AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Bonnefoy (Traducteur)
EAN : 9782253072553
576 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (22/10/2003)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Front du Pacifique, 1944. Pour sauver leur trésor de guerre, les Japonais n'ont qu'un seul atout : un secret nommé Golgotha. Au même moment, au large des Philippines, un étrange sous-marin allemand emporte les codes de guerre des nazis. Soixante ans plus tard, ces mystères vont voler en éclats. La conclusion brillante d'un roman-jeu de piste déjà " culte ", où le techno-thriller rencontre les sciences exactes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Walktapus
  25 janvier 2015
Bigre ! Après 1600 pages du Cryptonomicon, la tâche d'émettre un avis sur cette monumentale originalité s'avère aussi délicate que, disons, pour Bobby Shaftoe de parler de son lézard géant à Ronald Reagan. Essayons.
C'est d'abord un roman de guerre et d'aventure, une histoire se déroulant aux quatre coins du globe, dans un monde subtilement parallèle au nôtre, qui allie des éléments précis sur la seconde guerre mondiale ou sur les Philippines à des lieux imaginaires (mais si pittoresques : j'avoue un faible pour les deux Qwghml et leur diaspora).
Une structure narrative qui fait beaucoup de tours et détours, le long de deux lignes temporelles qui se répondent de plus en plus souvent jusqu'à se rejoindre. On suit le point de vue subjectif de quatre personnages différents : trois dans les années 40, un dans les années 90 ; trois étasuniens, un nippon ; deux militaires, deux nerds, quatre hommes.
Et ce roman a un vrai esprit de nerd, avec des mathématiques, des machines de Turing (et Alan Turing en personne), des commandes finux (sic) et des références aux jeux de rôles. le titre n'est pas usurpé : ça parle de cryptographie, de confidentialité, de monnaies électroniques, et aussi de la NSA et d'espionnage de masse de la vie privée, bien avant l'affaire Snowden.
Un style bien particulier, avec son ironie omniprésente, ses digressions et ses ellipses, sa confiance en l'intelligence du lecteur, qui distille une vision du monde particulière et attachante.
Et maintenant, c'est malin, j'ai envie de lire le "Baroque Cycle" : Jack Shaftoe, cryptographie et numismatique aux alentours de 1700.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
Luniver
  01 mai 2016
Troisième et dernier tome du cryptonomicon, qui m'aura tenu en haleine du début à la fin. Peu de choses à rajouter sur mes deux dernières critiques, puisque le livre, découpé en 3 volumes en français, n'en constituait qu'un en langue originale. D'ailleurs, il faut vraiment que je me renseigne mieux avant d'entamer ces fameuses « trilogies », parce que lire à plusieurs semaines d'intervalle des tomes qui n'ont pas été écrit pour ça nuit au plaisir de la lecture : on est plongé directement au coeur d'une action dont on se souvient assez vaguement, avec des personnages parfois difficiles à re-situer.
Si on m'avait parlé avant d'un roman qui mêle espionnage, informatique, cryptologie, seconde guerre mondiale et monnaie virtuelle, j'aurais levé un sourcil sceptique. Si on avait ajouté que le roman contiendrait des lignes de code, des formules mathématiques et autres schémas pour soutenir la narration, j'aurais probablement levé l'autre. Et si on avait terminé en précisant que le roman faisait plus de 1500 pages, j'aurais été assez ennuyé par un soudain manque de poils capables d'exprimer mes émotions.
Et pourtant, Stephenson a réussi à maîtriser ce mélange instable. Les excentricités de ses personnages les rendent étrangement crédibles, la tension et la paranoïa qui accompagnent la guerre de l'information sont très bien rendues, et les aspects de sécurité et de vie privée trouvent un triste écho dans notre actualité…
Le roman n'est peut-être pas « grand public », mais si vous avez une petite fibre geek qui vous titille de temps en temps, n'hésitez pas à vous lancer, vous allez vous régaler !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
erniko
  30 juillet 2017
Ce roman est une pépite. Un petit bijou inattendu et diablement surprenant. D'ailleurs , ce n'est pas un roman, c'est un fresque longue de 4 récits qui s'entrecroisent sur 2 périodes temporels et trois tomes dans son découpage français).
Subtilement, l'auteur nous promène entre la 2nde guerre mondiale et le début du 21eme siècle, en pleine explosion d'internet, nous faisant suivre le destin de 4 personnages principaux et d'une petite galerie de personnages secondaires qui tous sont liés les uns aux autres (ce qu'on imagine assez vite sans en prendre la mesure, je ne dévoile rien). La façon très subtile dont tout est orchestré naturellement et distillé par touche m'a bluffé et séduit.
L'un des thèmes centraux est bien entendu la cryptologie. Cela pourrait faire peur mais tout est strictement accessible et compréhensible. L'auteur a trouvé de multiples occasions pour parler cryptologie, mathématiques et statistiques dans la vie quotidienne des personnages dont certaines inattendues et franchement cocasses.
Le roman se passant en partie pendant la seconde guerre mondiale, nous avons aussi notre héros militaire américain. Ainsi qu'un ingénieux nippon qui se bat pour sa survie et dont le rôle sera déterminant.
Le 4eme personnage, geek (dans le sens noble) trentenaire vit à l'ère moderne, ex fan de jeux de rôle, féru de bidouille informatique, va vivre un incroyable destin au sein d'un complexe techno-thriller.
En définitive, je comprends mieux le succès qu'a rencontré visiblement ce livre ainsi que les prix reçus. C'est un roman bourré d'humour, facile à lire malgré le nombre de pages et les moments assez bavards que je recommande chaudement.
Cette critique est également posté pour le tome 1 & 2 l'ensemble ne constituant qu'un seul roman, le découpage n'a pas de sens en soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jsgandalf
  15 mai 2012
Troisième et dernier tome : Golgotha marque la fin du roman. Les protagonistes se rapprochent du trésor. Aux autres genres se raccroche cette fois ci une description de la conquête des Philippines par Mac Arthur. L'action augmente et comme à chaque fois la fin est un peu plate. C'est une habitude de Neal Stephenson. Après nous avoir conduit dans une grande histoire, il manque de force pour finir. Cela n'empêche pas ce livre (les 3 volumes) d'être mon préféré de cet auteur. Car ce qui importe le plus ici c'est les personnages, leurs interactions et la relation du monde face aux techniques informatiques. La série mérite d'être plus connu.
Commenter  J’apprécie          70
UnKaPart
  06 septembre 2017
Le Cryptonomicon, 1500 pages au total en poche, deux récits enchâssés, des heures de lecture.
D'un côté, une histoire avec de l'Histoire dedans, articulée autour du décryptage pendant la Seconde Guerre mondiale du code Enigma employé par les Teutons. Au menu, cryptanalyse, Alan Turing, balbutiements de l'informatique, le tout dans un packeïdge* très documenté et pointu.
En parallèle, à la fin des années 90, on suit les aventures d'une bande d'informaticiens qui veulent mettre en place un espace numérique libre de tout contrôle, de toute censure, de toute ingérence nationale ou internationale. Bref, un Internet libre (une utopie, donc...). Autre projet, la mise en place d'une monnaie virtuelle. En gros, Stephenson raconte les quinze années à venir avec Tor, les bitcoins et le dark web (ici en version vertueuse dédiée à la recherche, à l'innovation et au commerce en toute liberté). Là-dessus, tu ajoutes une chasse au trésor de Yamashita, l'équivalent japonais de l'or nazi.
Roman geek, qui mêle guerre, aventures, anticipation. Roman malin, parce qu'il a vu juste sur à peu près tous les points évoqués (législations nationales toujours plus restrictives, open source, monnaie virtuelle, course au cryptage...). Explications claires pour ceux qui n'auraient pas douze diplômes en maths et informatique dans la musette, écriture tonique et souvent drôle, il n'y a décidément rien à jeter dans cette trilogie.
* Francisation maison à la ouaneugaine.
Lien : https://unkapart.fr/lectures..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WalktapusWalktapus   23 janvier 2015
- Tu sais, c'est un test de Turing que je viens de te faire passer.
- Pardon ?
- Cette satanée machine brouille tellement ta voix que je ne serais pas fichu de la distinguer de celle de Churchill, explique Lawrence, de sorte que le seul moyen de vérifier que c'était bien toi était de t'amener à dire des trucs que seul Alan Turing pourrait dire.
Il entend le rire aigu et sec d'Alan à l'autre bout du fil. C'est bien lui, pas de doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ernikoerniko   30 juillet 2017
-Putain, vous n'avez pas encore remarqué que les charges au cri de Bonzai, CA MARCHE PAS BORDEL?
-Tous ceux qui l'ont appris se sont fait tuer dans des charges au cri de Bonzai.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Neal Stephenson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neal Stephenson
Neal Stephenson au National Book Festival de 2011 (en anglais)
autres livres classés : cryptologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3184 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre