AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B087M9W5C1
330 pages
MxM Bookmark (24/06/2020)
4/5   33 notes
Résumé :
"Profitez de vos vacances lors d'une croisière rocambolesque."

Pour caser sa mère, Gaspard est prêt à tout. Même à claquer son indemnité de licenciement économique et lui offrir une croisière en Méditerranée à bord du « Romantica ».
Rosa, toute jeune sexagénaire, drôle et attachante, mais totalement déprimée, n'acceptera ce cadeau qu'à une seule condition : que son fils l'accompagne.
Gaspard s'y résout et embarque sur ce bateau grand lu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 33 notes
5
9 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

LabiblideVal
  05 juillet 2021
Gaspard, trente ans, est prêt à tout pour faire plaisir à sa maman. Cette dernière, Rosa, est en effet bien déprimée : son mari, le père de Gaspard, vient de la quitter pour une femme plus jeune que lui. Alors le fiston, le coeur sur la main, décide de lui offrir une croisière, histoire qu'elle puisse se changer les idées, notammant à l'aide de la prime de licenciement qu'il vient de toucher. Mais ce qu'il n'avait pas envisagé pas, c'est qu'elle l'obligerait à l'y accompagner !
« Chaque fois que ma mère râle, je sais que mes gènes atypiques et débraillés ne viennent pas de n'importe où. Comparée à mon paternel, qui est le calme incarné, maman est terriblement loufoque et enflammée. D'ailleurs, dès qu'elle a appris que mon père la quittait pour une fille plus jeune que moi, elle lui a jeté un verre de punch à la figure en le traitant de, je cite : "saleté de cliché sur pattes de merde". » Sur le paquebot, la mère et le fils Barbelette, de Tourcoing, forment un duo plutôt tapageur. Boire, chanter et s'amuser sont leurs objectifs premiers sur le paquebot. On peut dire qu'ils mettent l'ambiance ! Mais ils sont là aussi à la recherche d'un flirt qui les accompagnera le temps du voyage, histoire d'adoucir leurs peines de coeur.
« Il n'y a pas de plus beau coup de foudre qu'entre une mère et son enfant. » Rosa et Gaspard se montrent très complices, très protecteurs l'un envers l'autre. Ainsi quand la sexagénaire s'amourache de Giacomo, le directeur de la croisière, et que son fiston adoré se sent irrémédiablement attiré par Lino, les relations s'enveniment. Et pour cause ; Lino est le fils de Giacomo. Les voilà donc obligés de jouer au bout d'une semaine à la famille recomposée. Là, d'un coup, on ne s'amuse plus !
Voilà un roman parfait pour l'été, pour tout oublier des soucis du quotidien, et totalement décrocher. J'ai beaucoup aimé la première partie, même si j'ai trouvé le personnage de Gaspard un peu surfait, un peu trop « cliché » avec sa vulgarité de bas étage. Les relations entre les vacanciers et les deux Italiens de l'équipe de bord ont été l'occasion de passages cocasses qui m'ont fait sourire à plusieurs reprises. Mais j'ai regretté que la deuxième partie s'essouffle si vite ; on y retrouve les mêmes scènes et les mêmes « fausses » discussions ; et on se doute très vite, trop vite du dénouement des intrigues amoureuses. C'est dommage car j'aime beaucoup la plume de Valentine Stergann. Avec quelques chapitres en moins, j'aurais passé un meilleur moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Kochka94
  05 décembre 2020
Gaspard Barbelette, 30 ans, utilise sa prime de licenciement pour offrir une croisière de rêves sur le Romantica à sa mère, fraichement divorcée. Mais Rosa n'accepte ce cadeau que si « son lapin de fils» embarque avec elle.
Dès le premier jour, lors de la réunion d'informations, Gaspard se fait remarquer : il est frondeur, charmeur, extraverti, n'a honte de rien, sarcastique, provocateur, bref, un sale gosse chouchouté par sa maman. Gaspard décide que le barman sera son ami pour la croisière, c'est comme ça, et la froideur de sa cible ne fait que l'encourager dans sa lubie.
La cible en question, Lino Mancini est le fils du responsable de la croisière. Etudiant, Il travaille comme barman pendant l'été et est introverti, peu sûr de lui et taciturne. Orphelin de mère, il a été élevé par son père et celui-ci n'a pas très bien pris l'annonce de son homosexualité. Bien qu'il trouve Gaspard plutôt à son goût physiquement, il refuse de céder à la lubie du jeune homme, ils sont clairement aux antipodes l'un de l'autre.
Mais peu à peu, au gré des escales de cette croisière méditerranéenne, ils vont apprendre à se connaître et à s'apprécier de plus en plus. le fait que la mère de Gaspard et le père de Lino passent toutes leurs nuits ensemble les force aussi à passer du temps en « famille ». Lino, échaudé par sa précédente histoire d'amour, est effrayé par l'attirance qu'il ressent pour Gaspard, si différent, parfois agaçant, et surtout hétéro. Gaspard, lui, se pose des questions sur ce qu'il ressent pour Lino et il décide alors, pour lever tout doute, de l'embrasser lors de l'excursion à La Valette.
Ce baiser va être une révélation pour Gaspard, qui réagit de façon très … gaspardienne. Les parents remettant un peu de plomb dans la cervelle de leur progéniture respective, le rapprochement peut se poursuivre. Mais ce qui se passe sur le Romantica pourrait bien s'arrêter à Gênes, la ville natale de Lino… ou pas…
Toujours dans le cadre de mon vidage de PAL, vu qu'on arrive bientôt aux fêtes de fin d'année, j'étais contente de lire une romance d'été (cherchez pas….) et je suis partagée sur cette lecture.
J'avais envie de claquer Gaspard dès qu'il ouvrait la bouche, voire même des fois avant même qu'il l'ouvre. Je l'ai trouvé immature, capricieux, prétentieux, insupportable, bref, une tête à claques. Lino est mignon et choupinet, mais un poil trop fleur bleue avec son coeur qui s'enflamme pour la vie dès qu'un pantalon passe. La plume de l'auteur m'a un peu surprise par moments aussi, très populaire dans son vocabulaire, avec des apartés où les intervenants font des commentaires sur l'histoire.
Mais bizarrement, ça ne m'a pas tant gênée que ça. le talent de l'auteur fait qu'on reste en permanence sur le fil entre la caricature drôle et le trop-c'est-trop ridicule. C'est une mignonne petite romance de l'été, deux pour le prix d'une d'ailleurs avec les parents, et j'ai passé un bon moment de détente. Je lirais d'autres romans de cet auteur avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
bulle39
  28 juillet 2020
J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette lecture, d'autant plus que je ne connaissais pas l'auteure.
Gaspard, malgré ses maigres moyens financiers offre à sa maman, Rosa, une croisière en méditerranée. Celle-ci accepte à condition qu'il l'accompagne.
Les voici donc embarqués, prêts au voyage.
Gaspard se révèle vite énervant, un peu grande gueule, se faisant déjà remarqué. Je dirais qu'il est « attachiant », il est aussi pénible qu'attachant. S'il donne l'impression de quelqu'un d'un peu lourdingue, on finit par se prendre d'affection pour ce personnage qui ferait tout pour rendre sa mère heureuse. D'ailleurs, Rosa est un personnage qui ne manque pas de piquant, elle m'a fait beaucoup rire.
Gaspard fait donc la rencontre de Lino, un jeune serveur italien plutôt réservé, qui a du mal à se défaire de Gaspard qui l'emmène malgré lui dans toutes ses sorties.
Néanmoins les opposés s'attirent et finalement Lino se prête au jeu qui n'est finalement pas si déplaisant que ça.
Ces deux-là vont nous offrir une jolie histoire, évoluant en douceur malgré quelques péripéties.
Rosa et Gaspard forment un duo mère/fils à la fois drôle et touchant.
Plus en retenue, la relation entre Lino et son père nous donne beaucoup d'émotions.
J'ai donc beaucoup aimé ce roman, des personnages attachants, de belles émotions et une plume agréable. de quoi passer un très bon moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
UneAmeReveuse
  04 octobre 2021
La plume de Valentine Stergann est légère, amusante aussi si l'on compte le nombre de noms d'animaux utilisés et les blagues racontées dans cette histoire.
L'histoire est également rafraîchissante. C'est un petit moment de détente, d'amusement et de soleil. Nous suivons les aventures de Gaspard et de Lino à bord du Romantica, mais aussi à l'extérieur, lors des escales. Entre soleil, plage, cocktails, promenades et déjeuners en terrasse, difficile de ne pas s'imaginer les pieds dans le sable avec les personnages. Et si l'on ajoute des coups de soleil, une cuite, une étreinte, des blagues et un tee-shirt rose, impossible de s'ennuyer ! L'histoire est davantage centrée sur le couple Gaspard/Lino, mais certains chapitres sont du point de vue de Rosa et Giacomo. Cela nous permet de suivre leur histoire et de comprendre certaines choses sur les deux personnages principaux masculins. Et ces personnages nous divertissent, nous exaspèrent, nous font sourire, nous font honte et nous embarque dans leur croisière avec un sourire et une seule question aux lèvres : « Quinze jours avec eux… ce n'est pas la mer à boire, si ? »
Gaspard est provocateur, amusant, attachant et a un comportement si enfantin qu'on se demande souvent s'il a bien 30 ans ! Défier et harceler Lino l'amuse, et s'il peut se divertir aux dépens de son père, le directeur du paquebot, la croisière s'annonce divertissante et inoubliable...
Rosa est un personnage aussi amusant à elle seule ! Nul besoin de son fils pour se dire qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Entre ses chutes, ses gaffes, son humour douteux et son comportement de petite fille lorsqu'elle se retrouve en face de Giacomo, elle n'est pas en reste !
Giacomo, ce bel Italien aussi blagueur que séducteur, n'imagine pas un seul instant la tornade que Gaspard et sa mère vont provoquer sur son bateau et dans son quotidien.
Lino est un jeune homme timide, renfermé et solitaire, qui ne se laisse pas facilement approcher. Mais plus il passe de temps avec Gaspard, plus on le découvre sous un nouveau jour. Il devient souriant, un brin provocateur et sarcastique.
C'est une belle lecture que je vous conseille, si vous souhaitez passer un moment agréable et rafraîchissant en compagnie de ces personnages hauts en couleur, à bord du Romantica !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Antiigone
  25 novembre 2021
Quelle joie de retrouver la plume rafraîchissante et pleine d'humour de Valentine Stergann ! Cette romance MxM se lit comme du petit lait (à défaut de se boire... comme la mer du titre !) et je l'ai dévorée en quelques jours seulement. Je me suis plongée dans cette croisière amusante qui nous offre des personnages attachants et drôles.
Gaspard se retrouve malgré lui à accompagner sa mère, Rosa, sur un bateau pour faire le tour de la Méditerranée. Dragueur invétéré, à l'humour aussi décapant que dérangeant, n'ayant jamais la langue dans sa poche, il se donne comme défi de dévergonder le beau Lino, employé de bar, pour pimenter un peu son voyage. Mais les sentiments s'en mêlent bien vite et les pensées de Gaspard s'emmêlent. C'est sans compter la relation que sa mère semble vouloir nouer avec le capitaine du bateau ! Où est-ce que ce voyage va-t-il mener chacun de nos protagonistes ?
Valentine Stergann frappe fort en nous présentant des personnages hauts en couleurs dans ce récit à quatre voix. J'ai beaucoup apprécié Lino, timide, mais pas que... Un peu moins Gaspard, peut-être trop cliché pour moi. Mais je ne peux nier la sincérité des sentiments qui se dégagent de chacun d'eux pour former un récit riche en émotions et en passages caliente !
Toutefois, j'ai eu rapidement l'impression que certaines scènes, certains dialogues se répétaient selon le même schéma et de deviner rapidement le dénouement.
En résumé, j'ai passé un bon moment de lecture et j'ai aimé voyager avec Gaspard et Lino sous la plume drôle et décalée de cette autreure que j'adore. Amateur.e.s du genre, je vous recommande cette lecture sans prise de tête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Kochka94Kochka94   05 décembre 2020
— Tu vois, m’man, je pourrais utiliser la métaphore du poussin. Il passe un bon bout de temps dans sa coquille. Il est heureux dans le noir, au chaud, protégé par le cul de sa mère. Puis un jour, tu ne sais pas vraiment pourquoi… il se décide à sortir et il se dit : « Oh, c’est super cool dehors, en fait ! Comment ai-je pu ignorer ça aussi longtemps ? »

Maman fronce les sourcils, perdue par mes comparaisons à deux balles. Alors qu’elle coiffe ses cheveux, je suis debout derrière elle, dans l’entrebâillement de la porte, à déblatérer des théories sans queue ni tête. Elle m’observe à travers le miroir, peu convaincue par ce que je raconte.

— Tu captes ce que je veux dire, hein ?

Elle tente un sourire compatissant, mais il est évident que je l’ai laissée sur la touche depuis un bon moment.

— Tu compares ta nouvelle relation avec un poussin, donc bon… permets-moi d’être un peu déroutée.

Soit.

— Maman, c’est plus philosophique que ça en a l’air.

— Je n’en doute pas, ironise-t-elle avec un fin sourire.

— La coquille représente mon hétérosexualité, cette normalité dans laquelle j’ai grandi et évolué. En rencontrant Lino, ça l’a fêlée et… ça a été une sorte de révélation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LabiblideValLabiblideVal   05 juillet 2021
Je parlerai à Lino.
Quitte à me prendre un vent et à me ridiculiser comme un adolescent.
Quitte à envoyer balader toutes mes anciennes convictions.
Quitte à tâtonner à cause de ces sentiments nouveaux qui m'assaillent.
Quitte à ne pas savoir où tout cela me mènera.
Je parlerai à Lino.
Commenter  J’apprécie          40
LabiblideValLabiblideVal   04 juillet 2021
Chaque fois que ma mère râle, je sais que mes gènes atypiques et débraillés ne viennent pas de n'importe où. Comparée à mon paternel, qui est le calme incarné, maman est terriblement loufoque et enflammée. D'ailleurs, dès qu'elle a appris que mon père la quittait pour une fille plus jeune que moi, elle lui a jeté un verre de punch à la figure en le traitant de, je cite: "saleté de cliché sur pattes de merde".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlisonHAlisonH   10 février 2021
Mon cœur rate un battement, puis s’emballe.
Un tout petit peu.
C’est l’euphorie du spectacle.
Juste ça. (p. 51)
Commenter  J’apprécie          10
UneAmeReveuseUneAmeReveuse   04 octobre 2021
C'est tout ce dont nous avons besoin pour être heureux. Ce n'est pas la mer à boire, si ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : croisièreVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre