AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Walkyrie29


Walkyrie29
  06 mars 2019
Une seconde fois, la mère et la fille Sten nous plongent dans l'atmosphère brumeuse et langoureuse des mythes de la mer Baltique, une réussite !

Depuis l'automne dernier, Tuva sait qu'elle est différente, c'est une changlin, un être de légende capable de respirer sous l'eau grâce aux branchies qu'elle cache, aux êtres humains qu'elle fréquente, avec une écharpe. Grâce à son chant, elle a pu vaincre les créatures qui menaçaient les hommes et hantaient les eaux de la mer Baltique l'automne dernier. Aujourd'hui, le printemps tente avec peine de percer un brouillard épais et étrange qui s'est installé depuis quelque temps dans l'archipel, déroutant les plus fins navigateurs. Tapie dans l'ombre, une nouvelle menace semble se profiler, la brume n'est pas innocente et tente de noyer les hommes, « le pacte est rompu » susurre la voix à la fille de l'eau, « les hommes doivent périr pour leur imprudence ». Plongée à nouveau dans le folklore de l'archipel et ses origines, Tuva va devoir affronter un mythe oublié, rancunier et extrêmement vengeur.

Ce que j'aime particulièrement dans cette série, c'est l'atmosphère ténébreuse et lourde où l'on peine à respirer, le lecteur est très vite embarqué dans l'archipel suédois qui vit dans l'humidité ambiante de ce brouillard dense et imposant. de ce phénomène qui s'intensifie et dure depuis des semaines, certains avancent un problème climatique qui se serait déjà produit par le passé causant de grand dégât, d'autres plus discrets abordent les mythes oubliés, un pacte entre les humains et le peuple de l'Océan, une cause plus mystique. Il se dégage ainsi une ambiance austère, qui s'installe peu à peu et se densifie au cours du récit, les gens vivent reclus et les croyances passées se réveillent. le froid, l'humidité et le brouillard épais sont le présage de réveils d'anciennes légendes locales, de créatures agonisantes et terrifiantes, menaçantes, hantant aussi bien les fonds marins que les cimetières locaux.

C'est dans ce contexte que Tuva, l'héroïne et fille de l'eau, doit faire à nouveau face au danger pour protéger les hommes et ceux qu'elle aime. Les auteures, à travers ce personnage, exploitent beaucoup de thématiques sensibles ; la différence d'une part, mais aussi l'amitié, Tuva se liant avec Rasmus, un jeune garçon de son âge bien qu'ici leur amitié soit mise à rude épreuve et que l'on voit finalement assez peu l'adolescent, les liens filiaux difficiles, une mère absente qui ne supporte pas de voir ses branchies et un père qui se néglige en proie depuis trop longtemps au chômage ou encore la sensibilité écologique maritime, Tuva appartenant au peuple des Océans. On peut dire que la petite Tuva du haut de ses douze ans doit gérer beaucoup de choses et pourtant elle fait preuve de beaucoup de courage et n'hésite pas à prendre des risques pour découvrir et résoudre les mystères. A côté de cela, Tuva se rapproche de Maria, la mara appartenant au petit peuple sur qui elle va pouvoir beaucoup compter dans cette aventure, on en apprend ainsi davantage sur ce personnage qui s'impose un peu plus dans ce tome. C'est aussi le cas avec le personnage énigmatique d'Osterman, en arrêt maladie dès le début du roman, on apprend plus tardivement que c'est un peu plus complexe et les révélations qu'il va apporter vont éclaircir les suspicions de Tuva sur cet étrange brouillard.

C'est donc un ouvrage qui porte essentiellement ses réflexions sur l'écologie et qui est surtout là pour sensibiliser le jeune public visé par les auteures. La pollution des océans et particulièrement celle de la mère Baltique, peu profonde, est un phénomène catastrophique quasiment irréversible. Mais si ce sujet est omniprésent dans l'histoire, d'autres sont aussi abordés tel que les problème de société (alcoolisme, isolement, chômage…) de cet archipel en marge du continent. le pardon n'est pas esquivé au contraire, il est surtout question de prise de conscience et d'agir au plus vite pour limiter les désordres déjà engendrés.

En bref, ce roman vaut surtout pour cette atmosphère très particulière qu'il dépeint, la brume enrobe son lecteur pour le plonger avec Tuva au coeur des légendes de la mer Baltique terriblement polluée et dans un archipel où les hommes et les femmes perdent leur jovialité. Tout cela est très pesant, l'écologie et les problèmes de société local sont omniprésents. le tout est amené avec une certaine simplicité au travers du personnage de Tuva et de ses aventures mythiques pour sauver les hommes malgré toutes leurs erreurs. Franchement une réussite !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cet envoi.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus