AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090175035
Éditeur : Serge Safran éditeur (15/03/2012)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Après seize ans d’absence, Howard Lejeune, brillant archéologue, resurgit dans la vie de Margaux. D’emblée, il l’invite à venir l’assister sur un chantier de fouilles en Syrie et lui dévoile son grand défi scientifique : élucider le mystère de la mort d’un célèbre roi du pays de Sumer.

Dans la chaleur et la poussière du Proche-Orient, entourée d’une équipe haute en couleur, Margaux se voit confrontée à un dilemme qu’elle n’aurait jamais imaginé. Quell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
beatriceferon
  09 mars 2015
Après seize ans de silence, Howard Lejeune refait son apparition dans la vie de Margaux. Ce brillant archéologue, elle l'a connu à l'université, et à présent qu'il et là, elle est prête à tout pour ses yeux bleus, son sourire et la place qu'il lui propose à ses côtés. Même à se replonger dans les indigestes cours consacrés à la chronologie de l'Age du Bronze. Même à affronter l'atmosphère étouffante du site de Tell Beylan en Syrie et la menace des milliers de scorpions qui l'infestent. Même à travailler dans un chantier qui n'est qu'une bergerie, où les seules trouvailles consistent en crottes de moutons fossilisées. Et surtout, à se mesurer à la malédiction du tombeau du guerrier.
Non sans humour, Marie-Ève Sténuit nous entraîne dans une aventure qui mêle habilement une quête amoureuse et une enquête archéologique. Elle met en place petit à petit des éléments qui s'emboîteront à la fin comme les pièces d'un puzzle.
Pourtant, il m'a fallu du temps pour m'immerger dans l'histoire, et j'ai trouvé certains passages pleins de vocabulaire technique et spécialisé assez abscons et rébarbatifs: « les analyses de TC-34 et TC-36 », « les graphiques indiquent une fourchette allant de 2375 à 2315 avant Jésus-Christ, avec un pic de probabilité vers 2345, soit une date qui, à Beylan, nous situe juste avant la destruction du Temple A... La tombe, les textes, le C14, tout concorde. »
Enfin, l'attitude de Margaux, à la fin du roman, m'a semblé peu crédible et ne pas coller avec celle d'une femme aussi amoureuse qu'elle prétend l'être. du moins, pour ma part, je n'aurais certainement pu réagir comme elle.
Mon avis sur ce roman est donc mitigé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GribouilleChat
  24 juin 2012
J'ai découvert Marie-Ève Sténuit avec Les Frères Y, sélectionné pour le Prix des lycéens 2007 et j'avais vraiment beaucoup apprécié ce roman, aussi est-ce avec plaisir que je l'ai choisi dans la dernière édition de Masse critique (je remercie d'ailleurs les responsables de me l'avoir envoyé).
La narratrice, Margaux, a fait des études d'archéologie mésopotamienne et a aimé Howard Lejeune, un camarade de cours.
Seize ans plus tard, ils se sont perdus de vue et Howard est devenu un brillant spécialiste renommé tandis que Margaux a abandonné l'archéologie pour un travail au Centre Pompidou à Paris où elle a emménagé, s'est mariée, a divorcé… Et voilà qu'un jour d'hiver Howard fait irruption dans sa vie pour lui proposer de l'accompagner dans une mission en Syrie. Il est convaincu d'avoir identifié un grand mystère de l'histoire antique et, dans l'univers impitoyable des archéologues, il va se battre pour défendre ses convictions.
Remplie de l'espoir de ranimer les cendres éteintes, Margaux accepte avec enthousiasme même si de nombreux indices devraient la faire réfléchir. La voilà donc en Syrie en compagnie du séduisant Howard et de son équipe.
Marie-Ève Stenuit nous dépeint un monde scientifique où tous les coups sont permis et qu'elle connaît d'autant mieux qu'elle est elle-même archéologue. J'espère toutefois qu'elle un peu exagéré pour ce roman. J'aurais voulu, quand j'étais adolescente, devenir archéologue : à quoi n'ai-je pas échappé !
L'histoire, un peu mince, est intéressante par ce qu'elle révèle d'un univers qu'on aurait tendance à croire feutré parce qu'on a tous lu des récits de la découverte de la tombe de Toutânkhamon… C'est un avantage pour l'auteure de bien connaitre le monde qu'elle dépeint mais cela peut devenir parfois un inconvénient lorsqu'elle cède à la tentation de développer tous les renseignements utiles sur le sujet. Je gardais aussi le souvenir d'une écriture incisive que je n'ai pas retrouvée ici.
C'est donc un sentiment mitigé que j'ai éprouvé à cette lecture…

Lien : http://artetlitterature.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petite-fee
  13 juin 2012
Un petit livre sans prétention.
On pense d'abord assister à un amour qui renaît de ses cendres seize ans plus tard... assez banal !
L'histoire s'étoffe, on atterrit en Syrie sur un chantier de fouilles.
Une intrigue quand même autour d'un tombeau mystérieux dont on ne sait qui y est enterré... un mystère... léger.
Une fin que l'on n'attend pas, c'est vrai.
Dans l'ensemble, moins de deux cents pages, mais je ne suis pas sûre que l'on en lirait plus... le livre est quand même assez plat...
Cependant, il se lit facilement, l'écriture est agréable parsemée d'une pointe d'humour.
Un livre agréable à lire, mais léger au niveau de l'histoire elle-même. Il ne faut pas être amateur d'intrigues compliquées, de mystères profonds, de codes indéchiffrables !!!...
Commenter  J’apprécie          30
CecileBibccvs
  30 juin 2012
J'ai pu lire ce roman dans le cadre de Masse Critique et je remercie Babelio et les éditeurs pour cette opération qui nous permet de faire des découvertes !
Pour cette fois-ci, j'avoue avoir été un peu déçue... le résumé m'avait accrochée mais à la lecture, tout cela m'a semblé bien léger. L'histoire d'amour manque de piment, le "mystère" se pose bien trop tard dans le livre pour nous tenir en haleine et apparaît bien mince... Quant-au dénouement, il m'a paru tout bonnement invraisemblable.
L'écriture est plutôt agréable. Marie-Eve Sténuit sait manier l'art de la description et le portrait des personnages. Cependant l'histoire se perd un peu au milieu des considérations archéologiques qui ne passionneront que les spécialistes. Personnellement je me suis forcée à finir le livre.
Merci néanmoins à babelio, et vivement la prochaine Masse Critique !
Commenter  J’apprécie          20
CecileBibccvs
  30 juin 2012
J'ai pu lire ce roman dans le cadre de Masse Critique et je remercie Babelio et les éditeurs pour cette opération qui nous permet de faire des découvertes !
Pour cette fois-ci, j'avoue avoir été un peu déçue... le résumé m'avait accrochée mais à la lecture, tout cela m'a semblé bien léger. L'histoire d'amour manque de piment, le "mystère" se pose bien trop tard dans le livre pour nous tenir en haleine et apparaît bien mince... Quant-au dénouement, il m'a paru tout bonnement invraisemblable.
L'écriture est plutôt agréable. Marie-Eve Sténuit sait manier l'art de la description et le portrait des personnages. Cependant l'histoire se perd un peu au milieu des considérations archéologiques qui ne passionneront que les spécialistes. Personnellement je me suis forcée à finir le livre.
Merci néanmoins à babelio, et vivement la prochaine Masse Critique !
Commenter  J’apprécie          10
Video de Marie-Eve Sténuit (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Eve Sténuit
Marie-Ève Sténuit était l'invitée de l'émission Livrés à domicile du 14/01/2015 sur la RTBF, pour parler de son livre Femmes Pirates, les écumeuses des mers.
autres livres classés : archéologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1499 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre