AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374310760
Éditeur : Abordables (12/03/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Fuyant un père tyrannique et malveillant, Marie-Jeanne décide de changer de vie, elle rencontre Jean-Jacques et devient le clone de sa fille disparue.
Un roman captivant et décapant mené de main de maître qui vous tient en haleine jusqu’à l’étourdissante révélation.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Oriane17
  25 avril 2018
CAPTIVANT
Geneviève Steinling, "Hier, il sera trop tard", roman, Les éditions Abordables.
La mode n'est plus aux histoires et c'est bien dommage. Avec ce roman au titre mystérieux, Geneviève Steinling ose, elle, nous raconter une histoire, pour notre plus grand plaisir. Une histoire captivante, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin et qui aurait pu inspirer un film à Alfred Hitchcock. C'est à lui, en effet, que j'ai le plus pensé en lisant ce livre, envoûtant comme "Vertigo" ou "Psychose". Marie-Jeanne, l'héroïne, qui a vécu une enfance traumatisante, est hantée par les fantômes du passé comme par ceux du présent. C'est une personnalité déchirée qu'imagine l'auteure, et qui aura du mal à se reconstruire. Difficile d'accepter la réalité quand elle a vous a trop meurtri. Marie-Jeanne s'invente un grand amour, cherche un père de substitution, essaie même de devenir une autre, plusieurs autres… On plonge dans les méandres de l'inconscient, des fantasmes, des cauchemars et des rêves, et jusqu'au bout l'auteure nous ménage des surprises dans ce suspense où elle fait revivre nos peurs et nos curiosités enfantines : on croise Barbe-Bleue ou quelqu'un qui lui ressemble, et on se demande ce qu'il y a dans le grenier interdit où Marie-Jeanne, devenue Michèle, mais aussi un peu Madeleine, va pénétrer, à ses risques et périls. Geneviève Steinling s'attache aux objets, aux insectes, à de menus détails que tout individu observe dans son for intérieur. Comme dirait Proust, « tout est signe, et tout signe est message ». Une mouche posée sur la main de la jeune femme lui ressuscite « le ruban adhésif scotché au plafond de la cuisine sur lequel tous ces insectes s'agglutinaient, pris au piège ». Pris au piège comme Marie-Jeanne et son frère Christian, victimes d'un père ivrogne et brutal. Mais Geneviève Steinling ne démontre pas, n'explique pas. Elle donne à voir, à entendre, à sentir et nous laisse nous interroger, nous étonner. L'humour affleure souvent : le curé qui dit la messe le jour de l'enterrement du père, « vêtu d'une aube blanche sur laquelle était posée une étole violette », ressemble « à une moitié d'aubergine ». Sous la légèreté émergent les plus sombres comportements humains, ceux qu'on essaie en vain d'étouffer, inavouables, et qui finissent, comme les cadavres jetés à la mer, par remonter à la surface.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
marielauremory
  14 avril 2018
J'ai dévoré ce livre en trois jours ... l'auteure nous emmène avec pudeur et sensibilité dans la vie de cette petite fille jusqu'à ses 18 ans à la mort de son père. Et elle décide ce jour là de fuir sa maison et mener sa vie de jeune femme. On s'attache à elle et on veut la protéger, l'auteure noue guide avec elle dans les secrets de sa vie, sur ses propres interrogations, jusqu'au dénouement, que je n'ai pas du tout vu venir. J'ai découvert une vraie romancière en Genevieve Sterling et ai hâte de la lire à nouveau !
Commenter  J’apprécie          20
manugaultier
  04 juin 2018
Mon résumé :
Nous sommes en 1978, dans le Jura, Marie-Jeanne, grande ado, mais pas encore tout à fait adulte, quoi que, assiste physiquement aux obsèques de son père ; en effet, la jeune fille est dans ses pensées et souvenirs d'enfance, avec en bruit de fond, le brouhaha de l'oraison funèbre.
Et puis Marie-jeanne décide de prendre la fuite et s'engouffre dans un train pour Paris, sans un sou en poche, avec juste sa carte d'identité. Elle rencontre Jean-Jacques qui lui paiera son billet de train, et, en bonne âme charitable, lui offre le gîte et le couvert en son domicile en banlieue parisienne.
Marie-Jeanne décide de tourner la page, de se faire appeler Michèle afin d'acter sa nouvelle vie.
- Quelle sera le quotidien de la jeune femme, loin de sa famille et sa poupée Lili qui lui manque tant ?
- Pourquoi fuir ?
- Comment va se dérouler la cohabitation avec Jean-Jacques ?


Mon avis :

Tous les critères sont au rendez-vous pour un bon roman. Dès les premières pages du livre, je m'attache très vite au personnage de Marie-Jeanne, "Michèle".
Dès les premiers chapitres on rentre dans l'intrigue.
L'innocence et la naïveté de la jeune femme, apporte à cette histoire une fraicheur toute particulière, qui, par le ton de la narration de l'auteure, m'emmène sans difficulté jusqu'à la fin de ce livre.
Les sujets lourds abordés par son auteur dans le roman, sont transcrits le plus simplement et naturellement du monde.
Je remercie très chaleureusement Les Editions Abordables pour la découverte d'une nouvelle pépite avec "hier il sera trop tard," et son Auteure Geneviève Steinling, que je vais suivre maintenant de près. J'ai aimé les écrits de ce livre et sa façon d'aborder des sujets lourds avec autant de simplicité.
Je vous conseille de lire et plonger dans ce roman, qui ne pourra laisser indifférent.
Bravo et merci

Ma note : 18 sur 20
Manu.
Lien : http://www.manu-chronicles.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Monlilo
  03 avril 2018
Je viens de dévorer ce livre, déjà par son titre qui nous pose question, l'auteure est la reine de l'intrigue, et nous tient en haleine du début à la fin.
Ce roman digne d'une réalisation cinématographique d'Alfred'Hitchkock, est une histoire racontée dans une écriture très agréable et fluide, allant crescendo, et in fine le doute qui nous traverse l'esprit, confirmé par sa révélation !!!
Je recommande vivement ce roman, espérant lire d'autres histoires de cette auteure. Bravo !!!

Commenter  J’apprécie          10
sandragamba673
  11 juin 2018
l histoire de cette jeune fille de 18 ans qui part le jour des funérailles de son père est une histoire tellement réel j avais l impression d être d être moi même marie Jeanne et de vivre son vécu en lisant ce livre qui reste plein de suspence juqu' au bout de l histoire pauvre marié Jeanne qui perd beaucoup trop tôt l amour de sa vie et qui se réveil un beau jour en décidant de battre son destin j en dit pas plus il faut lire pour comprendre toute l histoire qui est juste sublime est tres bien écrire bravo Geneviève steinling hate de relire un autre de vos ouvrages félicitations une histoire comme je les aimes
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GenevieveSteinlingGenevieveSteinling   28 mars 2018
Il arrivait que j’entende du bruit qui venait du grenier même quand la trappe était fermée et que Jean-Jacques ne se trouvait pas dans la maison.
Rats ou chauves-souris ?
Et si c’était le spectre de Madeleine ?
Ce soir-là, la voix mystérieuse des deux premières nuits est revenue à mes oreilles.
Mon imagination a déferlé tous azimuts avec des hypothèses plus abracadabrantes les unes que les autres. J’édifiais, entre autres, un scénario dans lequel Madeleine était retenue prisonnière.
Me demandait-elle de chercher du secours ?
Était-ce désormais trop tard pour elle ?
Ou pour moi ?
Ou pour les deux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1450 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre