AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226137623
150 pages
Éditeur : Albin Michel (01/10/2003)
4/5   13 notes
Résumé :

Dialogue entre ce grand humaniste qu'est George Steiner et Cécile Ladjali, enseignante confrontée à la réalité des banlieues, ce livre a gardé la vivacité d'un échange oral. Sans passer sous silence les difficultés de la posture enseignante, l'éclatement des références culturelles, les ruptures entre les générations, les auteurs s'interrogent sur notre capacité de transmettre et an... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fklevesque
  01 juin 2019
Un ouvrage très intéressant sur la transmission du maître à l'élève. Il souligne l'importance du savoir et met en valeur toute la sensibilité, toute l'intelligence, toute la passion nécessaires au sachant pour transmettre un savoir vers des apprenants en particulier lorsque ceux-ci ne sont pas forcément dans des conditions favorables sur le plan de l'environnement et de la réceptivité.
Il s'agit, dans cet ouvrage très court, d'un dialogue entre deux "sachant". Dialogue riche, aux termes choisis, empreint de la passion de l'Autre, persuadé du potentiel de création de chacun pour peu que l'enseignant sache faire raisonner le savoir à transmettre. Très loin du nivellement par le bas que connaissent nos établissements d'enseignement depuis 1968. Immanence d'un savoir qu'il appartient à l'humanité de savoir conserver à travers le temps et de léguer aux générations présentes et futures.
Bien que reposant sur un style fluide, cet ouvrage de par la nature de son propos et la qualité de ses démonstrations reste réservé à un public averti. Initié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean
  17 mai 2016
Un très beau livre humain, à découvrir, sur l'accompagnement, la présence et la transmission à l'autre. Il faut dépasser les premières pages...qui ne sont pas très digestes, et aller plus loin pour découvrir les merveilles de ce livre. A prendre et à reprendre, des paroles essentielles.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fklevesquefklevesque   19 février 2018
Un ouvrage très intéressant sur la transmission du maître à l'élève. Il souligne l'importance du savoir et met en valeur toute la sensibilité, toute l'intelligence, toute la passion nécessaires au sachant pour transmettre un savoir vers des apprenants en particulier lorsque ceux-ci ne sont pas forcément dans des conditions favorables sur le plan de l'environnement et de la réceptivité.
Il s'agit, dans cet ouvrage très court, d'un dialogue entre deux "sachant". Dialogue riche, aux termes choisis, empreint de la passion de l'Autre, persuadé du potentiel de création de chacun pour peu que l'enseignant sache faire raisonner le savoir à transmettre. Très loin du nivellement par le bas que connaissent nos établissements d'enseignement depuis 1968. Immanence d'un savoir qu'il appartient à l'humanité de savoir conserver à travers le temps et de léguer aux générations présentes et futures.
Bien que reposant sur un style fluide, cet ouvrage de par la nature de son propos et la qualité de ses démonstrations reste réservé à un public averti. Initié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   17 mai 2016
Ce serait une école où l’enfant aurait le droit de commettre cette grande erreur qu’est l’espoir. Notre métier d’enseignant, quel qu’en soit le niveau, peut être épuisant, décevant. Il peut donner une terrible aigreur, mais il y a une récompense suprême, qui est de rencontrer l’élève beaucoup plus doué que soi-même, qui va avancer bien au-delà de soi-même, qui va peut-être créer l’œuvre qu’un prochain enseignant va enseigner. Ça m’est arrivé quatre fois dans ma vie.
C’est une vocation absolue d’être professeur. Il ne faut jamais oublier que j’appartiens à un passé, à une culture où le mot rabbin, rabonim, ne veut pas dire «prêtre» ou «homme sacré ».
C’est le mot le plus modeste pour dire « professeur ». Un rabonim, c’est tout simplement un professeur, et c’est peut-être la profession la plus orgueilleuse et, en même temps, la plus humble qui soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fklevesquefklevesque   19 février 2018
En nivelant , en faisant une fausse démocratie de la médiocrité , on tue chez l’enfant la possibilité d’outrepasser ses limites sociales , domestiques , personnelles et même physiques .
Commenter  J’apprécie          50
fklevesquefklevesque   19 février 2018
Notre métier d’enseignant , quel qu’en soit le niveau peut être épuisant , décevant . Il peut donner une terrible aigreur , mais il y a une récompense suprême , qui est de rencontrer l’élève beaucoup plus doué que soi - même , qui va avancer bien au - delà de soi - même , qui va peut - être créer l’œuvre qu’un prochain enseignant va enseigner .
Commenter  J’apprécie          20

Videos de George Steiner (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Steiner
Vidéo de George Steiner
>Education>Education>Principes, théories, généralités (78)
autres livres classés : Relations maître-élèveVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre