 notes
Résumé :
Un des ouvrages majeurs de la spiritualité au XXème siècle. Rudolf Steiner y développe une approche rigoureuse des réalités spirituelles qui restent cachées (occultes) à la perception et à la conscience ordinaires. Il décrit la nature de l?être humain, la vie après la mort, puis l?évolution du cosmos et de la Terre. Un dernier chapitre traite du développement spirituel de l?homme et comporte des exercices de méditations.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MacileMacile   09 décembre 2017
De même que le sommeil fait disparaître dans le néant les soucis et les inquiétudes de la journée, l'oubli étend un voile sur les expériences fâcheuses de la vie, effaçant ainsi toute une partie du passé.
C'est précisément de l'oubli que vient la force de percevoir quelque chose de nouveau.
Commenter  J’apprécie          50
GeoffreyRobGeoffreyRob   02 août 2021
... une propriété de l'âme qui a une importance considérable pour le développement de l'être humain, celle qu'on appelle le sentiment de "vénération" ou de "dévotion". Celui qui cultive ce sentiment ou chez qui il existe comme une heureuse aptitude naturelle possède une base excellente pour les forces de connaissance supra-sensorielles. Si, dès son enfance ou pendant sa jeunesse, on a regardé avec confiance et admiration certaines personnes en qui on voyait un idéal élevé, on a en soi une disposition favorable à l'épanouissement de cette connaissance. Et si plus tard, son jugement ayant mûri, on sait en toute humilité lever les yeux vers le ciel étoilé avec le sentiment qu'on y voit la manifestation de Puissances supérieures, on acquiert ainsi la maturité nécessaire à la connaissance des mondes spirituels. Il en est de même lorsqu'on sait admirer les forces qui sont à l'oeuvre dans la vie humaine. Il n'est pas moins important que, même adulte, on puisse éprouver une profonde vénération pour des hommes dont on pressent ou dont on croit connaître la valeur. Seul celui qui est capable de ces sentiments peut accéder à la vision des mondes supérieurs. Celui qui ne peut éprouver aucun sentiment de vénération n'ira pas loin dans la connaissance. À celui qui ne sait rien admirer, l'essence des choses reste caché.
Il ne faut pourtant pas se laisser entraîner, par ses sentiments de respect et d'admiration, à détruire en soi la saine conscience de ce qu'on est et la confiance en soi ; ça serait pécher contre la loi de mesure et d'équilibre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   11 avril 2021
Le mot « Science occulte » ou « Occultisme » éveille, suivant les individus, des idées contradictoires. Sur l'un, il exerce une attraction magique, il est l’annonciateur de quelque chose qui émeut les forces intimes de l'âme. Chez l’autre, il provoque le mépris, la risée, l'éloignement, ou parfois un sourire de compassion. Les uns y voient le couronnement de tout savoir; les autres un vagabondage de l’esprit, une rêverie creuse, aussi peu estimable que la superstition. Et ces derniers sont parfois précisément ceux qui s adonnent à ce qu’ils pensent être la science vraie avec le sérieux le plus profond, avec l’amour le plus noble de la vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   12 avril 2021
C’est le fruit le plus précieux de la science occulte que de donner à la vie la force et l’assurance, au lieu de satisfaire uniquement la curiosité humaine. La source à laquelle l’occultiste va puiser la force et la confiance, est intarissable. Quiconque est une fois parvenu jusqu’à cette source pourra y revenir aussi souvent qu’il le voudra : il s’en retournera toujours fortifié dans l’existence.
Commenter  J’apprécie          10
GeoffreyRobGeoffreyRob   24 mai 2021
Le processus de la méditation s'éclaire si on le compare au sommeil ; tout en ressemblant à celui-ci, il lui est d'autre part tout à fait opposé. C'est un sommeil qui, par rapport à la conscience ordinaire diurne, correspond à un état de veille supérieur. Ce qui importe, c'est que, par la concentration sur la représentation ou l'image en question, l'âme soit obligée de tirer de son propre fond des forces beaucoup plus puissantes que celles dont elle use dans la vie pour la conscience ordinaire. Son activité intérieure s'accroît ainsi. Elle se libère de son corps comme dans le sommeil ; mais au lieu de sombrer dans l'inconscience, elle connaît un monde qu'elle ignorait auparavant. (...) L'âme se connaît alors elle-même dans sa véritable nature indépendante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Rudolf Steiner (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rudolf Steiner

RUDOLF STEINER Artiste et enseignant - L'art de la transmission - Céline Gaillard
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=37325 Rudolf Steiner, tout comme Kandinsky, Klee ou encore Beuys furent tout à la foi...
autres livres classés : connaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1464 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre